Autre chose pour rêver


Autre chose pour rêver

"Autre Chose pour Rêver" est une association belge créée en 1982[1], œuvrant à la promotion de la chanson de qualité pour enfants. Le nom de l’association provient d’une des premières chansons de Mamemo.

Histoire

En 1983, l’association crée, aux Halles de Schaerbeek (Bruxelles), le Premier festival de la chanson pour enfants[2], en collaboration avec l'émission "Radio Pirate" de la RTBF. C’est le moment où se révèlent les premiers chanteurs de la Communauté française de Belgique : Gibus, Mamemo, Christian Merveille, Raphy Rafaël

L'objectif de l'association est d'emblée axé sur la diffusion, l'animation et la formation des adultes[3].

Deux ans plus tard, un second festival est organisé à Watermael-Boitsfort (Bruxelles) en collaboration avec le Centre culturel Paul Delvaux.

Après divers soubresauts, une trentaine de personnes reconstituent en 1994 l’Assemblée Générale d’Autre Chose pour Rêver. L’association retrouve son organisation première telle qu’elle existe encore aujourd’hui.

En 1996 se déroule au Botanique la journée de la chanson jeune public intitulée Dimanche en chanteurs. Cette manifestation, englobant mini-spectacles et ateliers, peut être organisée grâce à la synergie développée entre l’association Manteau de Fou Rire, le Centre dramatique Jeunes publics (CDJP) et Autre chose pour rêver, avec le soutien actif du Service Education permanente de la Direction générale de la Culture. Un an plus tard, les journées Nouvel en Chanteurs sont réparties entre cinq localités de la Communauté : Braine-le-Comte, Bruxelles, Huy, Marchin et Braine-L’Alleud.

Au début de l’année 2003, l’Association reçoit du Ministre de l’Audiovisuel une subvention en vue de développer le journal d’information. En 2006, elle organise à Soignies, en collaboration avec Media Animation, un Colloque sur la chanson jeunes publics, principalement destiné aux enseignants des niveaux maternel et primaire, aux étudiants de l’enseignement supérieur pédagogique et aux programmateurs culturels[4].

En 2008, le Festival Pâques en chansons est organisé par Autre chose pour rêver, conjointement avec les Centres culturel d'Evere, de Jette, de Woluwe-Saint-Lambert et de Berchem-Sainte-Agathe ainsi que La Roseraie, la Concertation des Centres culturels bruxellois et Media Animation[5], afin de permettre aux familles bruxelloises de découvrir la chanson jeune public.

Depuis le début des années 2000, Autre chose pour rêver se bat pour que la sélection Chanson à l'école - qui réunit des représentants du pouvoir public, de l'enseignement et de la culture pour retenir les spectacles qui bénéficieront d'une aide financière de la Communauté française durant quatre ans - devienne un événement phare, une véritable vitrine de la création en matière de chanson jeune public, à l'instar des Rencontres de théâtre jeune public organisées chaque année à Huy[6].

Cette défense de la chanson débouche en 2011 à la reconnaissance, par la Communauté française de Belgique, d'Autre chose pour rêver en tant qu’organisation représentative d’utilisateurs agréée (ORUA). Cette reconnaissance officielle des Pouvoirs publics donne notamment accès au Conseil des Musiques non classiques, lieu où des décisions se prennent concernant l’orientation de la politique de la Communauté française de Belgique.

Outre Gibus, Mamemo, Christian Merveille et Raphy Rafaël, font entre autres aussi partie de l'Association les chanteurs et chanteuses Yvette Berger, Pierre Chemin, Christian Bécart, Philippe Donnez, Geneviève Laloy ou Vincent Van Sull.

Notes et références

  1. http://www.autrechosepourrever.be/-Qui-sommes-nous-
  2. Robert Wangermée & Pascale Vandervellen, Dictionnaire de la chanson française en Wallonie et à Bruxelles, Paris, Mardaga, 1995
  3. Jean-Marie Verhelst, Une autre chanson, n°32, 1990
  4. http://www.media-animation.be/-Archives,87-.html
  5. La Libre Belgique, Pâques tout en chansons, mars 2008
  6. Sophie Lebrun, La Libre Belgique, Nouvelle sélection "chanson à l'école", 18 mai 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autre chose pour rêver de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rêver — [ reve ] v. <conjug. : 1> • XIIIe « vagabonder »; probablt d un a. v. esver (cf. endêver), gallo roman esvo « vagabond », lat. pop. °exvagus, de vagus I ♦ V. intr. 1 ♦ (XVe) Vx Délir …   Encyclopédie Universelle

  • rêver — (rê vé) v. n. 1°   Faire des rêves en dormant. •   Si nous rêvions toutes les nuits que nous sommes poursuivis par des ennemis et agités par ces fantômes pénibles, PASC. Pens. III, 14, éd. HAVET.. •   Tel peut être veille comme un sot et rêve… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÊVER — v. n. Faire des songes. Je n ai fait que rêver toute la nuit. Il est sujet à rêver toutes les nuits. J ai rêvé que je voyais... Rêver de combats, de naufrages, etc. Fam., Cet homme rêve tout éveillé, Son imagination crée des chimères, des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Musique pour enfants — La musique pour enfants est un genre musical destiné principalement aux enfants. Sommaire 1 Dans la culture populaire 2 Dans la musique classique 3 Dans la chanson francophone …   Wikipédia en Français

  • Christian Merveille — est un chanteur, auteur compositeur interprète et écrivain belge pour enfants né à Ixelles en 1949. Biographie Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! 1949 : Le 7 décembre, naissance …   Wikipédia en Français

  • Raphy Rafaël — Raphy Rafaël, dans le spectacle Zahori, en 2008. Naissance 27 juillet 1953 …   Wikipédia en Français

  • pouvoir — 1. pouvoir [ puvwar ] v. tr. <conjug. : 33; p. p. inv. pu> (REM. je puis est vieilli, sauf dans l interrogation directe où il est obligatoire : puis je ?) • 1440; poeir, pooir, povoir, en a. fr.; pod(e)ir 842; lat. pop. °potere, réfect. du… …   Encyclopédie Universelle

  • Connaissance (Philosophie) — Personnification de la connaissance (Grec Επιστημη, Episteme) dans la Bibliothèque de Celsus (Κελσος) à Éphèse en Turquie. La connaissance est l état de celui qui connaît ou sait quelque chose. On appelle aussi connaissance les choses connues… …   Wikipédia en Français

  • Connaissance (philosophie) — Personnification de la connaissance (Grec Επιστημη, Episteme) dans la Bibliothèque de Celsus (Κελσος) à Éphèse en Turquie. La connaissance est l état de celui qui connaît ou sait quelque chose. On appelle aussi connaissance les choses connues… …   Wikipédia en Français

  • Connaissance humaine — Connaissance (philosophie) Personnification de la connaissance (Grec Επιστημη, Episteme) dans la Bibliothèque de Celsus (Κελσος) à Éphèse en Turquie. La connaissance est l état de celui qui connaît ou sait quelque chose. On appelle aussi… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.