Symphonie en si bemol majeur de Chausson


Symphonie en si bemol majeur de Chausson

Symphonie en si bémol majeur de Chausson

La symphonie en si bémol majeur op. 20 d'Ernest Chausson, la seule du compositeur (il en commença une autre en 1899, l'année de sa mort, qui resta donc à l'état d'esquisse), a été écrite entre septembre 1889 et décembre 1890.

Dédiée au peintre Henri Lerolle, son beau-frère, elle est en trois mouvements comme la plupart des symphonies françaises du temps :

  • I. Lent - Allegro vivo
  • II. Très lent
  • III. Animé

Chausson était un compositeur peu prolixe, l'ensemble de son œuvre ne comportant que 39 numéros d'opus. Ses partitions orchestrales sont rares et il n'avait alors écrit qu'un poème symphonique de jeunesse Viviane et son Poème de l'amour et de la mer qu'il a débuté en 1882 et qu'il n'achève que deux après sa symphonie.

Celle-ci se situe à la croisée des influences de César Franck, qui fut professeur de Chausson, et de Wagner, dans une tradition germanique d'orchestration et de chromatisme, mais qu'illumine un lyrisme particulier. Elle se situe également dans le renouveau symphonique français des années 1880 (avec, outre Franck, Camille Saint-Saëns, Édouard Lalo, Albéric Magnard et Vincent d'Indy). Elle s'ouvre sur une lente et sombre introduction, qui semble évoquer des âges sombres et oubliés, qui monte en un irrésistible crescendo débouchant sur une partie enfin lumineuse et enjouée. Le lyrisme revient dans le deuxième mouvement, émouvant et plein d'une noble douleur, mais néanmoins d'exécution difficile pour l'orchestre, au point d'effrayer le chef d'orchestre Edouard Colonne. Le dernier mouvement fait entendre de puissants motifs, comme une marche à la guerre, et en reprenant le procédé cyclique développé par Franck procède au rappel des thèmes précédents de la symphonie ; presque au même moment, Bruckner faisait la même chose dans sa Huitième symphonie.

La symphonie fut créée sous la direction du compositeur le 18 avril 1891 à la salle Erard. D'abord accueillie avec un relatif succès, elle connut un triomphe lorsque Arthur Nikisch la dirigea en 1897 avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin à Paris, et est depuis devenue une œuvre incontournable de la musique symphonique française, qui traversait dans ces années 1880-1890 une riche période.

Son exécution demande environ un peu plus d'une demi-heure.

Lien externe

Enregistrements

  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Symphonie en si b%C3%A9mol majeur de Chausson ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Symphonie en si bemol majeur de Chausson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Symphonie en si bémol majeur de chausson — La symphonie en si bémol majeur op. 20 d Ernest Chausson, la seule du compositeur (il en commença une autre en 1899, l année de sa mort, qui resta donc à l état d esquisse), a été écrite entre septembre 1889 et décembre 1890. Dédiée au peintre… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie en si bémol majeur de Chausson — La symphonie en si bémol majeur op. 20 d Ernest Chausson, la seule du compositeur (il en commença une autre en 1899, l année de sa mort, qui resta donc à l état d esquisse), a été écrite entre septembre 1889 et décembre 1890. Dédiée au peintre… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie en Si bémol de Chausson — Symphonie en si bémol majeur de Chausson La symphonie en si bémol majeur op. 20 d Ernest Chausson, la seule du compositeur (il en commença une autre en 1899, l année de sa mort, qui resta donc à l état d esquisse), a été écrite entre septembre… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie en si bémol de Chausson — Symphonie en si bémol majeur de Chausson La symphonie en si bémol majeur op. 20 d Ernest Chausson, la seule du compositeur (il en commença une autre en 1899, l année de sa mort, qui resta donc à l état d esquisse), a été écrite entre septembre… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie d'Ernest Chausson — Symphonie en si bémol majeur de Chausson La symphonie en si bémol majeur op. 20 d Ernest Chausson, la seule du compositeur (il en commença une autre en 1899, l année de sa mort, qui resta donc à l état d esquisse), a été écrite entre septembre… …   Wikipédia en Français

  • CHAUSSON (E.) — CHAUSSON ERNEST (1855 1899) Compositeur français né à Paris, un des principaux disciples de César Franck, Ernest Chausson fit dans une certaine mesure le lien entre celui ci et Debussy, son ami et protégé. Après des études de droit, il n’entre au …   Encyclopédie Universelle

  • Liste des œuvres d'Ernest Chausson — Cet article présente la liste des œuvres d Ernest Chausson. Sommaire 1 Œuvres avec numéro d opus 2 Œuvres sans numéro d opus 2.1 Scène 2.2 Voix avec orchestre …   Wikipédia en Français

  • Ernest Chausson — Pour les articles homonymes, voir Chausson (homonymie). Ernest Chausson Naissance 20 janvier 1855 …   Wikipédia en Français

  • Jean Fournet — Pour les articles homonymes, voir Fournet. Jean Fournet (Rouen, 14 avril 1913 Hilversum, 3 novembre 2008) est un chef d orchestre français. Spécialisé dans la musique symphonique française, il a eu une carrière particulièrement longue, puisqu il… …   Wikipédia en Français

  • Liste De Symphonies Par Tonalité — Sommaire 1 Ut majeur 2 Ut mineur 3 Ut dièse mineur 4 Ré majeur 5 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.