Village historique acadien (Nouveau-Brunswick)


Village historique acadien (Nouveau-Brunswick)
Village Historique Acadien
Vue Village historique acadien.jpg
Vue d'une partie du village.
Informations géographiques
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Caraquet
Adresse 14 311, route 11
Coordonnées 47° 47′ N 65° 04′ W / 47.78, -65.0647° 47′ Nord
       65° 04′ Ouest
/ 47.78, -65.06
  
Informations générales
Date d’inauguration 28 juin 1977
Collections Architecture acadienne, artisanat, mobilier, machinerie, etc.
Superficie 9 700 ha[1]
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 90 000[1]
Site web http://www.villagehistoriqueacadien.com/

Le Village Historique Acadien est situé à Rivière-du-Nord, près de Caraquet, au nord-est du Nouveau-Brunswick.

Le village, inauguré en 1977, recrée la vie du peuple acadien de 1770 à 1949. Plus de 40 bâtiments, en majorité originaux, sont habités par des interprètes en costumes d'époque qui font revivre les coutumes ancestrales et les métiers traditionnels.

Le village a gagné le «Phoenix Award» et le «Prix Attractions Canada» 2001/2002.

Sommaire

Histoire

Figurants au Village historique acadien.

Le projet d'un village historique débuta en 1965, lorsque la Chambre de Commerce de Caraquet élabora un plan destiné à développer l'industrie touristique[2]. Le village historique devait alors contenir des reproductions de maisons de Port-Royal et de Grand-Pré au XVIIIe siècle[2]. Un comité est formé en 1969 et présente un étude de faisabilité au gouvernement provincial[2]. La construction du village historique dans la région de Caraquet est annoncée en 1971[2]. Un budget de 300 000 dollars est alloué l'année suivante et un conservateur en ameublement est embauché[2]. L'achat des artéfacts . Le parc ouvre finalement ses portes le 28 juin 1977[2]. Les bâtiments proviennent tous de régions acadiennes du Nouveau-Brunswick et sont alors regroupés en 17 établissements agricoles ou commerciaux[2]. La maison Thériault, le moulin Riordon, la menuiserie Cormier et l'imprimerie sont ajoutés entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, alors que la maison Savoie, la maison Martin et la cordonnerie sont déplacés[2]. Une nouvelle section regroupant des bâtiments du début du XXe siècle est ouverte en 2001, comptant le Château Albert, des maisons et une ferblanterie[2].

Un musée de cire a existé pendant plusieurs années jusqu'au début des années 2000 mais a ensuite fermé ses portes. À la même époque, une comédie musicale intitulée Les Défricheurs d'eau, produite par le parc, n'eut pas le succès escompté.

Bâtiments

Phase 1 (1770-1895)

Ferme Mazerolle

La ferme Mazerolle fut construite vers 1852 au Village-des-Mazerolle, près de Frédéricton. Elle est représentative des conditions de vie difficiles de plusieurs familles à l'époque. La maison est construite de rondins de bois équarris à la hache, maintenus par des chevilles de bois verticales. Les angles sont assemblés en queue d'aronde et le plancher est en madriers de pin. Le toit est couvert de bardeaux reposant sur une armature en pannes de rondins. La maison comporte une seule pièce, éclairée de cinq fenêtres, dotée d'un mobilier strictement utilitaire et chauffée par une cheminée en pierres des champs.

La ferme Mazerolle comprend un four à pain en terre glaise, une porcherie, une basse-cour et deux granges.

Maison Martin

La maison Martin date du XVIIIe siècle.

La maison appartenait à M. Baltazar Martin. En 1773 Monsieur Martin était veuf car sa femme mourut en donnant naissance à sa fille qui est également décédée lors de l'accouchement. La maison était située à Sainte-Anne des Pays-Bas qui est aujourd'hui appelé Frenchvillage près de Fredericton. Monsieur Martin était caché dans le bois parmi les Amérindiens, il se cachait des Anglais car la terre appartenait à la couronne britannique à cette époque et il aurait pu se faire mettre hors de sa terre si un Anglais avait voulu prendre cette dernière.

Dans la maison Martin au Village Historique Acadien on peut assister à la fabrication de balais tillés, balais faits de bouleau blanc à même le bois. La maison Martin ne possède pas de plancher. Elle est sur la terre battue.

Maison Godin

Entrepôt Robin

L'entrepôt Robin se trouvait au port de Caraquet. Il a été restauré à son apparence en 1855. Il comprend un quai sur la rivière du Nord.

Ferme Robichaud

La ferme Robichaud fut construite en 1835 à Inkerman, au Nouveau-Brunswick, et restaurée ici à son état en 1845.

C'est une grande maison ne comportant pas de cloisons intérieures. Elle est construite pièces sur pièces avec aux angles des poteaux à coulisses. Le toit est recouvert de bardeaux.

Parmi les dépendances de la ferme se trouvent une grange et un caveau à légumes.

Ferme Doucet

Ferme Cyr

La ferme Cyr.

Maison Savoie

Magasin Godin

Taverne Poirier

Menuiserie Cormier

Imprimerie

Maison Dugas

Atelier de bardeaux

Les bardeaux étaient utilisés comme revêtement de toit.

Forge Léger

La forge est entièrement opérationnelle et fournit tous les objets en fer nécessaires à l'entretien ou réparations des bâtiments traditionnels du site.

Maison Léger

Maison construite par Gabriel Léger en 1836 à Memramcook. Gabriel a épousé le 18 janvier 1836 Félicité Bourgeois et leur premier fils naît le 19 octobre de la même année. Pendant cette même année, lorsque la maison fut terminée, le père de Gabriel, Charles, quitte Bouctouche pour vivre ses derniers jours chez son fils. Charles décède le 7 avril 1836, deux jours après son arrivée. Gabriel était un fermier, en 1836, il est âgé de 24 ans. On voit dans cette maison qu’il n’y a jamais eu de foyer, mais toujours des poêles à bois. Elle est divisée en quatre pièces et les murs sont chaulés (blanchis à la chaux).

Maison Blackhall

La maison Blackhall était située à Caraquet. Elle a joué un certain rôle dans l'affaire Louis Mailloux. En effet, le 15 janvier 1875, après une réunion sabotée visant à former un conseil scolaire, des habitants de Caraquet s'attroupent devant la maison de James C.G. Blackhall (1827-1910), lui demandant les clés de l'école pour organiser une nouvelle réunion. Après l'arrivée d'autres personnes sous l'effet de l'alcool, sa maison est saccagée et on exige maintenant sa démission, ce qu'il fait.

Maison Thériault

Moulin à farine Riordon

École

Chapelle

Article détaillé : Sainte-Anne-du-Bocage.

Ferme Babineau

Phase 2 (1900-1949)

Homarderie

Moulin Goguen

Complexe du tonnelier Thomas

Station-service Irving

Château Albert

Article détaillé : Château Albert.

Magasin général Thériault

Le magasin général Thériault est construit à Trudel en 1903 par Dominique Thériault[a 1]. Le commerce est pris en mains par son fils Nicolas en 1909, qui y a joute un entrepôt en 1914 ainsi qu'une pompe à essence et un hangar à huile en 1917[a 1]. Le magasin est rénové en 1924 alors que des panneaux sont ajoutés pour donner une forme carrée à la façade, que de larges vitrines sont installées et qu'une nouvelle entrée est construite; les panneaux sont enlevés l'année suivante car ils font vibrer l'édifice lors de grands vents[a 1]. L'édifice au VHA est interprété tel qu'il était juste après les rénovations de 1924; le magasin original est toujours en place, occupé par des logements[a 1].

Maison O. Turgeon

Ferblanterie Ouellet

Ferme Chiasson

Maison McGraw

Maison Ward

Gare

Caisse populaire

Cordonnerie

Véhicules

Informations diverses

L'historien Clarence LeBreton est devenu conservateur en chef du village au milieu des années 1970 et a conservé ce poste durant 9 ans[3]. Il a été également directeur du VHA à la fin de sa carrière et a pris officiellement sa retraite en décembre 2010. C'est aujourd'hui Gabriel LeBreton (non lié familialement à l'ancien directeur) qui assure l'intérim à la direction. Le parc emploie 200 personnes en 2009[4]. Le VHA est visité par un peu plus de 90 000 visiteurs en moyenne à chaque année et 3 millions de personnes ont franchi l'entrée du parc jusqu'en 2009[1].

Notes

Références

  • Autres références:
  1. a, b et c VHA, « Le Village Historique Acadien accueillera son 3 millionième visiteur en fin de semaine », dans L'Étoile, 10 septembre 2009 [texte intégral (page consultée le 12 septembre 2009)] .
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Histoire du Village Historique Acadien sur Village Historique Acadien. Consulté le 31 août 2009
  3. Centre d'études acadiennes, Fonds Clarence Lebreton, page consultée le 1er novembre 2008.
  4. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Une_toute_nouvelle_exp.C3.A9rience_historique.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Village historique acadien (Nouveau-Brunswick) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Village Historique Acadien — (Nouveau Brunswick) Pour les articles homonymes, voir Village historique acadien. Village historique acadien …   Wikipédia en Français

  • Village historique acadien (New Bandon) — Village historique acadien (Nouveau Brunswick) Pour les articles homonymes, voir Village historique acadien. Village historique acadien …   Wikipédia en Français

  • Village historique acadien — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Il existe plusieurs Villages historiques acadiens: Le Village historique acadien du Nouveau Brunswick; Le Village historique acadien de Pobomcoup en… …   Wikipédia en Français

  • Nouveau-Brunswick — Pour les articles homonymes, voir Brunswick et New Brunswick (New Jersey). Nouveau Brunswick New Brunswick …   Wikipédia en Français

  • Rivière du Nord (Nouveau-Brunswick) — Pour les articles homonymes, voir Rivière du Nord. Rivière du Nord La rivière du Nord au Village Historique Acadien …   Wikipédia en Français

  • Caraquet (Nouveau-Brunswick) — Caraquet  Cet article concerne la ville canadienne. Pour les autres significations, voir Caraquet (homonymie). Caraquet Le port de Caraquet …   Wikipédia en Français

  • Trudel (Nouveau-Brunswick) — Trudel Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Dugas (Nouveau-Brunswick) — Dugas Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Liste des ponts couverts du Nouveau-Brunswick — Voici une liste des 63 ponts couverts du Nouveau Brunswick (Canada), dont 59 sont gérés par le ministère des Transports du Nouveau Brunswick[1],[2]. Sommaire 1 Ponts en service …   Wikipédia en Français

  • Économie du Nouveau-Brunswick — L économie du Nouveau Brunswick a longtemps été dominée par l exploitation des ressources naturelles. Sommaire 1 Historique 2 Ressources naturelles 3 Infrastructures 3.1 Transport …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.