Sérum physiologique


Sérum physiologique

Solution physiologique

Une solution physiologique est un liquide isotonique au sang, c’est-à-dire présentant la même osmolarité que les principaux fluides corporels, en particulier le sang, soit environ 300 mosm/l). Une telle solution est également nommée liquide physiologique ou improprement sérum physiologique (car il ne s'agit pas d'un sérum).

La solution est généralement composée d'eau distillée et de chlorure de sodium (NaCl) dilué à 9 pour 1000 (= solution à 0,9 % de poids/volume de NaCl, soit 9 g/l). Elle contient 154 mEq/l de Na+ et de Cl-

Certaines solutions physiologiques d'usage commun sont commercialement disponibles à diverses concentrations à des fins différentes.

Pour l'étude de certains organes ou préparations cellulaires (humains ou animaux), le liquide physiologique est plus complexe, contenant par exemple également du KCl, CaCl2, MgSO4. Il est alors commun de l'appeler Liquide de Ringer, en référence à Sydney Ringer, au premier scientifique à avoir utilisé une telle solution.

Utilisations

La solution est utilisée en médecine pour ;

  • nettoyer le nez (DRP), les oreilles ou les yeux, des bébés notamment.
  • y plonger provisoirement certains organes séparés du corps pour les maintenir en bon état ( ou " en vie " ), à des fins d'observation ou d'analyse.
  • remplir les prothèses mammaires, afin qu'en cas de perforation, le liquide de remplissage soit sans danger pour le corps.
  • composer des solutions de réhydratation injectées en perfusions intraveineuses suite à une déshydratation ou pour des patients ne pouvant boire.


  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Solution physiologique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sérum physiologique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • physiologique — [ fizjɔlɔʒik ] adj. • 1751; « qui étudie la nature » 1547; lat. physiologicus, gr. phusiologikos 1 ♦ Relatif à la physiologie; qui concerne le fonctionnement d un organisme vivant, d un organe, d une cellule. Aspect physicochimique des faits… …   Encyclopédie Universelle

  • sérum — [ serɔm ] n. m. • 1538; sérot 1478; lat. serum « petit lait » 1 ♦ Vx Liquide qui reste après la coagulation du lait. ⇒ lactosérum, petit lait. 2 ♦ (1560) Sérum sanguin : partie liquide du sang constituée par le plasma débarrassé de fibrine,… …   Encyclopédie Universelle

  • Serum — Sérum Ces deux tubes contiennent de l EDTA, dans celui de gauche les hématies ont eu le temps de précipiter ce qui n est pas le cas du tube de droite. Le sérum est le liquide sanguin débarrassé de ses cellules et des protéines de la coagulation.… …   Wikipédia en Français

  • Sérum sanguin — Sérum Ces deux tubes contiennent de l EDTA, dans celui de gauche les hématies ont eu le temps de précipiter ce qui n est pas le cas du tube de droite. Le sérum est le liquide sanguin débarrassé de ses cellules et des protéines de la coagulation.… …   Wikipédia en Français

  • Sérum — Le sérum est le liquide sanguin débarrassé de ses cellules et des protéines de la coagulation. C est le liquide surnageant obtenu après la centrifugation du sang dans un tube. Ces deux tubes contiennent de l EDTA, dans celui de gauche les… …   Wikipédia en Français

  • Sérum artificiel — ● Sérum artificiel solution thérapeutique dont la tension osmotique est égale à celle du sérum sanguin (par exemple sérums physiologique, glucosé) …   Encyclopédie Universelle

  • Liquide physiologique — Solution physiologique Une solution physiologique est un liquide isotonique au sang, c’est à dire présentant la même osmolarité que les principaux fluides corporels, en particulier le sang, soit environ 300 mosm/l). Une telle solution est… …   Wikipédia en Français

  • Solution physiologique — Une solution physiologique est un liquide isotonique au sang, c’est à dire présentant la même osmolarité que les principaux fluides corporels, en particulier le sang, soit environ 300 mosm/l). Une telle solution est également nommée liquide… …   Wikipédia en Français

  • RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie — La connaissance préalable des fonctions et des mécanismes est indispensable à la compréhension des symptômes et des conséquences des maladies. Claude Bernard a en effet montré que la science clé était, pour la médecine, la physiologie, qui, seule …   Encyclopédie Universelle

  • ALLERGIE ET HYPERSENSIBILITÉ — Si les affections aujourd’hui appelées «allergiques» ont été connues depuis les temps les plus reculés, leur interprétation causale a dérouté longtemps les esprits les plus sagaces. Les stigmates cliniques de la plupart des affections allergiques …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.