École des élèves-aspirants de Cherchell-Médiouna


École des élèves-aspirants de Cherchell-Médiouna

École militaire de Cherchell

L'École militaire de Cherchell a, de 1942 à 1962, poursuivi des missions de formation d'officiers et de sous-officiers en fonction des besoins de la France.

Sommaire

Historique : 1942-1962

Dénominations et missions successives

1. École des élèves aspirants (EEA) a été créée pendant la guerre après le débarquement allié du 8 novembre 1942 en Afrique du Nord, alors que la France métropolitaine était encore occupée (décision du 28 novembre 1942). Après la libération de l'Afrique du Nord, la France était en mesure de poursuivre le combat, aux côtés de ses alliés, avec de plus amples moyens. Elle devait donc former rapidement des centaines de chefs de section et de peloton nécessaires à l'ossature de ses unités de toutes armes. C'est le but qui fut assigné à l'École de Cherchell pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Le colonel Callies avait reçu mission de créer et d'organiser cette école qui s'appela au départ « Cherchell-Médiouna », car le premier stage était partagé entre les deux villes, Médiouna étant au Maroc, près de Casablanca. Le colonel Callies prit le commandement de l'école avec pour adjoints le commandant Jannot pour Cherchell et le chef de bataillon Germani pour Médiouna.

2. École militaire Interarmes (décision ministérielle du 13 décembre 1944) : Cherchell prend la relève de l'école spéciale militaire (ESM) de Saint-Cyr et c'est à ce titre qu'a lieu le transport à Coëtquidan en juin 1945.

3. École militaire interarmes de sous-officiers (1er janvier 1946 - mai 1947) : Après la guerre et dès 1946 l'École assuma la formation des sous-officiers destinés à servir en Afrique du Nord.

4. École de cadres d'Afrique française du nord (mars 1946) : Même mission de formation de sous-officiers.

5. Annexe de Cherchell de l'École de Sous-officiers de Saint-Maixent (1er janvier 1947) : elle ajoute à la mission de formation des sous-officiers celle de l'instruction des élèves officiers de réserve de l'infanterie pour les unités basées en Afrique du Nord. Les EOR des unités métropolitaines sont formées à Saint-Maixent. De 1949 à avril 1958, elle instruit une partie des EOR de la Métropole

Le 27 mai 1950, le ministre de la Défense nationale, René Pleven, cite à l'Ordre de l'armée l'École militaire de Cherchell :

« Du 8 novembre 1942 au 8 mai 1945 et après l'envahissement total de la Métropole, l'École Militaire de Cherchell a maintenu la tradition des Écoles d'officiers de France en inculquant aux élèves-aspirants la foi dans les destinées et la grandeur de la Patrie ; a formé pour les armées de la Libération des chefs dignes de leurs aînés, ardents et animés du désir de vaincre, qui s'illustrèrent sur les champs de bataille de Tunisie, d'Italie, de France et d'Allemagne. S'est acquis ainsi au prix de lourds sacrifices, une part glorieuse dans la victoire de nos Armes. »

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. Le 12 juillet 1950, le Général Callies remet la Croix de Guerre à l'école.

Le 29 janvier 1959, le Général Allard, commandant la 10e région militaire et les forces terrestres en Algérie, lui confie la garde d'un drapeau, suite à une décision du ministre des Armées en date du 11 juillet 1958.

6. École militaire d'infanterie de Cherchell (10 mai 1958) : elle se consacre exclusivement à la formation des officiers de reserve d'infanterie, tâche qu'elle partage avec l'école de Saint-Maixent.

Le 10 août 1959 le ministre des Armées charge l'école de former désormais la totalité des officiers de réserve d'infanterie, tâche que Cherchell partageait jusqu'alors avec Saint-Maixent.

En octobre 1962, l'École est transférée avec tous ses cadres à Montpellier.

Par décret du 3 mai 1963, l'école est élevée au rang de Chevalier de la Légion d'honneur :

« Depuis 1942, a accueilli et instruit 25 000 officiers et aspirants de réserve. Durant les opérations de guerre et de Libération de 1943 à 1945, puis en Extrême-Orient et en Afrique du Nord, ses anciens élèves ont affirmé les meilleures qualités de chef et d'entraîneur d'hommes. S'ils ont glané les plus beaux titres de guerre, plus de 600 parmi eux ont inscrit leur nom au livre d'or de l'école.
Citée à l'ordre de l'armée en 1950, l'École militaire d'infanterie a droit à la reconnaissance du pays. »

Liens externes

Bibliographie

  • Arnaud de Vial, Ceux de Cherchell, tome 1, 2009, E.O.R.Éditions Fonscouverte.
  • Arnaud de Vial, Le Courage des morts, tome 2, 2009, E.O.R.Éditions Fonscouverte.
Ce document provient de « %C3%89cole militaire de Cherchell ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article École des élèves-aspirants de Cherchell-Médiouna de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ecole speciale militaire de Saint-Cyr — École spéciale militaire de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr — École spéciale militaire de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • École Spéciale Militaire de Saint-Cyr — Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • École de Saint-Cyr — École spéciale militaire de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • École militaire de Saint-Cyr — École spéciale militaire de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • École spéciale militaire — de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • École spéciale militaire de saint-cyr — Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • École militaire interarmes — Devise Le travail pour loi, l honneur comme guide Nom original École militaire de Cherchell Informations …   Wikipédia en Français

  • Ecole militaire interarmes — École militaire interarmes Élèves officiers de l École militaire interarmes défilant sur les Champs Élysées du 14 juillet 2007 L École militaire interarmes (EMIA) est une des écoles de l armée de terre française chargée de former des officiers… …   Wikipédia en Français

  • École militaire inter-armes — École militaire interarmes Élèves officiers de l École militaire interarmes défilant sur les Champs Élysées du 14 juillet 2007 L École militaire interarmes (EMIA) est une des écoles de l armée de terre française chargée de former des officiers… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.