Traite de Fez


Traite de Fez

Traité de Fès

Les protectorats français et espagnol au Maroc et Sahara occidental

Par le Traité de Fès (arabe : معاهدة فاس), signé le 30 mars 1912, le sultan Abd al-Hafid abandonne la souveraineté du Maroc à la France et l'Espagne, faisant du pays un protectorat.

L'Allemagne qui avait des vues sur le Maroc, reconnaît les territoires français et espagnols au Maroc, recevant en échange des territoires du moyen Congo de l'Afrique équatoriale française. Cette terre connue sous le nom allemand de Neukamerun, fut rattachée à la colonie allemande du Kamerun (Cameroun), partie de l'Afrique occidentale allemande.

L'Espagne gagna également quelques territoires au nord du Maroc qui devint le Maroc espagnol. Par un accord signé entre la France et l'Espagne en novembre de cette même année, l'Espagne assurait un protectorat sur Tanger et le Rif, Ifni sur la côte atlantique dans le sud-ouest, aussi bien que sur la région de Tarfaya au sud de la rivière Draa, où le sultan restait nommément souverain et était représenté par un vice-régent à Sidi Ifni sous le contrôle d'une haute commission espagnole.[1]

Des accords particuliers entre le Royaume-Uni, l'Italie et la France en 1904, établis sans consultation du sultan, avaient divisé le Maghreb en sphères d'influence, le Maroc passant dans la sphère de la France. Au Maroc, le jeune sultan Abd al-Aziz accéda au trône en 1894 à l'âge de 10 ans et les Européens devinrent les conseillers de sa Cour. Des chefs locaux devinrent de plus en plus indépendants du sultan, qui fut déposé en 1908. La loi et l'ordre marocain continuèrent de se détériorer sous le rêgne de son successeur Abd al-Hafid, qui abdiqua en faveur de son frère Youssef après avoir signé le traité de Fès.

Les 2 zones du protectorat espagnol étaient séparées par la baie d'Al-Hoceïma, que les Espagnols nomment Alhucemas. Le traité de Fès accordait la concession de l'exploitation des mines de fer du mont Uixan à la compagnie minière espagnole du Rif, à qui fut aussi accordée la permission de construire une voie ferrée pour relier ses mines à Melilla.

Le traité fut perçu comme une trahison par les nationalistes marocains et mena à la guerre du Rif (1919–26) entre les Espagnols et les tribus Jibala dont Abd el-Krim devint bientôt le leader et créa la courte République du Rif.

Note

  1. Harold D. Nelson, "Morocco, a country study" Foreign Area Studies, The American University, DA Pamphlet No.550-49 (Washington, DC 1985), p 43, quoted in GlobalSecurity.org: "The United Nations Failure in Southern Morocco" 1997

Voir aussi

  • Portail du droit Portail du droit
Ce document provient de « Trait%C3%A9 de F%C3%A8s ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Traite de Fez de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Traité de Fez — Traité de Fès Les protectorats français et espagnol au Maroc et Sahara occidental Par le Traité de Fès (arabe : معاهدة فاس), signé le 30 mars 1912, le sultan Abd al Hafid abandonne la souveraineté du Maroc …   Wikipédia en Français

  • Traité de fez — Traité de Fès Les protectorats français et espagnol au Maroc et Sahara occidental Par le Traité de Fès (arabe : معاهدة فاس), signé le 30 mars 1912, le sultan Abd al Hafid abandonne la souveraineté du Maroc …   Wikipédia en Français

  • Traite de Tordesillas — Traité de Tordesillas Traité de Tordesillas, folio 6 recto, Bibliothèque nationale de Lisbonne Le traité de Tordesillas est un traité international établi à la fin du XVe siècle pour établir le partage du Nouveau Monde, considéré comme terra …   Wikipédia en Français

  • Traité de tordesillas — Traité de Tordesillas, folio 6 recto, Bibliothèque nationale de Lisbonne Le traité de Tordesillas est un traité international établi à la fin du XVe siècle pour établir le partage du Nouveau Monde, considéré comme terra nullius, entre les… …   Wikipédia en Français

  • Traité de Tordesillas — Traité de Tordesillas, folio 6 recto, Bibliothèque nationale de Lisbonne Le traité de Tordesillas est un traité international établi le 7 juin 1494 pour établir le partage du Nouveau Monde, considéré comme terra nullius, entre les deux puissances …   Wikipédia en Français

  • fez — (fèz ) s. m. Calotte de laine rouge et blanche, à l usage des hommes et des femmes, que l on fabrique à Fez, capitale du Maroc, et dont il se fait en Turquie un commerce considérable. •   Fez ou bonnets de France et de Tunis.... les bonnets de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Traite d'Alcacovas — Traité d’Alcáçovas Publication du traité à Séville le 14 mars 1480 Le traité d Alcaçovas est signé le 4 septembre 1479, dans la ville portugaise du même nom, entre des représentants des Rois catholiques et du roi Alphonse V de Portugal… …   Wikipédia en Français

  • Traité d'Alcacovas — Traité d’Alcáçovas Publication du traité à Séville le 14 mars 1480 Le traité d Alcaçovas est signé le 4 septembre 1479, dans la ville portugaise du même nom, entre des représentants des Rois catholiques et du roi Alphonse V de Portugal… …   Wikipédia en Français

  • Traité d'Alcaçovas — Traité d’Alcáçovas Publication du traité à Séville le 14 mars 1480 Le traité d Alcaçovas est signé le 4 septembre 1479, dans la ville portugaise du même nom, entre des représentants des Rois catholiques et du roi Alphonse V de Portugal… …   Wikipédia en Français

  • Traité d'Alcáçovas — Traité d’Alcáçovas Publication du traité à Séville le 14 mars 1480 Le traité d Alcaçovas est signé le 4 septembre 1479, dans la ville portugaise du même nom, entre des représentants des Rois catholiques et du roi Alphonse V de Portugal… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.