Zénith Saint-Petersbourg


Zénith Saint-Petersbourg

Zénith Saint-Pétersbourg

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zénith.


Zénith Saint-Pétersbourg Football pictogram white.png
Logo
Généralités
Nom complet Futbolny klub Zenit Sankt Petersburg
Surnom(s) Sine-belo-goloubye, Zenitiki
Nom(s) précédent(s) Krasnaya Zarya Leningrad (1925-1936), Stalinets Leningrad (1936-1940), Zénith Leningrad (1940-1991)
Date de fondation 1925
Couleurs bleu et blanc
Stade Petrovsky (21 570 places)
Gazprom Arena (futur)
Siège ul. Nekrasova 3/5
191104 St. Petersburg
Championnat actuel Première Ligue Russe
Président Flag of Russia.svg Alexander Djukow
Entraîneur Vacant
Site web http://www.fc-zenit.ru/
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur
Actualités
Soccerball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football de D1 2009


Le FK Zénith Saint-Pétersbourg (en russe : ФК "Зенит" Санкт-Петербург) est un club de football russe basé à Saint-Pétersbourg. Sponsorisé par Gazprom, le Zénith est actuellement le club le plus riche du championnat russe.

Le Zénith est le 2ème club le plus populaire de Russie, derrière le Spartak Moscou (1er) et devant le CSKA Moscou (3ème)[1].

Le Zenith est la seule équipe qui a gagné, tous les trophées de football senior de l'URSS et de la Russie : Championnat URSS (1984), Coupe de l'URSS (1944), la Super Coupe soviétique (1985), le championnat de Russie (2007), Coupe de Russie (1998/99), Super Coupe de Russie (2008).

Sommaire

Historique

origine du club

L’origine du club du Zenith Saint-Petersbourg découle de plusieurs équipes de football qui ont changé de nom et de propriétaire à de nombreuses reprises au cours de l’histoire. De puissantes forces politiques ont manipulé le sort du club pendant de nombreuses décennies.

Les origines du Zenith Saint-Pétersbourg remontent au début du 20e siècle. Le plus ancien club prédécesseur du "Zenith" a été l'équipe « Murzinka » fondée en 1914. Elle jouait dans le stade Obukhovsky. En 1924, le club prend le nom de « bolchevique ».

L'équipe et le stade ont survécu au drame de la Première Guerre mondiale, à la révolution de 1917 ainsi qu’à la guerre civile de 1918-1922.

En 1925, une autre équipe se forme à Léningrad dans l’usine de métalurie LMZ. Elle s’appelle « Stalinets ».

En 1936 fut fondée par SWD le club du Zenith. Deux ans plus tard, en 1938, l'équipe du Zenith Leningrad est relégué en deuxième division soviétique. en 1939, le club termine à l'avant dernière place du championnat de deuxième division et décide de fusionner avec le Stalinets Leningrad (le nouveau club garde le nom de Zenith Leningrad).

Des débuts difficiles

Le premier titre est la coupe d'URSS remportée en 1944.

Bien que très populaire, le club végétera ensuite avant de terminer bon dernier du championnat de 1967. Le club ne sera sauvé de la relégation que sur une décision des pouvoirs publics, qui estimeront que rétrograder le club de la ville qui a été le théâtre de la révolution bolchévique lors de l'année de la célébration des cinquante ans de celle-ci aurait fait mauvaise impression.

Le Zénith terminera à la troisième place en 1980. Il remporte le titre de champion d'URSS et sera finaliste de la coupe soviétique en 1984.

En 1990 le club redevient indépendant puisqu'il était depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale propriété des usines optiques L.O.M.O. En 1991, il prend le nom de FK Zénith Saint-Pétersbourg.

Le club est relégué en deuxième division en 1992, le Zénith Saint-Petersbourg retrouve des couleurs depuis 1996 en remontant en première division cette année là.

Les premiers succès

Le club remporte la finale de la coupe de Russie en 1999 contre le Dynamo Moscou (3 à 1).

A la mi-saison 2000, Anatoly Morozov est nommé entraîneur. Il avait déjà entraîné le club lors de la 3e place du championnat d’URSS en 1981. Le club atteint la finale de la coupe Intertoto contre le club espagnol de Celta Vigo, il termine 7e du championnat de Russie et arrive en 16e de finale de la coupe de Russie.

Lors de la saison 2001, le Zenith réalise un début de championnat impressionnant en remportant 5 victoires lors des 6 premières journées du championnat de Russie. Ensuite, il connaît un passage a vide lors des 7 journées suivantes en ne remportant qu’un seul match, car il a dû subir plusieurs blessures graves dans son effectif (en particulier lors du match a domicile contre le Torpedo Moscou perdu 3 à 0 et lors du match perdu à Moscou contre le Lokomotiv Moscou 5 à 0). Ce passage a vide va entraîner un certain nombre de critique sur l’efficacité devant les buts d’Alexandr Kerjakov. Mais celui-ci va répondre au critique en marquant sont premier but sous le maillot du Zenith lors du match contre le Spartak Moscou (victoire 2 à 1). A la fin du championnat 2001, le Zenith termine à la 3e place.

En 2002, le club atteint la finale de la Coupe contre le CSKA Moscou. La finale est perdue 2 à 0 et provoque la démission de l’entraîneur Yuri Morozov. Pour la fin de la saison 2002, le club est entraîné successivement par Mikhail Biryukov et Boris Rappoport. Il termine à la 10e place. En 2002/2003, le Zenith arrive en 8e de finale de la Coupe de Russie et se fait éliminer au premier tout de la Coupe de l’UEFA contre le Grasshopper Zurich (1-3 et 2-1).

L'ère Petrezhla

A la fin de la saison 2002, le président du club nomme le tchèque Vlastimil Petrezhla comme entraîneur. Celui-ci va faire venir plusieurs joueurs originaires de sont pays dans l’équipe (Kamil Čontofalský, Pavel Mareš). Il va mettre fin à la série d’échec du club depuis plusieurs années.

Il va faire naître l’épine dorsale de sa future équipe (Bystrov, Denisov, Radimov, Malafeev, Kerjakov, Arshavin et Vlasov).

A la fin de la saison 2003 le Zenith Saint-Petersbourg termine à la deuxième place derrière le CSKA Moscou et remporte la Coupe de la Ligue russe contre Tchernomorets Novorossiysk (3-0 et 2-2).

Pendant le championnat 2004, les fans du Zenith espéraient un titre de champion. A quelques journées de la fin alors que le Zenith occupait la première place, le club va échouer dans son objectif et terminer à la 4e place.

Pendant la coupe de l’UEFA 2004/2005, le Zenith va atteindre la phase de groupe en éliminant l’équipe autrichienne de Pasching (1-3 et 2-0) et de l’Etoile Rouge de Belgrade (4-0 et 2-1). En phase de poule, le Zenith commence par une victoire 5-1 contre les grecs de AEK Athènes mais perd ensuite contre le LOSC 1-2 et fait match nul contre Seville (1-1) et les allemands de Aachen (2-2). Avec 5 points, l’équipe termine à la 4e place du groupe.

En coupe de Russie 2004/05, le Zenith arrive en demi-finale et perd contre le CSKA Moscou futur vainqueur de la Coupe de l’UEFA. Lors du classement final, le club termine à la 6e place.

À la fin de la saison 2005, la société Gazprom réussit à acquérir le club. Un nouveau président est nommé, il s’agit de Sergei Fursenko. Il fixe comme objectif de remporter trois coupes d’Europe en 10 ans. Il demande à l’entraîneur de fixer une liste de joueur pour renforcer l’effectif du club pour atteindre cet objectif. Petrzhelu indique Ryan Giggs et Ruud van Nistelrooy. Le Zenith ne peut pas les acheter mais décide de recruter Jaroslav Nesvadba et Hyun Young-Min. La société propriétaire du club devient également son sponsor et décide de financer la construction d'un nouveau stade prévu pour 2009 (ainsi que des installations destinés à la formation des jeunes).

Dans la Coupe de l'UEFA en 2005/2006, le Zenith atteint les quarts de finales. Au tour préliminaire, le Zenith élimine l’équipe autrichienne de Pasching (1-1 et 2-2), au premier tour elle écarte le club grec de l’AEK Athènes (0-0 et 1-0). Lors de la phase de poule, le Zenith a commencé avec une victoire sur les Portugais de Vitoria Guimares (2-1), puis a cédé devant l’équipe anglaise de Bolton Wanderers (0-1). Puis elle gagne contre lee FC Seville (2-1) et fait match nul contre le Besiktas (1-1). Le club du Zenith se qualifie en 16e de finale.

Au stade de 16e de finale, le Zenith écrase le club norvégien de Rosenborg BK (2-0 et 2-1). En 8e de finale, il élimine l’Olympique de Marseille (1-0 et 1-1). Enfin, le club russe est éliminé contre le FC Seville en 1/4e de finale (4-1 et 1-1).

Le mauvais début de championnat 2006 fragilise la place de l'entraîneur. Lors de la 7e journée du championnat de Russie 2006, l’entraîneur Petrzhely annonce sa démission à la suite de la défaite de son club 4 à 1 contre le Spartak Moscou. il est remplacé par le célèbre hollandais Dick Advocaat.

Le règne de Dick Advocaat

Le club remporte le titre de champions de Russie 2007 lors de la dernière journée avec une victoire contre le Saturn Ramenskoïe. Le Zenith remporte la Coupe de l’UEFA 2007-2008. En 16e de finale, il élimine le club espagnol de Villareal (1-0 et 1-2). En 8e de finale, il écarte l’Olympique de Marseille (1-3 et 2-0). En1/4 de finale, il élimine le Bayer Leverkusen (4-1 et 0-1). La demi-finale est remporté contre le Bayern Munich (1-1 et 4-0). Le Zenith remporte la Coupe de l'UEFA en 2008 contre Glasgow Rangers (2 à 0). Le club remporte la super coupe de Russie 2008 contre le Lokomotiv Moscou (2-1).

Le 29 août 2008 à Monaco au stade Louis II, le Zenith remporte la Super Coupe d'Europe contre Manchester United sur le score de 2 à 1.

Pour la ligue des champions 2008/2009, le club participe à la phase de poule et termine 3e de son groupe. En 16e de finale de la coupe de l’UEFA, il élimine le VfB Stuttgart (2-1 et 2-1), mais est éliminé en 8e de finale par le club italien d’Udinese (0-2 et 1-0).

Le 9 août 2009, le Zenith perd un match en championnat contre le club de Tomsk. Le lendemain Dick Advocaat présente sa démission au président, en raison du manque de résultat du club depuis plusieurs mois.

Un entraîneur par intérim est nommé, il s’agit de d’Anatoly Davydov. Il a été joueur au Zenith de Saint-Petersbourg au moment du titre de champion d’URSS en 1984. Il a été également entraîneur du Zenith en 1999 lors de la victoire en finale de la coupe de Russie. Il s’est également occupé pendant de nombreuses années du centre de formation du club.

Stade

Supporters du Zenith au stade Petrovsky.

Le Zénith est basé au stade Petrovsky, situé du côté de Petrograd au centre de la ville. Il fut construit à l'origine en 1924 avant d'être largement reconstruit en 1957, les travaux s'achevant réellement en 1961. Il accueillit les Jeux Olympiques d'été en 1980 et était doté d'une capacité de 33 000 places. Aujourd'hui encore, le stade est un élément important de la ville car, en plus d'accueillir les matchs de football, des divertissements comme des concerts et des festivals divers y sont organisés.

L'autre stade de Saint-Pétersbourg, le stade Kirov, doit être totalement détruit pour laisser place à une enceinte ultra-moderne en 2009, collant ainsi davantage aux nouvelles ambitions du club et de son richissime propriétaire. C'est un architecte japonais qui a remporté le marché, à savoir le bureau Kisho Kurokawa Architect and Associates.

La future enceinte dénommée Gazprom Arena aura une capacité de 62 500 places et sa construction reviendra à environ 250 millions de dollars. Le stade correspondra aux normes d'exigences de l'UEFA et de la FIFA et devrait répondre aux critères des stades cinq étoiles.

Aspects financiers

Le Zénith Saint-Pétersbourg illustre bien la nouvelle richesse du championnat russe. En 2005, le géant russe de l'énergie Gazprom prend le contrôle du club et injecte massivement de nouveaux capitaux. S'il est difficile de connaître le budget exact du club, il est généralement estimé à environ cent millions d'euros par an.

Preuve de cette nouvelle fortune, le Zénith n'hésite pas à débourser de grosses sommes pour acquérir des joueurs étrangers. On peut citer le Belge Nicolas Lombaerts, acheté à La Gantoise pour quatre millions d'euros mais surtout le transfert de l'Ukrainien Anatoliy Tymoschuk, convoité par des grands clubs d'Europe et ancien capitaine de l'ambitieux Chakhtior Donetsk, pour 15 millions d'euros soit l'achat le plus cher de l'histoire du football russe à l'époque. En août 2008, le club poursuit son ambitieuse politique de recrutement en attirant l'international portugais Danny pour la somme colossale de 30 millions d'euros, battant ainsi de nouveau le record du transfert le plus élevé du championnat russe.

Anecdotes

  • Le célèbre compositeur Dmitri Chostakovitch et la vedette de cinéma Kirill Lavrov étaient tout deux fans du Zénith. Cela est nettement perceptible dans leurs échanges écrits.
  • Le club est souvent accusé de colporter des relents de racisme. En effet, l'entraîneur avait confié à la presse ne pouvoir accepter de joueurs noirs car les supporters ne le toléreraient pas. Plus tard Advocaat reviendra sur ses propos, affirmant qu'il n'avait jamais dit ça.
  • L'un des plus célèbres supporters du Zenith est Dmitri Medvedev, l'actuel Président de la Fédération de Russie.

Bref historique

  • 1925 : fondation du club sous le nom de Krasnaïa Zarya Leningrad
  • 1936 : le club est renommé Stalinets Leningrad
  • 1940 : fusion avec le Elektrik Leningrad et le Zenit 2 Leningrad en Zenit Leningrad
  • 1981 : 1re participation à une Coupe d'Europe (C3) (saison 1981/82)
  • 1991 : le club est renommé FK Zénith Saint-Pétersbourg

Historique du club

Drapeau de l'URSS Union soviétique
Saison Div. Pos. Pl. V N D BP BC Coupe d'URSS Europe
1940 1er division 10 24 6 6 12 37 42
1944 Vainqueur
1945 1er division 6 8 7 7 35 31 demi-finale
1946 1er division 9 22 5 5 12 22 45 16e final
1947 1er division 6 24 10 2 12 35 49 Quart final
1948 1er division 13 26 4 9 13 29 48 16e final
1949 1er division 5 34 17 8 9 48 48 Quart final
1950 1er division 6 36 19 5 12 70 59 Quart final
1951 1er division 7 28 10 8 10 36 40 16e final
1952 1er division 7 13 6 2 5 20 21 Quart final
1953 1er division 5 20 11 1 8 25 21 16e final
1954 1er division 7 24 8 7 9 27 26 demi-finale
1955 1er division 8 22 5 8 9 23 36 16e final
1956 1er division 9 22 4 11 7 27 43
1957 1er division 10 22 4 7 11 23 41 16e final
1958 1er division 4 22 9 8 5 41 32 16e final
1959 1er division 8 22 8 4 10 29 38
1960 1er division 15 30 14 5 11 47 37 32e final
1961 1er division 13 32 12 8 12 50 52 demi-finale
1962 1er division 11 32 11 7 14 53 42 32e final
1963 1er division 6 38 14 17 7 45 32 32e final
1964 1er division 11 32 9 9 14 30 35 16e final
1965 1er division 9 32 10 12 10 32 32 32e final
1966 1er division 16 36 10 8 18 35 54 16e final
1967 1er division 19 36 6 9 21 28 63 32e final
1968 1er division 11 38 10 14 14 35 49 32e final
1969 1er division 9 26 6 9 11 21 34 16e final
1970 1er division 14 32 10 7 15 30 40 Quart final
1971 1er division 13 30 8 10 12 29 32 Quart final
1972 1er division 7 30 11 11 8 44 30 Quart final
1973 1er division 11 30 9 12 9 33 35 16e final
1974 1er division 7 30 8 15 7 36 41 16e final
1975 1er division 14 30 7 10 13 27 42 16e final
1976 1er division 13 15 4 5 6 14 15
1976 1er division 5 15 6 4 5 22 16 16e final
1977 1er division 10 30 8 12 10 34 33 demi-finale
1978 1er division 10 30 9 8 13 31 46 Quart final
1979 1er division 10 34 11 9 14 41 45 Groupe
1980 1er division 3 34 16 10 8 51 42 Groupe
1981 1er division 15 34 9 10 15 33 43 16e final
1982 1er division 7 34 12 9 13 44 41 Groupe UEFA 1er tour
1983 1er division 4 34 15 11 8 42 32 demi-finale
1984 1er division 1 34 19 9 6 60 32 finaliste
1985 1er division 6 34 14 7 13 48 38 demi-finale
1986 1er division 4 30 12 9 9 44 36 demi-finale coupe champions 2e tour
1987 1er division 14 30 7 10 13 25 37 16e final
1988 1er division 6 30 11 9 10 35 34 16e final UEFA 1er tour
1989 1er division 16 30 5 9 16 24 48 16e final
1990 2e division 18 38 8 14 16 35 41 32e final UEFA 2e tour
1991 2e division 18 42 11 14 17 44 50 32e final
Russie Russie
Saison Div. Pos. Pl. V N D BP BC Coupe de Russie Europe
1992 1er division 16 30 10 8 12 39 45 64e final
1993 2e division 2 38 25 8 5 87 33 16e final
1994 2e division 13 42 14 12 16 44 49 32e final
1995 2e division 3 42 24 5 13 65 42 16e final
1996 1er division 10 34 13 4 17 32 37 16e final
1997 1er division 8 34 13 10 11 28 29 ½ finale
1998 1er division 5 30 12 11 7 42 25 1/8e final
1999 1er division 8 30 9 12 9 36 34 Vainqueur
2000 1er division 7 30 13 8 9 38 26 16e final UEFA 64e finale
2001 1er division 3 30 16 8 6 52 35 16e final
2002 1er division 10 30 8 9 13 36 42 Finaliste
2003 1er division 2 30 16 8 6 48 32 1/8e final UEFA 64e finale
2004 1er division 4 30 17 5 8 55 37 1/8e final
2005 1er division 9 30 13 10 7 45 26 ½ finale UEFA poule
2006 1er division 6 30 13 11 6 42 30 ½ finale UEFA 1/4e finale
2007 1er division 1 30 18 7 5 54 32 1/4e final
2008 1er division 5 30 12 12 6 59 37 1/4e final UEFA vainqueur
2009 1er division 16e final UEFA 1/8e finale
2010 1er division

Palmarès national

Palmarès international


Effectif actuel

Nat. Nom Date de Naissance Dernier Club
Gardiens
22 Russie Dmitri Borodin 8 octobre 1977 (32 ans) Russie FK Khimki
1 Slovaquie Kamil Čontofalský 3 juin 1978 (31 ans) République tchèque Bohemians Prague
16 Russie Viacheslav Malafeev 4 mars 1979 (30 ans) Formé au club
Défenseurs
3 Portugal Fernando Meira 5 juin 1978 (31 ans) Turquie Galatasaray
4 Croatie Ivica Križanac 13 avril 1979 (30 ans) Pologne Dyskobolia
5 Corée du Sud Kim Dong-Jin 29 janvier 1982 (27 ans) Corée du Sud FC Séoul
6 Belgique Nicolas Lombaerts 20 mars 1985 (24 ans) Belgique La Gantoise
14 Slovaquie Tomáš Hubočan 17 juillet 1985 (24 ans) Slovaquie MŠK Žilina
2 Russie Alexander Anyukov 28 juillet 1982 (27 ans) Russie Krylia Sovetov
Milieux
11 Tchécoslovaquie Radek Širl 20 mars 1981 (28 ans) Tchécoslovaquie Bohemians Prague
15 Russie Roman Shirokov 6 juillet 1981 (28 ans) Russie FK Khimki
17 Italie Alessandro Rosina 31 janvier 1984 (25 ans) Italie Torino FC
18 Russie Konstantin Zyryanov 5 octobre 1977 (32 ans) Russie Torpedo Moscou
10 Portugal Danny 7 août 1983 (26 ans) Russie Dynamo Moscou
20 Russie Viktor Fayzulin 22 avril 1986 (23 ans) Russie Spartak Naltchik
21 Russie Igor Semshov 6 avril 1978 (31 ans) Russie Dynamo Moscou
23 Hongrie Szabolcs Huszti 18 avril 1983 (26 ans) Allemagne Hanovre 96
27 Russie Igor Denisov 17 mai 1984 (25 ans) Formé au club
57 Russie Aleksei Ionov 18 février 1989 (20 ans) Formé au club
34 Russie Vladimir Bystrov 31 janvier 1984 (25 ans) Russie Spartak Moscou
Attaquants
9 Turquie Fatih Tekke 9 septembre 1977 (32 ans) Turquie Trabzonspor
19 Biélorussie Sergei Kornilenko 14 juin 1983 (26 ans) Russie Tom Tomsk
7 Serbie Mateja Kežman 12 avril 1979 (30 ans) France Paris SG

Anciens joueurs

Liens externes

Notes et références


  • Portail du football Portail du football
  • Portail de la Russie Portail de la Russie
Ce document provient de « Z%C3%A9nith Saint-P%C3%A9tersbourg ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Zénith Saint-Petersbourg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Zenith Saint-Petersbourg — Zénith Saint Pétersbourg Pour les articles homonymes, voir Zénith. Zénith Saint Pétersbourg …   Wikipédia en Français

  • Zénith saint-pétersbourg — Pour les articles homonymes, voir Zénith. Zénith Saint Pétersbourg …   Wikipédia en Français

  • Zénith Saint-Pétersbourg — Pour les articles homonymes, voir Zénith. Infobox club sportif Zenit Saint Petersbourg …   Wikipédia en Français

  • Historique du parcours européen du Zénith Saint-Pétersbourg — Cet article présente les différentes campagnes européennes réalisées par le Zénith Saint Pétersbourg depuis 1981. Depuis sa fondation en 1925, le Zénith Saint Pétersbourg a participé : 3 fois à la Ligue des champions (1 Huitième de finale, 1 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Petersbourg — Saint Pétersbourg Pour les articles homonymes, voir Saint Pétersbourg (homonymie). Saint Pétersbourg Санкт Петербург …   Wikipédia en Français

  • Saint-pétersbourg — Pour les articles homonymes, voir Saint Pétersbourg (homonymie). Saint Pétersbourg Санкт Петербург …   Wikipédia en Français

  • Saint Petersbourg — Saint Pétersbourg Pour les articles homonymes, voir Saint Pétersbourg (homonymie). Saint Pétersbourg Санкт Петербург …   Wikipédia en Français

  • Saint Pétersbourg — Pour les articles homonymes, voir Saint Pétersbourg (homonymie). Saint Pétersbourg Санкт Петербург …   Wikipédia en Français

  • Saint-Pétersbourg — Pour les articles homonymes, voir Saint Pétersbourg (homonymie) et Leningrad (homonymie). Saint Pétersbourg Санкт Петербург …   Wikipédia en Français

  • Zénit Saint-Pétersbourg — Zénith Saint Pétersbourg Pour les articles homonymes, voir Zénith. Zénith Saint Pétersbourg …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.