Abdoul-Vakhed Validovitch Niyazov


Abdoul-Vakhed Validovitch Niyazov


Abdoul-Vakhed Niyazov (en russe: Ниязов Абдул-Вахед Валидович), né le 23 аvril 1969 à Omsk, est le président de l’Aile publique du Conseil des muftis de Russie (CMR) et le président du Centre culturel islamique de Russie (CCIR). islamcenter.su


Sommaire

Biographie

Tatar, il est né le 23 avril 1969 à Omsk.

Il est diplômé de la faculté de gestion de l’université d'État des sciences humaines de Russie. Ensuite il a obtenu son deuxième diplôme à l’Académie d'administration publique et municipale auprès du Président de la Fédération de Russie.

Depuis avril 1991 et jusqu’à nos jours, il est le président du Centre culturel islamique de Russie est le président de l’Aile publique du Conseil des muftis de Russie.

Depuis février 1994, il est le vice-président du comité exécutif du Centre de coordination des Directions spirituelles des musulmans de Russie (CCDSMR).

Depuis mai 1995, il est le coprésident de l’Union des musulmans de Russie (UMR).

En automne 1998, il a été élu président du Conseil du mouvement politique public russe « Réfakh » (Prospérité).

Le 19 décembre 1999, en faisant parti du bloc électoral «Mouvement inter-régional «Unité» («Ours»)» a été élu député de la Douma d'État de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie de la troisième convocation. Il a travaillé comme vice-président du comité sur le règlement et l'organisation du travail de la Douma d'État de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie.

Depuis mai 2001, il est le président du Conseil politique «Parti eurasiatique – Union des patriotes de Russie».

Depuis août 2005, il est le vice-président du Conseil Européen Musulman.

Depuis septembre 2005, il est coprésident et ensuite membre du Conseil Fédéral politique du parti politique “Patriotes de Russie”

Depuis avril 2006, il est le vice-président du Festival international du cinéma musulman « Minbar d’or ».

En 2007, le Centre culturel islamique de Russie dirigé par M. Niyazov a obtenu le statut de l’Aile publique du Conseil des muftis de Russie.

Il a été décoré des médailles « Pour le Mérite au service militaire » du 2e degré, « Pour la construction de la Magistrale Baïkal-Amour ».

Il est marié, élève deux fils.

Activité dans le cadre du Centre culturel islamique

Sous la direction de M. Niyazov, le CCIR menait un travail important avec des organes du pouvoir, avec des associations sociales, avec des médias de masse. Grâce au CCIR, les Jours de la culture musulmane de Russie sont devenus traditionnels, les premiers émissions musulmanes à la télévision russe «Toutes les sourates du Coran» et « Mille et un jour : encyclopédie de l’Islam » sont apparues.

Dans les années 90, le CCIR contribuait activement à la création du système Khanja en Russie, à la construction plus de soixante-dix mosquées dans diverses régions du pays, participait à la formation de l’infrastructure d’instruction, contribuait à l’unification du clergé musulman au sein du CMR, sous la direction spirituelle duquel il travaille jusque maintenant. En participant au développement du dialogue interconfessionnel et international, M. Niyazov a su assurer l’instauration des relations constructives avec les confessions principales en Russie et, avant tout, avec l'Église orthodoxe russe. Sous la direction de M. Niyazov, le CCIR a aussi établi de bons contacts avec le Vatican, le dalaï-lama et avec d’autres centres religieux mondiaux.

Depuis 20 derniers ans, M. Niyazov était initiateur des rencontres interconfessionnelles, des conférences et des tables rondes, il participait aux programmes de la collaboration intercommunale, aux programmes contre le terrorisme international, l’extrémisme, le nationalisme, l’islamophobie et la xénophobie croissantes, contribuait à la régulation de la situation en République tchétchène. Dans le début des années 90, M. Niyazov en tant que chef du CCIR a lancé l’initiative d’adhésion de la Russie à l'Organisation de la Conférence islamique (OCI) ce qui a, selon lui, un intérêt non seulement stratégique, mais aussi économique pour la Russie. Cette initiative a été largement approuvée par l’opinion publique musulmane du pays et, grâce à la bonne volonté du Président Vladimir Poutine, en juin 2005, la Russie a obtenu le statut d'observateur à l’OCI. Le CCIR défendait toujours la politique extérieure pluri-vectorielle de Russie, la coopération internationale de la Russie avec l’Orient tout comme avec l’Occident. Conformément à ce principe, il a été instauré une coopération constructive avec les plus grandes organisations musulmanes internationales dont l'Organisation de la Conférence islamique, la Ligue islamique mondiale, l'Association Mondiale pour l'Appel Islamique.

M. Niyazov aussi bien que le Centre dont il est le chef maintiennent toujours des contacts d’affaires avec la communauté musulmane dans plus de vingt pays européens et plus de quarante pays musulmans. Ces 19 derniers ans, le CCIR a mené une vingtaine de grandes conférences et forums internationaux, plusieurs dizaines de tables rondes, de symposiums et d’autres manifestations qui ont eu une grande résonance en Russie, aussi bien qu’à l’étranger.

L’année dernière, le CCIR dirigé par M. Niyazov a directement participé aux projets aussi significatifs pour la oumma russe comme l’organisation de la Conférence internationale « Russie – Monde islamique : partenariat au nom de la stabilité » en septembre 2009; l’élaboration de la conception de la Chaîne islamique dont le Président de la Russie Dmitri Medvedev a déclenché l’initiative de la création en 2009; la mise en œuvre du grand projet de l’unification des structures spirituelles centralisées des musulmans de Russie, qui a reçu la bénédiction de tous les leaders clé des musulmans russes – du chef du Conseil des muftis de Russie Ravil Gaïnoutdine, du chef de la Direction spirituelle centrale des musulmans (DSCM) Talgat Tadjouddine et du chef du Centre de coordination des musulmans du Caucase du nord (CCMCN) Ismaïl Berdiev.

Leaders musulmans russes sur l’activité de M. Niyazov

Damir Guizatoulline, le premier vice-président du Conseil des muftis de Russie.

Le Centre culturel islamique de Russie n’est pas seulement une subdivision publique du CMR, mais aussi l’organisation publique des musulmans la plus ancienne en Russie. Depuis presque deux décennies dont quelques années dernières en tant qu’Aile publique du Conseil des muftis de Russie, ce Centre met conséquemment en pratique des projets grandioses sur la consolidation de la communauté musulmane russe, sur la diffusion de l’idée véritable de l’Islam dans la société russe. Le chef du CCIR Abdoul-Vakhed Niyazov est une des personnalités publiques les plus expérimentées et efficaces de la oumma islamique de Russie. Nous lui sommes reconnaissants qu’il travaille avec zèle sans ménager ses forces dans le champ de l’instruction des musulmans. Ces dernières années, le Conseil des muftis de Russie avec le concours immédiat de M. Niyazov a mis en œuvre des dizaines de mesures, a consolidé des contacts constructifs avec les leaders de l’Islam mondial. Depuis plusieurs années, notre frère contribuait au processus pacifique dans le Caucase, au rapprochement des positions des leaders musulmans russes et au développement du dialogue international et interconfessionnel. Nous sommes sûrs que les musulmans russes savent qui s’applique véritablement sur le chemin de Dieu au bien de notre oumma tout comme à celui de toute la société russe et que ce processus historique, attendu par les musulmans de la Russie depuis plusieurs années, finira par la consolidation de toute la communauté musulmane de la Russie en contribuant au développement de toute notre société et à l’affermissement de notre Patrie.

Ismaïl Berdiyev, président du CCMCN et de la DSM de la Karatchaïévo-Tcherkessie et du kraï du Stavropol

Quant à Abdoul-Vakhed Niyazov, je dois rappeler que le Centre culturel islamique de Russie est la subdivision structurale de l’Aile publique du CMR. Et M. Niyazov et l’homme à qui le chef du CMR Ravil Gaïnoutdine a autorisé à représenter les intérêts du CMR dans les pourparlers avec les autres structures spirituelles, avec des organisations et des personnalités publiques. Ces dernières années, Abdoul-Vakhed Niyazov a mené un travail énorme pour le bien de l’Islam russe. Des dizaines et des centaines de conférences, des rencontres avec des leaders religieux, avec des hommes politiques, avec des personnalités publiques – tout cela a été mis en œuvre grâce à son énergie intarissable, à son savoir-faire d’arriver à s’entendre avec les gens, d’établir des contacts et de réconcilier des frères.

Moukaddas Bibarsov, président de la DSM de la région de Saratov, coprésident du CMR

Abdoul-Vakhed Niyazov est le chef légitime de l’organisation islamique publique la plus ancienne sur le territoire de la Russie (le Centre culturel islamique a été fondé en 1991). Le CCIR est l’Aile publique du Conseil des muftis de Russie la décision d’incorporer ce structure dans le Conseil des muftis ayant été prise en commun lors de l’une des séances du CMR, cela veut dire elle a été approuvée par la plupart des muftis du CMR. Le Centre culturel islamique de Russie mène un travail important du renouveau de l’Islam et il est dommage que pour le moment il n’y ait pas de personnalités publiques de l’échelle d’Abdoul-Vakhed Niyazov dans notre pays. Notre oumma a besoin des personnalités de cette échelle.

Nafigoulla Achirov, président de la DSM pour la partie asiatique de la Russie, coprésident du CMR

L’union des centres spirituels musulmans est ce que la plupart des musulmans attendent, cette union est nécessaire et indispensable. L’activité menée par Abdoul-Vakhed Niyazov est utile et nécessaire à la oumma.

Akhmad Abdoullaev, président de la DSM de la République du Daguestan

Depuis les années que je connais le frère Abdoul-Vakhed Niyazov, je ne voyais de sa part rien qu le désir de servir à la communauté musulmane du pays. Il se tourmente véritablement pour les destins des musulmans et de l’Islam dans notre pays, fait de son mieux pour rectifier leur situation, il prête activement son concours aux Directions spirituelles en l’obtention d’une meilleure entente et de l’unification. Même l’exemple récent, quand pendant sa dernière visite au Daguestan il nous parlait avec une compassion et une émotion profondes du problème de la clôture des mosquées sunnites en Azerbaïdjan, témoigne son inquiétude sincère pour les affaires de la oumma.

Ali Évtéev, président de la DSM de l’Ossétie-du-Nord-Alanie

Abdoul-Vakhed Niyazov est le président du Centre culturel islamique de Russie qui est l’Aile publique du Conseil des muftis de Russie, donc toutes ses actions se passent au vu et à la bénédiction du chef du Conseil des muftis de Russie Ravil Gaïnoutdine. M. Niyazov n’exprime pas sa propre position, mais celle du CMR et il faut percevoir ses actions comme des commissions de Ravil Gaïnoutdine. Quant à sa participation au processus d’unification, je remercierais Abdoul-Vakhed Niyazov pour l’activité qu’il déploie dans l’affaire de la consolidation des musulmans russes. Notre frère est une personne très travailleuse et diligente, son cœur saigne pour l’affaire de la consolidation.

Rachid Khalikov , président de la DSM de la République de Mordovie

Quant à Abdoul-Vakhed Niyazov, personne ne peut nier qu’il était un des premiers à reprendre l’initiative de Talgat Tadjouddine pour l’unification et appliquait de grands efforts sur la mise en œuvre de cette tâche. M. Niyazov ne le fait pas de son propre chef, mais en tant que président de l’aile publique du CMR et seulement avec le consentement de Ravil Gaïnoutdine qui est, à mon avis, sans aucun doute leader des musulmans en Russie.

Mansour Djalaletdinov, iman-mouktasib de la ville de Kazan

Dire que le frère Abdoul-Vakhed Niyazov joue un rôle positif dans les affaires de la communauté musulmane de Russie c’est ne rien dire. Je connais le frère Abdoul-Vakhed depuis les années 90 et je lui porte un grand respect. Je dois dire que la oumma musulmane de Russie est en manque sérieuse des personnalités publiques de ce type, modernes et efficaces, qui puissent établir avec succès des contacts avec des hommes politiques, des députés et des leaders spirituels. Je voudrais surtout mentionner les derniers événements quand ayant entendu l’appel du chef de la DSCM Talgat Tadjouddine pour l’unification des muftiats russes Abdoul-Vakhed a été un des premiers à y répondre en commençant à étudier les possibilités et les perspectives de telle unification sur la demande du chef de l’UMR Ravil Gaïnoutdine. Abdoul-Vakhed Niyazov défend fermement le besoin de l’unification des musulmans de la Russie.

Anarbek Jounoussov , bache mukatsib de la DSM pour la partie asiatique de la Russie (Omsk)

Nous connaissons notre frère et compatriote Abdoul-Vakhed Niyazov depuis très longtemps. Il a beaucoup fait non seulement pour les musulmans de la région, mais aussi pour la mise en place de l’une des plus grandes organisations musulmanes de la Russie – la Direction spirituelle des musulmans pour la partie asiatique de la Russie.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abdoul-Vakhed Validovitch Niyazov de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.