Territoires occupes


Territoires occupes

Territoires occupés

L’expression Territoires occupés trouve son origine dans la Résolution 242 de l’Organisation des Nations unies (ONU) du 22 novembre 1967, prévoyant le retrait d’Israël des « territoires occupés » en échange de la reconnaissance de tous les États de la région.

Ces territoires sont ceux qui avaient été conquis lors de la guerre des six jours :

Le Sinaï a été restitué en 1979 dans le cadre d’un traité de paix entre Israël et l’Égypte.

Territoires palestiniens occupés

Article détaillé : Territoires palestiniens occupés.

L’expression « Territoires palestiniens » ou « Territoires palestiniens occupés » désigne parfois, de manière restrictive, l’ensemble des seuls territoires de l’ancienne Palestine mandataire britannique qui furent occupés par l’Égypte et la Jordanie de 1948 à 1967 puis par Israël à l’issue de la guerre des six jours en 1967. Cette dénomination ne comprend alors ni la péninsule du Sinaï, ni les hauteurs du Golan.

Voir aussi

  • Portail sur le conflit israélo-arabe Portail sur le conflit israélo-arabe
Ce document provient de « Territoires occup%C3%A9s ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Territoires occupes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.