Satellite-espion


Satellite-espion

Satellite espion

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir satellite
Satellite KH-4B Corona
Satellite Lacrosse en construction.

Un satellite espion est un satellite artificiel dont l'objet est l'obtention d'informations sur des pays étrangers ou des installations civiles ou militaires, parfois à leur insu.

Sommaire

Méthode

Ce satellite peut procéder par l'observation optique de la Terre (prise de photographies), l'observation radar, ou par écoute et enregistrement des communications radio. Ses applications sont militaires ou "commerciales" dans le but de récupérer des données susceptibles d'aider à la prise de décisions stratégiques. Les images sont envoyées par liaisons hertziennes jusqu'à la terre ou sous forme de films contenus dans des capsules récupérables.

Les satellites-espion par pays

États-Unis

Ce sont les États-Unis d'Amérique qui furent les premiers, en 1960, à mettre en place un système d'observation de la terre par satellite dans le but d'observer les menaces militaires potentielles. Le National Reconnaissance Office et la National Geospatial-Intelligence Agency sont chargé de leur exploitation. Une service crée 2008 puis annulé en 2009, le National Applications Office permettait aux autorités locales d'avoir un accès plus large à ces satellites.

Années Désignation Nom de code Optique Notes
1959–1962 KH-1 à KH-3 Corona Résolution: 7,5 m
Focale: 0,6 m
Première série de satellites espions US ; les films photographiques sont éjectés vers le sol. Une seule chambre panoramique par satellite.
1960–1962 Samos Résolution: 30 à 1,5 m
Focale: 0,7 à 1,83 m
La plupart des satellites renvoient leurs images par radio. Quelques éjections de films. Le programme a probablement été annulé pour cause de qualité insuffisante des photographies.
1962-1963 KH-4 Corona Résolution: 7,5 m Éjection du film. Deux chambres panoramiques.
1963-1969 KH-4A Corona Résolution: 2,75 m Éjection du film avec deux véhicules de réentrée. Deux chambres panoramiques. Volumétie importante.
1967-1972 KH-4B Corona Résolution: 1,8 m Éjection du film avec deux véhicules de réentrée. Deux chambres panoramiques.
1961–1964 KH-5 Argon Res: 140 m
Focale: 76 mm
Éjection du film. Basse résolution et large couverture à des fins de cartographie.
1963 KH-6 Lanyard Résolution: 1.8 m
Focale: 1.67 m
Programme de courte durée destiné à l'imagerie de sites spécifiques. Éjection du film. Mêmes chambres photographiques que les Samos
1963–1967 KH-7 Gambit Résolution: 0,46 m Éjection du film avec un véhicule de réentrée.
1966–1984 KH-8 Gambit Résolution: 0,5 m Éjection du film.
1971–1986 KH-9 Hexagon
« Big Bird »
Résolution: 0,3 m Éjection du film avec quatre ou cinq véhicules de réentrée.
Annulé en 1969 KH-10 Dorian Manned Orbital Laboratory; station spatiale habitée. Programme annulé.
1976–1995 KH-11 Crystal
Kennan
Résolution: 0,15 m
Miroir: 2,3 m
Premier satellite espion à imagerie numérique. Considéré comme d'une conception similaire au Télescope spatial Hubble.
1990—? KH-12 Ikon
Improved Crystal
Résolution: 0,15 à 0,10? m
Miroir: 2,4 à 4? m
Imagerie numérique. Utilisable en basse lumière et jusque dans l'infrarouge (3 à 5 micromètres).
1999—? KH-13 8X? EIS? Résolution: 0,10? à 0,04? m
Miroir: 4? m
Très mal connu.

Les États-Unis disposent du réseau de satellites espions le plus dense au monde. Les caractéristiques de ces satellites, dont le prix unitaire dépasse le milliard de dollars, sont couvertes par le secret-défense. Pour répondre aux besoins des militaires, les satellites espions sont amenés à faire de fréquentes corrections d'orbite, ce qui implique des réserves d'énergie plus importantes que pour la plupart des engins civils spatiaux. Les satellites espions sont placés en orbite basse afin de détecter le plus de détails possibles à la surface de notre planète.

Russie

  • URSS : Cosmos, RORSAT (appartenant à la série Cosmos) Almaz, Yantar, Zenit

Cosmos 954 s'est écrasé au Canada avec du matériel radioactif.

En février 1983, un satellite espion russe (Cosmos 1402), s'est désintégré dans l'atmosphère au dessus de l'océan Indien.

Autres pays

Par la suite de nombreux pays ont développé leurs propres satellites :

Faits

  • 2007 : Les agences gouvernementales américaines publient sur Internet les coordonnées des satellites de renseignement français. En Bourgogne, le radar GRAVES de surveillance spatiale permet de cartographier les engins spatiaux, et ainsi de détecter 30 satellites espions américains inconnus jusqu'alors. La France menace de divulguer leurs coordonnées si les États-Unis ne cessent cette activité.

Voir aussi

Lien interne

  • Cosmos 954, satellite espion soviétique s'étant écrasé au Canada.

Liens externes

  • Portail de l’astronautique Portail de l’astronautique
  • Portail du renseignement Portail du renseignement
Ce document provient de « Satellite espion ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Satellite-espion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Satellite espion —  Pour l’article homonyme, voir satellite.  Satellite KH 4B Corona …   Wikipédia en Français

  • Satellite de reconnaissance — Satellite espion  Pour l’article homonyme, voir satellite.  Satellite KH 4B Corona …   Wikipédia en Français

  • espion — espion, ionne [ ɛspjɔ̃, jɔn ] n. • 1380; it. spione, de spiare « épier » 1 ♦ Vx Personne chargée d épier les actions, les paroles d autrui pour en faire un rapport. ⇒ mouchard, sycophante. « À peine à cinquante pas du château, j aperçois mon… …   Encyclopédie Universelle

  • satellite — [ satelit ] n. m. • satelite v. 1265; lat. satelles, satellitis « garde du corps » I ♦ 1 ♦ (1665) Corps céleste gravitant sur une orbite elliptique autour d une planète. La Lune est le satellite de la Terre. Les satellites de Jupiter. Satellite… …   Encyclopédie Universelle

  • Espion (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Espion (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Espion (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) L espion est une personne qui… …   Wikipédia en Français

  • Satellite militaire — Applications des satellites Cet article décrit les diverses applications des satellites. Sommaire 1 Qu est ce qu un satellite artificiel ? 2 Les différents types de satellites artificiels 2.1 Satellite scientifique …   Wikipédia en Français

  • Satellite Helios II-A — Helios II A (satellite) Helios II A Caractéristiques Organisation France Domaine Observation militaire Masse 4 200 kg …   Wikipédia en Français

  • Satellite helios ii-a — Helios II A (satellite) Helios II A Caractéristiques Organisation France Domaine Observation militaire Masse 4 200 kg …   Wikipédia en Français

  • Satellite de télédétection — Pour les articles homonymes, voir satellite (astronomie). Un satellite de télédétection est un satellite artificiel dont l objectif principal est l observation vers le bas, c est à dire vers l astre autour duquel il orbite (le plus souvent la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.