Vladimir Nabokov


Vladimir Nabokov
Page d'aide sur les redirections « Nabokov » redirige ici. Pour les autres significations, voir Nabokov (homonymie).
Vladimir Nabokov
Nom de naissance Vladimir Vladimirovitch Nabokov
Activités Écrivain, lépidoptériste
Naissance 22 avril 1899
Saint-Pétersbourg Drapeau de Russie Russie
Décès 2 juillet 1977
Montreux, Drapeau de Suisse Suisse
Langue d'écriture russe, anglais, français
Mouvement Littérature moderniste, Post-modernisme
Œuvres principales

Vladimir Vladimirovitch Nabokov (en russe : Владимир Владимирович Набоков) est un écrivain (romancier, poète et critique littéraire) américain d'origine russe né à Saint-Pétersbourg le 10 avril du calendrier julien/22 avril 1899, mort à Montreux (Suisse) le 2 juillet 1977.

Sommaire

Biographie

La maison natale de Vladimir Nabokov

Citations[1]

  • « Je suis un écrivain américain, né en Russie et formé en Angleterre où j’ai étudié la littérature française avant de passer quinze années en Allemagne.»
  • « Il faut à mon avis écrire pour plaire à un seul lecteur : soi-même.»

Une enfance russe

Issu d'une famille aristocratique russe, le jeune Nabokov reçoit une solide éducation. Dès sept ans, il parle l'anglais et le français, aidé par ses gouvernantes étrangères et « le voisinage d'une bibliothèque de dix mille ouvrages ».

Nabokov vit une enfance heureuse. Son père, Vladimir Dmitrievitch Nabokov (1869-1922), est un homme politique libéral[2], élu à la première Douma russe, puis ministre du gouvernement Kerensky après la chute du tsar en 1917.

L'exil : Berlin, Paris, Londres

La Révolution russe pousse la famille Nabokov à s'exiler à Berlin, où vit une importante communauté de Russes exilés. De 1919 à 1923, Vladimir étudie les lettres françaises et russes à Trinity College, Cambridge. En 1923, diplômé de Cambridge, il s'installe à Berlin, grand carrefour d'immigration russe.

Il y publie quelques nouvelles et poèmes dans le journal émigré Roul, donne des cours d'anglais, de tennis, fait de la traduction, de la figuration, un peu de théâtre, des échecs, compose des mots croisés (en russe). L'assassinat de son père par des monarchistes russes, puis la montée du nazisme, poussent Nabokov (qui a épousé Véra Slonim, elle-même juive, et qui lui donne un fils, Dimitri) à quitter l'Allemagne en 1936 pour s'installer à Paris.

Son premier roman, Machenka, lui vaut un début de célébrité parmi les émigrés russes d'Angleterre. Roi, dame, valet, publié en 1928, reste un de ses textes les plus faibles. Les premières œuvres de Nabokov sont toutes écrites en russe, Nabokov n'ayant jamais appris l'allemand. Avec La Défense Loujine, Nabokov devient un écrivain russophone de renom. Certains de ses textes sont déjà traduits (Chambre obscure paraît en français en 1934).

Son œuvre russe s'achève sur Le Don, un roman majeur sur la création littéraire.

L'écrivain russe devient anglophone

Après un bref passage à Paris, pendant lequel il écrit une nouvelle en français : Mademoiselle O, Nabokov émigre vers Londres. En 1941, Nabokov écrit pour la première fois un roman en anglais - un tournant majeur de sa carrière d'écrivain : La Vraie Vie de Sebastian Knight. Son style devient totalement abouti et le livre lui-même peut être présenté comme un manifeste de son travail.

Nabokov part ensuite vivre aux États-Unis, où il enseigne à l'université Cornell. Il est naturalisé américain en 1945. La publication de Autres Rivages, un récit de ses souvenirs d'enfance, lui vaut une première reconnaissance littéraire.

La consécration vient ensuite avec le succès de Lolita en 1955. Le roman fait scandale, est refusé par les éditeurs américains et doit être publié à Paris, mais la critique y reconnaît un chef-d'œuvre. Le livre est adapté au cinéma par Stanley Kubrick en 1962, puis de nouveau par Adrian Lyne en 1997. Cette histoire raconte l'amour passionné et charnel d'un Européen, Humbert Humbert, pour une jeune « nymphette » américaine de douze ans. Émaillé de références à l'Annabel Lee d'Edgar Allan Poe, Lolita est aussi une description passionnée des États-Unis et un chef-d'œuvre de poésie en prose.

Nabokov publie ensuite Feu pâle (1961), autre texte majeur, dont la construction autour de trois histoires imbriquées constitue une remarquable mise en abyme.

Nabokov se caractérise par la dextérité, l'ingéniosité de son style et par sa position d'auteur intermédiaire entre les littératures russe et américaine. En outre, une imagination débordante, l'usage de la parodie, de la satire, ainsi que des jeux de mots dans différentes langues contribuent à sa consécration.

En 1959, il s'installe en Suisse, dans un hôtel de Montreux, où il demeure jusqu'à sa mort. Il adapte alors ses premiers romans en russe dans des versions anglaises, souvent avec le soutien de son fils Dimitri. Il travaille également de longues années à Ada ou l'ardeur, son dernier roman. Œuvre monumentale décrivant l'amour à l'érotisme torride entre Van Veen et sa sœur Ada, dans un univers fantasmé rappelant la Russie de la jeunesse de l'auteur, il est le livre « pour lequel j'aimerais que l'on se souvienne de moi », autre citation : « Il n'y a pas de libertin un peu ancré dans le vice qui ne sache combien le meurtre a d'emprise sur les sens. »[1]

Nabokov entomologiste

Papillons dessinés par V (Vladimir) pour V (Vera).
Maison Nabokov de Saint-Pétersbourg.

Vladimir Nabokov est aussi un distingué lépidoptériste. Dans les années 1940, il fut chargé de l'organisation de la collection de papillons du Museum of Comparative Zoology de l'Université Harvard. Ses écrits dans ce domaine sont très pointus et on lui doit la description de nombreuses espèces nouvelles pour la science. Comme il était en outre spécialisé dans la peu spectaculaire sous-famille Polyommatinae des Lycaenidae, cet aspect de son œuvre et de sa vie a été peu étudié.

Le paléontologue et écrivain Stephen Jay Gould évoque, dans un de ses essais (réunis dans le volume I Have Landed), les papillons de Nabokov. Il y note que celui-ci était à l'occasion un scientifique stick-in-the-mud (« borné, qui ne veut rien savoir ») ; en particulier, il n'a jamais accepté que la génétique ou le nombre de chromosomes soient des critères permettant de distinguer les espèces d'insectes. Gould note aussi que de nombreux supporters de Nabokov ont tenté d'attribuer une valeur littéraire à ses écrits scientifiques. À l'inverse, d'autres prétendent que son œuvre scientifique enrichit son œuvre littéraire. Gould, lui, défend une troisième voie et accuse les deux précédentes de sophisme. Au lieu de considérer que l'une des deux facettes du travail de Nabokov a causé ou stimulé l'autre, il avance que les deux facettes naissent de l'amour de Nabokov pour le détail, la symétrie et la contemplation.

Anecdotes

  • Vladimir Nabokov était synesthète graphème → couleur, tout comme sa mère et son fils, et a joué à plusieurs reprises de ce don dans ses œuvres[Lesquelles ?].
  • Il était un joueur d'échecs, comme ses personnages Humbert Humbert, John Shade et Loujine. Dans sa jeunesse, il agrémenta ses revenus en composant des problèmes d'échecs pour des journaux.
  • Nabokov prêtait beaucoup d'attention à la traduction de ses œuvres, relisant certaines d'entre elles. En particulier, sa correspondance montre le souci accordé aux traductions en suédois car nombreux étaient ceux qui pensaient que l'Académie suédoise attribuerait à Nabokov le prix Nobel de littérature, surtout après Ada ou l'ardeur.

Œuvre posthume

À sa mort, l'écrivain laissait le manuscrit d'un roman inachevé, The Original of Laura, rédigé au crayon papier sur 138 fiches cartonnées. Il souhaitait que le manuscrit soit détruit s'il mourait avant de l'avoir achevé.

Après trente ans d'hésitation et contre la volonté de son père, le fils de l'écrivain, Dmitri Nabokov, a décidé d'éditer le roman. Sorti en novembre 2009 aux États-Unis et au Royaume-Uni, il a été traduit et publié en France chez Gallimard en avril 2010, dans la collection « Du monde entier », sous le titre L'Original de Laura (C'est plutôt drôle de mourir).

Le texte français de Maurice Couturier est surmonté, sur chaque page, de la reproduction en fac-similé de chacune des fiches où apparaît le manuscrit original en anglais, avec une introduction de Dmitri Nabokov.

Textes publiés en français

Certains livres ont été publiés sous différents titres.

Romans

Le château de Rojdestveno appartenant à la famille maternelle de l'écrivain, dont il hérita en 1916, aujourd'hui musée Nabokov

Recueils de nouvelles

Essais

  • Nicolas Gogol (1944)
  • Littérature 1 : Austen, Dickens, Flaubert, Stevenson, Proust, Kafka, Joyce
  • Littérature 2 : Gogol, Tourgueniev, Dostoïevski, Tolstoï, Tchekov, Gorki
  • Littérature 3 : Don Quichotte

Théâtre / Cinéma

  • L'Homme de l'URSS et autres pièces
  • Lolita : Scénario

Autres

  • Autres Rivages (1951) : Autobiographie
  • Poèmes et problèmes (1969)
  • Intransigeances ou Partis pris (1973) : Entretiens
  • Correspondance Nabokov-Wilson : 1940-1971 (1979)
  • Lettres choisies : 1940-1977 (1989)

Notes et références

  1. a et b http://livres.fluctuat.net/vladimir-nabokov/citations.html
  2. William G. Rosenberg, « Les libéraux russes et le changement de pouvoir en mars 1917 », Cahiers du monde russe et soviétique, Année 1968, Volume 9, Numéro 9-1, pp. 46-57
  3. Le premier titre en français lors de la publication de la traduction en 1934 était La Course du fou
  4. « Nabokov : après Lolita, Laura », lefigaro.fr, 14 août 2008, consulté le 16 novembre 2009.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Brian Boyd, Vladimir Nabokov : Les années russes (1899-1940), Gallimard, 1992
  • Brian Boyd, Vladimir Nabokov : Les années américaines (1940-1977), Gallimard, 1999
  • Maurice Couturier, Nabokov ou la tyrannie de l'auteur, Seuil, 1999
  • Yannicke Chupin, Vladimir Nabokov. Fictions d’écrivains, préface de Michael Wood, Paris, PUPS, 2009
  • Chloé Deroy, Vladimir Nabokov Icare russe et Phénix américain, Dijon, EUD, 2010
  • Anatoly Livry, Nabokov le Nietzschéen, Hermann, Paris, novembre 2010

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vladimir Nabokov de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vladimir Nabokov — (vor allem in englischer Schreibweise bekannt, eigentlich russisch Владимир Владимирович Набоков/ Wladimir Wladimirowitsch Nabokow; * 10.jul./ 22. April 1899greg. in Sankt Petersburg; † 2. Juli 1977 in Montreux) war ein russisch… …   Deutsch Wikipedia

  • Vladimir Nabokov — This article is about the novelist. For his father, the politician, see Vladimir Dmitrievich Nabokov. This name uses Eastern Slavic naming customs; the patronymic is Vladimirovich and the family name is Nabokov. Vladimir Nabokov Nabokov in 1969 …   Wikipedia

  • Vladimir Nabokov — Escultura de Vladímir Nabokov en Montreux, Suiza. Vladimir Nabokov, cuyo nombre completo en ruso era Vladímir Vladímirovich Nabókov (Владимир Владимирович Набоков, [vlʌˈdʲimʲɪr vlʌˈdʲimʲɪrəvʲɪʧ nʌ bokəf]) ( …   Wikipedia Español

  • Vladimir Nabokov — noun United States writer (born in Russia) (1899 1977) • Syn: ↑Nabokov, ↑Vladimir vladimirovich Nabokov • Instance Hypernyms: ↑writer, ↑author * * * Vladimir Nabokov …   Useful english dictionary

  • Vladimir Nabokov — Vladimir Vladimirovich Nabokov (Владимир Владимирович Набоков; San Petersburgo, Rusia, 23 de abril de 1899 Montreaux Suiza 2 de julio de 1977) fue un escritor ruso que escribió en inglés …   Enciclopedia Universal

  • Vladimir Nabokov — ➡ Nabokov * * * …   Universalium

  • List of works by Vladimir Nabokov — This is a complete list of works by writer Vladimir Nabokov. Fiction Novels and novellas Novels and novellas written in Russian * (1926) Mashen ka (Машенька); English translation: Mary (1970) * (1928) Korol Dama Valet (Король, дама, валет);… …   Wikipedia

  • The Stories of Vladimir Nabokov — (in some British editions, The Collected Stories) is a posthumous collection of every known short story that Vladimir Nabokov ever wrote, with the exception of The Enchanter . The thirteen stories not previously published in English are… …   Wikipedia

  • Vladimir Vladimirovich Nabokov — Vladimir Nabokov (vor allem in englischer Schreibweise bekannt, eigentlich russisch Владимир Владимирович Набоков/ Wladimir Wladimirowitsch Nabokow; * 10.jul./ 22. April 1899greg. in Sankt Petersburg; † 2. Juli 1977 in Montreux) war ein russisch… …   Deutsch Wikipedia

  • Nabokov House — is the house in Saint Petersburg with the modern street number of 47 Great Morskaya Street (Bol shaia morskaia ulitsa), 190000. It was in this mansion that Vladimir Nabokov was born in 1899. Currently, the first floor of the house contains the… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.