Siege de La Rochelle (1573)


Siege de La Rochelle (1573)

Siège de La Rochelle (1573)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de La Rochelle.
Le duc d'Anjou et futur Henri III

Le siège de La Rochelle, ordonné par Charles IX et commandé par le duc d'Anjou, (le futur Henri III) commence le 11 février 1573 et se termine par la suspension des armes le 26 juin 1573.

Le Massacre de la Saint-Barthélemy a porté un coup dur au protestantisme. C'est pour profiter du désarroi qui règne chez les protestants, que le roi et la reine-mère Catherine de Médicis entendent soumettre définitivement les protestants à leur autorité. Leur cible est La Rochelle, ville de tête du protestantisme français, dont la chute entraînerait automatiquement celle des autres villes protestantes. Le roi espère y parvenir par des négociations, mais les protestants ayant refusés de se soumettre, le siège fut décidé.

Le duc d'Anjou est accompagné par les princes, François d'Alençon, Henri de Navarre (le futur Henri IV), et le prince de Condé, ces deux derniers fraîchement convertis au catholicisme. Le duc d'Anjou commande une armée de 5 000 fantassins et de 1 000 cavaliers. Toute la bonne noblesse de France le suit ; le grand maître de l'artillerie, Biron, les chefs du parti catholique Louis de Gonzague, Henri de Guise, Charles de Mayenne, Claude d'Aumale, Nevers, Montluc, mais encore le maréchal de Cossé, Henri de la Tour d'Auvergne, Villequier, Brantôme, le comte de Retz, Philippe Strozzi

La Rochelle est sans véritable chef militaire d'extraction noble. François de La Noüe travaille autant pour le compte des protestants que pour le compte du roi. La ville est aux mains des bourgeois et a 1 300 soldats sous son ordre. Des bateaux anglais lui apportent des subsistances. En tant qu'alliée de la France, Élisabeth Ire d'Angleterre condamne officiellement les particuliers anglais qui viennent au secours de La Rochelle mais en réalité elle les soutient en coulisse. Les navires anglais rentrent et sortent comme ils le souhaitent dans la rade. Les tentatives de Nevers pour la combler sont un échec. Toutefois le 19 avril 1573, une flotte anglaise commandée par le protestant français Montgomery est victorieusement repoussée par les bombardements catholiques.

Sur terre, huit grands assauts sont donnés contre les remparts de la ville de février à juin. Ces assauts sont meurtriers, rares sont ceux qui ne sont pas blessés. Le duc d'Anjou lui même est atteint à plusieurs endroits et au cours de l'un de ces assauts, le 21 février 1573, le duc d'Aumale est tué. Le 26 mars 1573, 150 assiégeants meurent dans l'explosion accidentelle d'une mine destinée à faire sauter les remparts.

La résistance des protestants, l'échec des assauts, les difficultés de ravitaillement viennent à bout de la patience des assiégeants. Par ailleurs, des intrigues de clans se forment à l'interieur du camp royal. Le prince François mène la fronde. Le 23 mai 1573, 6 000 Suisses arrivent venus en renfort, mais l'attaque générale lancée trois jours plus tard se termine dramatiquement pour les catholiques. Le 28 mai 1573 le duc d'Anjou apprend son élection comme roi de Pologne. Le siège s'arrête le 26 juin 1573. La paix est signée le 6 juillet 1573.

  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Si%C3%A8ge de La Rochelle (1573) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Siege de La Rochelle (1573) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Siège de la Rochelle (1573) — Pour les articles homonymes, voir Siège de La Rochelle. Le duc d Anjou et futur Henri III Le siège de La Rochelle …   Wikipédia en Français

  • Siège de la rochelle (1573) — Pour les articles homonymes, voir Siège de La Rochelle. Le duc d Anjou et futur Henri III Le siège de La Rochelle …   Wikipédia en Français

  • Siège de La Rochelle (1573) — Pour les articles homonymes, voir Siège de La Rochelle. Le duc d Anjou et futur Henri III Le siège de La Rochelle, ordonné par Charles IX et commandé par le duc d Anj …   Wikipédia en Français

  • Siege of La Rochelle (1572–1573) — The Siege of La Rochelle was a military siege of the Huguenot held city of La Rochelle by Catholic troops during the fourth phase of the French Wars of Religion (set off by the St. Bartholomew s Day massacre in August 1572). The conflict started… …   Wikipedia

  • Siege de La Rochelle — Siège de La Rochelle     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le… …   Wikipédia en Français

  • Siège de la Rochelle —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le mettre à jour pour qu …   Wikipédia en Français

  • Siège de la rochelle —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le mettre à jour pour qu …   Wikipédia en Français

  • Siège de La Rochelle (1627-1628) — Pour les articles homonymes, voir Siège de La Rochelle. Siège de La Rochelle (1627 1628) Le cardinal de Richelieu au siège de La Rochelle (Henri Paul Motte …   Wikipédia en Français

  • Siège de La Rochelle —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles ou sièges partageant le même nom. Dans le cadre des guerres de religion, la ville de La Rochelle a fait l objet de deux sièges entrepris par l armée royale. Ces deux …   Wikipédia en Français

  • Siege of Sancerre — Infobox Military Conflict caption= partof=French Wars of Religion conflict=Siege of Sancerre date=November 9, 1572 25 August, 1573 place=Sancerre, France result=Catholic victory by famine combatant1=Catholic forces combatant2=Huguenots commander1 …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.