Alfred Mame


Alfred Mame
Alfred Mame

Alfred Henri Amand Mame, né le 17 août 1811 à Tours où il est mort le 12 avril 1893, est un imprimeur et éditeur français.

Sommaire

Une famille d’imprimeurs

Dans le dernier quart du XVIIIe siècle, le fondateur de l’entreprise Mame, Charles Mame, imprimait deux journaux à Angers, le général Hoche avait à un moment espéré épouser sa fille[1]. Son fils aîné, libraire et éditeur à Paris, publia des ouvrages de Germaine de Staël, mais les tracasseries de la police napoléonienne causèrent sa ruine. Il se vengea en publiant, aux derniers jours de l’Empire, le célèbre libelle de Chateaubriand De Buonaparte et des Bourbons[2]. Son troisième fils, Amand Mame, fonda à Tours une entreprise Mame qui, sous la direction d’Alfred Mame, son fils, était promise à un bel avenir.

Homme d’affaires modèle

Après avoir édité, en collaboration avec son cousin Ernest Mame[1], de 1833 à 1845, quelques ouvrages classiques et quelques livres de piété, Alfred conçut et réalisa, pour la première fois, l’idée de réunir dans la même maison éditrice, un certain nombre d’ateliers où seraient regroupées toutes les industries liées à la réalisation de livres : impression, reliure, vente, et d’expédition. Par analogie avec la grande usine sidérurgique du Creusot, l’entreprise Mame fut appelée le « Creusot » littéraire[3]. Mame publia les livres de la Bibliothèque de la jeunesse chrétienne. Le livre La Touraine fut exposée à l’Exposition universelle de 1855 et a été le livre le plus richement illustré de son temps[4]. On trouve également parmi le catalogue de l’entreprise la Bible avec des illustrations de Gustave Doré le Charlemagne de Alphonse-Anatole Vetault, le Saint-Louis de Wallon, les Chefs d’œuvres de la langue française.

Mame était aussi l’un des principaux propriétaires des papeteries de La Haye-Descartes[5] (dont il été l'un des fondateurs avec Ernest Mame, Henri et Eugène Goüin, Charles de Montgolfier et Hettere), et on pouvait donc dire qu’un livre, à partir du moment où les chiffons étaient transformés en papier jusqu’au moment où on procédait à la dernière reliure, passait entre les mains d’une suite d’ouvriers qui dépendaient tous de Mame, voir reliure industrielle. Quotidiennement, depuis 1865, il sortait de la maison d’édition trois à quatre mille kilos de livres. De 600 ouvriers en 1848, Mame en employa 1200 en 1862 puis 1500 en 1866[6].

Inspiré par l’idéal social catholique, Alfred Mame créa pour ses employés une caisse de retraite pour les plus de soixante ans[3], entièrement financée par l’entreprise. Il ouvrit des écoles, ce qui lui valut de recevoir un des prix de dix mille francs réservés aux « établissements modèles où régnaient au plus haut degré l’harmonie sociale et le bien-être des ouvriers». En 1874, il organisa un système par lequel ses ouvriers participaient aux profits de l’entreprise.

En 1853, la maison Mame publiait six millions de volumes par an[6] dont trois étaient des livres reliés. Mame essaya à un moment, mais sans succès, d’entrer dans la vie politique. Il se présenta aux élections législatives du 14 octobre 1877 dans le premier arrondissement de Tours comme candidat conservateur à la Chambre des députés, contre Antoine Dieudonné Belle, le député républicain qui avait fondé à Tours la première école laïque pour les filles. Mame fut battu par 7 456 voix contre 12 006[7].

En 1858, la famille Mame se rend en vacances à Luchon, dans les Pyrénées. Les accompagne un jeune ami, Alfred Tonnellé, qui se découvre alors une vocation fulgurante de pyrénéiste[8] : il se lance dans l’exploration des sommets de la région, réalise la première ascensionde la Forcanada, puis explore les montagnes du haut Aragon, enfin le reste de la chaîne pyrénéenne vers l’Est. Il rédige un journal de voyage qui est une des œuvres majeures du pyrénéisme, avant de mourir d’une typhoïde, à vingt-six ans. Ce journal et d’autres ouvrages de Tonnellé seront publiés par les éditions Mame.

À la mort d’Alfred, un des fils, Paul Mame (1833-1903), resta à la tête de l’entreprise jusqu’en 1900.

Notes

  1. a et b Alfred Mame, Mame : Angers-Paris-Tours : deux siècles du livre : catalogue, Association "Hôtel Mame Centre culturel", 1989, p. 16.
  2. Alfred Mame, op. cit., p. 17.
  3. a et b (en)Charles George Herbermann, The Catholic Encyclopedia : Laprade-Mass, Appleton, 1950, p. 578.
  4. Alfred Mame, op. cit., p. 35.
  5. Alfred Mame, op. cit., p. 26.
  6. a et b Rang-Ri Park-Barjot, La société de construction des Batignolles : Des origines à la première guerre mondiale, 1846-1914, Presses Paris Sorbonne, 2005, p. 56
  7. Site de l’Assemblée Nationale
  8. Henri Beraldi, Cent Ans aux Pyrénées, rééd. Les Amis du Livre Pyrénéen, 1977

Bibliographie

  • Guillaume Meignan, Discours aux funérailles de M. Alfred Mame, Tours, 1893 ;
  • Albert Quantin, M. Alfred Mame de la Maison Mame, A. Quantin, Paris, 1883 ;
  • Paul Mame, 1883-1903, Mame, Tours, 1903, 36 p., portr. ; in-8°.

Liens externes

Annexes

Références

  • Cet article reprend en tout ou en partie le texte de l’entrée « Alfred-Henri-Amand Mame » dans la Catholic Encyclopedia de 1913, ouvrage tombé dans le domaine public.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred Mame de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred-Henri-Amand Mame — Alfred Henri Amand Mame. Alfred Henri Amand Mame (b. at Tours, 17 August 1811; d. at Tours, 12 April 1893) was a French printer and publisher. Contents 1 Mame, publishers …   Wikipedia

  • Alfred-Henri-Amand-Mame —     Alfred Henri Amand Mame     † Catholic Encyclopedia ► Alfred Henri Amand Mame     Printer and publisher, b. at Tours, 17 Aug., 1811; d. at Tours, 12 April, 1893.     The founder of the Mame firm, Charles Mame, printed two newspapers at Angers …   Catholic encyclopedia

  • Alfred Tonnellé — Alfred Tonnellé, né le 5 décembre 1831 et mort le 14 octobre 1858 à Tours, est un écrivain, poète et pyrénéiste français. En une seule campagne, l été 1858, il réalise plusieurs premières et laisse un journal qui est une des œuvres majeures du… …   Wikipédia en Français

  • Mame — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Mame peut désigner : Mame, une comédie musicale américaine créée en 1966 ; Mame, un film musical américain de 1974 ; Mame, une maison d… …   Wikipédia en Français

  • Alfred Tonnelle — Alfred Tonnellé Alfred Tonnellé, né le 5 décembre 1831 et mort le 14 octobre 1858 à Tours, est un écrivain, poète et pyrénéiste français. En une seule campagne, l été 1858, il réalise plusieurs premières et laisse un journal qui est une des… …   Wikipédia en Français

  • Mame, Alfred — (spr. mām ), franz. Buchdrucker und Verleger, geb. 17. Aug. 1811 in Tours, gest. daselbst 12. April 1893, brachte die von seinem Vater Armand M. (gest. 1848) ererbte, 1796 in Tours begründete Buchdruckerei zu hoher Blüte und machte aus ihr eins… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Mame, Alfred-Henri-Amand — • Printer and publisher, b. at Tours, 17 Aug., 1811; d. at Tours, 12 April, 1893 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia

  • Mame-Loschen — In diesem Artikel oder Abschnitt fehlen folgende wichtige Informationen: Phonetik, Phonologie und Grammatik (vgl. Formatvorlage Sprache) Du kannst Wikipedia helfen, indem du sie recherchierst und einfügst …   Deutsch Wikipedia

  • Ernest Mame — Ernest Charles Auguste Mame, né le 3 novembre 1805 à Angers et mort le 7 février 1883 à Saint Antoine du Rocher, est un imprimeur et homme politique français. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Site Mame (Tours) — 47° 23′ 36″ N 0° 40′ 09″ E / 47.393269, 0.669073 Le Site Mame est le site d une ent …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.