Singes


Singes

Singe

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir singe (homonymie).
Comment lire une taxobox
Simia
 Vervet (Chlorocebus sabaeus)
Vervet (Chlorocebus sabaeus)
Classification classique
Règne Animalia
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Genre
Simia Linné, 1758 désuet
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Un singe (du latin simius, pluriel Simia) est un animal faisant partie du groupe constitué par l'ordre des primates. Parmi les primates, il n'est pas simple de définir à partir de quelle espèce, le terme de singe n'est plus adéquate. Certains personnes considèrent que les lémuriens sont des singes, mais plus strictement parlant, ce terme est aujourd'hui utilisé pour désigner les Haplorrhini. Plus restrictivement encore sans les tarsiers, ce terme désigne plus de 260 espèces formant l'infra-ordre des Simiiformes à l'exclusion ou non de l'homme.

Le premier scientifique a avoir soutenu que les singes pouvaient être apparentés aux hommes est Giulio Cesare Vanini[1] et cela bien avant Charles Darwin, dans les années 1610. L'affirmation du fait que l'homme est un singe est aujourd'hui banale, certains titres comme « L'homme est un singe comme les autres » soulignent cet état de fait[2].

Sommaire

Taxonomie et classification

Ce taxon est obsolète car il est polyphylétique, c'est à dire qu'il ne regroupe pas toutes les espèces issues d'une même espèce ancestrale. Créé par Car von Linné[3], le taxon Simia était un des quatre taxons de primates. En effet, le taxon des primates regroupaient en outre le genre de l'homme i.e. Homo, le genre Lemur[Note 1] qui regroupait les lémuriens et les Dermoptères et le genre Vespertilio qui contenaient les chauves-souris[Note 2]. D'autres classifications de primate vont suivre, par exemple celle qui reconnaissait les prosimiens comme taxon frère s'est révélé aussi polyphylétique. Les anglophones distinguent deux types de singe, Apes et Monkeys, le premier terme regroupe les Hominoidea et les gibbon, ceux-ci sont donc plus grand et sans queue contrairement aux seconds. Également polyphylétique, ces distinctions anglophones n'ont pas de correspondances précises en français.

La Commission internationale de nomenclature zoologique recommande[4] depuis 1929 de ne plus utiliser ce taxon. Cependant certains auteurs préfèrent rattacher une espèce appelée Entelle de Pagi ou Nasique de Pagi (Nasalis concolor) au genre Simias, plutot qu'au genre Nasalis.

Utilisation du mot singe

Dans les noms vernaculaires

Le français utilise dans leur nom vernaculaire le terme de « singe » pour quelques espèces mais ce nom n'est jamais spécifique comme par exemple Singe des palétuviers pour le talapoin, Singe rhésus pour le macaque rhésus, singe rouge ou singe pleureur pour le Patas. De plus, « singe » est davantage utilisé dans des noms plus génériques, c'est à dire des noms qui désignent en fait plusieurs espèces comme pour les singes-araignée, singes verts, singes-écureuil, singes laineux, singes hurleurs.

Type particulier de singe

Les simiiformes regroupe les « singes du Nouveau Monde » et les « singes de l'Ancien Monde ».

Le terme de « grand singe » désigne toutes les espèces faisant partie des hominidés, c'est-à-dire les espèces actuelles de gorilles, chimpanzés communs ou bonobos, orangs-outans et hommess, ainsi que les espèces intermédiaires aujourd'hui éteintes.

Racine latine

Les adjectifs se rapportant au singe sont simien et simiesque. Ce dernier qualifie aussi une apparence qui rappelle celle du singe, notamment pour un être humain.

Le singe nu

Le nom singe nu (c'est à dire doté d'une faible pilosité) est utilisé par Desmond Morris pour qualifier l'espèce humaine dans son ouvrage précisément intitulé Le Singe nu (1967). Traduit en 23 langues, diffusé sous forme de feuilleton dans le Daily Mirror et même adapté au cinéma, ce livre a eu un impact considérable sur le grand public.

Le singe et l'homme

Le singe est un des 12 animaux illustrant les cycles du zodiaque chinois lié au calendrier chinois. On associe chacun des animaux de ce zodiaque à certains traits de personnalité.

Deux singes sont particulièrement importants dans la littérature asiatique :

Macaque (Macaca fascicularis)
Singe en Inde

Liste de noms vernaculaires

Contrairement aux oiseaux[Note 3], il n'existe pas en français d'organisme reconnu qui propose de nom unique pour les espèces de singe. De ce fait, de nombreux singes, particulièrement en Amérique du sud, possèdent plusieurs noms vernaculaires. Les noms peuvent être calqué sur les noms scientifiques comme les Lagotriche ou sur les noms vernaculaires locaux comme Sapajou[5].

En outre, du fait de la ressemblance morphologique entre espèces, beaucoup de noms vernaculaires en désignent de fait plusieurs, la progression des connaissances ayant permis ultérieurement de faire la différences entre elles. De plus, l'usage des noms vernaculaires a varié au cours du temps. Ainsi le terme chimpanzé quand il a été adopté en français désignait deux espèces, qui après reconnaissance ont été nommées dans un premier temps chimpanzé commun et chimpanzé nain, puis chimpanzé commun et bonobo.

Voir aussi

Notes

  1. Terme qui aujourd'hui recouvre simplement un des genres de lémurien
  2. Terme qui aujourd'hui recouvre simplement un des genres de chauve-souris
  3. Le CINFO pour les oiseaux

Références

  1. Nathalie Dauvois, Jean-Philippe Grosperrin, Songes et songeurs (XIIIe-XVIIIe siècle), Les presses de l'Université de Laval, coll. « La collection de la République des lettres » 
  2. Emmanuelle Grundmann, Cyril Ruoso, Dominique Fontenat, Tetsuro Matsuzawa, L'homme est un singe comme les autres, Hachette Pratique (ISBN 978-2012375352) 
  3. Systema Naturae de 1758, Carl von Linné
  4. resolution 114 de 1929
  5. (fr) Définitions lexicographiques et étymologiques de Sapajou du CNRTL.

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Singe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Singes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • singes — sɪndÊ’ n. light burn v. burn lightly …   English contemporary dictionary

  • Singes en hiver — (en bulgare Маймуни през зимата, Maïmuni prez zimata) est un film bulgare. C est une coproduction de la société de production de cinéma « Proventus » avec la société allemande « Tatfilm ». Le film s été acheté par la… …   Wikipédia en Français

  • Singes du Nouveau Monde — Platyrrhini Platyrhiniens …   Wikipédia en Français

  • Singes du continent américain — Platyrrhini Platyrhiniens …   Wikipédia en Français

  • Singes de la sagesse — Sculpture de Hidari Jingoro au sanctuaire Tōshōgū à Nikkō (Japon) Les singes de la sagesse (aussi appelés les trois petits singes ) sont un symbole représenté par trois singes, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les… …   Wikipédia en Français

  • Singes de l'Ancien Monde — Catarrhini Catarhiniens …   Wikipédia en Français

  • Singes de mer — Artemia salina Artémie Artemia salinae …   Wikipédia en Français

  • singes de nuit — mirikinos statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas gentis apibrėžtis Gentyje 1 rūšis. Paplitimo arealas – P. Afrika. atitikmenys: lot. Aotes angl. douroucoulis; night monkeys vok. Mirikinas rus. дурукули; мирикины; ночные обезьяны;… …   Žinduolių pavadinimų žodynas

  • singes-araignées — koatos statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas gentis apibrėžtis Gentyje 4 rūšys. Paplitimo arealas – nuo P. Meksikos iki Bolivijos. atitikmenys: lot. Ateles angl. spider monkeys vok. Klammeraffen rus. коаты pranc. atèles; coatas;… …   Žinduolių pavadinimų žodynas

  • singes laineux — kiškiaplaukės beždžionės statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas gentis apibrėžtis Gentyje 2 rūšys. Paplitimo arealas – P. Amerikos š. sritys. atitikmenys: lot. Lagothrix angl. woolly monkeys vok. Wollaffen rus. лаготриксы; мохнатые …   Žinduolių pavadinimų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.