Ancienne école communale des filles de Koekelberg


Ancienne école communale des filles de Koekelberg
Ancienne école communale des filles de Koekelberg
Ancienne école communale des filles de Koekelberg - n°37 - 01.JPG
Présentation
Période ou style Art nouveau
Type École
Architecte Henri Jacobs
Date de construction 1907
Destination initiale École
Destination actuelle Espace culturel et social
Protection 25/09/2008
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Bruxelles-Capitale
Commune de Belgique Koekelberg
Coordonnées 50° 51′ 41″ N 4° 20′ 00″ E / 50.861285, 4.33346850° 51′ 41″ Nord
       4° 20′ 00″ Est
/ 50.861285, 4.333468
  

L'ancienne école communale des filles de Koekelberg, appelée aujourd'hui « Espace Herkoliers » ou « Atelier 35 », est une école de style Art nouveau édifiée aux numéros 35 et 37 de la rue Herkoliers à Koekelberg, Bruxelles. Elle a été édifiée par l'architecte Henri Jacobs et décorée par Adolphe Crespin.

Sommaire

Historique

L'école fut édifiée en 1907 par Henri Jacobs[1], protagoniste de l'Art nouveau bruxellois qui compte beaucoup d'écoles à son actif.

Les sgraffites furent réalisés par Adolphe Crespin en 1909. Ceux du préau couvert sont signés et datés « Crespin 09 » alors que ceux qui ornent les façades ne le sont pas : leur attribution à Crespin n'est donc pas établie avec certitude.

Un sablage des façades effectué par la commune durant les années 1970 endommagea les sgraffites extérieurs : ceux-ci furent restaurés (ou plus exactement refaits à l'identique) en 1996[2]. Les sgraffites intérieurs, quant à eux, furent restaurés en 1999-2001[2].

L'édifice fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 25 septembre 2008[1] : ce classement concerne les façades, le préau couvert ainsi que le couloir qui y mène[2].

Affectation

Après avoir été longtemps l'école communale des filles, le bâtiment a abrité l'institut communal d'enseignement technique Oscar Bossaert (ICETOB) jusqu'en 1998[2].

Le bâtiment est maintenant un espace communal polyvalent appelé « Espace Herkoliers » ou « Atelier 35 » abritant une garderie, des ateliers artistiques, une permanence juridique et fiscale, des formations, etc[2]...

Architecture

Le blason de la commune

L'ancienne école communale des filles de Koekelberg se composait en fait de deux bâtiments : d'un côté, au n° 35, l'entrée de l'école et l'habitation du concierge, et de l'autre, au n° 37, l'habitation de la directrice[3].

Contrairement à l'école Rodenbach où les deux façades offrent un contraste marqué, la façade de l'école et celle de l'habitation de la directrice présentent ici une structure et des matériaux similaires.

Ces façades présentent une polychromie qui résulte de la combinaison de la brique orange, de la pierre bleue et de nombreux sgraffites aux teintes blanches, rouges, orange et beiges.

La façade de l'école

La façade de l'école (n° 35), composée de deux travées doubles, présente un soubassement de pierre bleue et une élévation en briques orange.

Encadrée de piédroits harpés en pierre bleue, la porte d'entrée en bois massif est surmontée d'un petit auvent en pierre dont les consoles mélangent harmonieusement Art nouveau floral et Art nouveau géométrique.

La travée de droite est occupée au rez-de-chaussée par la double fenêtre rectangulaire du logement du concierge.

La façade du premier étage est percée de deux couples de baies ogivales géminées, à réminiscence néogothique.

L'allège des fenêtres de droite est ornée d'un magnifique sgraffite figurant un hibou aux ailes déployées, surmontant une étoile et entouré de motifs floraux et végétaux stylisés : ce hibou était très dégradé avant la restauration de 1996 mais reconnaissable, contrairement à celui qui orne la façade de l'habitation de la directrice[3].

La façade se termine par une corniche courbe en pierre bleue dont l'angle est orné du blason de la commune, figurant un lion dressé.

La façade de l'habitation de la directrice

La lucarne de l'habitation de la directrice et ses sgraffites

L'ancienne habitation de la directrice (n° 37) présente une façade assez semblable.

Cette façade présente un soubassement de pierre bleue et une élévation de trois travées réalisée en briques orange, la pierre bleue étant utilisée pour réaliser des bandes horizontales ainsi que des ornements au-dessus des fenêtres et de la porte.

Plus modeste que celle de l'école, la porte de l'habitation de la directrice est surmontée d'un linteau en pierre bleue rainurée et d'une imposte vitrée.

Au premier étage, les fenêtres des travées latérales présentent une allège ornée de briques blanches aux motifs peints et un arc en plein cintre réalisé en brique avec une clé d'arc en pierre bleue.

Cet étage est surmonté d'une lucarne passante percée de fenêtres cintrées géminées dont l'allège est orné d'un sgraffite figurant un hibou aux yeux fermés et aux ailes repliées, contrairement à celui qui orne l'autre façade. Ce sgraffite-ci était fortement dégradé avant la restauration de 1996 et le motif du hibou non reconnaissable : il a été conçu par les restaurateurs par analogie avec l'autre hibou[3]. Les piédroits en pierre bleue supportent un magnifique arc cintré de style Art nouveau.

Le préau couvert

Comme souvent chez Jacobs, toute l'école s'articule autour d'un vaste préau couvert orné de sgraffites.

Le préau de l'école de Koekelberg est orné d'une remarquable frise de sgraffites due au talent d'Adolphe Crespin et représentant les cinq continents et leur faune :

  • Océanie (kangourous, oiseau-lyre, buffle et autruches)
  • Amérique (bisons et marmottes, mustangs, moutons et condor)
  • Europe (ours, loups, cerfs, lièvre, abeilles)
  • Asie (tigre, cobra, crocodile, rhinocéros, flamants roses, paon)
  • Afrique (éléphants, autruches, lions, singes, perroquets)

Cette frise comporte également de nombreux symboles et allégories :

  • monogramme et blason de Koekelberg
  • triangle, équerre et fil à plomb (symboles franc-maçons)
  • Sauvastika (Svastika lévogyre)
  • livre
  • lampe à huile
  • balance...

Références

  1. a et b Brochure des journées du patrimoine 2011 de la Région de Bruxelles-Capitale, p.82
  2. a, b, c, d et e Panneau didactique exposé par « Atelier 35 » dans le préau durant les journées du patrimoine 2011
  3. a, b et c Visite guidée organisée à l'occasion des journées du patrimoine 2011

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ancienne école communale des filles de Koekelberg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Henri Jacobs — Pour les articles homonymes, voir Jacobs. Henri Jacobs est un architecte belge de la période Art nouveau, né à Saint Josse ten Noode (Bruxelles) le 3 décembre 1864 et mort à Schaerbeek (Bruxelles) le 19 novembre 1935. Avec Henri Jacobs, l’école… …   Wikipédia en Français

  • Adolphe Crespin — Pour les articles homonymes, voir Crespin. Adolphe Crespin (1859 1944) est un peintre décorateur et affichiste belge de la période Art nouveau qui fut principalement actif à Bruxelles : il était un des grands maîtres du sgraffite Art nouveau …   Wikipédia en Français

  • Bruxelles — Capitale (fr) Brussel Hoofdstad (nl) …   Wikipédia en Français

  • Francisation de Bruxelles — Emplacement en Belgique de Bruxelles, enclave officiellement bilingue au sein de la Flandre néerlandophone[1] …   Wikipédia en Français

  • Ixelles — (nl) Elsene …   Wikipédia en Français

  • 1050 Bruxelles — Ixelles Ixelles (nl) Elsene …   Wikipédia en Français

  • Elsene — Ixelles Ixelles (nl) Elsene …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.