Traite du monde et de la lumiere


Traite du monde et de la lumiere

Traité du monde et de la lumière

Le traité du monde et de la lumière est un traité écrit par Descartes en 1632 et 1633. C'est l'une des dernières œuvres qu'écrivit Descartes dans le domaine scientifique. Descartes publia ultérieurement la Dioptrique, les Météores, et la Géométrie, dont le Discours de la méthode constitue la préface. Le traité du monde et de la lumière a été écrit en français, et ne fut publié qu'en 1664.

Sommaire

Contexte historique

Au début du XVIIe siècle, la controverse ptoléméo-copernicienne sur les deux systèmes du monde (géocentrisme vs héliocentrisme) battait son plein. À partir de 1609, avec sa lunette astronomique, Galilée fit des observations sur la Lune et le système solaire et devint partisan de la thèse héliocentrique. En 1616, l'Église fit interdire les ouvrages favorables à l'héliocentrisme. En juin 1633, Galilée, qui n'ait pas réussi à apporter la preuve irréfutable de la thèse héliocentrique, fut condamné à l'emprisonnement par un tribunal ecclésiastique, à cause de son livre le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde. La condamnation fut immédiatement commuée par le pape Urbain VIII en assignation à résidence.

Article détaillé : Révolution copernicienne.

En novembre 1633, alors qu'il était en passe d'achever son traité du monde et de la lumière, Descartes apprit que Galilée avait été condamné pour le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde. En 1634, il reçut de son ami Beeckman une copie de l'ouvrage de Galilée. Descartes pensa qu'il prendrait des risques à publier son propre traité. En effet, il défendait dans son traité la thèse de l'héliocentrisme[1]. Par sincère soumission aux autorités ecclésiastiques, il renonça à la publication de son traité.

C'est la raison pour laquelle Descartes préféra s'orienter vers la philosophie. Il publia des extraits du traité du monde et de la lumière (la Dioptrique, les Météores, la Géométrie) accompagnés d'une préface, le Discours de la méthode (1637) restée célèbre, et qui est le premier ouvrage philosophique de Descartes.

Le traité du monde et de la lumière fut intégralement publié après la mort de Descartes en 1664.

Note

Voir aussi

Bibliographie

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
Ce document provient de « Trait%C3%A9 du monde et de la lumi%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Traite du monde et de la lumiere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Traité du monde et de la lumière — Le traité du monde et de la lumière est un traité écrit par Descartes en 1632 et 1633. C est l une des dernières œuvres qu écrivit Descartes dans le domaine scientifique. Descartes publia ultérieurement La Dioptrique, Les Météores , et la… …   Wikipédia en Français

  • Monde entier — Monde (univers) Pour les articles homonymes, voir Monde. Le monde désigne la matière, l espace et les phénomènes qui nous sont accessibles par les sens, l expérience ou la raison. Le sens le plus courant désigne notre planète, la Terre, avec ses… …   Wikipédia en Français

  • Monde (univers) — Pour les articles homonymes, voir Monde. Le monde désigne la matière, l espace et les phénomènes qui nous sont accessibles par les sens, l expérience ou la raison. Le sens le plus courant désigne notre planète, la Terre, avec ses habitants, et… …   Wikipédia en Français

  • MONDE — Le terme de monde est utilisé dans des contextes très divers pour indiquer, d’une manière ou de l’autre, une totalité d’appartenance. Ainsi on parle du «monde grec» ou du «monde de la Renaissance», pour désigner des ensembles culturels… …   Encyclopédie Universelle

  • Lumiere — Lumière Pour les articles homonymes, voir Lumière (homonymie). Décomposition de la lumière par un prisme La lumière désigne les …   Wikipédia en Français

  • LUMIÈRE - Histoire des idées — La lumière est facilement associée à une notion d’évidence et de simplicité dont elle reste le symbole. La Genèse affirme que la lumière fut créée le premier jour, précédant ainsi largement une complexité du monde sans cesse accrue. Pourtant ce… …   Encyclopédie Universelle

  • lumière — [ lymjɛr ] n. f. • 1080 au sens III; lat. luminaria « flambeau », en lat. ecclés. « lumière », de lumen, luminis « lumière » I ♦ (XIIe) A ♦ Cour. Agent physique capable d impressionner l œil, de rendre les choses visibles. 1 ♦ Ce par quoi les… …   Encyclopédie Universelle

  • Traité de Faërie — Traité de Faërie, suivi d autres recueils fameux de féerie et d elficologie Auteur Ismaël Mérindol, adapté par Édouard Brasey Genre Essai document Pays d origine  …   Wikipédia en Français

  • LUMIÈRE - Diffraction — On dit qu’il y a diffraction quand, dans un milieu homogène et isotrope (même vitesse de propagation pour tous les rayons lumineux quelle que soit leur direction), la lumière ne se propage pas en ligne droite. Les phénomènes de diffraction ne se… …   Encyclopédie Universelle

  • Traite de paix israelo-jordanien — Traité de paix israélo jordanien Conflit israélo arabe …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.