Ælius Aristide


Ælius Aristide

Ælius Aristide

Ælius Aristide fut un rhéteur et orateur grec, né à Bithynie vers l'an 129 après J.-C.

Il reçut à Athènes les leçons d'Hérode Atticus, et alla se fixer à Smyrne où il enseigna la rhétorique avec un grand éclat.

Smyrne ayant été renversée par un tremblement de terre l'an 178, il détermina par son éloquence l'empereur Marc-Aurèle à la rebâtir.

Il reste de lui :

  • cinquante-quatre Discours et quelques autres écrits, qui permettent de connaître l'état moral de la société au temps des Antonins,
  • une Histoire d'Italie (Italika, De rebus Italicis) que cite le pseudo-Plutarque,
  • une Histoire de la Sicile,
  • une Histoire de la Perse.

On a également sous son nom deux traités de rhétorique, dus à des auteurs inconnus, probablement du IIe ou IIIe siècle, mais qui attestent des refontes au Ve ou au VIe siècle. Ces ouvrages sont publiés sous le nom de Pseudo-Ælius Aristide : ils traitent des catégories du style, dans le discours politique et le discours simple.

Éditions

  • Les Discours ont été édités en 1722 par Samuel Jebb (édition grecque-latine, Oxford, 2 volumes), en 1829 par G.Dindorff (Leipsick) et dans la Collection Didot.
  • Pseudo-Ælius Aristide, Arts rhétoriques, livre I, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 2002 (traduction de Michel Patillon) (ISBN 978-2-251-00505-8)
  • Pseudo-Ælius Aristide, Arts rhétoriques, livre II, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 2002 (traduction de Patillon) (ISBN 978-2-251-00506-5)

Source

« Ælius Aristide », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)

Ce document provient de « %C3%86lius Aristide ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ælius Aristide de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AElius Aristide — Ælius Aristide Ælius Aristide fut un rhéteur et orateur grec, né à Bithynie vers l an 129 après J. C. Il reçut à Athènes les leçons d Hérode Atticus, et alla se fixer à Smyrne où il enseigna la rhétorique avec un grand éclat. Smyrne ayant été… …   Wikipédia en Français

  • Aelius Aristide — Pour les articles homonymes, voir Aristide. Publius Aelius Aristide (né probablement en 117 mort après 185) est un rhéteur et un sophiste grec qui vécut à l époque antonine. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Maxime Planude — (en latin Maximus Planudes, en grec Μάξιμος Πλανούδης ; né vers 1255/1260 à Nicomédie mort vers 1305/1310), grammairien, philologue et théologien byzantin, vécut sous les règnes de Michel VIII et Andronic II. Sommaire 1 Éléments… …   Wikipédia en Français

  • Thomas Magister — Thomas Magister, ou Thomas Magistros, ou encore Theodoulos Monachos est un philologue, rhéteur, moine et théologien byzantin, né à Thessalonique, probablement dans les années 1270, encore vivant en 1346. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Protagoras — Cet article concerne le philosophe grec. Pour le dialogue de Platon, voir Protagoras (Platon). Pour le cratère lunaire, voir Protagoras (cratère). Protagoras (en grec ancien, Πρωταγόρας), parfois aussi nommé Protagoras d Abdère[1], est un penseur …   Wikipédia en Français

  • Protagoras d'Abdère — Protagoras Pour les articles homonymes, voir Protagoras (homonymie). Protagoras (en grec ancien Πρωταγόρας / Prôtagóras) est né à Abdère en Thrace vers 485 et mort vers 420 av. J. C.. Bien que contemporain de Socrate, mais plus âgé que lui ainsi… …   Wikipédia en Français

  • Jean Chrysoloras — est un savant et diplomate byzantin, né le 8 juillet 1360[1] , mort en août 1422 à Constantinople, neveu du célèbre humaniste Manuel Chrysoloras. Peu de choses sont connues sur le déroulement de sa vie. On sait qu il était en Italie avec son… …   Wikipédia en Français

  • Elien — Élien Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Elien, accentué en français Élien (grec : Ailianos, latin : Aelianus), probablement en relation avec l Élide antique et sa capitale Élis,… …   Wikipédia en Français

  • Pont en maçonnerie — Un pont à voûtes en maçonnerie, usuellement appelé pont en maçonnerie ou pont en pierre ou pont voûté, désigne une technique de fabrication des ponts, mais constitue surtout une des grandes familles de ponts qui a été mise en œuvre de l’Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Cicéron — Pour les articles homonymes, voir Cicéron (homonymie). Cicéron …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.