Simon Nora


Simon Nora

Simon Nora, né le 21 février 1921 et mort le 5 mars 2006 à Paris, est un haut fonctionnaire français. Marié en janvier 1947 à Marie-Pierre de Cossé-Brissac, avec laquelle il aura deux enfants et divorcera, pour ensuite se remarier, en mai 1955[1], avec Léone Georges-Picot, avec laquelle il aura trois enfants. Il est le fils du médecin Gaston Nora et de Julie Lehman[1].

Sommaire

Biographie

Frère de l'historien Pierre Nora, il participe à la Résistance dès 1942 dans le Jura puis dans le Vercors.

Il étudie à l'École nationale d'administration (ENA) dans la promotion France combattante (19461947).

Il meurt à Paris le 5 mars 2006, des suites d'un cancer. Alain Minc dit de lui : « L'action, pour lui, se mesurait au bon dosage de la rébellion. Trop de rébellion, c'était l'impasse ; insuffisamment de rébellion, le conservatisme bourgeois. Nora était, de ce point de vue, l'illustration qu'au cœur même du système un homme peut se construire un espace de liberté. »[2]

Carrière

Après l'ENA, il entre en 1947 à l'Inspection générale des Finances et devient rapidement un spécialiste des questions économiques.

En 1952, il est secrétaire général de la Commission des comptes de la nation, à l'époque présidée par Pierre Mendès France.

Proche de Jean-Jacques Servan-Schreiber et de Françoise Giroud, il participe aux débuts de L'Express en 1953. Il en anime les pages économiques participant ainsi à la démocratisation de certaines notions dans l'opinion.

Avec Servan-Schreiber, il est l'un des conseillers de l'ombre dans le cabinet de Pierre Mendès France lors de son éphémère gouvernement de sept mois. Il rédige en partie les discours que le président du Conseil prononce tous les samedi à la radio – les « causeries du samedi » – pour expliquer aux Français son action.

Il est directeur de cabinet de Jacques Chaban-Delmas à Matignon de 1969 à 1972, et est avec Jacques Delors l'auteur du fameux discours sur la « Nouvelle Société » prononcé par Chaban-Delmas en septembre 1969.

Directeur général du groupe Hachette en 1971, il participe l'année suivante au lancement de l'hebdomadaire Le Point.

Il est directeur de l'École nationale d'administration entre 1982 et 1986, puis entre à la banque Shearson Lehman Hutton, devenue Lehman Brothers (1986), dont il devient président du conseil de surveillance puis du conseil d'administration (1987-1995)[1].

Il est également membre fondateur du Club Jean-Moulin et de la Fondation Saint-Simon.

Rapports

En avril 1967, il est l'auteur d'un rapport sur les entreprises publiques remis à Georges Pompidou. Ce rapport propose une gestion plus stricte. L'une de ses orientations consiste à « restituer aux entreprises publiques une mission conforme à leur nature d'entreprise […] et une autonomie qui leur est indispensable pour s'acquitter de cette mission. » Le rapport reste secret. Il est partiellement diffusé après les événements de mai 1968.

En 1976, il est l'auteur avec Bertrand Eveno d'un rapport sur la politique du logement.

Il écrit avec Alain Minc un célèbre rapport sur l'informatisation de la société, publié en décembre 1977. Dans ce rapport, il invente le mot et le concept de télématique et préfigure le lancement du réseau Minitel. Publié, il devient un succès d'édition.

Citations

« Les énarques d'aujourd'hui sont aussi compétents, sinon plus, que ceux de ma génération. C'est l'esprit du temps qui a changé. Je suis entré dans la fonction publique comme j'étais entré dans le maquis : pour servir la nation. La perversion actuelle de la fonction publique est due à sa politisation. Pour faire carrière, il faut se donner une couleur politique, miser sur le bon cheval. Aussi, à chaque alternance politique, les hauts fonctionnaires ont-ils été limogés par le nouveau pouvoir. J'estime néanmoins que l'ENA a joué — et joue toujours — un rôle important : elle crée des liens personnels, des affinités entre jeunes gens aux opinions différentes, et cela renforce la déontologie du personnel politique : on ose moins se détourner du droit chemin lorsqu'on est jugé par ses pairs. »

— Interview de Simon Nora dans Alessandro Giacone, Paul Delouvrier, Cinquante ans au service de la France et de l'Europe, Paris, éditions Descartes et cie, 2004

Distinctions

Publications

Références

  1. a, b et c Who's Who in France 2004-2005
  2. Le Monde, 14 mars 2006

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Simon Nora de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nora (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Nora est une ville suédoise, chef lieu de la commune de même nom ; La commune de Nora est une commune suédoise située dans le comté d Örebro ;… …   Wikipédia en Français

  • Nora Walker — Nora Holden Walker Sally Field as Nora Holden Walker. Brothers Sisters (Brothers and Sisters) > (B S) > (USA) Portrayed by Sally Field First appe …   Wikipedia

  • Nora Miedler — (* 28. Dezember 1977 in Wien) ist eine österreichische Schriftstellerin und Schauspielerin. Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Nora Slawik — Member of the Minnesota House of Representatives from the 55B district Incumbent Assumed office January 3, 2001 Preceded by Jim Seifert Member of the …   Wikipedia

  • Nora Raleigh Baskin — Nora Baskin is an American author of books for children and young adults.[1] Contents 1 Background 2 Books 3 References 4 External links …   Wikipedia

  • Nora Marks Dauenhauer — (born 1927) is an American poet and short story writer and a scholar of the language and traditions of the Tlingit aboriginal nation in Alaska, of which she is a member. She won an American Book Award for Russians in Tlingit America: The Battles… …   Wikipedia

  • Nora Armani — was born in Giza, Egypt of Armenian parents, educated and trained in England and as an actor has appeared on stage and screen worldwide performing in different languages. She has also directed a number of plays, a feature film and short film. She …   Wikipedia

  • Nora Glickman — (* 23. Juli 1944 in Bernasconi als Nora Rosembuj) ist Professorin für Vergleichende und Lateinamerikanische Literaturwissenschaften am Queens College in New York City. Glickmans Großeltern waren Russen, die nach Argentinien auswanderten und dort… …   Deutsch Wikipedia

  • Simon Abkarian — en 2010 Données clés Naissance 5 …   Wikipédia en Français

  • Nora Marks Dauenhauer — oder Keixwenei (* 1927 in Syracuse, New York) ist eine US amerikanische Autorin und schreibt Gedichte und Kurzgeschichten in Tlingit und Englisch. Nora Marks Dauenhauer ist die Tochter von Emma und Willie Marks, einem Angehörigen des Stammes der… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.