Serment du test


Serment du test

Le serment du Test était un serment qui assujétissait tous les fonctionnaires et officiers anglais, et qui avait pour but d’exclure les catholiques de toutes les charges administratives. Ainsi, ceux qui professaient la religion de Rome ne pouvaient pas obtenir d’emplois de l’État ou d’organismes officiels. De plus, ils ne pouvaient pas être membres d’un jury. C’était essentiellement une mesure discriminatoire.

Celui qui prêtait ce serment devait déclarer par écrit qu'il ne reconnaissait pas l’autorité du pape, ni ne croyait à la transsubstantiation qui est la transformation du pain et du vin en corps et en sang du Christ lors de la consécration pendant la messe catholique[réf. nécessaire].

En 1678, on ajouta à la formule du Test la réprobation du culte de la Vierge et des saints comme étant une idolâtrie. On introduisit en Écosse en 1682 un Test qui exigeait une ferme adhésion au protestantisme, et la renonciation au Covenant.

Ce serment fut institué par un bill de 1673, et inspiré par les ennemis du duc d'York (depuis Jacques II), notamment de Shaftesbury. En effet, un de ses premiers effets fut de contraindre le duc d'York à se démettre de sa charge de grand amiral. Charles II et, après lui, son frère Jacques II accordèrent à leurs partisans de nombreuses dispenses du serment. Ces dispenses, combattues par le parlement, contribuèrent fortement à la révolution de 1688 qui renversa les Stuarts. Le serment du Test n'a été aboli qu'en 1828.

C’est ce serment que l’on introduisit dans la province de Québec, en 1763, après le traité de Paris consacrant la défaite française. On retira cependant ce serment en 1774 pour essayer d’obtenir l’appui des Canadiens contre les révolutionnaires américains et parce que la faiblesse de l’immigration anglaise dans le Québec rendait difficile l’administration de la justice.




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Serment du test de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • test — 1. (tê ; quelques uns prononcent tèst , mais à tort) s. m. Le même que TÊT, n° 1 et 2. test 2. (tê ; quelques uns prononcent tèst , mais à tort) s. m. Le même que TÊT, n° 4 et n° 5. test 3. (tèsl ) s. m. Mot anglais qu on n emploie en français… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • test — 1. test [ tɛst ] n. m. • XVIe; « coquille » v. 1200; lat. testa « coquille dure » → tête ♦ Zool. Enveloppe calcaire ou chitineuse (coquille, coque, carapace) qui protège le corps de nombreux invertébrés (⇒ testacé). Test globuleux de l …   Encyclopédie Universelle

  • TEST — s. m. T. d Hist. moderne. Mot anglais qui signifie, Épreuve. Il n est usité que dans cette locution, Le serment du Test, Acte par lequel on nie la transsubstantiation, et l on renonce au culte de la Vierge et des saints …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Politique de l'Acadie — La politique de l Acadie[note 1] a plusieurs caractéristiques qui la différencie de celle d autres régions du Canada. Sommaire 1 Histoire 1.1 Acadie française 1.2 Acadie anglaise …   Wikipédia en Français

  • Assermentation — Une assermentation ou prestation de serment est la promesse solennelle que fait une personne avant d entreprendre les tâches inhérentes à une certaine charge ou fonction, habituellement au sein d un gouvernement, d un pouvoir législatif, d une… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'Acadie — L’histoire de l Acadie, au sens large, commence vers le IXe millénaire av. J.‑C., par l arrivée des Paléoaméricains, un peuple de chasseurs cueilleurs employant la pierre taillée. Le grand hiatus, une période s étalant du VIIIe au IVe… …   Wikipédia en Français

  • Conseil pour les affaires de la province de Québec —  Ne doit pas être confondu avec Conseil législatif du Québec. Conseil pour les affaires de la province de Québec Council for the Affairs of the Province of Quebec (1774 à 1791) …   Wikipédia en Français

  • Histoire Constitutionnelle Du Canada — L histoire constitutionnelle du Canada débute en 1763 avec le Traité de Paris avec lequel la France céda la plus grande partie de la Nouvelle France à la Grande Bretagne. Formé par un acte de fédération en 1867, le Canada moderne obtint son… …   Wikipédia en Français

  • Histoire constitutionnelle du Canada — L histoire constitutionnelle du Canada débute en 1763 avec le Traité de Paris avec lequel la France céda la plus grande partie de la Nouvelle France à la Grande Bretagne. Formé par un acte de fédération en 1867, le Canada moderne obtint son… …   Wikipédia en Français

  • Histoire constitutionnelle du canada — L histoire constitutionnelle du Canada débute en 1763 avec le Traité de Paris avec lequel la France céda la plus grande partie de la Nouvelle France à la Grande Bretagne. Formé par un acte de fédération en 1867, le Canada moderne obtint son… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.