Vladislav Tretiak


Vladislav Tretiak

Vladislav Tretiak

Accéder aux informations sur cette image nommée Vladislav Tretiak.JPG.
Nationalité Drapeau de Russie Russie
Né le 25 avril 1952,
Dmitrov (URSS)
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 91 kg (200 lb)
Joueur retraité
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour CSKA Moscou (URSS)
Repêc. LNH 138e choix au total, 1983
Canadiens de Montréal
Carrière pro. 1968 – 1984

Temple de la renommée 1989

Temple de la renommée de l'IIHF 1997

Vladislav Aleksandrovich Tretiak - en russe : Владисла́в Алекса́ндрович Третья́к (né le 25 avril 1952 à Dmitrov en URSS aujourd'hui ville de Russie) était un gardien de but de hockey sur glace.

Tretiak est aujourd'hui membre du parlement russe à Moscou, la Douma. Il travaille en ce moment à la mise en place d'un projet pour la construction d'un nouvel amphithéâtre consacré au hockey en tant que président de la Fédération de Russie de hockey sur glace. Il fut le tout premier joueur russe à être admis au temple de la renommée du hockey en 1989[1].

Sommaire

Carrière

Entre 1968 et 1984, il joue dans le championnat soviétique de hockey pour le club du CSKA Moscou et remporte le titre de meilleur joueur de la saison en 1974, 1975, 1976, 1981 et 1983. Son équipe gagne également le titre de champion à douze reprises (1970, 1971, 1972, 1973, 1975, 1977, 1978, 1979, 1980, 1981, 1982 et 1983) et la Coupe d'URSS sept fois (1969, 1973, 1974, 1975, 1976, 1977 et 1979).

Célèbre dans son pays pour ses performances devant les filets, il devient connu dans le monde entier suite à la série du siècle en 1972. Il surprend tout le monde lors de ces séries et en particulier les observateurs qui l'avaient vu jouer un match et prendre 9 buts au cours de ce match. Ce que les observateurs ignoraient était que Tretiak allait se marier le lendemain, il avait donc la tête complètement ailleurs.

Un des meilleurs joueurs des séries, il attire les convoitise des équipes d'Amérique du Nord et finalement les Canadiens de Montréal le repêchent lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey de 1983. Finalement, Tretiak ne jouera jamais pour l'équipe montréalaise, le gouvernement soviétique n'ayant pas autorisé le joueur à quitter le pays. En 1978, il est décoré de l'Ordre de Lénine.

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club

Année Équipe Ligue PJ Min BC MOY
1968-69 CSKA Moscou USSR 3 180 2 0,67
1969-70 CSKA Moscou USSR 34 2 040 76 2,24
1970-71 CSKA Moscou USSR 40 2 400 81 2,03
1971-72 CSKA Moscou USSR 30 1 800 78 2,6
1972-73 CSKA Moscou USSR 30 1 800 80 2,67
1973-74 CSKA Moscou USSR 27 1 620 94 3,48
1974-75 CSKA Moscou USSR 35 2 100 104 2,97
1975-76 CSKA Moscou USSR 33 1 980 100 3,03
1976-77 CSKA Moscou USSR 35 2 100 98 2,8
1977-78 CSKA Moscou USSR 29 1 740 72 2,48
1978-79 CSKA Moscou USSR 40 2 400 111 2,78
1979-80 CSKA Moscou USSR 36 2 160 85 2,36
1980-81 CSKA Moscou USSR 18 1 080 32 1,78
1981-82 CSKA Moscou USSR 41 2 460 65 1,59
1982-83 CSKA Moscou USSR 29 1 740 40 1,38
1983-84 CSKA Moscou USSR 22 1 320 40 1,82
Totaux 482 28 920 1158 2,29

Carrière internationale

Il est le gardien le plus utilisé par l'équipe d'URSS avec 291 sélections pour les différentes rencontres internationales[2].

Son palmarès lors de rencontres officielles est le suivant[3] :

Championnat du monde de hockey sur glace
  • 1970 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1971 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1973 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1974 - médaille d'or Médaille d'or. Il est élu meilleur gardien du tournoi.
  • 1975 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1977 - médaille de bronze Médaille de bronze
  • 1978 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1979 - médaille d'or Médaille d'or. Il est élu meilleur gardien du tournoi.
  • 1981 - médaille d'or Médaille d'or. Il est élu meilleur gardien du tournoi.
  • 1982 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1983 - médaille d'or Médaille d'or. Il est élu meilleur gardien du tournoi.
Jeux olympiques d'hiver
  • 1972 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1976 - médaille d'or Médaille d'or
  • 1980 -médaille d'argent Médaille d'argent
  • 1984 - médaille d'or Médaille d'or
Coupe Canada
  • 1976 - les Soviétiques sont éliminés à l'issue du round-robin.
  • 1981 - les Soviétiques finissent à la première place et infligent aux canadiens une des plus grosses défaite de leur histoire 8 buts à 1. Tretiak est alors élu dans l'équipe type du tournoi.

Pour son dernier match sous les couleurs de l'équipe nationale, il réalise un blanchissage 2 à 0 contre la Tchécoslovaquie.

Après carrière

Il met fin à sa carrière en 1984 et on lui remet l'ordre de la bannière rouge du travail (Орден Трудового Красного Знамени) et quatre ans plus tard, il écrit une autobiographie intitulée « Tretiak, The Legend »[4].

En 1989, il devient membre du Temple de la renommée du hockey de Toronto. Il est le premier joueur soviétique à intégrer le Temple alors qu'il n'a pas joué un seul match dans la Ligue nationale de hockey. L'année suivante, Mike Keenan, l'engage en tant qu'entraîneur des gardiens des Blackhawks de Chicago. Il restera au sein de la franchise pendant près de 15 ans voyant passer des gardiens comme : Ed Belfour, Dominik Hašek ou encore Jocelyn Thibault. En 1997, il devient membre Temple de la renommée de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF).

En 2000, il est élu meilleur joueur soviétique du siècle[5] et admis au temple de la renommée de la Fédération internationale de hockey sur glace.

En décembre 2003, en tant que représentant de la ville de Saratov et membre du parti Russie unie, il est élu à la Douma. Le 25 avril 2006, pour son 54e anniversaire, il est élu président de la Fédération de Russie de hockey sur glace[6].

Voir aussi

Références

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Biographie sur http://www.legendsofhockey.net.
  2. (en) Liste des gardiens les plus utilisés par l'URSS sur http://www.chidlovski.net/.
  3. (en) Fiche de carrière sur http://www.eurohockey.net/.
  4. (en) Vladislav Tretiak , Tretiak, The Legend, Penguin Books, 1988 (ISBN 0140109188)
  5. (en) Article sur Tretiak sur http://www.iihf.com/.
  6. (ru) Page sur Tretiak sur http://www.fhr.ru.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vladislav Tretiak de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vladislav Tretiak — Vladislav Tretiak. Medallero Juegos Olímpicos Oro Sapporo 1972 …   Wikipedia Español

  • Vladislav Tretiak — Infobox Ice Hockey Player played for = RSL CSKA Moscow position = Goaltender catches = Left height ft = 6 height in = 0 weight lb = 200 nationality = Russia birth date = birth date and age|1952|04|25 birth place = Dmitrov, Russian SFSR draft =… …   Wikipedia

  • Vladislav Tretiak — Wladislaw Tretjak im Mai 2008 Wladislaw Alexandrowitsch Tretjak (russisch Владислав Александрович Третьяк; * 25. April 1952 in Moskau, Sowjetunion) ist ein ehemaliger russischer Eishockeyspieler (Torwart) und Nationaltorwart der sowjetischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Vladislav Tretiak (fencer) — MedalBronze| Athens 2004 | Sabre Individual Vladislav Tretiak (born February 21, 1980 in Kyiv) is a Ukrainian fencer who competed in the Sabre Individual at the 2004 Summer Olympics and won the bronze medal. He finished 3rd in Team Sabre at the… …   Wikipedia

  • Tretiak, Vladislav — ▪ Soviet hockey player in full  Vladislav Aleksandrovich Tretiak  born April 25, 1952, Dmitrovo, Russia, U.S.S.R.     Soviet ice hockey player who was considered one of the greatest goaltenders in the history of the sport. As a member of the… …   Universalium

  • Wladislaw Alexandrowitsch Tretjak — Vladislav Tretiak Vladislav Tretiak …   Wikipédia en Français

  • Serie du siecle — Série du siècle 1972 Série du siècle 1972 Création 1972 Participants  Canada …   Wikipédia en Français

  • Série du Siècle — 1972 Série du siècle 1972 Création 1972 Participants  Canada …   Wikipédia en Français

  • Série du siècle — 1972 Série du siècle 1972 Création 1972 Participants  Canada …   Wikipédia en Français

  • Série du siècle 1972 — Infobox compétition sportive Série du siècle 1972 Création 1972 Participants  Canada …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.