Église orthodoxe moldave - Patriarcat de Moscou


Église orthodoxe moldave - Patriarcat de Moscou

Église orthodoxe de Moldavie (Patriarcat de Moscou)

Église orthodoxe de Moldavie
(Biserica Ortodoxă din Moldova)
Fondateur(s)
Autocéphalie/Autonomie déclarée octobre 1992 autonomie interne
Autocéphalie/Autonomie reconnue
Primat actuel Métropolite Vladimir
Siège Chişinău, République de Moldavie
Territoire primaire République de Moldavie
Extension territoriale -
Rite byzantin
Langue(s) liturgique(s) roumain et slavon
Tradition musicale byzantine et russe
Calendrier julien
Population estimée
Cathédrale de Chişinău

La Métropole de Chişinău et de toute la Moldavie ou Église orthodoxe de Moldavie est une juridication auto-administrée de l'Église orthodoxe rattachée canoniquement au Patriarcat de Moscou et de toute la Russie. Le chef de l'Église porte le titre de Métropolite de Chişinău et de toute la Moldavie, avec résidence à Chişinău (titulaire actuel : Vladimir [1] depuis 1989).

Sommaire

Histoire

A l'époque de la Principauté de Moldavie, l'actuelle République de Moldavie relevait de la « Métropolie de Suceava et de toute la Moldavie », relevant du Patriarcat œcuménique de Constantinople. Après l'annexion russe de 1812, un « Archevêché de Bessarabie » fut créé par le Patriarcat de Moscou, et reconnu finalement par Constantinople en 1852. Lorsque la première République de Moldavie proclama son indépendance en 1917 et son rattachement à la Roumanie en 1918, cet Archevêché devint autonome et fut rattaché au Patriarcat de Roumanie en 1919. Le Patriarcat de Moscou ne reconnut pas ce rattachement. En 1923 l'« Archevêché de Bessarabie » fut érigé en « Métropole orthodoxe de Bessarabie ». Cette métropole a cessé son activité durant le régime communiste en Moldavie soviétique (1940-1991), qui établit une « Métropolie de Chişinău et de toute la Moldavie » sous l'obédience du Patriarcat de Moscou et de toute la Russie.

Après son indépendance en 1991, la République de Moldavie a été le théâtre d'un conflit juridictionnel entre deux Églises orthodoxes qui se "disputèrent" son territoire :

Depuis 2002, après une décision de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, les deux obédiences coexistent, la « Métropolie de Chişinău et de toute la Moldavie » comptent cinq éparchies, et la « Métropole orthodoxe de Bessarabie » en comptent quatre.

Organisation

La « Métropolie de Chişinău et de toute la Moldavie » compte cinq éparchies :

  • Éparchie de Chişinău
  • Éparchie de Tiraspol et Dubăsari
  • Éparchie d'Edineţ et Briceani
  • Éparchie de Cahul et Comrat
  • Éparchie de Bălţi et Făleşti

Relations avec les autres Églises

Relations avec les autres Églises orthodoxes

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des chrétiens d’Orient Portail des chrétiens d’Orient
Ce document provient de « %C3%89glise orthodoxe de Moldavie (Patriarcat de Moscou) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Église orthodoxe moldave - Patriarcat de Moscou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Histoire de Moldavie — Histoire de la Moldavie (principauté) Moldavie Région historique 500 ans entre 1359 et 1859 …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Moldavie — (principauté) Moldavie Région historique 500 ans entre 1359 et 1859 …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Moldavie (principauté) — Moldavie Région historique 500 ans entre 1359 et 1859 …   Wikipédia en Français

  • Moldavie historique — Histoire de la Moldavie (principauté) Moldavie Région historique 500 ans entre 1359 et 1859 …   Wikipédia en Français

  • Principauté de Moldavie — Pour les articles homonymes, voir Moldavie (homonymie). Moldavie 1359 – 1859 …   Wikipédia en Français

  • Groupes ethniques d'Union soviétique — Par son étendue et par la variété des régions annexées, l Union des républiques socialistes soviétiques était un État multi ethnique dont la constitution distinguait la « citoyenneté soviétique » appliquée selon le droit du sol à tous… …   Wikipédia en Français

  • Les nationalités en URSS — Nationalités en Union soviétique L Union des républiques socialistes soviétiques, par sa grandeur et donc par la variété ses régions acquises, était un État multiethnique. On retrouvait bien évidemment des Russes (et autres peuples Slaves), mais… …   Wikipédia en Français

  • Nationalites en URSS — Nationalités en Union soviétique L Union des républiques socialistes soviétiques, par sa grandeur et donc par la variété ses régions acquises, était un État multiethnique. On retrouvait bien évidemment des Russes (et autres peuples Slaves), mais… …   Wikipédia en Français

  • Nationalités En URSS — Nationalités en Union soviétique L Union des républiques socialistes soviétiques, par sa grandeur et donc par la variété ses régions acquises, était un État multiethnique. On retrouvait bien évidemment des Russes (et autres peuples Slaves), mais… …   Wikipédia en Français

  • Nationalités en URSS — Nationalités en Union soviétique L Union des républiques socialistes soviétiques, par sa grandeur et donc par la variété ses régions acquises, était un État multiethnique. On retrouvait bien évidemment des Russes (et autres peuples Slaves), mais… …   Wikipédia en Français

  • Nationalités en Union soviétique — L Union des républiques socialistes soviétiques, par sa grandeur et donc par la variété ses régions acquises, était un État multiethnique. On retrouvait bien évidemment des Russes (et autres peuples Slaves), mais aussi des Turcs, des Arméniens,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.