Tarquimpol


Tarquimpol

48° 47′ 07″ N 6° 45′ 32″ E / 48.7853, 6.7589

Tarquimpol
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Arrondissement de Château-Salins
Canton Canton de Dieuze
Code commune 57664
Code postal 57260
Maire
Mandat en cours
Pierre-Marie Baltz
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Saulnois
Démographie
Population 69 hab. (1999)
Densité 17 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 07″ Nord
       6° 45′ 32″ Est
/ 48.7853, 6.7589
Altitudes mini. 210 m — maxi. 243 m
Superficie 4,09 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Tarquimpol est une commune française, située dans le département de la Moselle et la région Lorraine.

Sommaire

Géographie

Situé au sud de la Moselle, dans le pays du Saulnois, le village forme une presqu'île sur l’étang de Lindre et constitue un observatoire privilégié pour admirer la faune et la flore.

Histoire

Nommé Decempagi lors de la période gallo-romaine, il était situé sur la voie romaine de Metz à Strasbourg. Il possédait un temple et un théâtre pouvant accueillir environ 10 000 personnes, ce qui en faisait un des plus grands de tout l’Est de la Gaule.

Bataille de Tarquimpol (juillet 356) : les Alamans attaquent par surprise Julien le futur empereur romain. Ils seront repoussés hors de Gaule en 357.

La cité est démolie au Ve siècle[1]. .

  • Village cité comme Tackenpail en 1274, seigneurie qui passa à la Lorraine en 1418.

C’est un ancienne commune du département de la Meurthe. Annexée au Bezirk Lothringen par le traité de Francfort, elle prend le nom allemand de Taichenphul. Elle fut intégrée au département de la Moselle lorsqu’elle redevint française après la Première Guerre mondiale.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 mars 1995 Livier Barthelemy    
mars 1995 mars 2008 Arlette Herbuveaux    
mars 2008   Pierre-Marie Baltz    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999
72 75 76 78 76 69
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Presqu'île de Tarquimpol vue de la berge de Lindre-Basse.
  • Restes de constructions romaines: canalisations, poteries, découverte par photo aérienne (juillet 1981) d'un théâtre gallo-romain de 125 m de diamètre, l'un des plus vastes de Gaule.
  • Enceinte fortifiée du bas Empire, sarcophages ; temples et théâtre fouillés dès 1885.


Château d'Alteville

Le château est constitué deux bâtisses en vis-à-vis. La première est édifiée par Étienne Toupet en 1564 quand il obtient le fief d’Alteville du duc Charles IV de Lorraine. C’est une maison forte typique avec une tourelle, des meurtrières et des fenêtres à meneaux. La seconde, construite en 1698 par Charles Palléot, un officier de cavalerie, est un pavillon carré de deux étages flanquée de deux ailes[2].

En 1819, le général Charles Louis Dieudonné Grandjean hérite du domaine.

En 1851, Amélie Marie Grandjean (1832-1901) épouse François Paul Guaïta (1825-1880), le père de Stanislas de Guaita qui naîtra dans le château familial.

La famille Barthélémy s’y installe en 1906. Le domaine d’Alteville est fortement endommagé durant la Seconde Guerre mondiale par des troupes allemandes qui détruisent la chapelle et arrachent boiseries et cheminées[2]. Il a depuis été restauré et une partie aménagée en chambres d’hôtes.

Autres lieux

  • La Maison du Pays des Étangs est un centre d'interprétation. Elle présente les informations scientifiques et pratiques indispensables pour découvrir l’histoire du site, de la cité gallo-romaine disparue à aujourd'hui (maquettes, montages visuels et sonore, jeux interactifs) ; les thèmes muséographiques abordés sont l'archéologie, l'histoire et la nature ; un sentier d’interprétation va de Lindre-Basse à Tarquimpol ;

Édifice religieux

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Marc Heilig, « Nouvelles recherches à Tarquimpol (Moselle) », archeographe, 2010[1]
  2. a et b Henry Bourceret, Châteaux de la Moselle, p. 3 Alteville, Nouvelles éditions latines, Paris, 1977, 30 p. (ISBN 2723300218).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tarquimpol de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tarquimpol — Tarquimpol …   Deutsch Wikipedia

  • Tarquimpol — Tarquimpol …   Wikipedia Español

  • Tarquimpol — is a village and commune in the Moselle département of north eastern France.ee also*Communes of the Moselle department …   Wikipedia

  • Tarquimpol — (spr. tarkängpóll), Gemeinde, s. Dieuze …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Decem Pagi — Tarquimpol Tarquimpol Pays  Fr …   Wikipédia en Français

  • Linderweiher — – Étang de Lindre Feuchtgebiet am Linderweiher nahe Tarquimpol Geographische Lage Département Moselle, Lothringen, Frankreich Zuflüss …   Deutsch Wikipedia

  • Château D' Alteville — (Tarquimpol,Франция) Категория отеля: Адрес: Domaine D Alteville, 57260 Tarquimpol, Ф …   Каталог отелей

  • Stanislas de Guaita — (6 April 1861, Tarquimpol, Moselle 19 December 1897) was a French poet based in Paris, an expert on esotericism and European mysticism, and an active member of the Rosicrucian Order. He was very celebrated and successful in his time. He was an… …   Wikipedia

  • Domnon-lès-Dieuze — (fr: Domnom lès Dieuze) DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Guaita — Stanislas de Guaita Stanislas de Guaita Stanislas de Guaita (6 avril 1861 19 décembre 1897) est un occultiste et poète français, co fondateur avec Joséphin Péladan de L Ordre Kabbalistique de la Rose Croix. Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.