Saint-Bertrand de Comminges


Saint-Bertrand de Comminges

Saint-Bertrand-de-Comminges

Saint-Bertrand-de-Comminges
Blason ville fr Saint-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne).svg
Pays
drapeau de la France
     France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Arrondissement de Saint-Gaudens
Canton Canton de Barbazan
Code Insee 31472
Code postal 31510
Maire
Mandat en cours
Michèle Molle
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Comminges
Coordonnées
géographiques
43° 01′ 42″ Nord
       0° 34′ 18″ Est
/ 43.0283333333, 0.571666666667
43° 01′ 42″ N 0° 34′ 18″ E / 43.0283333333, 0.571666666667
Altitudes moyenne : 518 m
minimale : 421 m
maximale : 1 016 m
Superficie 11,17 km² (1 117 ha)
Population sans
doubles comptes
237 hab.
(1999)
Densité 21 hab./km²
Carte de localisation de Saint-Bertrand-de-Comminges

Saint-Bertrand-de-Comminges est une commune française, située dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Commingeois.

Sommaire

Blason

Blason : De gueules au lion à la queue fourchée en sautoir d'argent.

Géographie

Commune située au pied des Pyrénées dans le Comminges à 18 km au sud-ouest de Saint-Gaudens.

Très joli village classé par l'association les plus beaux villages de France.

Histoire

Naissance

Avant la conquête de la région par les Romains, la région était le siège des Convènes (peuples Ibéroaquitains, différents des Gaulois).
La ville de Convennes, devenue par la suite Comminges, fut fondée par Pompée à la fin de la guerre de Sertorius.
Vers 72 avant notre ère le site devint romain connu sous le nom de Lugdunum Convenarum (Hérode Antipas s'y établit en exil[1]).

L’époque romaine

Au début du règne d'Auguste, vers les années 20 avant Jésus-Christ, la ville connut une première phase de développement autour d'un champ de foire installé dans la plaine. Ce développement s'inscrivait dans une volonté de réorganisation des Gaules, avec la création de la province d'Aquitaine, qui allait de la Loire aux Pyrénées et de l'atlantique à l'Auvergne.

La ville obtint le titre de colonie romaine, c'était un statut privilégié qui témoignait de l'importance de la cité qui à cette époque s'étendait sur une superficie de 32 hectares et comptait environ 10 000 habitants.
Au IVe siècle, elle fut intégrée à la province de Novempopulanie qui était une partie de l'Aquitaine, elle perdit petit à petit de son importance.
En 410 elle fut acquise par les Wisigoths qui avaient fait de Toulouse leur capitale.

Au Ve siècle, on construisit le rempart de la ville haute, mais la ville basse continua à exister et à s'embellir. Après la mort de Chilpéric Ier, en 585, la ville fut assiégée lors du conflit de succession au trône des Mérovingiens.

Vue générale : la vallée, la cathédrale, la montagne

Le Moyen Âge

Au Moyen Âge, Saint-Bertrand-de-Comminges devient une étape du chemin du Piedmont pour le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le haut Moyen Âge fut marqué par la destruction de la ville basse et le repli des habitants vers la ville haute, ainsi que par un déclin démographique.

  • En 1063, Bertrand de l'Isle, petit-fils du comte de Toulouse fut élu évêque du Comminges. Il améliora les conditions de vie de la population en développant l'agriculture, l'élevage et le commerce. Il entreprit la construction de la cathédrale et du cloître. C'est aussi sous son autorité que débuta la construction de la basilique Saint-Just de Valcabrère. Il fut canonisé en 1218, Lugdunum Conuenae prit alors le nom de Saint-Bertand.
  • En 1295 le pape Boniface VIII, nomma Bertrand de Got, évêque de Comminges, celui-ci devint en 1299 archevêque de Bordeaux, puis en 1305 premier pape à Avignon, sous le nom de Clément V. En 1304, il lança la construction d'une nouvelle église gothique et en 1309 il y transporta lui-même les reliques de Saint Bertrand. Il favorisa le culte du saint, faisant de son tombeau le centre d'un grand pèlerinage.
  • En 1350 l'église gothique fut achevée sous l'autorité de Hugues de Castillon.
  • En 1456, le comté de Comminges fut rattaché à la France, mais il conserva sa notoriété spirituelle.
Vallée du Comminges, en arrivant à Saint-Bertrand

XVIe et XVIIe siècles

En 1535 la cathédrale s'enrichit d'un chœur renaissance et d'un buffet d'orgue. En 1593 et 1594 les huguenots pillèrent et ravagèrent la région.

Au cours du XVIIe siècle l'attachement au sanctuaire de Saint-Bertand s'amplifia sous l'impulsion de Barthélemy de Donadieu de Griet, évêque du Comminges de 1625 à 1637.

XVIIe et XIXe siècle

Les révolutionnaires épargnèrent la cathédrale, mais en 1790, l'évêché fut démantelé et partagé en trois diocèses : Toulouse et Bayonne en France et La Seu d'Urgell en Espagne.

  • En 1793 la Convention changea le nom de Saint-Bertrand en Hauteville.

Le pèlerinage au tombeau de saint Bertrand repris dés 1805, mais la ville déclina et perdit son statut de chef-lieu de canton à la fin du XIXe siècle.

Du XXe siècle à aujourd’hui

La commune qui ne compte plus que 237 habitants, vit essentiellement du tourisme, surtout sur la ville haute autour de la cathédrale, la ville basse vivant surtout de l'agriculture. Chaque année près de 80 000 touristes visitent les sites de Lugdunum et de Saint-Bertrand.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1995 2014 Michèle Molle
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Commune faisant partie de la Huitième circonscription de la Haute-Garonne

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004
310 317 251 228 217 237 240
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes
2004 : Population provisoire (enquête annuelle).

Lieux et monuments

Saint-Bertrand fait partie des Plus beaux villages de France

Personnalités liées à la commune

Événements

Les Olivétains, centre culturel et touristique

Le Conseil général de la Haute-Garonne accueille les visiteurs sur le site de Saint-Bertrand-de-Comminges à travers son centre culturel et touristique Les Olivétains situé sur le parvis de la cathédrale Sainte-Marie.

Voir aussi

Notes et références

  1. D'après Flavius Josèphe
  2. Saint-Bertrand-de-Comminges sur le site de l'Insee
  3. Victor Cazes (1778-1868), après une brève carrière militaire dans les hussards de la mort, s'est d'abord intéressé à l'agriculture, à l'entomologie, à la paléontologie et à l'archéologie, puis il devint, sur la fin de sa vie, poète en langue occitane. Conservateur des basiliques de Saint-Bertrand-de-Comminges et de Valcabrère, il créa, à Saint-Bertrand-de-Comminge, un Musée Pyrénéen avec Nérée Boubée (mais se fâchant avec ce dernier, il décida de vendre se collection)[réf. nécessaire].
  4. (Toulouse 1806 - Luchon 1862), naturaliste, entomologiste, géologue, auteur et professeur à l'Université de Paris, membre de la Société Entomologique de France (SEF).

Liens externes

  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la région Midi-Pyrénées Portail de la région Midi-Pyrénées
  • Portail de la Haute-Garonne Portail de la Haute-Garonne
  • Portail des Pyrénées Portail des Pyrénées
Ce document provient de « Saint-Bertrand-de-Comminges ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Bertrand de Comminges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-bertrand-de-comminges — Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint Bertrand de Comminges — Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-Bertrand-de-Comminges — Saint Bertrand de Comminges …   Deutsch Wikipedia

  • SAINT-BERTRAND-DE-COMMINGES — L’actuelle ville de Saint Bertrand de Comminges n’est plus que le souvenir de l’étape de la voie gallo romaine qui menait de Toulouse à Luchon. De bonne heure, sur une colline de 500 mètres d’altitude, se dressa la capitale d’une cité qui fut… …   Encyclopédie Universelle

  • Saint-Bertrand-de-Comminges —   [sɛ̃bɛrtrãdəkɔ mɛ̃ʒ], Gemeinde im Département Haute Garonne, nördlich von Bagnères de Luchon, Frankreich, 200 Einwohner   Geschichte:   Römische Gründung (Lugdunum Conven …   Universal-Lexikon

  • Saint-Bertrand-de-Comminges — 43° 01′ 39″ N 0° 34′ 15″ E / 43.0275, 0.570833 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Bertrand-de-Comminges — San Bertrán de Cominges Sant Bertrand de Comenge …   Wikipedia Español

  • Saint-Bertrand-de-Comminges — French commune nomcommune=Saint Bertrand de Comminges caption = The Cathedral. région=Midi Pyrénées département=Haute Garonne arrondissement=Saint Gaudens canton=Barbazan insee=31472 cp=31510 maire=Michèle Molle mandat=2001 2008 intercomm=Haut… …   Wikipedia

  • Cathédrale Notre-Dame de Saint-Bertrand-de-Comminges —  Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Notre Dame. Cathédrale Notre Dame de Saint Bertrand de Comminges La cathédrale Notre Dame …   Wikipédia en Français

  • Cathedrale Notre-Dame de Saint-Bertrand-de-Comminges — Cathédrale Notre Dame de Saint Bertrand de Comminges Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre Dame. la cathédrale La cathédrale de Sa …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.