Suffragette


Suffragette
Droit de vote
Généralités
Démocratie · Dépouillement · Droits civiques · Élection · Système électoral · Vote
Typologies
Histoire
par pays
Belgique · États-Unis · France · Suisse
par catégorie de la population
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 
Suffrage parade, New York City, 6 mai 1912
Suffragettes menant un piquet le long des grilles de la Maison Blanche, janvier 1917.

Le terme suffragettes désigne, en son sens strict, les militantes de la Women's Social and Political Union, une organisation créée en 1903 pour revendiquer le droit de vote pour les femmes au Royaume-Uni[1]. Ses modes d’action, basés sur la provocation, rompirent avec la bienséance qui dominait jusqu’alors le mouvement suffragiste britannique.

Par extension, le terme est parfois utilisé pour désigner l’ensemble des militantes pour le droit de vote des femmes dans le monde anglo-saxon.

En 1918, les Britanniques obtinrent le droit de vote à partir de 30 ans (les hommes pouvaient, eux, voter dès l'âge de 21 ans). L'égalité fut établie dix ans plus tard, lorsque les femmes furent autorisées à voter dès 21 ans en 1928.

Sommaire

Histoire

Contexte historique

Avant la Première Guerre mondiale, les femmes étaient généralement considérées comme intellectuellement inférieures, voire ne pouvant pas penser par elles-mêmes. Il paraissait donc évident qu'elles ne pouvaient prétendre aux mêmes droits que les hommes. Les affaires politiques étaient considérées comme hors de portée de l'esprit féminin et il n'était donc pas question que les femmes puissent voter.

Pourtant, pendant le XIXe siècle, de lentes avancées dans les droits de femmes avaient été gagnées - le droit des femmes mariées de disposer de leurs biens propres, le droit de vote dans certaines élections mineures, le droit de faire partie du conseil d'administration d'une école.

Premiers combats

Suffragettes brandissant à New York des pancartes demandant au Président Wilson de favoriser le vote des femmes, en 1916, en pleine Première Guerre mondiale

En 1876, Hubertine Auclert fonde la société Le droit des femmes qui soutient le droit de vote pour les femmes et qui devient en 1883 Le suffrage des femmes.

En 1897, Millicent Fawcett fonda l'Union nationale pour le suffrage féminin (National Union of Women's Suffrage) pour obtenir le droit de vote pour les femmes. Espérant y parvenir par des moyens pacifiques, Fawcett donna des arguments pour convaincre les hommes, seuls à avoir le pouvoir de donner le droit de vote aux femmes. Elle mit en évidence par exemple que les femmes devaient obéir aux lois et donc devraient avoir le droit de participer à leur création.

En 1903, Emmeline Pankhurst fonda l'Union sociale et politique féminine (Women's Social and Political Union, WSPU) et avec ses deux filles Christabel et Sylvia ainsi qu'un groupe de femmes britanniques rapidement nommées suffragettes, commença une bataille plus violente pour obtenir l'égalité entre hommes et femmes.

En 1905, Christabel et Annie Kenney furent arrêtées pour avoir crié des slogans en faveur du vote féminin lors d'une réunion politique du Parti Libéral. Elles choisirent l'incarcération au lieu de payer une amende. Ce fut le début d'une suite d'arrestations suscitant la sympathie du public pour les suffragettes. Celles-ci se mirent à brûler des institutions symboles de la suprématie masculine qu'elles combattaient : une église ou un terrain de golf réservé aux hommes par exemple. Des grèves de la faim suivirent dans les prisons. La police tenta de les obliger à manger, mais cela ne les arrêtait guère. Le gouvernement répondit sans succès avec la loi dite « Chat et Souris » (Cat and Mouse Act, officiellement The Prisoners (Temporary Discharge for Ill Health) Act 1913) : quand une gréviste était trop faible, elle était relâchée puis réincarcérée une fois sa vie hors de danger.

Les suffragettes eurent ce qu'elles considérèrent comme leur première martyre en 1913 quand Emily Davison fut tuée en tentant d'arrêter le cheval du roi George V, qui participait à un derby.

Pause et victoire

Durant la Première Guerre mondiale, une importante pénurie de main-d'œuvre masculine apparut, et les femmes durent occuper des emplois traditionnellement masculins. Cela provoqua, dans les esprits, une remise en question sur les capacités des femmes. La guerre causa une rupture au sein du mouvement des suffragettes. D'une part, le courant dominant représenté par le WSPU d'Emmeline et Christabel Pankhurst appela à un "cesser-le-feu" dans leur campagne tant que durait la guerre et d'autre part, des suffragettes plus radicales, représentées par le Women's Suffrage Federation de Sylvia Pankhurst, proche des marxistes, appelèrent à la poursuite des hostilités. Le courant majoritaire participa avec enthousiasme aux campagnes de recrutement pour l'armée, et mena une campagne de distribution de fleurs, symboles de couardise, dans la rue, à des hommes d'âge de se battre qui ne s'étaient pas engagés.

En 1918, le Parlement du Royaume-Uni vota une loi (the Representation of the People Act 1918) accordant le droit de vote au femmes de plus de 30 ans propriétaires terriennes ou locataires ayant un loyer annuel supérieur à 5 £ ou dont le conjoint l'est ainsi que les diplômées d'universités britanniques. Elles obtinrent en 1928 leur statut d'électrice selon les mêmes termes que les hommes.

Le Royaume-Uni fut le huitième pays à avoir donné le droit de vote aux femmes. Le premier fut la Nouvelle-Zélande (1893), grâce à une pionnière mondiale, Kate Sheppard, née Catherine Malcolm (Liverpool, Angleterre 1847 Christchurch, Nouvelle-Zélande 1934). Ce fut ensuite au tour de l'Australie (1902) et de la Finlande (1906). Les États-Unis, sur le plan fédéral, l'adoptent en 1919. En France, les femmes n'eurent ce droit qu'en 1944, à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. Françoise Barret-Ducrocq, Le mouvement féministe anglais d’hier à aujourd’hui, Éditions Ellipses, Paris, 2000, p. 88.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Suffragette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Suffragette — is a term originally coined by the Daily Mail newspaper as a derogatory label for the more radical and militant members of the late 19th and early 20th century movement for women s suffrage in the United Kingdom, in particular members of the… …   Wikipedia

  • suffragette — [ syfraʒɛt ] n. f. • 1907; mot angl. (1906); de suffrage ♦ Hist. Femme qui, en Angleterre, militait pour le droit de vote féminin, avant la modification de la loi électorale. ⇒aussi féministe. ● suffragette nom féminin (anglais suffragette, de …   Encyclopédie Universelle

  • Suffragette — Sf Frauenrechtlerin erw. obs. (20. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. suffragette, dieses aus ne. suffragette, eigentlich Wahlrechtskämpferin , zu ne. suffrage Wahlstimme , dieses aus l. suffrāgium n. Stimme, Abstimmung .    Ebenso nndl.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Suffragette — Suf fra*gette n. A woman who advocates the right to vote for women; a woman suffragist. Note: This term was applied mostly to women in the United States prior to the adoption of the 19th amendment to the constitution in 1920, giving women the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • suffragette — female supporter of the cause of women s voting rights, 1906, from SUFFRAGE (Cf. suffrage), with Fr. fem. ending in vogue at the time. Earlier (without reference to sex) suffragist (1822) advocate of extension of the political franchise in… …   Etymology dictionary

  • suffragette — ► NOUN historical ▪ a woman seeking the right to vote through organized protest …   English terms dictionary

  • suffragette — [suf΄rə jet′] n. [< SUFFRAGE + ETTE] a woman who militantly advocates the right of women to vote: this term is objected to by some, who prefer suffragist suffragettism n …   English World dictionary

  • Suffragette — Suf|fra|gẹt|te auch: Suff|ra|gẹt|te 〈f. 19; in England u. Amerika 1903 1914〉 Verfechterin der Frauenrechte, bes. des Stimmrechts [zu lat. suffragium „Stimmrecht“] * * * Suf|f|ra|gẹt|te, die; , n [(frz. suffragette <) engl. suffragette, zu:… …   Universal-Lexikon

  • Suffragette — Suf|fra|get|te die; , n unter Einfluss von fr. suffragette aus gleichbed. engl. suffragette zu suffrage »(Wahl)stimme«, dies aus lat. suffragium, vgl. ↑Suffragan>: a) radikale Frauenrechtlerin in Großbritannien vor 1914; b) (veraltet… …   Das große Fremdwörterbuch

  • suffragette — [[t]sʌ̱frəʤe̱t[/t]] suffragettes N COUNT In the early twentieth century in Britain, a suffragette was a woman who was involved in the campaign for women to have the right to vote. She was a suffragette and a birth control pioneer. Syn: suffragist …   English dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.