Théâtre Saint-Georges


Théâtre Saint-Georges
Façade en trompe-l'œil (anamorphose réalisée par Dominique Antony)

Le Théâtre Saint-Georges est un théâtre parisien privé comportant 498 places, situé 51 rue Saint-Georges, dans le 9e arrondissement de Paris.

Sommaire


Historique

Le théâtre a été construit à l'emplacement du magasin Au Gagne-Petit, lui-même remplacé en 1857 par un hôtel particulier, par Camille Choisy, ancien directeur du Grand Guignol, et l'architecte Charles Siclis. Il a été inauguré le 8 février 1929[1] par les directeurs Camille Choisy et Jacques Albert avec Une nuit d'Edgar Poe d'André de Lorde.

En 1929, Benoît-Léon Deutsch succède à Camille Choisy et programme avec succès des comédies de boulevard.

En 1940, Jean-Michel Renaitour devient propriétaire du Théâtre Saint-Georges et dirige le Théâtre Edouard VII en 1943.

En 1943, Mary Morgan et Marie-Rose Belin prennent la direction conjointe du théâtre, jusqu'en 1947, date à laquelle Mary Morgan reste l'unique directrice. Elle travaille régulièrement avec les comédiens Jacques Dumesnil, Fernand Gravey, André Luguet, Michel Vitold, Michel Bouquet, Berthe Bovy, Madeleine Robinson ou encore Dany Robin.

En 1957, Patate de Marcel Achard est un triomphe. Croque-Monsieur de Marcel Mithois, avec Jacqueline Maillan, et Tchao ! de Marc-Gilbert Sauvajon, avec Pierre Brasseur, connaissent également un grand succès.

En 1978, Mary Morgan se retire et la direction est assurée quelque temps par Monsieur et Madame Sandor, puis par Félix Ascot.

En 1980, c'est dans ce théâtre que François Truffaut tourne son film Le Dernier Métro.

En 1984, France Delahalle et Marie-France Mignal prennent la direction du théâtre.

Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Théâtre Saint-Georges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théâtre Saint Georges — Façade en trompe l œil (anamorphose réalisée par Dominique Antony) Le Théâtre Saint Georges est un théâtre parisien privé comportant 498 places, situé 51 rue Saint Georges, dans le 9e arrondissement de Paris …   Wikipédia en Français

  • Saint-georges — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noms inspirés de personnalités nommées Saint Georges ou Saint George. Sommaire 1 Saints 2 Personnalités …   Wikipédia en Français

  • Saint Georges. — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noms inspirés de personnalités nommées Saint Georges ou Saint George. Sommaire 1 Saints 2 Personnalités …   Wikipédia en Français

  • Saint-Georges — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Georges et Georges. Saint Georges ou Saint George (sans « s » final) peut se référer aux personnalités,… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Georges-de-Beauce — Saint Georges (Québec) Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français

  • Saint-Georges-de-Beauce (ville) — Saint Georges (Québec) Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français

  • Saint-Georges (Quebec) — Saint Georges (Québec) Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français

  • Saint-Georges de Beauce — Saint Georges (Québec) Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français

  • Saint-georges (québec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français

  • Saint-georges-du-bois (charente-maritime) — Pour les articles homonymes, voir Saint Georges du Bois. Saint Georges du Bois Administration Pays France Région Poitou Charent …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.