Usual suspects


Usual suspects

Usual Suspects

Usual Suspects
Titre original The Usual Suspects
Réalisation Bryan Singer
Acteurs principaux Gabriel Byrne
Chazz Palminteri
Kevin Spacey
Stephen Baldwin
Kevin Pollak
Benicio del Toro
Pete Postlethwaite
Scénario Christopher McQuarrie
Musique John Ottman
Photographie Newton Thomas Sigel
Production Michael McDonnell
Bryan Singer
Société de distribution R.-U. 1995-1999
PolyGram Filmed Entertainment
1995 États-Unis
Gramercy Pictures
international, depuis 1999
Metro-Goldwyn-Mayer
Budget 6 000 000 $ (est.)
Durée 106 minutes
Sortie 16 août 1995
Langue(s) originale(s) anglais
Pays d’origine États-Unis États-Unis

Usual Suspects (The Usual Suspects) est un film américain réalisé par Bryan Singer sorti en 1995.

Sommaire

Synopsis

Roger "Verbal" Kint, petit malfrat handicapé raconte à l'inspecteur de police David Kujan les événements complexes qui l'ont mené lui et 5 malfrats à être mêlés à un massacre qui a eu lieu la veille sur un cargo à quai dans le port de Long Beach. L'affaire est suivie de près par plusieurs services de polices car il semble que l'affaire ait une relation avec un criminel légendaire : Keyser Söze.

Distribution

Scénario

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Introduction

Sur le pont d'un bateau dans la baie de San Pedro, en Californie, un homme blessé du nom de Keaton parle avec une silhouette portant gants, chapeau, briquet en or, et grand pardessus, qui, alors qu'il lui offre du feu, le nomme Keyser. La conversation est brève, puis Keyser pointe une arme en direction de Keaton et tire avant de mettre le feu au navire. Le lendemain, l'agent fédéral Jack Baer (Giancarlo Esposito) et l'agent spécial des douanes Dave Kujan (Chazz Palminteri) arrivent à San Pedro pour enquêter sur ce qui s'est passé. Il n'y a que deux survivants : un boiteux appelé Verbal Kint (Kevin Spacey), qui paraît indemne, et un Hongrois gravement brûlé de fait hospitalisé.

Baer interroge le Hongrois, qui proclame que Keyser Söze, un génie du crime turc détenant une réputation quasi mythique, était dans le port et y a tué « beaucoup de gens ». Le blessé décrit Keyser Söze avec l'aide d'un interprète qui traduit et d'un dessinateur de la police qui fait un portrait-robot. Pendant ce temps, Verbal (ainsi surnommé par antiphrase en raison de son caractère taciturne) Kint témoigne longuement sur les faits en échange d'une promesse d'immunité. Après avoir fait sa déposition auprès du juge d'instruction et en attendant de répondre d'une accusation mineure de détention d'armes, Verbal est placé dans le bureau du sergent Rabin où l'agent spécial Kujan lui demande de raconter à nouveau son histoire. Celle-ci commence six semaines plus tôt :

Rencontre et premiers coups

À New York, cinq délinquants sont amenés au poste de police pour participer à une identification :

  • Dean Keaton (Gabriel Byrne) est un ex-policier ripou qui a apparemment décidé de rompre avec le monde du crime ;
  • Michael McManus (Stephen Baldwin) est un braqueur coléreux et imprévisible ;
  • Fred Fenster (Benicio Del Toro) associé de McManus, parle un anglais mêlé de spanglish ;
  • Todd Hockney (Kevin Pollak) est le spécialiste en explosifs du groupe ;
  • et Verbal lui-même, un petit truand boiteux sans envergure.

Alors qu'ils sont rassemblés dans la même cellule, McManus convainc les autres de s'associer pour détourner un camion de marchandises en contrebande escorté par des policiers corrompus. Double bénéfice : s'approprier le contenu du camion et ridiculiser la police.

Après le succès de cette opération, le quintette se déplace en Californie pour revendre le butin au fourgue connu de McManus, Redfoot (Peter Greene). Celui-ci les incite à entreprendre un autre vol, s'approprier des bijoux volés par un autre malfrat. Mais en fait, une fois coincé, il s'avère que l'objet du vol était une livraison de cocaïne. Il s'ensuit une violente dispute entre les voleurs et Redfoot révèle que sa source est un avocat dénommé Kobayashi (Pete Postlethwaite). Les cinq rencontrent ensuite Kobayashi qui déclare travailler pour le compte de Keyser Söze et être son avoué. Les accusant d'avoir chacun déjà volé son employeur à leur insu, il les pousse à attaquer un bateau dans le port de San Pedro. Ce bateau, selon Kobayashi, doit contenir pour 91 millions de dollars de drogue devant être vendus à une bande rivale de Keyser Söze.

Le mythe Keyser Söze et Kobayashi

Verbal raconte ensuite à Kujan l'histoire de Keyser Söze telle qu'il la tient lui-même de Keaton et des autres. En flash-back dans le récit de Verbal, on voit Söze harcelé par une bande rivale de Hongrois en Turquie, qui ont fait irruption dans sa maison, ont violé sa femme et menacent ses enfants. Plutôt que de voir sa femme et ses enfants tomber aux mains de ses ennemis, Söze les tue lui-même, puis exécute tous les membres de la bande (sauf un, qui est chargé de répandre la nouvelle) puis pourchasse et élimine tous leurs proches. Et enfin il disparaît, comme le dit Verbal : « Et tout à coup… disparu, envolé ».

Avec le temps, le personnage de Keyser Söze prend une stature mythique, les gens doutent de son existence ou même la nient. Interrogé par Kujan, Baer indique qu'il a entendu des rumeurs depuis des années selon lesquelles Keyser Söze s'abriterait derrière des rangées de subalternes qui ne savent même pas pour qui ils travaillent.

Puis Kint raconte la tentative de fuite de Fenster, qui est rattrapé et abattu par Kobayashi. Les quatre restants réussissent à capturer Kobayashi, mais avant que McManus puisse l'exécuter, celui-ci révèle que l'avocate Edie Finneran (Suzy Amis), qui est la petite amie de Keaton, se trouve dans son bureau et menace de la faire disparaître, ainsi que les proches des autres truands. Ils le laissent partir.

L'attaque du bateau

La nuit de l'attaque du bateau, les vendeurs de drogue (un groupe d'Argentins) et les acheteurs (une bande de Hongrois) sont sur le quai. Keaton demande à Verbal de se tenir à l'écart et d'avertir Edie si l'affaire tourne mal. Verbal, ayant accepté avec réticence, observe la scène à distance. Keaton, McManus et Hockney attaquent les trafiquants. Hockney est tué tandis que Keaton et McManus, montés sur le bateau, découvrent qu'il n'y a pas de cocaïne à bord.

McManus est victime d'un coup de couteau et Keaton se fait tirer dans le dos. Une silhouette en manteau sombre, que l'on suppose être Keyser Söze, apparaît et allume une cigarette avec un briquet en or. Il parle brièvement avec Keaton avant de lui tirer dessus (on est de retour à la scène d'ouverture du film).

Épilogue

Attention ! Ce qui suit dévoile l'identité de Keyzer Söze.

On revient à l'interrogatoire de Verbal qui a fini son histoire. Kujan révèle ce qu'il en a déduit avec l'aide de Baer : l'attaque du bateau ne portait pas sur une cargaison de drogue, mais visait à ce que l'un des passagers, qui était capable d'identifier Söze, soit éliminé. Après l'avoir tué, Söze a massacré tous les autres passagers et a mis le feu au bateau. Kujan révèle également qu'Edie a été trouvée morte.

Il conclut de tout cela que Keaton était Keyser Söze. À l'origine, c'est une enquête sur Keaton qui a amené Kujan à s'intéresser à cette affaire, et il est persuadé que Keaton a mis en scène sa propre mort (comme il l'a déjà fait dans le passé) pour disparaître, laissant délibérément Verbal comme témoin des faits. Questionné par Kujan, Verbal finit par reconnaître que toute l'affaire, depuis le début, a été montée par Keaton.

Sa caution ayant été versée, Verbal récupère ses effets personnels (dont le briquet en or vue sur la première scène) à la sortie du poste de police. Kujan, resté dans le bureau du sergent Rabin, s'aperçoit que des noms et détails mentionnés dans l'histoire racontée par Verbal proviennent en fait du tableau d'affichage de Rabin, et que le nom de Kobayashi est celui de la marque du fabriquant imprimée sous sa tasse de café. Se rendant compte que Verbal a tout inventé, il se lance à sa poursuite, passant près d'un fax qui reçoit le portrait robot de Keyser Söze : c'est le visage de Verbal. Celui-ci vient de sortir du poste de police, la main redevenue valide et sans boiter, monte à bord d'une voiture conduite par son complice (celui que l'on connaissait sous le nom de Kobayashi) et s'éloigne…

Fiche technique

Autour du film

  • Le titre Usual suspects est une idée de Christopher McQuarrie. L'idée lui est venu en lisant les faits divers d'un journal, un des articles était en effet titré The Usual Suspects[1].
  • Ce titre pourrait également venir de la réplique « Round up the usual suspects » (« Trouvez les suspects habituels ») provenant du film Casablanca[réf. nécessaire].
  • Le film utilise la technique cinématique du mindfuck.
  • Keyser Söze fait partie d'AFI's 100 ans... 100 Héros et Méchants du cinéma.
  • Le rôle de la standardiste de l'hôpital est interprété par la mère de Bryan Singer.
  • Bryan Singer avait dit à chacun des acteurs interprétant un des truands qu'il était Keyser Söze.
  • Le fou rire lors de la « parade » est involontaire ; les acteurs ne parvenant pas à retrouver leur calme, Bryan Singer décida de garder la scène en l'état, estimant que ce rire pouvait montrer une certaine décontraction face à la police.
  • Usual Suspects est avec Sixième Sens l'un des films à avoir popularisé le Twist final, c'est à dire une fin imprévisible bouleversant complètement le sens de l'histoire.

Répliques

  • Kujan  : « Tu connais un fourgue qui s'appelle Ruby Deamer ? »
    Verbal : « Tu connais un cureton qui s'appelle Jean-Paul ? »
  • « Keaton répétait tout le temps : « Je ne crois pas en Dieu, mais j'avoue qu'il me fait peur ». Hum bien moi je crois en Dieu, et la seule chose dont j'ai peur, c'est Keyser Söze… »
  • « Le coup le plus rusé que le diable ait réussi, c'est de convaincre tout le monde qu'il n'existe pas. »
    « The greatest trick the devil ever pulled off was convincing the world he didn't exist. »[2]
  • « Et d'un coup… Il s'envole ! »

Récompenses

Aux États-Unis

En 1996[3] :

  • Oscars :
  • Saturn Awards de l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur :
    • Meilleur film d'action/aventures/thriller ;
    • Meilleure musique ;
    • Nomination pour le Meilleur réalisateur.
  • Casting Society of America : Best Casting for Feature Film, Drama pour Francine Maisler ;
  • Prix de la Chicago Film Critics Association :
    • Meilleur scénario ;
    • Meilleur acteur dans un second rôle pour Kevin Spacey.
  • Chlotrudis Award de la Chlotrudis Society for Independent Film du Meilleur acteur de second rôle pour Kevin Spacey
  • Dallas-Fort Worth Film Critics Association : Prix du Meilleur acteur dans un second rôle pour Kevin Spacey ;
  • Prix Edgar Allan Poe du meilleur scénario ;
  • Film Independent's Spirit Awards :
    • Meilleur scénario ;
    • Meilleur second rôle masculin pour Benicio Del Toro.
  • Nomination de Kevin Spacey aux Golden Globes pour le Prix du Meilleur acteur dans un second rôle ;
  • Nomination de Kevin Spacey aux Screen Actors Guild Awards pour le Prix du Meilleur acteur dans un second rôle ;
  • Nomination aux Eddie Awards des American Cinema Editors ;

En 1995[3] :

À l'étranger

En 1996[3] :

  • BAFTA (Royaume-Uni) :
  • Empire Award (Royaume-Uni) du Meilleur premier film pour Bryan Singer ;
  • Kinema Junpo Awards (Japon) : Prix du public du Meilleur film étranger ;
  • Sant Jordi Award (Espagne) du Meilleur acteur étranger pour Chazz Palminteri ;
  • Nomination du film au César (France) du Meilleur film étranger.

En 1995[3] :

Références

  1. The Usual suspects : Secrets de tournage
  2. Cette réplique est très proche d'une phrase de Charles Baudelaire tiré du texte Le Joueur généreux issu du recueil Petits Poèmes en prose : « Mes chers frères, n'oubliez jamais, quand vous entendrez vanter le progrès des lumières, que la plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu'il n'existe pas ! »
  3. a , b , c  et d source IMDb

Liens externes

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis

Ce document provient de « Usual Suspects ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Usual suspects de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Usual Suspects — Photo de Jackson Heights  …   Wikipédia en Français

  • Usual Suspects — Filmdaten Deutscher Titel: Die üblichen Verdächtigen Originaltitel: The Usual Suspects Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 1995 Länge: 106 Minuten Originalsprache: Englisch …   Deutsch Wikipedia

  • Usual Suspects — The Usual Suspects    Thriller de Bryan Singer, avec Stephen Baldwin, Gabriel Byrne, Kevin Spacey, Chazz Palminteri.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1994   Technique: couleurs   Durée: 1 h 48   Prix: Oscar du meilleur scénario original… …   Dictionnaire mondial des Films

  • usual suspects — noun a) The people, often scapegoats, routinely arrested in response to a crime b) The people or things that would be routinely expected to appear in a particular context …   Wiktionary

  • usual suspects — …   Useful english dictionary

  • The Usual Suspects — Usual Suspects Usual Suspects Titre original The Usual Suspects Réalisation Bryan Singer Acteurs principaux Gabriel Byrne Chazz Palminteri Kevin Spacey Stephen Baldwin Kevin Pollak Benicio del Toro Pete Postlethwaite Scénario …   Wikipédia en Français

  • The Usual Suspects — Infobox Film name = The Usual Suspects image size = caption = Promotional poster director = Bryan Singer producer = Michael McDonnell Bryan Singer narrator = Kevin Spacey writer = Christopher McQuarrie narrator = starring = Gabriel Byrne Chazz… …   Wikipedia

  • the usual suspects — the usual people or things that are suspected or thought of in a particular situation often used humorously The breakfast menu had all the usual suspects [=the usual things]–eggs, pancakes, waffles, and French toast. • • • Main Entry: ↑suspect t …   Useful english dictionary

  • Those Usual Suspects — Infobox musical artist Name = Those Usual Suspects Background = group or band Origin = Melbourne, Australia Genre = House Tribal House African Years active = 2004 present Label = Ministry of Sound Defected Yellow Productions Groups = Africanism… …   Wikipedia

  • (the) usual suspects — the usual suspects phrase the people or things that are usually involved in a particular situation or activity The report criticizes the usual suspects – the fast food and diet industries. Cultural note In the film ‘Casablanca’, Captain Renault… …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.