Siege de Bastogne


Siege de Bastogne

Siège de Bastogne

50° 00′ 00″ N 5° 43′ 17″ E / 50, 5.7214

Siège de Bastogne
Watching C-47’s drop supplies.jpg
Troupes de la 101e Airborne observant des Dakota parachuter des vivres sur Bastogne
Informations générales
Date décembre 1944 - janvier 1945
Lieu Bastogne, Ardennes (Belgique),

(Allemagne)

Issue Victoire des alliés
Belligérants
États-Unis États-Unis
Flag of Germany 1933.svg Allemagne
Commandants
US flag 48 stars.svg Anthony McAuliffe Flag of Germany 1933.svg Hasso von Manteuffel
Forces en présence
US 101st Airborne Division patch.svg 101e division aéroportée US,
11 000 hommes
10e division blindée
War Ensign of Germany 1938-1945.svg
5e Panzer Armee
(15 divisions dont 4 blindées)
Batailles
Bataille des Ardennes
Le siège de Bastogne · Opération Bodenplatte · Opération Nordwind ·

Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Théâtres africain et du Moyen-Orient


Bataille de l'Atlantique


Campagnes du Pacifique


Guerre sino-japonaise

Le siège de Bastogne s’est déroulé dans et autour de Bastogne lors de la Bataille des Ardennes. Très importante stratégiquement, Bastogne était l’objet de toutes les convoitises de la part de l’Axe comme des Alliés. Les sept routes principales des montagnes ardennaises convergeaient toutes vers la petite ville de Bastogne. La croisée des routes de Bastogne était vitale pour les Alliés pour réduire la vitesse de l’avance allemande. Les Allemands comptaient continuer leur progression et améliorer le ravitaillement de leurs colonnes. La bataille commença mi-décembre et se termina en janvier 1945 avec la poursuite de la retraite allemande.

Sommaire

Déploiement

Comme le commandement Allié avait déterminé que les Allemands contre-attaqueraient par les Ardennes, des mouvements de troupes d'urgences commençaient pour renforcer les endroits clefs. Ainsi, pour stopper l’attaque allemande, la 101e division aéroportée venant de son cantonnement de Mourmelon-le-Grand (France) en camion, dont la destination d'origine était Werbomont, située plus au nord, dans le but de contrer l'avancée de la 6ème Panzerarmée de Sepp Dietrich, fut détournée en chemin sur Bastogne et le Combat Command B de la 10e division blindée fut redéployée à Bastogne sur l'ordre du commandant du 8e Corps d'armée, le Major General Troy Middleton.

Attaque de Noville

Les 19 et 20 décembre, le 506e régiment d'infanterie parachutée soutenu par la Team Desobry de la 10e division blindée engagea le combat contre la 2e Panzerdivision à Noville, au Nord-Est de Foy. Ils détruisirent 30 chars ennemis et de 500 à 1000 tués ou blessés. Cela retarda l’attaque allemande et permit à la 101e de se replier et d’organiser la défense de Bastogne. Le 20 décembre, le bataillon perdit 13 officiers et 199 enrôlés sur 600 soldats.

Bataille

Les forces Alliées furent rapidement encerclées par la 5e Panzer Armee (General Hasso von Manteuffel), surpassées en nombre et dépourvues de vêtements permettant d’affronter l’hiver. A cause du temps exécrable, les forces Alliées à l’arrière poste ne pouvaient ravitailler correctement les troupes encerclées.

Quand le temps s’améliora le 23 décembre, l’aviation Alliée reprit les vols, délivrant vivres et munitions ainsi qu’un support aérien tactique.

Rupture de l'encerclement

Une colonne avancée, commandée par le Lt Burgess, du 37e Bataillon de Tanks du Lt. Col. Creighton W. Abrams, 4ème Division blindée de la 3e Armée de George Patton réussit à percer jusqu'à Bastogne le 26 décembre, renforçant les défenseurs de la ville établissant ainsi un étroit couloir de communication. La communication au sol fut rétablie entre le commandement et la tête de front. Les blessés furent évacués à l’arrière.

Avec la cassure de l’encerclement, les hommes de la 101e espéraient être relevés, mais ils reçurent l’ordre de continuer l’offensive et ne furent pas remplacés avant que Noville ne soit reprise.


Voir aussi


Liens externes

Ce document provient de « Si%C3%A8ge de Bastogne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Siege de Bastogne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Siège de bastogne — 50° 00′ 00″ N 5° 43′ 17″ E / 50, 5.7214 …   Wikipédia en Français

  • Siège de Bastogne — 50° 00′ 00″ N 5° 43′ 17″ E / 50, 5.7214 …   Wikipédia en Français

  • Siege of Bastogne — Infobox Military Conflict conflict=Battle of Bastogne partof= Battle of the Ardennes (World War II) caption=101st Airborne Division troops watch as C 47s drop supplies over Bastogne. date= December 1944 ndash; January 1945 casus= territory= place …   Wikipedia

  • Le siège de Bastogne — Siège de Bastogne 50° 00′ 00″ N 5° 43′ 17″ E / 50, 5.7214 …   Wikipédia en Français

  • Bastogne (disambiguation) — Bastogne may refer to: *Bastogne, a city in Belgium *Siege of Bastogne, part of the Battle of the Bulge during World War II *Bastogne (Band of Brothers), the Band Of Brothers episode based on the Siege of Bastogne …   Wikipedia

  • Bastogne — Cet article concerne une ville de Belgique. Pour les autres significations, voir Bastogne (homonymie). Bastogne …   Wikipédia en Français

  • Bastogne —    A key battle in the Battle of the Bulge during World War II, Bastogne was a village in Belgium where several important roads converged and where U.S. forces held the attacking German army between December 1944 and January 1945. Offered the… …   Historical Dictionary of the Roosevelt–Truman Era

  • Royal Léopold Club Bastogne — Infobox club sportif RLC Bastogne Pas de logo ? Importez le logo de ce club. Généralités Nom complet Royal Léopold Club Bastogne …   Wikipédia en Français

  • Lüttich–Bastogne–Lüttich — 2011 Das Radrennen Lüttich–Bastogne–Lüttich (französisch Liège–Bastogne–Liège), auch La Doyenne (französisch Die Älteste) genannt, ist das älteste noch ausgetragene Eintagesrennen und wird zu den fünf sogenannten Monumenten des Radsports gezählt …   Deutsch Wikipedia

  • Liege-Bastogne-Liege — Das Radrennen Lüttich–Bastogne–Lüttich (französisch Liège–Bastogne–Liège), manchmal auch kurz LüBaLü genannt, ist das älteste noch ausgetragene Eintagesrennen und wird zu den fünf sogenannten Monumenten des Radsports gezählt. Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.