Schlomo Venezia


Schlomo Venezia

Shlomo Venezia est un écrivain juif italien, survivant des déportés au camp de concentration nazi d'Auschwitz-Birkenau.

Biographie[1]

Shlomo Venezia naquit à Salonique, en Grèce, le 29 décembre 1923. Shlomo Venezia fut arrêté avec sa famille à Thessalonique en avril 1944 et déporté dans le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, l'un des trois camps qui composait le site d'Auschwitz[2].

Lors de la « sélection » réalisée par les médecins nazis afin de séparer les prisonniers considérés comme aptes au travail des « inutiles » qui étaient immédiatement envoyés dans les chambres à gaz, Venezia en réchappa avec, uniquement, son frère et deux de ses cousins. Venezia fut ensuite soumis à l'habituel et cruel processus que les prisonniers subissaient à Auschwitz : rasage, douche, tatouage du numéro sur l'avant-bras gauche, réception des tenues d'internés. Les opérations d'« insertion bureaucratique » terminées, Venezia fut enfermé et isolé dans une section distincte du camp afin de passer la période de quarantaine de 40 jours. Cela devait éviter, selon les autorités allemandes, la propagation d'épidémies dans le lager.

Après seulement 20 jours de quarantaine, Venezia fut affecté au Sonderkommando (« unités spéciales ») dz, l'un des plus grands crématoires de Birkenau, qui employait principalement de jeunes détenus de constitution robuste et en bonne condition physique, en raison des exigences physiques du travail : des équipes composées de prisonniers et chargées de l'incinération des déportés tués dans les chambres à gaz. Les membres de ces équipes étaient systématiquement assassinés pour maintenir le secret sur la conduite de la « solution finale de la question juive » (l'extermination systématique du peuple juif).

Comme le dit Primo Levi, lui-même déporté dans le camp d'Auschwitz III - Monowitz et auteur de Si c'est un homme, la création de ces unités spéciales représente le plus grand crime du national-socialisme, parce que les SS cherchèrent au travers des Sonderkommando à décharger ou au moins à faire partager les crimes sur les victimes elles-mêmes.

Shlomo Venezia, après la libération, devint un des plus importants porte-paroles de l'Holocauste. Invité dans des émissions de télévision, dans des écoles, dans des manifestations commémorant la Shoah, il s'adressa à la jeunesse afin qu'elle soit le futur porte-parole de l'immense tragédie qui s'abattit sur l'Europe entre 1940 et 1945. On lui doit ce témoignage émouvant :

« D'autres fois, on m'a demandé, par exemple, si quelqu'un n'était jamais resté en vie dans les chambres à gaz. C'était très difficile, pourtant une fois une personne est restée vivante. Il s'agissait d'un enfant d'environ deux mois. Soudain, après avoir ouvert la porte et mis en service les ventilateurs pour enlever l'horrible odeur de gaz et de toutes ces personnes - parce que leur mort était très douloureuse - un de ceux qui tirait les cadavres dit : « J'ai entendu un bruit ». Normalement, lorsque quelqu'un meurt, après un certain temps jusqu'à ce qu'il se fige, le corps contient de l'air qui fait un peu de bruit. Nous avons dit : « Ce pauvre garçon, au milieu de tous ces morts, il commence à perdre la raison ». Après une dizaine de minutes, il l'entendit de nouveau. Nous avons dit : « Arrêtez vous, ne bougez pas », mais nous n'avons rien entendu et nous avons continué à travailler. Quand il l'entendit de nouveau, j'ai dit : « Est-il possible que lui seul l'entende ? Alors arrêtons-nous un peu plus et nous verrons ce qui se passera ». En effet, nous avons entendu un gémissement lointain. Alors l'un d'entre nous monte sur les corps pour arriver là d'où provient le bruit et il s'arrête à l'endroit où il est le plus fort. Il s'approche et, en somme, là il y avait une maman qui allaitait cet enfant. La mère était morte et le bébé était accroché au sein de sa maman. Tant qu'il avait pu sucer, il était resté calme. Quand plus rien n'est arrivé, il s'est mis à pleurer - vous savez que les bébés pleurent quand ils ont faim. Le bébé était donc vivant et nous nous l'avons pris et porté dehors, mais désormais il était condamné. Il y avait un SS tout content : « Amenez-le moi, amenez-le moi ». Comme un chasseur, il était content de prendre son fusil à air comprimé, un coup dans la bouche et l'enfant a fini comme sa maman. Cela est arrivé une fois dans cette chambre à gaz. Il y a tant d'histoires, mais moi je ne raconte jamais des choses que les autres ont vu et pas moi. »

Son expérience a conduit Roberto Benigni à faire appel à lui en tant que consultant avec Marcello Pezzetti, pour le film La Vie est belle [1].

Schlomo Venezia est l'un des rares survivants (le seul en Italie, une douzaine dans le monde) de ces équipes spéciales et a couché ses mémoires dans un livre publié en 2007 par l'éditeur Albin Michel, intitulé Sonderkommando.

Notes et références

  1. a et b Les informations concernant ce paragraphe proviennent du témoignages de Shlomo Venezia le 18 janvier 2001 lors de la première Journée de la Mémoire. La version intégrale est disponible sur Shlomo Venezia, un ancien déporté d'Auschwitzdu site «Centro culturale Gli scritti».
  2. Des trois camps qui constituaient Auschwitz, Birkenau constituait le véritable centre d'extermination où, systématiquement, la plupart des déportés furent tués.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Schlomo Venezia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shlomo Venezia — Schlomo Venezia Shlomo Venezia (né à Thessalonique, en Grèce, 1923), qui est juif et citoyen italien, est un survivant déporté dans le camp de concentration nazi d Auschwitz Birkenau. Au cours de sa détention, il a été forcé de travailler dans le …   Wikipédia en Français

  • Endlösung der Judenfrage — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Extermination des Juifs — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Génocide des Juifs européens — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Génocide des juifs — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Génocide juif — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Holocauste juif — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Judéocide — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Meurtre des Juifs — Shoah  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du …   Wikipédia en Français

  • Shoah —  Pour les articles homophones, voir choix, Choa et Shoa. Destruction du ghetto de Varsovie, avril 1943 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.