Vivre et laisser mourir


Vivre et laisser mourir

Vivre et laisser mourir

Accéder aux informations sur cette image nommée 007.svg.
Titre original Live and Let Die
Réalisation Guy Hamilton
Scénario Tom Mankiewicz
Acteurs principaux Roger Moore
Jane Seymour
Yaphet Kotto
Geoffrey Holder
Bernard Lee
Sociétés de production EON Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Action, espionnage
Sortie 1973
Durée 121 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) est un film américano-britannique faisant partie de la saga James Bond. Il a été réalisé par Guy Hamilton et est sorti en 1973.

Sommaire

Synopsis

Suite à l'assassinat de plusieurs agents, James Bond est chargé d'enquêter sur Mr Grosbonnet, un caïd de la drogue. James Bond devra faire face au Dr Kananga, à sa voyante Solitaire et à son homme de main au bras d'acier, Tee Hee.

Fiche technique

Distribution

Lieux de l'action

Lieux de tournage

Le tournage s'est déroulé du 13 octobre 1972 au 15 mars 1973 à

Autour du film

  • Il s'agit du premier James Bond avec Roger Moore, apportant une nouvelle dose d'humour. Roger Moore était l'acteur que Ian Fleming avait envisagé dès 1962 pour interpréter Bond, mais sous contrat pour Le Saint, il n'était alors pas disponible. Après la série à succès Amicalement vôtre, Roger Moore estima qu'il était temps d'interpréter enfin le rôle qui lui avait déjà tendu les bras à deux reprises.
  • C'est le seul épisode où Bond n'apparaît pas dans le pré-générique.
  • Q n'apparaît pas dans le film. Il y avait, de la part des scénaristes, une volonté de se démarquer des Bond précédents, d'où la quasi-absence de gadgets. Les fans réclamèrent le retour de Q pour l'épisode suivant.
  • Les producteurs voulaient vraiment se démarquer des Bond précédents. L'idée était de différencier Bond de Sean Connery, peut-être pour éviter un nouvel échec du type George Lazenby. Le Bond de Roger Moore, en tout cas dans cet épisode :
    • ne boit pas de vodka martini mais du bourbon whisky
    • reçoit ses ordres chez lui et non au MI6
    • ne porte pas de chapeau
    • ne fume pas de cigarettes, mais des cigares (le contrat de Roger Moore lui permettait un accès illimité à des Montecristo roulés à la main, cela coûta à la production plus de 3000 livres sterling de l'époque)[réf. nécessaire].
      • Lorsque le personnage de Bond/Moore fut bien établi, les Bond-ismes firent leur réapparition.
  • Sean Connery refusa un cachet alors faramineux de 5,5 millions de dollars pour jouer Bond dans ce film. Burt Reynolds, Paul Newman et Robert Redford avaient aussi un temps été envisagés pour jouer Bond.
  • La chanson titre a été écrite par Paul McCartney, l'ancien Beatles, et Linda McCartney, et interprétée par les Wings. Dans Goldfinger, James Bond jugeait malsain d'écouter les Beatles sans boules Quiès.
  • Ross Kananga était le propriétaire de la ferme aux alligators. Il était aussi celui qui réalisa la cascade de Bond marchant sur les alligators. Il plut tellement aux producteurs qu'ils donnèrent son nom au méchant.
  • Le saut en bateau de Bond établit alors, involontairement, un record du monde : 110 pieds, soit 33,5 mètres.
  • Le film fit 3 053 913 entrées en France, 20 100 000 aux États-Unis et plus de 96 millions dans le monde, remportant ainsi 126,4 millions de dollars.
  • Catherine Deneuve a failli interpréter le rôle de Solitaire, mais Jane Seymour obtint le rôle après que le producteur Albert R. Broccoli l'eut vue dans la série britannique The Onedine Line.
  • Les producteurs ont envisagé le retour de Honey Rider (Ursula Andress dans Dr. No), dans Vivre et laisser mourir, avant de décider, à la dernière minute, qu'il serait inapproprié de lui faire vivre une histoire d'amour avec deux Bond différents.
  • C'est le seul film de la saga où l'on peut entendre, dans la version originale, un terme raciste : Lorsque Bond se fait reconduire hors du repaire de Grosbonnet par deux de ses sbires, l'un d'eux le traite de « honkey », mot employé aux États-Unis pour qualifier péjorativement un Blanc.
  • Le retour de Quarrel l'agent 0 qui conduit le bateau est aussi dans Dr. No le pêcheur qui conduit James Bond à l'île de Crab Key.


Erreurs

  • Le reflet de plusieurs personnes apparaît sur la vitre du taxi qui prend Bond à sa sortie du parking vodoo.
  • La deuxième scène d'enterrement garde les mêmes comédiens, avec les mêmes costumes.
  • Lorsque le shérif voit passer la voiture noire, le reflet de la vitre arrière montre le matériel technique servant à filmer.
  • À la fin, la porte du bassin aux requins s'ouvre, puis quelques secondes après elle est fermée, puis s'ouvre à nouveau quand Bond se détache, puis se referme quand ils se battent.

Récompenses

  • Nomination aux Oscars et aux Grammy pour la meilleure chanson (Paul McCartney, pour Live and let die) en 1973.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vivre et laisser mourir de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vivre ou laisser mourir — Épisode de Dr House Vivre ou laisser mourir Titre original DNR Épisode Saison 1 Épisode 9 Scénariste(s) Réalisateur Diagnosti …   Wikipédia en Français

  • Vivre et laisser mourir — Live and Let Die    Film policier de Guy Hamilton, d après le roman de Ian Fleming, avec Roger Moore, Yaphet Kotto, Jane Seymour.   Pays: Grande Bretagne   Date de sortie: 1973   Technique: couleurs   Durée: 2 h    Résumé    Trois agents secrets… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Vivre et laisser mourir (film) — Vivre et laisser mourir Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) est un film américano britannique faisant partie de la saga James Bond. Il a été réalisé par Guy Hamilton et est sorti en 1973. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3… …   Wikipédia en Français

  • Vivre ou laisser mourir (Dr House) — Vivre ou laisser mourir Épisode de Dr House Vivre ou laisser mourir Titre original DNR Épisode Saison 1 Épisode 9 Scénariste(s) Réalisateur Diagnosti …   Wikipédia en Français

  • Vivre et laisser mourir ou La fin tragique de Marcel Duchamp — est un ensemble de huit tableaux signés collectivement par les peintres Gilles Aillaud, Eduardo Arroyo et Antonio Recalcati, datant de 1965. Ce polyptyque représente les trois auteurs mettant à mort Marcel Duchamp, ainsi que quelques unes des… …   Wikipédia en Français

  • mourir — [ murir ] v. intr. <conjug. : 19> • morir 980; lat. pop. morire, class. mori I ♦ 1 ♦ Cesser de vivre, d exister, d être. ⇒ 1. mort; décéder, disparaître, s éteindre, expirer, 1. partir(fig.), passer, périr, succomber, trépasser; fam.… …   Encyclopédie Universelle

  • laisser — [ lese ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; laszier fin IXe; lat. laxare « relâcher » I ♦ Ne pas intervenir. 1 ♦ (Suivi d un inf.) Ne pas empêcher de (⇒ consentir, permettre). Laisser partir qqn. Laisse moi rire. « Il ouvre un large bec, laisse… …   Encyclopédie Universelle

  • vivre — 1. (vi vr ), je vis, tu vis, il vit, nous vivons, vous vivez, ils vivent ; je vivais ; je vécus, nous vécûmes ; je vivrai ; je vivrais ; vis, qu il vive, vivons, vivez ; que je vive, que nous vivions, que vous viviez ; que je vécusse ; vivant,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mourir — MOURIR. v. n. Cesser de vivre. Tous les hommes doivent mourir. mourir d une mort naturelle. mourir de mort violente. mourir de vieillesse. mourir de maladie. mourir d un coup d espée. mourir subitement. dequoy est il mort? qu à t il eu à mourir?… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vivre — 1. vivre [ vivr ] v. <conjug. : 46> • X e; lat. vivere I ♦ V. intr. 1 ♦ Être en vie; exister. La joie de vivre. « Un vivant dégoûté de vivre » (Musset). « Je ne sais plus bien ce qui me maintient encore en vie sinon l habitude de vivre » (A …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.