Saint-joseph (loire)


Saint-joseph (loire)

Saint-Joseph (Loire)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Joseph.
Saint-Joseph

Vue générale du bourg
Vue générale du bourg

Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Canton Rive-de-Gier
Code Insee abr. 42442
Code postal 42800
Maire
Mandat en cours
Maurice Bonnand
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Saint-Étienne Métropole
Démographie
Population 1 623 hab. (1999)
Densité Erreur d’expression : caractère de ponctuation «   » non reconnu hab./km²
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 28″ Nord
       4° 37′ 07″ Est
/ 45.5577777778, 4.61861111111
Altitudes mini. 219 m m — maxi. 497 m m
Superficie 8 05 (805 ha) km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative


Saint-Joseph est une commune française, située dans le département de la Loire et la région Rhône-Alpes.

Sommaire

Géographie

La commune de Saint Joseph, est située à l’extrémité Nord Est de la Vallée du Gier, sur les premiers contreforts des Monts du Lyonnais à environ 32km de Saint-Étienne et de 33km de Lyon. Elle est limitrophe de :

Communes limitrophes de Saint-Joseph (Loire)
Saint-Didier-sous-Riverie
Saint-Martin-la-Plaine Saint-Joseph (Loire) Saint-Maurice-sur-Dargoire
Rive-de-Gier Châteauneuf (Loire)


Histoire

La commune de Saint Joseph est devenue indépendante de sa voisine Saint-Martin-la-Plaine en 1867.

De la paroisse à la commune : 1855-1867

En 1853, la décision de construire une église destinée à la desserte d'une nouvelle paroisse Saint-Joseph sous Saint-Martin-la-Plaine a marqué la première étape de l' autonomie. Le leg d' un habitant, Etienne Féchet, né en 1773 à la Jubilère et décédé à Paris en 1855, permit la construction d 'une école dotée d 'une rente annuelle de 1000 francs. Les tensions qui opposèrent les hameaux de la nouvelle paroisse à la municipalité aboutirent par décision du préfet de la Loire à la création d'une nouvelle commune en 1867.

alternative de l'image à compléter
légende à compléter

Administration

Situation administrative

Saint-Joseph est l'une des 10 communes du Canton de Rive-de-Gier qui totalisait 26521 habitants en 1999. Le canton fait partie de la de la Troisième circonscription de la Loire et de l'Arrondissement de Saint-Étienne.

Saint-Joseph fait partie de la juridiction d’instance de Rive-de-Gier et de grande instance ainsi que de commerce de Saint-Étienne.

Intercommunalités

  • La commune de Saint-Joseph adhère à la Communauté d'agglomération Saint-Étienne Métropole dont le maire est 21° vice-président. La communauté d' agglomération de Saint-Étienne Métropole est un EPCI. Son organisation se rapproche de celle d' une commune. Chaque collectivité adhérente dispose d' un nombre de sièges proportionnel au nombre des habitants.Ses compétences concernent le développement économique, l' aménagement du territoire, l' enseignement et l' éducation, les équipements sportifs et culturels, l' environnement et le cadre de vie, les transports.


  • Saint-Joseph relève aussi du Syndicat intercommunal du pays du Gier[1] , qui est l' héritier de la "Conférence Intercommunale" organisée par les communes de la Vallée du Gier au cours des années 80. De 13 adhérents en 1986, la "Conférence" se transforme en Syndicat Intercommunal regroupant 23 communes en 1995. Ses missions concernent la promotion du territoire, la vie sociale et culturelle, l' agriculture, le tourisme, l' environnement...

Les maires de Saint-Joseph

+

Liste des maires de Saint-Joseph de 1948 à 1972[2]
Période Identité Parti Qualité
mars 2008 en cours Maurice Bonnand Vice-président de Saint-Etienne Métropole
mars 1995 2008 Maurice Bonnand
mars 1983 1995 Marguerite Couchoud
mars 1977 1983 Charles Hémain
mars 1959 1977 Jean Bonjour
mars 1945 1959 Antoine Jullien
1944 1945 Adrien Moutet



Education

La commune relève de Académie de Lyon. Les écoles sont gérées l'inspection départementale de l’Education Nationale de Loire (département) à Saint-Etienne. L'enseignement primaire est assuré dans une école publique située au bourg . Comme il n' y a pas d' établissement d'enseignement secondaire, les élèves se rendent dans les Collège (établissement)s ou lycées de Rive-de-gier

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[3])
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - - 614 - 756 784 706 735
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
747 748 749 784 777 803 770 710 821
1962 1968 1975 1982 1990 1999 - - -
1 059 1 147 1 144 1 200 1 414 1 623 - - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Avant 1867 se reporter aux données concernant démographiques Saint-Martin-la-Plaine

Pyramide des âges à Saint-Joseph (Loire) en 1999[4] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
0,0  Avant 1904  0,1
6,6  1905-1924  6,2
13,2  1925–1939  14,7
20,7  1940-1954  20,0
21,3  1955-1969  23,7
17,6  1970-1984  15,9
20,5  1985-1999  19,5

Economie

Lieux et monuments

L'Aqueduc du Gier

Après la traversée de Saint-Martin-la-Plaine , l' aqueduc arrive sur la commune au lieu-dit Le Rieu.[1] , où l'on a découvert une pierre identique à celle de Chagnon pour rejoindre Saint-Didier-sous-Riverie près du pont du Bozançon.

La pierre du Rieu.

Les anciennes mines d' or et d' antimoine de Bissieux

L'or : un rêve éphémère

C'est au début au début du XVII° siècle que des sources écrites ( Pierre Matthieu , historiographe du roi Henri IV ) firent état de la découverte près du hameau de Bissieux, d' un caillou tout broché d' or[5]. La tradition rapporte qu'une coupe tirée de l' or de Saint-Martin-la-Plaine aurait été offerte à Marie de Médicis à l'occasion de son mariage avec Henri IV à Lyon , le 17 Décembre 1600. En 1625, deux actes d' un registre paroissial de Saint-Martin-la-Plaine citent un travailleur en la mine d'or et un sous prévôt de la mine d' or. S'agissant d' un gisement d' or natif superficiel, le filon fut très rapidement épuisé compte-tenu du contexte géologique et des moyens techniques de l' époque. Le site probablement abandonné vers 1630 a suscité des tentatives de reprise ultérieure vouées à l' échec. Les recherches archéologiques menées ces dernières années ont permis de repérer des galeries creusées selon les techniques de l' époque[6].

La mine d' antimoine

C' est en effectuant des sondages pour retrouver des traces de l' ancienne mine d' or que les géologues de la fin du XIX° siècle ont découvert sur le secteur de Bissieux des filons de Stibine ou sulfure d' antimoine. En 1911, l' ingénieur Henri Fonteilles, a pu établir un projet d' exploitation pour le compte de la Compagnie Minière lyonnaise. Entre 1911 et 1914, la galerie de la Combe a été creusée mais le déclenchement de la Première Guerre mondiale mit fin à toute tentative d'exploitation commerciale malgré des reprises jusqu' en 1920.

Les mines de charbon

Plusieurs concessions minières du Bassin houiller de la Loire dont faisait partie celui de Rive-de-Gier étaient situées sur le territoire de la commune :

  • la concession de Montbressieux [7] :
  • Combeplaine : [8]

Le parcours de l' ancien chemin de fer de Rive-de-Gier à Mornant

La chapelle de Chagneux

La chapelle de Chagneux
La chapelle de Chagneux .

Propriété d' une association depuis 1986, la chapelle qui s' élève depuis 1890 sur le Crêt de Chagneux a été construite à la suite d 'une souscription auprès des habitants de la Paroisse. A l 'origine les habitants souhaitaient édifier une statue de la Vierge. Les sommes récoltées ont permis de construire un bâtiment en pierre de taille.

Lieux de mémoire

légende

Les activités sportives

Le football

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Burdy Jean, Guide des Aqueducs Romains de Lyon , Editions lyonnaises d'art et d'histoire, 1999, ISBN : 2 84147-063-6
  • Combe Jean, Histoire d'un village du Jarez, Saint Martin la Plaine , Editions Dumas, 1960
  • Dechandon Sylvette, Saint Martin La Plaine rues, places, lieux-dits & monuments, Mairie de Saint Martin la Plaine, 2000
  • Gardes, Gilbert (sous la direction de), Grande Encyclopédie du Forez et des communes de la Loire : la vallée du Gier - le Pilat, Editions Horvarth, 1986, ISBN : 2.7171-0333-3
  • Houssel Jean-Pierre, Les Monts du lyonnais, La Taillanderie, 2005, ISBN : 2-87629-315-5
  • Lacombe Robert, Recherches historiques II sur la Ville de Rive de Gier, F. Paillart (Editeur-imprimeur), Abbeville , 1985
  • Lacombe Robert, Souvenirs sur Rive de Gier, Société d'ethnographie, 1994
  • Martin Jean-Baptiste, Dictionnaire du français régional du Pilat, Editions Bonneton, 1989, ISBN :2-86253-094-8
  • Latreille André (sous la direction de), Histoire de Lyon et du Lyonnais, Editions Privat, 1988, ISBN : 2-7089-4751-6
  • Plessy Bernard, La vie quotidienne en Forez avant 1914, Hachette, ISBN : 2.01005672.8
  • Plessy Bernard, Le Pays du Gier, Editions lyonnaises d' art et d' histoire, 1996, ISBN : 2 84147 028 8
  • Poncet Michel, Atlas des paysages de la Loire, Conseil général de la Loire, 2002, ISBN : 2-912026-00-8

Notes et références

  1. Syndicat intercommunal du Pays du gier, site officiel
  2. Archives municipales de
  3. Saint-Joseph sur le site de l'Insee
  4. Pyramide des âges, Recensement 1999 sur le site de l'INSEE
  5. Matthieu Pierre, Histoire de France et des choses mémorables advenues aux provinces estrangères durant sept années de règne de Henry IV, roy de France et de Navarre, 1609
  6. http://laminedebissieux.site.voila.fr/entree/mine/cadre_general.htm
  7. Chaperon Gérard, Le Bassin minier de la vallée du Gier, Actes graphiques, 2004, pp.185-189
  8. Chaperon Gérard, Le Bassin minier de la vallée du Gier, Actes graphiques, 2004, pp.175-179
  9. Memorial de la Résistance Loire
Logo-saint-Etienne-Metropole.jpg Communes de la communauté d’agglomération de Saint-Étienne Métropole Logo-saint-Etienne-Metropole.jpg
Population Communes
+ de 100 000 Saint-Étienne
+ de 10 000

Le Chambon-Feugerolles · Firminy · Rive-de-Gier · Roche-la-Molière · Saint-Chamond ·

+ de 5 000

La Ricamarie · Saint-Jean-Bonnefonds · Saint-Priest-en-Jarez · Sorbiers · La Talaudière · Unieux · Villars ·

+ de 1000

Cellieu · Châteauneuf · L'Étrat · Farnay · Fraisses · Genilac · La Grand-Croix · L'Horme · Lorette · Saint-Christo-en-Jarez · Saint-Héand · Saint-Joseph · Saint-Martin-la-Plaine · Saint-Paul-en-Cornillon · Saint-Paul-en-Jarez · Saint-Romain-en-Jarez · La Tour-en-Jarez ·

- de 1 000

Caloire · Chagnon · Dargoire · Doizieux · Fontanès · Marcenod · Pavezin · Sainte-Croix-en-Jarez · Tartaras · La Terrasse-sur-Dorlay · Valfleury · La Valla-en-Gier

  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de Rhône-Alpes Portail de Rhône-Alpes
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Saint-Joseph (Loire) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-joseph (loire) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-Joseph (Loire) — Pour les articles homonymes, voir Saint Joseph. 45° 33′ 28″ N 4° 37′ 07″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Joseph, Loire — Saint Joseph is a village and commune in the Loire département of central France …   Wikipedia

  • Saint Joseph (disambiguation) — Saint Joseph may refer to:In religion*Saint Joseph, also known as Joseph of Nazareth, the legal father of Jesus of Nazareth *Saint Joseph of Arimathea *Saint Joseph Marello *Saint Joseph of Leonessa *Saint Joseph of Cupertino *Saint Joseph the… …   Wikipedia

  • Saint-Joseph (AOC) — Pour les articles homonymes, voir Saint Joseph. Côtes du rhône septentrionales Désignation(s) Côtes du rhône septentrionales Appellation(s) principale(s) Saint joseph Type d appellation(s) appellation locale des côtes du rhône Reconnue …   Wikipédia en Français

  • Saint-joseph (aoc) — Pour les articles homonymes, voir Saint Joseph. Côtes du rhône septentrionales Désignation(s) Côtes du rhône septentrionales Appellation(s) principale(s) Saint joseph Type d appellation(s) appellation locale des côtes du rhône Reconnue …   Wikipédia en Français

  • Saint-Joseph — (frz.), steht für Josef von Nazaret, Ziehvater Jesu (Gedenktag 19. März, ua.) Josef von Arimathäa, Jünger Jesu (31. August, 31. Juli, ua.) Josefstag, Josefitag, der 19. März zahlreiche Kirchen des Hl. Josef von Nazareth, siehe Josephskirche… …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-joseph — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cette page répertorie les toponymes partageant le même nom. Pour les saints, voir saint Joseph. Ces noms ont pour origine Saint Joseph, l époux de Marie.… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Joseph-Artisan (Paris) — Saint Joseph Artisan Die katholische Pfarrkirche Saint Joseph Artisan wurde in der Mitte des 19. Jahrhunderts im Stil der Neogotik errichtet. Sie war ursprünglich eine Kapelle der deutschen Einwanderer und hieß Saint Joseph des Allemands. Die… …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-joseph (AOC) — Pour les articles homonymes, voir Saint Joseph. Côtes du Rhône septentrionales …   Wikipédia en Français

  • Saint-Joseph — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Joseph et Joseph. Saint Joseph (avec un tiret) désigne des lieux ou édifices ou produits nommés en hommage à un… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.