Sainte-Vehme


Sainte-Vehme

La Sainte-Vehme était une société secrète d'inspiration chrétienne créée en Westphalie au XIIIe siècle et active jusqu'au début du XIXe siècle. Son nom vient du néerlandais veem (corporation). L'institution prétendait agir au nom du Saint-Siège.

Son apparition coïncide avec les troubles qui suivent, en 1254, la mort de Conrad IV de Hohenstauffen, empereur d'Allemagne : la vacance de la monarchie centrale, la lutte entre les maisons de Habsbourg et de Luxembourg, le pillage des domaines de la couronne et la division du clergé permettent aux seigneuries locales et aux villes d'acquérir une autonomie politique, conduisant à l'explosion politique de l'Empire allemand. L'objectif de la Sainte-Vehme était de contrebalancer l'éparpillement politique par une unité juridictionnelle.

Son but était de rendre justice de manière expéditive (les condamnés étaient généralement pendus). Composée initialement d'échevins, elle s'ouvrit ensuite aux chevaliers teutoniques. Elle était composée de 14 juges (7 nobles et 7 bourgeois), tenus au secret quant aux statut, fonctionnement et délibérations du tribunal.

Son siège central se trouvait à Dortmund, mais de nombreux tribunaux locaux apparurent en Allemagne.

La Sainte-Vehme était compétente pour juger :

Les victimes étaient généralement torturées avant d'être condamnées aux supplices les plus atroces (roue, écartèlement, tenailles, pendaison, ...).

Créée afin de pallier les carences du pouvoir impérial, la Sainte-Vehme perd sa raison d'être avec l'affermissement du pouvoir sous les règnes de Maximilien Ier et de Charles Quint et la restauration de l'autorité de la justice impériale. Provisoirement restaurée pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), elle disparaît totalement à la fin du XVIIIe siècle, tout en continuant cependant à exercer une fascination morbide sur les mentalités allemandes du XIXe siècle.

Lien externe

Bibliographie

  • Les Francs-Juges de la Sainte-Vehme, de Jean-Pierre Bayard, Éditions DUALPHA, 2004
  • La Sainte Vehme, roman de Benoit Pierre, Éditions Albin Michel,1958

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sainte-Vehme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sainte-vehme — La Sainte Vehme était une société secrète d inspiration chrétienne créée en Westphalie au XIIIe siècle et active jusqu au début du XIXe siècle. Son nom vient du néerlandais veem (corporation). L institution prétendait agir au nom du… …   Wikipédia en Français

  • Sainte Vehme — La Sainte Vehme était une société secrète d inspiration chrétienne créée en Westphalie au XIIIe siècle et active jusqu au début du XIXe siècle. Son nom vient du néerlandais veem (corporation). L institution prétendait agir au nom du… …   Wikipédia en Français

  • vehme — ⇒VEHME, subst. fém. HIST. La (sainte) vehme. Organisation instituée en Allemagne du XIe au XVIe s. pour se substituer aux institutions défaillantes, et qui s érigeait en tribunal secret où des juges masqués jugeaient sans témoins et sans… …   Encyclopédie Universelle

  • VEHME (LA) — VEHME LA Institution judiciaire, implantée surtout en Westphalie à la fin du Moyen Âge, la Vehme ou Sainte Vehme a inspiré la crainte dans de nombreux milieux; le romantisme lui a conféré ses lettres de noblesse. Tribunal indépendant des princes… …   Encyclopédie Universelle

  • VEHME — n. f. Tribunal secret qui, dans l’Allemagne du Nord, jugeait sans témoins, souvent en l’absence des accusés. La sainte vehme. La vehme avait son siège principal dans la Westphalie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vehme — (vê m ) s. f. 1°   Vehme ou cour vehmique, tribunal secret établi par Charlemagne pour retenir les Saxons dans le christianisme et dans l obéissance. 2°   Plus tard, comme continuation de ce tribunal, mais avec un autre caractère, la sainte vehme …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • vehmique — ● vehmique adjectif Qui appartient à la Vehme. vehmique [vemik] adj. ÉTYM. 1863; de Vehme, mot allemand. ❖ ♦ Hist. Du tribunal de la Sainte Vehme (organisation secrète de tribunaux allemands; fin XIIe  XVIe siècle) …   Encyclopédie Universelle

  • Pierre Benoit (novelist) — Pierre Benoit (July 16 1886 March 3 1962) was a novelist and member of the Académie française.Pierre Benoit, born in Albi (southern France) was the son of a French soldier. Benoit spent his early years and military service in Northern Africa,… …   Wikipedia

  • Mysticisme nazi — Le mysticisme nazi (ou l ésotérisme nazi) est une appellation qui sert à désigner de manière globale un ensemble de doctrines florissantes en Allemagne avant ou pendant le régime nazi et mêlant le pangermanisme et l aryanisme à des doctrines… …   Wikipédia en Français

  • tribunal — tribunal, aux [ tribynal, o ] n. m. • XVe; « siège d un juge » fin XIIe; mot lat., de tribunus « tribun » 1 ♦ Lieu où l on rend la justice. ⇒ 1. palais (de justice), prétoire . Dans l enceinte du tribunal. La barre, le parquet; le greffe du… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.