Vol Austral Líneas Aéreas 2553


Vol Austral Líneas Aéreas 2553

Vol Austral Líneas Aéreas 2553

Pix.gif Austral Líneas Aéreas Flight 2553 Silhouette d’un avion
[[Fichier:|275px|center|]]
Caractéristiques de l’accident
Date 10 octobre 1997
Phase Vol
Type erreur de pilotage, possible défaut sur un instrument
Site Fray Bentos (Uruguay)
Passagers 69
Membres d’équipage 5
Morts 74
Blessés 0
Survivants aucun
Caractéristiques de l’appareil
Type d’appareil McDonnell Douglas DC-9-32
Compagnie Austral Líneas Aéreas
No d’identification numéro
immatriculation : LV-WEG

Le vol Austral Líneas Aéreas 2553, aussi connu sous le nom Austral 2553, désigne un vol régulier de la compagnie Austral Líneas Aéreas, pour lequel un avion Douglas DC-9 immatriculé LV-WEG  [1] s'est écrasé à Fray Bentos (Uruguay) le 10 octobre 1997. L'ensemble des 74 personnes à bord ont été tuées sur le coup [2].

L'accident

L'avion provenait de General José de San Martín Airport (en), Posadas (Argentine) et se dirigeait vers l'Aeroparque Jorge Newbery de Buenos Aires (Argentine). Il se détourna vers Fray Bentos afin d'éviter un orage. L'examen des boîtes noires a révélé que peu après que l'avion se soit détourné de sa route prévue, sa vitesse a commencé à diminuer à des niveaux alarmants. Les pilotes ont de façon répétée augmenté la puissance des turbines dans l'espoir de rétablir une vitesse suffisante. N'arrivant pas à rétablir leur vitesse, les pilotes ont alors contacté la tour de contrôle de l'aéroport international Ezeiza et demandé l'autorisation de descendre à une altitude inférieure.

En l'absence de réponse de la tour de contrôle, les pilotes ont activé les volets hypersustentateurs de façon à maintenir leur altitude tout en diminuant la vitesse de décrochage. Lors du déploiement des volets, l'un d'eux fut endommagé et causa une asymétrie catastrophique dans l'écoulement d'air autour des ailes. L'avion est immédiatement devenu incontrôlable et s'est écrasé.

D'après l'enquête menée par la Fuerza Aérea Argentina et la Fuerza Aérea Uruguaya (es), le tube de Pitot (principal instrument permettant la mesure de la vitesse de l'appareil) a été pris dans le givre alors que l'avion traversait un nuage, bloquant l'instrument et indiquant ainsi une vitesse plus faible que la vitesse réelle de l'appareil. De plus, l'alarme destinée à signaler un problème de l'instrument ne s'est pas déclenchée. Pensant que l'appareil volait à une vitesse dangereusement faible, les pilotes ont augmenté la puissance des réacteurs. Cela entraîna le dépassement de la vitesse maximale en croisière et, en particulier, le dépassement de la vitesse maximale permettant le déploiement des volets hypersustentateurs. La force du flux d'air à cette vitesse endommagea les volets, entraînant l'impossibilité de contrôler l'avion, qui plongea du nez. Pendant la descente, la boîte noire enregistra un passage de 300 à 800 km/h en trois secondes, ce qui pourrait être lié à un dégivrage du tube de Pitot. Les spécialistes ont calculé que l'avion s'est écrasé verticalement à la vitesse de 1 200 km/h, laissant un cratère d'impact de 70 mètres de diamètre et de 10 mètres de profondeur [3].

Le film Fuerza Aérea Sociedad Anónima (en) de l'ancien pilote Enrique Piñeyro (en) revient sur la principale cause de cet accident.

Vor aussi

Notes et références


  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « Vol Austral L%C3%ADneas A%C3%A9reas 2553 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vol Austral Líneas Aéreas 2553 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vol 2553 Austral Líneas Aéreas — Vol 2553 Austral Líneas Aéreas …   Wikipédia en Français

  • Vol 447 Air France — Vol 447 Air France …   Wikipédia en Français

  • Chronologie Des Catastrophes Aériennes — Voici une liste non exhaustive de catastrophes aériennes. 1908 17 septembre 1908 : le Wright Flyer III piloté par Orville Wright est victime d un accident à la suite de la rupture d une des hélices en plein vol à Fort Myers (États… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie des catastrophes aeriennes — Chronologie des catastrophes aériennes Voici une liste non exhaustive de catastrophes aériennes. 1908 17 septembre 1908 : le Wright Flyer III piloté par Orville Wright est victime d un accident à la suite de la rupture d une des… …   Wikipédia en Français

  • Liste de catastrophes aériennes — Chronologie des catastrophes aériennes Voici une liste non exhaustive de catastrophes aériennes. 1908 17 septembre 1908 : le Wright Flyer III piloté par Orville Wright est victime d un accident à la suite de la rupture d une des… …   Wikipédia en Français

  • Liste des catastrophes aériennes — Chronologie des catastrophes aériennes Voici une liste non exhaustive de catastrophes aériennes. 1908 17 septembre 1908 : le Wright Flyer III piloté par Orville Wright est victime d un accident à la suite de la rupture d une des… …   Wikipédia en Français

  • Antenne de Prandtl — Tube de Pitot Tube de Pitot Le tube de Pitot et l antenne de Prandtl sont des systèmes similaires de mesure de vitesse des fluides. Ils sont notamment utilisés pour l anémométrie en aéronautique. Il doit son nom au physicien français Henri Pitot… …   Wikipédia en Français

  • Capteur Pitot — Tube de Pitot Tube de Pitot Le tube de Pitot et l antenne de Prandtl sont des systèmes similaires de mesure de vitesse des fluides. Ils sont notamment utilisés pour l anémométrie en aéronautique. Il doit son nom au physicien français Henri Pitot… …   Wikipédia en Français

  • Pitot Tube — Tube de Pitot Tube de Pitot Le tube de Pitot et l antenne de Prandtl sont des systèmes similaires de mesure de vitesse des fluides. Ils sont notamment utilisés pour l anémométrie en aéronautique. Il doit son nom au physicien français Henri Pitot… …   Wikipédia en Français

  • Sonde Pitot — Tube de Pitot Tube de Pitot Le tube de Pitot et l antenne de Prandtl sont des systèmes similaires de mesure de vitesse des fluides. Ils sont notamment utilisés pour l anémométrie en aéronautique. Il doit son nom au physicien français Henri Pitot… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.