Tombeau des patriarches


Tombeau des patriarches

Tombeau des Patriarches

Le Tombeau des Patriarches (vu de l'angle sud de la mosquée).
Le Tombeau des Patriarches

Le tombeau des Patriarches est considéré comme le centre spirituel de la vieille ville de Hébron, qui se situe au sud-ouest de la Cisjordanie, au cœur de l'ancienne Judée.

Le lieu est appelé Me-arat Hamachpelah (מערת המכפלה) en hébreu, ce qui signifie « le tombeau des doubles tombes ». En effet, selon la tradition juive, le tombeau cache des tombes jumelles où sont enterrées quatre paires de couples bibliques importants : (1) Adam et Ève ; (2) Abraham et Sarah ; (3) Isaac et Rebecca ; (4) Jacob et Léa.

En arabe, le lieu est appelé « Haram el-Khalil » (الحرم الإبراهيمي en arabe‎), c'est-à-dire « lieu sacré de l’ami (de Dieu) » qui désigne Abraham. Ou tout simplement « Al Magr » (‎‎المغارة‎ ), le « tombe ».

Un monument fut construit autour du tombeau à l'époque d'Hérode le Grand. Les musulmans ont ensuite transformé le monument en mosquée connue sous le nom de mosquée d'Ibrahim ( الحرم الإبراهيمي).

Sommaire

Référence biblique

Dans l'Ancien Testament, dans le livre La Genèse chapitre 23, il est fait mention de l'achat du terrain par Abraham, comportant une grotte, connue sous le nom de Makpéla, était située à la proximité de la ville d’Hébron, dans laquelle le patriache voulut y enterrer son épouse Sarah : « Je suis étranger et habitant parmi vous ; donnez-moi la possession d'un sépulcre chez vous, pour enterrer mon mort et l'ôter de devant moi [...] de me céder la caverne de Macpéla, qui lui appartient, à l'extrémité de son champ, de me la céder contre sa valeur en argent, afin qu'elle me serve de possession sépulcrale au milieu de vous [...] Abraham comprit Éphron ; et Abraham pesa à Éphron l'argent qu'il avait dit, en présence des fils de Heth, quatre cents sicles d'argent ayant cours chez le marchand. Le champ d'Éphron à Macpéla, vis-à-vis de Mamré, le champ et la caverne qui y est, et tous les arbres qui sont dans le champ et dans toutes ses limites alentour, devinrent ainsi la propriété d'Abraham [...] Après cela, Abraham enterra Sarah, sa femme, dans la caverne du champ de Macpéla, vis-à-vis de Mamré, qui est Hébron, dans le pays de Canaan ».
C’est auprès de Sarah qu’Isaac et Ismaël enterreront, plus tard, leur père Abraham (Gn:25,9).
Jacob, vers la fin de son séjour en Égypte, nous apprend que Léa, sa première épouse, ainsi qu’Isaac et sa femme Rébecca, ses parent y avaient aussi reçu leurs propres sépultures (Gn 49,31) ; il demande donc, à ses fils de ramener ses os en Canaan et de les déposer à côté de ceux de ses pères, à Makpéla (Gn 50,13).

Judaïsme

Le judaïsme considère ce lieu comme le deuxième lieu saint après le Mont du Temple, pour être le premier morceau de terre du pays de Canaan (terre promise) acheté par Abraham. Selon la tradition juive, quatre couples y sont enterrés :

Islam

Le lieu est connu par les musulmans comme la « mosquée d'Ibrahim ». En effet, l'islam considère Abraham comme un prophète qui, selon le Coran, avait construit la Kaaba de La Mecque avec son fils Ismaël. Un grand monument fut construit à l'époque d'Hérode le Grand et, après la conquête arabe de la ville de Hébron par Umar, le monument fut reconstruit en mosquée. Pendant les croisades, les chrétiens l'avaient transformé en église.

Le monument

Cénotaphe d'Abraham

Il s’agit essentiellement d’une enceinte de pierres de taille datant d'Hérode le Grand, de forme rectangulaire, mesurant 34 mètres sur 59. Le mur atteint jusqu’à 18 mètres de hauteur, et est épais de 2,65 mètres. Elle est orientée selon un axe nord-ouest-sud-est, et est divisé en deux parties d'inégales grandeur par un mur :

  • Les trois cinquièmes pour la partie nord-ouest, constituée d'une cour autour de laquelle est construite des bâtiments, forme la synagogue juive.
  • Les deux cinquièmes pour la partie sud-est, forme la salle de prière de la mosquée musulmane.

La partie supérieure de ce mur est décorée de piliers engagés, juste en-dessous de la corniche qui le couronnait et s’appuyant sur une plinthe en biseau. Cette enceinte n’avait pour fonction que d’enfermer un lieu rocheux, en forme de colline, qui disparaît sous un dallage, légèrement incliné vers l’ouest ; des caniveaux sur les dalles nous indiquent que le lieu était à ciel ouvert, puisqu’il prévoyait l’évacuation des eaux de pluie, pendant la saison hivernale.

Dans la section nord-ouest (la plus grande), les bâtiments habritent quatre cénotaphes, chacun situés dans une salle octogonale, ceux consacré à Jacob et Léa est sur le côte nord-ouest, tandis que ceux consacré à d'Abraham et Sarah est sur côté le sud-est (ces derniers étant accolés à la mosquée, il peuvent être accessible à partir des deux sanctuaires, mais restent fermés par des grilles en dehors des fêtes religieuses). Chacun de ces cénotaphes étant relié par des couloirs.

Un troisième corridor s'étend sur toute la longueur du côté sud-ouest, qui permet l'accès aux cénotaphes, ainsi qu'à la section musulmane du bâtiment, auquelle on accède par une entrée pratiqué dans cette enceinte sud-ouest, on accède à une mosquée.

Au centre du côte nord, il existe également une entrée, qui permet l'accès à la zone couverte sur le sud-est via la section nord-ouest, et à travers lesquelles l'accès peut également être effectuée partie sud-est. On accède à cette entrée à l'extérieur par un couloir qui aboutit à un long escalier qui court le long du côté nord-ouest.

La section sud-est est donc constitué d'une mosquée auquelle ne peut accèdé directement de l'extérieur. À proximité du centre de la salle de prière, deux cénotaphes symétriquement disposés, dédiée à Isaac et Rebecca.

Les cénotaphes, généralement recouverts par un tissu, sont des construction en pierre rouges et blanches disposées alternativement de façon à constituer des rayures horizontales.

Les grottes

L'accès aux grottes, situées sous la salle de prière de la mosquée, est clôturé et ne sont donc pas généralement accessibles ; le waqf a toujours empêché l'accès des tombes, ne serait-ce pour respect envers les morts (une vieille tradition juive prétend d'ailleurs que celui qui s'y aventurerait serait frappé de malédiction mortelle).

Seules deux entrées sont connues. La plus visible se trouve au sud-est près du cénotaphe d'Abraham à l'intérieur de la section sud-est. Cette entrée forme un petit boyau recouvert par une grille décorative, qui elle-même est couvert sous un vaste dôme. L'autre entrée est située au sud-est, près du minbar, et est fermé par une grosse pierre, généralement couverts par des tapis de prière, ce qui est très près de l'emplacement de la septième étape à l'extérieur de l'enceinte, au-delà de laquelle les Mamelouks interdirent aux Juifs d'approcher.

Des moines augustins visitèrent les caves, avant la conquête arabe, au début du XIIe siècle. Un récit assez détaillé de l’événement rapporte qu’on y découvrit deux sortes de puits, reliés par un étroit et bas couloir ; dans un des puits, à la coupole en forme de cathédrale, de petites entrées donnent accès à des grottes où des jarres d’ossements furent découvertes : il s’agissait là des restes de tous ces patriarches dont le souvenir est célébré en ces lieux.

La première visite de ces lieux cachés, depuis celle des moines, eut lieu en 1967, peu après la guerre des six jours. Le général d’armée et archéologue amateur Moshe Dayan fit descendre une fillette par l’ouverture étroite du puits ; il la munit de lumière, d’instruments de mesures et d’un appareil photographique pour qu’elle puisse ramener une description assez précise des lieux.

Statut religieux

Les théologiens du judaïsme et l'islam sont d'accord sur le fait que le site abrite le tombeau des quatre patriarches et matriarches. Les tombes sont rendues inaccessibles par un cénotaphe qui les recouvre. C'est le deuxième lieu saint du judaïsme, l'un des lieux saints de l'islam (Médine, La Mecque, le mont du Temple), il tient également une place théologique importante dans le christianisme.
À la suite du massacre de 29 musulmans en prière dans la mosquée par Baruch Goldstein en 1994, le lieu est passé sous contrôle de l'armée israélienne (zone H2) et il a été partagé : la majorité du site global (extérieur et intérieur) est réservée aux Juifs. Le lieu est réservé dans son entier à chacune des deux religions une semaine par an, pour les deux fêtes religieuses les plus importantes.

Conflits

Lorsque la cité d'Hébron était sous le contrôle de l'empire ottoman, les juifs n'avaient pas le droit d'entrer dans le tombeau mais pouvaient prier à l'extérieur.

Pendant la guerre des Six Jours en 1967, Israël prit le contrôle de la région et la rumeur dit que le ministre de l'Intérieur israélien, Moshe Dayan, s'est vu remettre les clés du tombeau et aurait vu le passage secret qui mène aux tombes à l'étage inférieur.

Massacre du tombeau des Patriarches

En février 1994, Baruch Goldstein, un rabbin juif fondamentaliste, originaire des États-Unis, tua 29 musulmans qui priaient dans la mosquée. Ce crime déclencha des émeutes, à Hébron et dans tous les territoires occupés, qui firent de nombreuses victimes, et a été l'élément déclencheur de la vague d'attentats du Hamas de septembre 1995.

Voir aussi

Liens externes

Ce document provient de « Tombeau des Patriarches ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tombeau des patriarches de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tombeau des Patriarches — 31° 31′ 29″ N 35° 06′ 39″ E / 31.5247, 35.1107 …   Wikipédia en Français

  • Caveau des Patriarches — Tombeau des Patriarches Le Tombeau des Patriarches (vu de l angle sud de la mosquée) …   Wikipédia en Français

  • Massacre du caveau des Patriarches — Baruch Goldstein Pour les articles homonymes, voir Goldstein. Baruch Kappel Goldstein (le 9 décembre ou le 12 décembre 1956 25 février 1994) était un médecin et terroriste sioniste religieux radical israélo américain. Il est l auteur du massacre… …   Wikipédia en Français

  • Massacre du caveau des patriarches — Baruch Goldstein Pour les articles homonymes, voir Goldstein. Baruch Kappel Goldstein (le 9 décembre ou le 12 décembre 1956 25 février 1994) était un médecin et terroriste sioniste religieux radical israélo américain. Il est l auteur du massacre… …   Wikipédia en Français

  • Tombeau de rachel — La tombe de Rachel peinte en 1911 …   Wikipédia en Français

  • Tombeau de Rachel — 31° 43′ 14″ N 35° 12′ 09″ E / 31.720447, 35.202475 …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Lieux Saints — Sommaire 1 Assyro Babylonien 2 Ayyavazhi 3 Bahá í 4 Bouddhisme …   Wikipédia en Français

  • Liste des lieux saints — Sommaire 1 Assyro Babylonien 2 Ayyavazhi 3 Bahá í 4 Bouddhisme 4.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des villes saintes — Liste des lieux saints Sommaire 1 Assyro Babylonien 2 Ayyavazhi 3 Bahá í 4 Bouddhisme …   Wikipédia en Français

  • Père des croyants — Abraham Pour les articles homonymes, voir Abraham (homonymie). Un ange empêchant le sacrifice d’Isaac. Abraham et Isaac, Rembrandt …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.