Shawar


Shawar

Shawar (en arabe: شاور بن مجير السعدي‎) est un vizir de l’Égypte fatimide de 1162 à 1163 et de 1164 à 1169. Les luttes de pouvoir au sein du califat fatimide et auxquelles il se trouve fortement lié ont été la cause de la prise de possession de l’Égypte par Saladin.

Sommaire

Biographie

Après l’assassinat du vizir al-Afdal Shâhânshâh en 1121, l’Égypte a été l’objet de nombreuses luttes de pouvoir et de guerres civiles pour le vizirat. De 1121 à 1162, sept vizirs s’étaient succédé et six d’entre eux avaient été tués. Au mois de décembre 1162, le vizir Al-Adil Ruzzîk est renversé et mis à mort par Shawar, gouverneur de Haute Égypte, qui prend le titre de vizir et de chef des armées. Mais Shawar installe des membres de sa famille à des poste clés et la cupidité de ces derniers lui vaut une immense impopularité, même auprès de ses officier. L’un de ses lieutenants, Dirgham, qu’il avait nommé grand chambellan se révolte en 1163. Shawar réussit cependant à s’enfuir et à se réfugier à la cour de Nur ad-Din[1].

Shawar demande alors à Nur ad-Din de l’aider à revenir au vizirat d’Égypte. Ce dernier est cependant réticent, car il ne tient guerre à intervenir dans le guêpier que représentent les affaires égyptiennes. Mais il apprend que le roi Amaury Ier de Jérusalem tente une incursion en Égypte et assiège la ville de Bilbéis, sans succès en raison de la crue. Comme il ne souhaite pas laisser le roi de Jérusalem s’implanter dans la vallée du Nil et que Shawar lui promet de lui verser des indemnités de guerre ainsi qu’un tribut, il envoie en mai 1164 une armée commandée par Shirkuh, un de ses lieutenants. L'action, coordonnées avec une opération de diversion pour détourner les Francs de l'Égypte, réussit, Dirgham pris de court ne peut organiser la défense, est renversé et tué pendant sa fuite. Une foir rétablit au vizirat, Shawar somme Shirkuh de quitter l'Égypte immédiatement et sans avoir reçu les indemnités promises. Shirkuh déclare alors qu'il ne quittera pas le pays sans les sommes promises[2].

Comme il ne fait pas confiance à ses propres troupes, Shawar envoie un message au roi Amaury Ier lui demandant son aide contre Shirkuh. Trop heureux du prétexte, Amaury et son armée se rendent en Égypte et font leur jonction avec les troupes de Shawar. Shirkuh se retranche alors dans Bilbéis, que les alliés assiègent aussitôt. Shawar craint que la défaite d'un des deux camps le mette à la merci de l'autre camp, aussi cherche-t-il à gagner du temps en retardant l'assaut. Effectivement, le temps joue pour lui car Nur ad-Din, pour dégager son lieutenant, envahit la principauté d'Antioche, bat Bohémond III à Harrim et le capture. Obligé de rentrer en hâte pour défendre Antioche, Amaury Ier conclue une paix avec Shirkuh et les deux armées évacuent simultanément l'Égypte en novembre 1164[3].

Siège d’Alexandrie.

Durant les trois années suivantes, Shirkuh ne va cesser de demander à Nur ad-Din l'autorisation et les moyens de se venger de Shawar. Mais Nur ad-Din préfère maintenir le status quo à propos de l'Égypte, car il en maintient également les Francs à l'écart. Selon Guillaume de Tyr, Shirkuh entreprend même une démarche auprès du calife abbasside, lui faisant miroiter la possibilité de faire disparaître le califat concurrent, et de confession chiite, mais Ibn al-Athir est muet sur ce point. Shawar, inquiet de ces démarches contre lui, négocie un traité d'assistance mutuelle avec Amaury. En l'apprenant, Nur ad-Din donne son autorisation et une troupe de deux mille cavaliers qui quittent Damas en janvier 1167. Les deux armées franques et zengides arrivent simultanément en Égypte. Shirkuh ne peut envisager de marcher directement sur le Caire et se retranche à Gizeh. Les Francs concluent un pacte d'alliance avec l'Égypte qui est ratifié par le calife Al-Adid. Puis les armées s'affrontent à Bâbain-Ashmûnain et Shirkuh l'emporte, mais les Francs n'ont subit que peu de perte. Shirkuh prend Alexandrie, dont il confie la garde à son neveu Saladin, puis se rend en Haute Égypte où il assiège la ville de Qûs pendant que les Francs et les Égyptiens assiègent Alexandrie. Encore une fois, Amaury et Shirkuh concluent la paix et évacuent simultanément l'Égypte, mais Amaury y laisse un protectorat sur le pays ainsi qu'une petite troupe chargée de percevoir le tribut[4].

La présence des Francs au Caire irrite la population, et Amaury envoie Guillaume de Tyr à Byzance afin de mettre au point une action concertée en vue de conquérir l'Égypte. L'apprenant, Shawar se rapproche de Nur ad-Din et Amaury, poussé par ses barons qui dénoncent la traitrise du vizir envahit l'Égypte. Pendant que Shawar tente de négocier avec Amaury, le calife Al-Adid envoie un message à Nur ad-Din lui demandant son aide. Quand les Francs arrivent devant le Caire, il trouve la ville incendiée, les habitants ayant préféré livrer leur ville aux flammes qu'aux Francs. Devant une telle détermination, Amaury préfère battre retraite et quitte l'Égypte le 2 janvier 1169, peu avant que Shirkuh n'y arrive. Dès le 18 janvier, Shawar est attiré dans une embuscade et tué des propres mains de Saladin, et Shirkuh devient vizir d'Égypte, mais meurt le 23 mars, laissant le pays à son neveu Saladin[5].

Notes et références

  1. Maalouf 1983, p. 186 et Grousset 1935, p. 429-430.
  2. Maalouf 1983, p. 186-9 et Grousset 1935, p. 434-7.
  3. Maalouf 1983, p. 189-190 et Grousset 1935, p. 438-440.
  4. Maalouf 1983, p. 191-5 et Grousset 1935, p. 457-479.
  5. Maalouf 1983, p. 195-8 et Grousset 1935, p. 489-509.

Annexes

Sources

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Shawar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shawar — ( ar. شاور بن مجير السعدي) (d. January 18, 1169) was a ruler of Egypt, the vizier, from December 1162 until he was assassinated in 1169. [cite book|title= The Crusades Through Arab Eyes |author=Amin Maalouf|pages=159 161|date=1984|publisher=Al… …   Wikipedia

  • Shawar — (en árabe: شاور بن مجير السعدي). Muerto el 18 de enero 1169 fue un gobernante de Egipto, el visir, desde diciembre de 1162 hasta que fue asesinado en 1169. Él es mejor conocido por tomar parte en la lucha interna por el poder durante las cruzadas …   Wikipedia Español

  • Crusader invasions of Egypt — Crusader invasion of Egypt Part of the Crusades Date 1154–1169 Location Egypt Result …   Wikipedia

  • Chirkouh — Shirkuh Asad al Dîn Shîrkûh (Chirkouh, ou Şêrko en kurde)(اسد الدين شيركوه )(mort en 1169), est un général kurde de Nur ad Din, atabeg d’Alep et de Damas. Il est également devenu vizir d Égypte en 1169. Il est membre de la famille des Ayyoubides… …   Wikipédia en Français

  • Shirkuh — Asad al Dîn Shîrkûh (Chirkouh, ou Şêrko en kurde)(اسد الدين شيركوه )(mort en 1169), est un général kurde de Nur ad Din, atabeg d’Alep et de Damas. Il est également devenu vizir d Égypte en 1169. Il est membre de la famille des Ayyoubides et oncle …   Wikipédia en Français

  • Shîrkûh — Shirkuh Asad al Dîn Shîrkûh (Chirkouh, ou Şêrko en kurde)(اسد الدين شيركوه )(mort en 1169), est un général kurde de Nur ad Din, atabeg d’Alep et de Damas. Il est également devenu vizir d Égypte en 1169. Il est membre de la famille des Ayyoubides… …   Wikipédia en Français

  • Saladino — Saltar a navegación, búsqueda Ṣalāḥ ad Dīn Yūsuf ibn Ayyūb …   Wikipedia Español

  • Amalric I of Jerusalem — (also Amaury or Aimery) (1136 ndash; July 11 1174) was King of Jerusalem 1162 ndash;1174, and Count of Jaffa and Ascalon before his accession. Amalric was the second son of Melisende of Jerusalem and Fulk of Jerusalem. He was the father of three… …   Wikipedia

  • Noradin — Nur ad Din Nour ad Din Mahmûd el Mâlik al Adil[1] (vers 1117/8 15 mai 1174) aussi appelé Nur ed Din, Nur al Din ou Nûreddîn (Noureddine, lumière de la religion [2]) appelé aussi Noradin par les chevaliers francs, est un chef de guerre musulman du …   Wikipédia en Français

  • Nur ad-Din — Nour ad Din Mahmûd el Mâlik al Adil[1] (vers 1117/8 15 mai 1174) aussi appelé Nur ed Din, Nur al Din ou Nûreddîn (Noureddine, lumière de la religion [2]) appelé aussi Noradin par les chevaliers francs, est un chef de guerre musulman du… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.