Tornado Alley


Tornado Alley
Conditions météorologiques créant les tornades dans la Tornado Alley en couleur saumon au centre

La Tornado Alley (en français, l'allée des tornades) est un terme commun pour désigner une région centrale des États-Unis couvrant plusieurs États ou parties d'États et où se produisent fréquemment des tornades. Elle comprend les basses terres des fleuves Mississippi, Ohio et les vallées du bas Missouri aussi bien que le sud-est des États-Unis. Même si aucune région n'est totalement épargnée aux États-Unis par le phénomène des tornades, elles sont beaucoup plus fréquentes et intenses dans cette région des Grandes Plaines entre les Rocheuses et les Appalaches où les conditions sont parfois si favorables qu'on assiste à des éruptions de tornades.

Sommaire

Origine du terme

Il n'y a pas de délimitation exacte de la Tornado Alley selon le service météorologique des États-Unis. Selon le National Severe Storms Laboratory, chargé de la recherche sur les orages violents, le terme a été introduit par les médias pour désigner la région centrale des Grandes Plaines américaines où les tornades font souvent la manchette mais ses frontières varient selon le type de statistiques utilisées[1]. La première mention en est faite en 1904 par Jennifer L. Wiley. Certaines études climatologiques montrent qu'il y a d'autres endroits qui peuvent être considérées comme des « Allées des tornades » plus locales[2]. L'une d'elle s'appelle la « Dixie Alley » et se trouve de la côte du Golfe du Mexique à la vallée du Tennessee[3],[4].

Conditions favorables

Article détaillé : Tornade.

Plusieurs endroits dans le monde peuvent momentanément regrouper des conditions nécessaires à la formation de tornades mais c'est la position de la Tornado Alley qui explique la très grande fréquence dans cette région. Cette abondance de tornades est ainsi rendu possible par la rencontre, des masses d'air continentales froides et venant des Prairies canadiennes, de celles sèches du désert de Sonora et d'air chaud et humide venant du golfe du Mexique, ainsi que d'une forte variation des vents avec l'altitude[3]. La rencontre des différentes masses d'air crée des conditions très instables avec de l'air frais et sec soulevant l'air chaud le long d'un front froid ou le long d'un front de point de rosée. Les parcelles d'air continuent leur ascension, car elles sont moins denses que l'environnement, grâce à la poussée d'Archimède. L'humidité se condense ensuite pour former des orages de très forte extension verticale[5]. Cependant, ce ne sont pas tous les orages qui peuvent donner des tornades, mais dans la Tornado Alley les vents sont le plus souvent de direction et de force différentes avec la hauteur à cause de la présence d’un courant-jet en altitude. Ce cisaillement crée une rotation horizontale qui sera déviée en vortex vertical par le mouvement ascendant dans l'orage et qui donnera la tornade[6].

La période de l'année avec la plus forte fréquence de tornades varie suivant les régions, la zone impactée se décalant au cours de la « saison des tornades ». En général, la tornado alley tend à se décaler plus au nord avec le réchauffement des températures, du printemps vers l'été, et inversement vers le sud avec le refroidissement automnal. Techniquement parlant, cependant, les grandes plaines centrales peuvent être considérées comme étant dans la tornado alley presque toute l'année, puisque c'est là que les changements rapides de température sont les plus communs[7]. Au contraire, le nord-est et l'ouest sont les régions américaines les moins affectées par les tornades.

Répartition

Activité des tornades aux États-Unis. Les zones les plus sombres du centre délimitent la zone connue sous le nom de Tornado Alley.

Les États d'Oklahoma, du Kansas, de l'Arkansas, de l'Iowa et du Missouri sont entièrement dans la Tornado Alley. Elle couvre également le nord-est du Texas, l'est du Colorado, le nord de la Louisiane, le centre et le sud du Minnesota et du Dakota du Sud, le nord-ouest du Mississippi, le centre et le sud de l'Illinois, le sud-ouest de l'Indiana, et quelques parties centrales, sud-est et sud-ouest du Nebraska, des petites zones à l'extrême ouest du Tennessee et du Kentucky et quelques zones du Wisconsin.

Si l'on prend le critère du nombre de tornades par kilomètre carré par État, c'est la Floride qui connaît le plus fort taux d'épisodes de tornades, la plupart de celle-ci sont cependant de faible intensité et ne proviennent généralement pas de super-cellules orageuses[3],[8]. Cependant, les États du Texas, de l'Oklahoma, du Kansas et du Nebraska rapportent un tiers des tornades aux États-Unis[9]. L'Oklahoma a le plus fort taux pour de tornades provenant de supercellules, souvent très destructrices, mais statistiquement le plus grand nombre absolu de tornades américaines se produisent au Texas[10].

Impacts

Dans le cœur de la Tornado Alley, les normes de construction sont plus strictes qu'ailleurs aux États-Unis, exigeant des toits renforcés et des liaisons plus sures entre le bâtiment et ses fondations. On y trouve aussi d'autres mesures de précautions comme des abris anti-tornades et des sirènes d'alarmes en cas d'alerte météorologique. La conscience de la population à ce risque et la couverture météorologique offerte par les médias locaux y sont également beaucoup plus importantes qu'ailleurs.

Références

  1. (en)National Severe Storms Laboratory, « About Tornadoes... », Foire aux questions, National Oceanic and Atmospheric Administration. Consulté le 2010-06-13
  2. (en) Chris Broyles et C. Crosbie, « Evidence of Smaller Tornado Alleys Across the United States Based on a Long Track F3-F5 Tornado Climatology Study from 1880-2003 », dans 22nd Conference on Severe Local Storms, Hyannis, MA, American Meteorological Society, octobre 2004 [texte intégral] 
  3. a, b et c (en)National Climatic Data Center, « Tornado Alley », U.S. Tornado Climatology, NOAA, 27 mai 2010. Consulté le 2010-06-15
  4. (en)National Weather Service, « The ArkLaMiss Observer (section Tornado Fatalities in Dixie Alley) », NOAA, printemps 2010. Consulté le 2010-06-25
  5. (fr)Convection, Comprendre la météo, Météo-France. Consulté le 2010-06-14
  6. (fr)Tornade, Comprendre la météo, Météo-France. Consulté le 2010-06-14
  7. (en)National Climatic Data Center, « Timing », U.S. Tornado Climatology, NOAA, 27 mai 2010. Consulté le 2010-06-15
  8. (en)National Cliamte Data Center, « Annual average number of tornadoes per 10 000 square miles by State, 1950-1995 », Severe Weather, National Oceanic and Atmospheric Administration. Consulté le 2010-06-12
  9. (en)United States Tornado history, Impact Forecasting. Consulté le 2008-06-18
  10. (en)Storm Prediction Center, « Tornado numbers, deaths, injuries and adjusted damages from 1950 to 1994 », Archives, National Oceanic and Atmospheric Administration, 1995. Consulté le 2010-06-12

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tornado Alley de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tornado alley — Tornado, 1949 in Kansas (USA) Ein Tornado (spanisch tornar „umkehren, wenden“, Partizip tornado; tornear „wirbeln, drechseln“), auch Großtrombe, Wind oder Wasserhose, in den USA umgangssprachlich auch Twister genannt, ist ein kleinräumiger… …   Deutsch Wikipedia

  • Tornado Alley — For the book by William S. Burroughs, see Tornado Alley (book). Tornado Alley is a colloquial term most often used in reference to the area of the United States in which tornadoes are most frequent. Although an official location is not defined,… …   Wikipedia

  • Tornado Alley — Se ha sugerido que este artículo o sección sea fusionado con Corredor de los Tornados (discusión). Una vez que hayas realizado la fusión de artículos, pide la fusión de historiales aquí. Tornado Alley (literalmente en castellano: callejón de los… …   Wikipedia Español

  • Tornado Alley — Umriss der Tornado Alley in den USA, hier: Fläche mit dem höchsten Prozentsatz zerstörerischer Tornados Tornado Alley (engl., Tornado Allee) ist ein umgangssprachlicher Ausdruck, mit dem ein bestimmter Bereich im Mittleren Westen der USA… …   Deutsch Wikipedia

  • Tornado Alley — area between Lawton, Oklahoma and Wichita Falls, Texas …   Eponyms, nicknames, and geographical games

  • tornado alley — …   Useful english dictionary

  • Tornado Alley (book) — infobox Book | name = Tornado Alley title orig = translator = image caption = 1989 Cherry Valley Editions paperback edition. author = William S. Burroughs cover artist = country = United States language = English series = genre = short stories,… …   Wikipedia

  • Tornado climatology — [ Tornado Alley.] Tornado climatology is the study of where and when tornadoes occur as well as associated physical reasons for this distribution. Research in this developing area of science has shown many patterns in tornado formation. Tornadoes …   Wikipedia

  • Tornado — Tornado, 1949 in Kansas (USA) Ein Tornado (spanisch tornar „umkehren, wenden, drehen“, Partizip tornado; tornear „wirbeln, drechseln“), auch Großtrombe, Wind oder Wasserhose, in den USA umgangssprachlich auch Twister genannt, ist ein… …   Deutsch Wikipedia

  • Tornado myths — are common misconceptions and urban legends related to tornadoes. They often deal with tornado safety, the minimization of tornado damage, and false assumptions about the size, shape, power, and path of the tornado itself.afety MythsUsing highway …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.