Sheila


Sheila
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Tracadie-Sheila
Sheila
Nom Anny Chancel
Naissance 16 août 1945 (1945-08-16) (66 ans)
Drapeau de la France Créteil, France
Activité principale Chanteuse
Danseuse
Actrice
Ecrivaine
Sculpteur
Genre musical Variété
Disco
Chanson Française Pop
Années d'activité Depuis 1962
Labels Warner Music
Site officiel http://sheilahome.com

Entourage Yves Martin
Françoise Hardy
Dave
Michel Drucker

Sheila, de son vrai nom Annie Chancel[1], est une chanteuse française, née le 16 août 1945 à Créteil. Elle est issue d’une famille modeste originaire de Salins près de Mauriac dans le Cantal, ses parents tenaient une confiserie ambulante sur les marchés de la banlieue sud parisienne.

Ses ventes de disques sont annoncées à 85 millions d'exemplaires[2]. Selon le livre du SNEP (40 ans de tubes 1960-2000) Sheila est l'artiste féminine française qui a reçu le plus de disques d'or (37) en France ; seul Johnny Hallyday la devance avec 40. Lors de sa période disco, Sheila est entrée dans les charts du magazine américain Cashbox[3]. Si la plupart de ses disques sont en français, elle a aussi enregistré certaines chansons en anglais (notamment dans sa période disco), en allemand, en espagnol ainsi qu'en italien.

Sommaire

Biographie

Les années 1960

En 1962, sur les conseils d'Henri Leproux, directeur du Golf-Drouot, ses futurs producteurs, Jacques Plait et Claude Carrère, l'auditionnent dans un cinéma désaffecté du 14e arrondissement de Paris avec son groupe de musiciens : Les Guitares Brothers.

Sheila, son premier 45 tours en solo, sort le 13 novembre 1962 et son producteur décide que pour lancer sa carrière Annie Chancel prendra comme pseudonyme « Sheila », le nom du titre-phare de ce disque.

Elle connaît son premier succès avec L'école est finie en 1963. Ce disque se vendra à près de 700 000 exemplaires, et se trouve no 1 des ventes pendant plus de 4 mois. Après la sortie de son 1erAlbum 33 tours 25 cm de 13 chansons, elle entame sa première tournée d'octobre 1963 jusqu'au début de l'année 1964 dans les principales villes françaises. Elle sera accompagnée sur scène et dans ses disques en 1963 et 1964 par "Les Guitares" un groupe découvert au Golf Drouot.

Entre-temps, elle reçoit le Grand Prix National du Disque Francis Carco de l'Académie Charles-Cros, le 22 novembre 1963.

Avec ses nombreux passages en radio et à la télévision, elle va tout au long des années 1960 aligner une liste importante de tubes : Pendant les vacances, Première surprise partie et Le sifflet des copains en 1963, Chaque instant de chaque jour, Écoute ce disque et Vous les copains en 1964, C'est toi que j'aime et Le folklore Américain en 1965, Le cinéma… Je me voyais à Hawaï, Bang bang et L'heure de la sortie en 1966, La famille, Adios amor, et Le kilt en 1967, Petite fille de Français moyen en 1968, Arlequin et Oncle Jo en 1969.

Elle tourne en 1966 dans le film de Serge Piolet Bang-Bang, avec Jean Richard et Guy Lux. Son titre L'heure de la sortie fait partie de la bande originale du film.

Son producteur lance les Boutiques de vêtements Sheila, les produits de beauté Sheila (Sheiladermine), une poupée à l'effigie de la star est commercialisée dans les années 1960, ainsi que plus tard à l'époque Disco. Est également commercialisée la clef que Sheila portait autour du cou dans les années 1970 et dont des copies seront mises en vente dans les distributeurs automatiques. Nutrial, La société des chocolats Banania, offrit des tournidoles à son image.

À cette époque, alors qu'elle n'est âgée que de 18 ans, elle est victime d'une rumeur prétendant qu'elle est un homme. Elle témoigna lors d'une interview au Nouvel Observateur que cette rumeur « m'a entamée, lacérée et ça a pourri la vie de mon petit garçon, de mes parents. Aujourd’hui, si j’ai une telle sérénité, c’est parce que j’ai vécu ça. »[4]. Dans son ouvrage Rumeurs : le plus vieux média du monde Jean-Noël Kapferer explique cette rumeurs par le fait que Sheila maintenait un « total secret sur sa vie privée »[5].

Les années 1970

En 1970 le succès se poursuit avec son premier 45 tours deux titres Reviens je t'aime, puis en 1971, son disque : Les Rois mages, est no 1 au printemps avec 908 000 ventes. Elle sera aussi 2e au Mexique, 10e en Argentine et 10e en Espagne avec la version espagnole : Los reyes magos. Jean Schmitt, qui a collaboré à l'adaptation en français de ce titre des Middle of the Road, devient alors l'auteur d'un nombre important de chansons de l'artiste, et de titres inédits sortis fin 1971 sur l'album Love - Les Rois mages. Au cours des années 1970, elle va continuer d'enchaîner les tubes : Samson et Dalila, Le mari de mama et Poupée de porcelaine 1972 (qui fête l'indépendance totale artistique et économique des disques Carrère réf 49000), Adam et Ève et Mélancolie (écrit par Katherine Pancol et repris en portugais, le titre sera no 1 au Brésil) en 1973, Le couple, Tu es le soleil et Ne fais pas tanguer le bateau 1974, ou encore, C'est le cœur, version française du Doctor's Orders de Carol Douglas Doctor orders, Aimer avant de mourir et Quel tempérament de feu 1975, Un prince en exil et Patrick mon chéri 1976, L'Arche de Noé 1977, etc. (Tous ses titres d'ailleurs pendant les années 60 et 70 seront disques d'or.)

À cette époque, Sheila (Annie Chancel) rencontre Guy Bayle au cours de séances de photos réalisées pour un roman-photo publié dans le magazine Télé Poche. Elle en tombe amoureuse et se marie avec ce chanteur, le 13 février 1973 à Paris, dans le 13e arrondissement, à 13h13 à Notre-Dame-de-la-Gare[6]. Aussitôt mariée, elle enregistrera avec son nouvel époux le duo : Les Gondoles à Venise. Elle sera la mère d'un petit garçon, prénommé Ludovic, en avril 1975.

À la surprise générale, en juin 1977, en pleine vague disco, elle propose son premier titre en anglais : Love me baby. C'est un virage artistique : elle est habillée d'un short moulant à paillettes, accompagnée d'un groupe de trois danseurs noirs, les B. Devotion, dansant sur un rythme adapté pour les pistes des discothèques. Ce titre la fera connaître, dans un premier temps en Allemagne, en Espagne et en Italie où il est classé 3e le 28/1/1978 [7], puis dans le reste de l'Europe.

Encouragée par ses succès, elle décide d'adapter (toujours en disco) le standard américain : Singin' in the rain. Elle se classe partout dans le monde : de l'Afrique du Sud à la Suède (2e)[8], en passant par l'Italie 3e le 18 mars 1978[7], le Brésil, le Japon, l'Argentine, le Danemark, l'Espagne, l'Australie, l'Allemagne (6e vente de l'année), les Pays-Bas (3e) ou encore l'Angleterre (9e)[9], où elle participera à l'émission culte Top of the Pops. Plus de 5 millions d'exemplaires du 45 tours de cette chanson seront vendus.

Alors que Sheila poursuit la promotion à travers l'Europe des 45 tours et 1er album en anglais Singin'in the rain, elle enregistre I don't need a doctor et Hôtel de la plage, chanson-titre du film du même nom, qui sort en janvier 1978. Viennent ensuite les titres You Light My Fire qui est classé dans les meilleures ventes, en Italie, Allemagne et Irlande. Mais la chanteuse n'oublie pas le public français, avec son 45 tours Kennedy Airport, qui sera lui aussi un énorme succès. À cette période la marque de jouets Delavennat commercialise une poupée à son effigie.

En 1979, Sheila reprend les chansons en anglais avec Seven lonely days, avec des arrangements disco, et fait un score raisonnable à 250 000 ventes en France et sera classée en Allemagne et surtout en Suède. En fin d'année, le groupe Chic lui compose un album : King of the world. Spacer, premier extrait de ce disque, devient un tube d'envergure mondiale. L'album sort dans plus de 50 pays. Elle sera classée à nouveau un peu partout : de l'Australie aux États-Unis, en passant par la Finlande, l'Allemagne, la Suède, l'Espagne, l'Angleterre [10] le Brésil, etc. Un nombre impressionnant de versions de cette chanson existent en adaptation partout dans le monde. Cette chanson sera aussi le générique d'une émission de variétés en Italie, où Spacer restera 26 semaines dans les 10 premières places des hit-parades. Pour la chanson Spacer Sheila fait son premier clip, à l'étranger à Londres.

Les années 1980

En 1980, Sheila sort un nouvel album en français Pilote sur les ondes, avec des titres comme L'amour au téléphone et Les sommets blancs de Wolfgang. Ce 33 tours est disque d'or. Elle assure toute la promotion du disque en son direct.

L'année suivante en 1981, elle fait un retour à la chanson populaire avec Et ne la ramène pas (son ultime grand succès discographique) adaptation en français du titre de Joe Dolce A shaddap you face. En fin d'année, la chanteuse sort un autre album en anglais dans un style plutôt rock, avec comme titre principal Little darlin. Produit par Keith Olsen, le producteur de Pat Benatar. En 1982 Sheila revient à la chanson française, avec Glori gloria adaptation en français du succès d'Umberto Tozzi de 1979 repris alors en anglais par Laura Branigan.

En 1983, l'album On dit marque un tournant dans sa carrière. L'objectif de l'artiste est la scène et d'avoir un nouveau répertoire composé de chansons en français, écrites (paroles et musiques) spécialement pour elle. Avec l'aide d'Yves Martin, qui devient par la suite son compagnon, elle va créer deux nouvelles chansons, L'écuyère et Emmenez-moi, dans un show TV signé Maritie et Gilbert Carpentier en mars 1984. Un autre album Je suis comme toi est ensuite enregistré aux Bahamas.le titre "Je suis comme toi" sera classé au top 50.

Des clips seront tournés, notamment pour Emmenez-moi où Sheila est habillée par Jean-Paul Gautier. Le titre Film à l'envers passe en radio et en télé, et avec de bonnes critiques elle prépare son retour sur scène au Zénith à Paris en 1985 (à partir du 22 février).

Lors de l'été de cette année-là, elle tourne dans un film de cinéma d'auteur : L'Île au trésor de Raoul Ruiz avec Martin Landau et Jean-Pierre Léaud.

En 1987 : Sheila sort un single Comme aujourd'hui qui fait un passage au top 50, puis l'année suivante en 1988 un nouvel album : Tendances. Ce dernier opus contient les titres Pour te retrouver et Le tam tam du vent (classé au top 50). Sheila se produit à l'Olympia en octobre 1989. À la fin du spectacle, émue et en pleurs elle annonce sa volonté de mettre un terme à sa carrière de chanteuse, et entame dès lors une période de neuf années sans disques hormis l'enregistrement du titre "On s'dit plus rien" à l'occasion de la sortie d'un coffret et d'une compilation de ses succès en 1992.

Les années 1990

Elle se consacre alors à la sculpture et à l'écriture de livres : Les Chemins de lumière (1993), Et si c'était vrai (1995), La Captive (1997).

En 1992, Sheila est l'invitée d'un Music Stars spécial avec Michel Drucker qui fera un taux d'audience exceptionnel. Un nouveau titre parait, On s'dit plus rien, à l'occasion de la sortie d'un coffret 4 CD regroupant ses chansons.

Elle présente des émissions de télévision : Coup de cœur en 1990 sur France 2, et SLC en 1996 sur TF1 avec Dave. Elle s'engage dans la lutte contre le SIDA, à partir de 1995 dans l'association ELCS (Élus Locaux Contre le Sida) aux côtés de Jean-Luc Roméro.

À la fin des années 1990, Sheila sort un album, Le meilleur de Sheila (1998). Au menu figurent des nouvelles interprétations de Spacer, Gloria, Les Rois mages et trois nouveaux titres Close to you, Juste comme ça, Vague à l'âme, qui est disque d'or. Elle fait l'Olympia, du 28 septembre au 4 octobre 1998.

Suit l'album Dense sorti en 1999 avec le single du même titre.

Les années 2000

En 2001, Sheila figure en 2e position dans le livre de Fabrice Ferment et du Snep sur les ventes de 45 tours derrière Johnny Hallyday (40 tubes), mais devant Michel Sardou et Claude François (21 tubes)[11]. Fin 2001, elle enregistre pour la télévision un concert acoustique diffusé quelques semaines plus tard sur la chaîne Jimmy, concert salué par la critique (Télérama entre autres)[réf. nécessaire].

Un nouvel album Seulement pour toi sort en septembre 2002, de sept titres seulement, qui a été enregistré durant l'été, entre le décès de son père et de sa mère. Un show spécial en prime time sur France 2 lui est consacré pour la sortie de ce nouvel opus. Avec Francoise Hardy, Dave, Serge Lama, Pierre Arditi, Pascal Sevran, et Jean-Marie Périer.

En 2002, Sheila fête le quarantième anniversaire du début de sa carrière à l’Olympia du 1er au 9 novembre. La vidéo de ce spectacle sort en DVD en 2003, le quotidien Le Monde lui consacre une pleine page le soir de la première à Paris.

Un livre sort Ne vous fiez pas aux apparences en 2002 avec une photo de couverture signée Jean-Marie Périer, où elle règle ses comptes avec le métier. En 2005, son fils Ludovic Chancel sort un livre intitulé Fils de, à travers lequel il raconte combien il lui est difficile de vivre dans l'ombre de sa mère.

L'année 2006 voit la sortie de son intégrale studio 250 chansons (18 CD) dont sa nouvelle chanson : L'Amour pour seule prière. Elle est de nouveau sur une scène à Paris, au Cabaret Sauvage pour 9 représentations du 19 au 28 décembre. En 2007 elle donne des concerts en France et en Belgique. Elle est la vedette de la Tournée en n'Or durant l'été, et est de nouveau à l'Olympia pour un gala unique le vendredi 21 septembre 2007.

Début 2008, elle joue le rôle principal dans le film La Dinde réalisé pour Canal+. Ce court-métrage qui fait partie de la collection Écrire pour... un chanteur, a été diffusé lors du Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand le 7 février 2008. Il a été également projeté au Festival de Cannes à la Semaine Internationale de la Critique, en mai 2008. Elle est de retour sur scène à l'Olympia le 4 mars 2008.

À partir du 13 mars 2009, et pendant toute une année, Sheila a fait partie de la Tournée Âge tendre et Têtes de bois saison 4.

Les années 2010

Elle a été à l'affiche de la saison 5 de cette tournée pendant un an depuis le 15 mars 2010 tout en continuant ses propres concerts à travers la France.

Sheila participe à l'émission de TF1, Danse avec les stars pour la saison 2 en octobre et novembre 2011.

Répertoire - Les principaux succès

  • L'école est finie - 1963
  • Pendant les vacances - 1963
  • Première surprise partie - 1963
  • Le sifflet des copains - 1963
  • Ecoute ce disque - 1964
  • Vous les copains... - 1964, version française de Manfred Mann : Do Wah Diddy Diddy
  • Le folklore Américain - 1965 ( N°1 en janvier 1966[12])
  • Bang bang - 1966 ( N°3 en juillet 1966[12])
  • Le cinéma - 1966 ( N°1 en mai 1966[12])
  • L'heure de la sortie - 1966 ( N°3 en janvier 1967[12])
  • La famille - 1967 ( N°2 en avril 1967[12])
  • Adios amor - 1967 ( N°1 en aout 1967[12])
  • Dans une heure - 1967 ( N°2 en décembre 1967[12])
  • Quand une fille aime un garçon - 1968 ( N°4 en avril 1968[12])
  • Petite fille de français moyen - 1968 ( N°2 en juillet 1968[12])
  • Long sera l'hiver - 1968 ( N°8 en novembre 1968[12])
  • Arlequin - 1969 ( N°4 en avril 1969[12])
  • Love maestro please - 1969 ( N°14 en juillet 1969[12])
  • La colline de Santa-Maria - 1969 ( N°15 en septembre 1969[12])
  • Oncle Jo - 1969 ( N°7 en décembre 1969[12])
  • Julietta - 1970 ( N°5 en mai 1970[12])
  • Ma vie a t'aimer - 1970 ( N°13 en juillet 1970[12])
  • Reviens je t'aime - 1970 ( N°4 en décembre 1970[12])
  • Les Rois Mages - 1971 ( N°1 en mai 1971[12])
  • Blancs, jaunes, rouges, noirs - 1971 ( N°7 en octobre 1971[12])
  • J'adore - 1972 ( N°12 en janvier 1972[12])
  • Samson et Dalila - 1972 ( N°9 en avril 1972[12])
  • Le mari de mama - 1972 ( N°8 en août 1972[12])
  • Poupée de porcelaine - 1972 ( N°5 en décembre 1972[12])
  • Les gondoles à Venise - 1973 ( N°1 en mars 1973[12])
  • Adam et Eve - 1973 ( N° 6 en juillet 1973[12])
  • Mélancolie - 1973 ( N°4 en décembre 1973[12])
  • Le couple - 1974 ( N°8 en avril 74[12])
  • Tu es le soleil - 1974 ( N°2 en juin 1974[12])
  • Ne fais pas tanguer le bateau - 1974 ( N°2 en décembre 1974[12])
  • C'est le coeur - 1975 ( N°4 en avril 1975[12])
  • Aimer avant de mourir - 1975 ( N°5 en juin 1975[12])
  • Quel Tempérament de feu - 1975 ( N°3 en décembre 1975[12])
  • Un prince en exil - 1976 ( N°4 en mai 1976[12])
  • Patrick mon chéri - 1976 ( N°3 en juillet 1976[12])
  • Les femmes - 1976 ( N°7 en novembre 1976[12])
  • L'amour qui brûle en moi - 1976 ( N°6 en janvier 1977[12])
  • L'arche de Noé - 1977 ( N°4 en avril 1977[12])
  • Love me baby - 1977 ( N°2 en août 1977[12])
  • Singin ' in the rain - 1977 ( N°3 en décembre 1977[12])
  • I don't need a doctor - 1978 ( N°5 en avril 1978[12])
  • You light my fire - 1978 ( N°14 en juillet 1978[12])
  • Kennedy airport - 1978 ( N°5 en janvier 1979[12])
  • Seven lonely days - 1979 ( N°8 en avril 1979[12])
  • Spacer - 1979 ( N°5 en janvier 1980[12])
  • King of the world - 1980 ( N°15 en juillet 1980[12])
  • Et ne la ramène pas - 1981 ( N°5 en juillet 1981[12])
  • Glori-gloria - 1982 ( N°7 en décembre 1982[12])

Discographie

Sheila a à son actif 25 albums studio (dont deux conjointement avec Ringo), 5 albums enregistrés en concert, 2 albums enregistrés en concert avec d'autres artistes et 39 albums compilation. 8 coffrets(CD ou vyniles) sont également sortis. 89 chansons ont fait office de singles (commerce ou promo).

Albums studios

Albums Live

Albums Compilation

Coffrets et Intégrales

Principaux spectacles

Première tournée - La tournée du siècle - 1963-1964

Après un an de carrière, à l'automne 1963, le producteur de Sheila, Claude Carrère, décide de lancer sa protégée sur scène. Il nommera cette tournée La tournée du siècle. Sheila alors âgée de 18 ans est la tête d'affiche du spectacle. La première partie était assurée par le groupe d'origine malgache Les Surfs, par les groupes musicaux Les Solistes, et Les Gamblers, enfin par Frank Alamo. Le tout était présenté par Bernard Haller.Par superstition Claude Carrère demande à Sheila de chanter pendant son tour de chant 13 chansons (les treize titres de son premier album).

Enfin sur scène au zénith - 1985

En mai 1984 après vingt d'ans d'absence sur scène, Sheila annonce sa décision de remonter enfin sur les planches pour un nouveau spectacle. Cela se produira sur la scène du nouveau Zénith à Paris fin février, début mars 1985. Elle part ensuite en tournée en France, Belgique et Suisse (le 12 avril, elle se produit au Palais des sports de Toulouse suivi de Bordeaux)...

Je suis venue te dire que je m'en vais - 1989

Le troisième spectacle de Sheila a lieu sur la scène de l'Olympia à Paris. C'est la première fois que l'artiste s'y produit (après plus de 25 ans de carrière). Mais l'événement est sa décision d'y faire ses adieux. Cette annonce sera faite à la fin de la première représentation après son interprétation de la chanson de Serge Gainsbourg Je suis venue te dire que je m'en vais, titre qui donnera son nom au spectacle qui comporte une première partie avec Christian Briand accompagné au piano par Gérard Daguerre.

La tournée prévue fin 1989 est annulée pour raison de santé. Mis à part la couturière à Villeparisis, ce spectacle n'a donc été donné qu'à l'Olympia.

Le retour - 1998

Début 1998 Sheila annonce son retour à la chanson avec la volonté de faire de la scène. Elle la réalise avec cette quatrième tournée qui commence avec son retour sur la scène de l'Olympia en octobre 1998 et une prolongation de trois dates au même endroit en février 1999. La tournée sera composée de plus de cent dates en France, Belgique, Suisse et Luxembourg.

Le soir de la première à Paris (le 30 septembre 1998) Sheila se fait mal au genou en dansant au moment du ballet final sur le titre Gloria. Elle a dû se faire faire des infiltrations dans sa jambe droite pendant toute la série de concerts à l'Olympia pour pouvoir assurer parfaitement son spectacle.

Jamais deux sans toi - 2002

Pour la troisième fois Sheila revient sur la scène de l'Olympia à Paris. Voilà pourquoi l'artiste veut nommer ce cinquième spectacle Jamais deux sans toi (jeu de mots avec jamais deux sans trois). Elle y fête également ses 40 ans de carrière.

Sheila perd sa maman, puis son papa quelques jours avant le début de cette tournée. Cela sera très difficile pour elle, surtout au moment ou elle reprend la chanson de Gilbert Becaud L'absent.

Pour l'unique fois à ce jour, Sheila propose un programme contenant un CD single monotitre avec une chanson inédite : Seulement pour toi (Vivre mieux - nouvelle version 2002). L'album de ce spectacle est disque d'or une semaine après sa sortie, le DVD, double disque d'or.

Enfin disponible - 2006

Sheila sort fin 2006 son intégrale. Elle décide de créer un nouveau spectacle (son sixième) exclusivement composé de ses chansons pour la plupart jamais interprétées sur scène. Elle choisit pour lancer cette tournée le Cabaret Sauvage de Paris. Sheila crée deux nouvelles chansons pendant ce spectacle : Sous le regard des filles et Donne-moi ta main. Ces nouvelles chansons, écrites par Clarika et La grande Sophie, devaient faire partie d'un album composé exclusivement de chansons écrites par des filles (Juliette, Clarika, La Grande Sophie, Olivia Ruiz, etc.). Cet album lancé par Didier Varod ne verra pas le jour.

Radio

Télévision

  • animatrice de l'émission Coups de cœur sur Antenne 2 en 1990.
  • animatrice avec Dave de l'émission S.L.C sur TF1 en 1996.

Participation à Danse avec les stars

Le 21 septembre 2011, TF1 annonce le casting de la deuxième saison de Danse avec les stars . Parmi les 9 candidats figure Sheila. Son partenaire de danse est Julien Brugel. Le 8 octobre, a lieu le premier prime de Danse avec les stars saison 2. Elle est éliminée en demi-finale.

Semaines Style de danse Score des Juges Resultat
Martines Généreux Marques
1 Quickstep 5 5 5 Sauvée
2 Tango 6 5 4 Sauvée
3 Samba 9 7 8 Sauvée
4 Disco 8 7 7 Sauvée
5 Paso doble et Valse 21 23 19 Sauvée

Filmographie

Vidéographie

Bibliographie

Livres écrits par Sheila

  • Sheila par Sheila - édité aux éditions Raoul Solar - 1967
  • Les Chemins de lumière - édité chez Jean-Claude Lattès - 1993 / réédité au format poche chez Le Livre de poche - 1994
  • Et si c'était vrai - édité chez Ramsay - 1995 / réédité aux éditions Succès du Livre - 1996
  • La Captive - édité chez Ramsay - 1997 / la version en allemand est sortie sous le titre Gefangen in Tibet chez Bastei Lubbé en 1998
  • Ne vous fiez pas aux apparences - Entretien avec Didier Varrod - édité chez Plon - 2003

Livres consacrés à Sheila (sans la participation de l'artiste)

  • Sheila par Christian Page édité aux éditions Bréa - 1982
  • Sheila par Laurent Abrial, Fabien Lecoeuvre et Gilbert Moreau édité chez Jean-Pierre Taillandier - 1993
  • Sheila - Biographie d'une idole, par Frédéric Quinonero édité aux éditions Tournon - 2007

Préface

Sheila a écrit la préface du livre Les années disco (de la collection Chronique d'une époque) sorti en 2006 édité chez Chronique.

Les chansons de Sheila

Au cinéma

À la télévision

  • 1980 - générique d'une émission de variétés de la RAI en Italie : Spacer

Dans la publicité

Récompenses

Notes et références

  1. Le prénom est parfois orthographié Anny
  2. Sheila - Danse avec les stars sur tf1.fr. Mis en ligne le 29 octobre 2011, consulté le 29 octobre 2011
  3. (en) ainsi que dans ceux de nombreux pays d'Europe, CASH BOX Top 100 Singles sur cashboxmagazine.com
  4. (fr)Yé-yé dinosaure 24/09/98 sur hebdo.nouvelobs.com
  5. Jean-Noël Kapferer, Rumeurs: le plus vieux média du monde, p. 206-207
  6. (fr)Bio Sheila sur www.music-story.com. Consulté le 3 août 2010.
  7. a et b (it)Hit Parade Italia
  8. (en)swedishcharts.com - The Official Swedish Charts
  9. (en)Retrochart for late april 1978 sur www.everyhit.com. Consulté le 31 juillet 2010.
  10. (en)Retrochart for Mid January 1980 - everyHit.com
  11. 40 ans de tubes 1960-2000 , de Fabrice Ferment sur les meilleures ventes de 45 tours en France
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq, ar, as, at et au http://top.france.free.fr/html/source.htm
  13. (fr)Sheila - La biographie sur www.greatsong.net. Consulté le 3 août 2010.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sheila de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sheila — is a common given name for a female, taken from the Gaelic name Síle / Sìle , which is believed to be a Gaelic form of Julia or Cecilia . Like Cecil or Cecilia , the name means Smart and Wise , from the Latin caecus. Is also the colloquial term… …   Wikipedia

  • Sheila R. — Sheila ist ein in Deutschland 1984 veröffentlichtes Buch, das von Torey L. Hayden geschrieben wurde und ursprünglich in den USA 1980 unter dem Titel „One Child“ (deutsch „Ein Kind“) erschien. „Sheila“ wurde inzwischen in 27 Sprachen übersetzt,… …   Deutsch Wikipedia

  • Sheila E — Sheila E. (* 12. Dezember 1957 in Oakland, Kalifornien als Sheila Escovedo) ist eine US amerikanische Perkussionistin, Schlagzeugerin und Sängerin, die insbesondere durch die Zusammenarbeit mit dem Musiker Prince in den 1980er Jahren… …   Deutsch Wikipedia

  • Sheila on 7 — Origin Yogyakarta, Indonesia Genres Alternative rock, Pop rock Years active 1996 – present Labels Sony BMG …   Wikipedia

  • Sheila — steht für: einen weiblichen Vornamen aus dem Gälischen, siehe Cäcilie einen weiblichen Vornamen aus dem Sanskrit, verbreitet in Indien und bekannt aus Geschichten aus Tausendundeiner Nacht ein Buch der amerikanischen Psychologin Torey L. Hayden,… …   Deutsch Wikipedia

  • Sheila E. — Sheila E. (2008) Sheila E. (* 12. Dezember 1957 in Oakland, Kalifornien als Sheila Escovedo) ist eine US amerikanische Perkussionistin, Schlagzeugerin und Sängerin, die insbesondere durch die Zusammenarbeit mit dem Musiker Prince in den 1980er… …   Deutsch Wikipedia

  • Sheila — (también escrito Shelagh y Sheelagh) es un nombre femenino derivado del nombre gaélico de Síle, que se cree es una forma gaélica de Julia o Cecilia. Al igual que el nombre Cecilia, el nombre significa a ciegas , de la palabra latina Ceco. También …   Wikipedia Español

  • sheila — ► NOUN Austral./NZ informal ▪ a girl or woman. ORIGIN originally as shaler: of unknown origin, later assimilated to the given name Sheila …   English terms dictionary

  • Sheila — f Anglicized spelling of Irish Gaelic SÍLE (SEE Síle), now so common that it is hardly felt to be Irish any longer. In Australia since the 19th century it has been a slang generic term for any woman …   First names dictionary

  • Sheila — Sheila, Sheela gälischer Ursprung, englische Form von → Cäcilie (Bedeutung: Hinweis auf das Geschlecht der Caecilier) …   Deutsch namen

  • Sheila — fem. proper name, Ir. equivalent of Celia, shortened form of Cecilia (see CECIL (Cf. Cecil)). A standard type of an Irish women s name since 1828; slang for girlfriend, young woman dates from 1839 …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.