Binnya U


Binnya U

Binnya U (birman ဗညားဦး, bəɲá ʔú ; 1323 – février 1384[1]) fut le huitième souverain du royaume d'Hanthawaddy, en Basse-Birmanie, de 1348 à sa mort. Durant son règne de 35 ans, il dut faire face à plusieurs révoltes et invasions étrangères. Il essaya de rétablir la puissance du royaume dans son ancienne capitale Martaban (Mottama), mais fut obligé de se replier à Pégou (Bago), qui se révéla finalement une meilleure position stratégique pour contrôler les peuples de langue mône du pays. Ses dernières années furent pleines d'intrigues de cour pour sa succession. Il mourut en 1384, aux prises avec une rébellion de son fils aîné Razadarit.

Binnya U était aussi connu sous le nom d'Hsinbyushin (Seigneur de l'éléphant blanc), car il possédait un éléphant blanc, considéré comme le symbole par excellence d'un roi bouddhiste. À la mort de l'animal, il passa des années à en chercher un autre. En 1362, Binnya U fit réparer la Pagode Shwedagon, élevant la hauteur du stûpa à 20 m[2].

Sommaire

Jeunesse

Fils du roi Saw Zein (r. 1324-1331) et petit neveu du fondateur du royaume Wareru, Binnya U grandit à la cour de son oncle Binnya E Law. Dès leur jeunesse, lui et son cousin le fils de Binnya E Law furent constamment en lutte, car ils étaient tous les deux considérés comme des prétendants possibles au trône. Son cousin mourut de mort naturelle et Binnya U devint prince héritier[3].

Règne

Martaban

À la mort de son oncle en 1348, il redéplaça la capitale de Pégou (où son père l'avait établie en 1324) à Martaban, capitale historique de la dynastie. Ce n'était pas une bonne idée : Stratégiquement, Pégou était dans une position plus centrale, entre le delta de l'Irrawaddy et le nord de la côte du Tenasserim, alors que Martaban était dangereusement proche du Royaume d'Ayutthaya et éloigné des deux autres centres du pouvoir môn.

Binnya U avait peut-être pour projet de reconquérir le Tenasserim comme son oncle Saw O dans les années 1310, mais il n'en eut pas l'occasion. D'une part, le sud du Tenasserim était tenu fermement par le tout nouveau Royaume d'Ayutthaya (fondé en 1350). D'autre part, à Martaban même, il dut faire face à des révoltes et il en fut finalement expulsé par une attaque extérieure.

En 1356, les armées du Lanna, avec 80 000 soldats, envahirent les districts de Martaban, Sittaung, Taikkla, Dunwun et Lagun Pyi. (Les chroniques du Lanna sont muettes sur cette invasion, et son auteur pourrait avoir été un autre état thaï du nord)[4]. Binnyu U repoussa cette offensive. Au milieu des années 1360, il fut aux prises avec la rébellion de son frère Min Linka, qu'il écrasa. Il fit exécuter Min Linka et prit son épouse Mwe Thin comme reine. Celle-ci donna naissance en 1367 à Binnya Nwe (le futur roi Razadarit).

Expulsion de Martaban

En 1369, une révolte d'un autre cousin, Byattaba, le força à quitter Martaban. Après un bref établissement à Dunwun, siège ancestral de la dynastie situé au nord de la ville, il se réinstalla à Pégou. Pégou avait été une importante capitale mône jusqu'en 1057, lorsqu'elle était tombée avec l'ensemble du Royaume de Thaton aux mains d'Anawrahta, fondateur du Royaume de Pagan. En 1369, ce n'était plus qu'un gros village[4]. Binnya U y consolida son pouvoir, mais ne put reconquérir Martaban[3]. Il envoya une de ses filles, Talamithiri, au roi de Lanna pour obtenir son aide (elle fut de retour quelques années plus tard, car le roi ne la traita pas bien)[2].

Révolte de Binnya Nwe

À Pégou, Binnya U fut aux prises avec des querelles de famille. Son fils aîné Binnya Nwe ne s'entendait pas avec sa reine principale Mwe Magu Tauk, dont le fils avait été nommé prince héritier. La sœur du roi, la princesse Mahadevi, et son frère Laukpya, seigneur de Myaungmya, avaient tous deux des visées sur le trône et se méfiaient de Binnya Nwe[5]. En 1383, celui-ci, âgé de 16 ans, s'enfuit à Rangoon avec sa demi-sœur Talamidaw, et se révolta. Le roi, malade, était sur son lit de mort. En mai 1383, la reine Mwe Magu Tauk envoya une armée contre Binnya Nwe, qui la vainquit et marcha sur Pégou. Binnya U mourut pendant les combats et Binnya Nwe devint roi sous le nom de Razadarit, ou « roi des rois »[2],[3].

Seigneur de l'éléphant blanc

Le stûpa de la pagode Shwedagon culmine aujourd'hui à 98 m.

Binnya U était aussi connu sous le nom d'Hsinbyushin (Seigneur de l'éléphant blanc), car il possédait un éléphant blanc, considéré comme le symbole par excellence d'un roi bouddhiste. À la mort de l'animal, il passa des années à essayer d'en obtenir un autre.

En 1362, Binnya U fit réparer la Pagode Shwedagon de Rangoon, élevant la hauteur du stûpa à 20 m[2]. Il envoya une mission au Sri Lanka et en obtint une relique, pour laquelle il construisit un stûpa près du lieu de sa « victoire » sur le Lanna[3].

Notes et références

  1. (my) Nai Pan Hla, Razadarit Ayedawbon, Yangon, 1968, 8th printing, 2004e éd., p. 161 
  2. a, b, c et d (en) GE Harvey, History of Burma, New Delhi, Asian Educational Services, 1925, 2000e éd. (ISBN 978-81-206-1365-2 et 81-206-1365-1) (OCLC 71489387), « IIIb, Pegu, 1287–1539 », p. 11–112 
  3. a, b, c et d (en) Lt. Gen. Sir Arthur P. Phayre, History of Burma, London, Susil Gupta, 1883, 1967e éd., p. 67 
  4. a et b (en) Jon Fernquest, « Rajadhirat’s Mask of Command: Military Leadership in Burma (c. 1348–1421) », dans SSBR, vol. 4, no 1, printemps 2006, p. 4-5 [texte intégral] 
  5. (en) Maung Htin Aung, A History of Burma, New York and London, Cambridge University Press, 1967, « Ava against Pegu; Shan against Mon », p. 80 
Précédé par Binnya U Suivi par
Binnya E Law
Roi d'Hanthawaddy
1348 - février 1384
Razadarit

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Binnya U de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Binnya Ran I — (birman ပထမ ဗညားရံ, pətʰəma̰ bəɲá jàɴ ; môn ဗညားရာံ ; 1395–1446) fut le onzième souverain du royaume d Hanthawaddy, en Basse Birmanie. Il régna de 1426 à 1446. Prince héritier du royaume, il mit fin en 1423 à la Guerre de Quarante ans… …   Wikipédia en Français

  • Binnya Dhammaraza — (birman ဗညားဓမ္မရာဇာ, bəɲá dəma̰jàzà, † 1426) fut le dixième souverain du royaume d Hanthawaddy, en Basse Birmanie. Il régna durant trois années tumultueuses de 1422 à 1426. Couronné à la mort de son père Razadarit dans un accident de chasse, il… …   Wikipédia en Français

  • Binnya Waru — (birman ဗညားဗရူး, bəɲá bəjú; môn ဗညားဗရောဝ် ; 1415 1450) fut le douzième souverain du royaume d Hanthawaddy, en Basse Birmanie. Il régna de 1446 à 1450. Il était un neveu et fils adoptif du roi Binnya Ran I, auquel il succéda. Il est connu… …   Wikipédia en Français

  • Binnya E Law — (birman ဗညားအဲလော, bəɲá ʔɛ lɔ ; avril 1307[1]–1348) fut le septième souverain du Royaume d Hanthawaddy, en Basse Birmanie, de 1331 à sa mort. Placé sur le trône par sa demi sœur la reine Sanda Min Hla, ce fils du r …   Wikipédia en Français

  • Binnya Ran II — (birman ဒုတိယ ဗညားရံ, dṵtḭja̰ bəɲá jàɴ ; môn ဗညားရာံ ; Pégou, 1461–1526) fut le dix septième souverain du royaume d Hanthawaddy, en Basse Birmanie. Fils du roi Dhammazedi et petit fils de la reine Shin Sawbu par sa mère Mi Pakahtaw, il… …   Wikipédia en Français

  • Binnya Dala — was the second and last ruler of the Mon Kingdom of Pegu, which existed in Lower Burma (now Myanmar from 1740 to 1757. The Mon Kingdom had been revived in 1740 by Srim Htaw Buddhaketi, and Binnya Dala was the prime minister. Upon becoming King,… …   Wikipedia

  • Binnya Kyan — Le stûpa central de la Pagode Shwedagon fait aujourd hui 98 mètres. Binnya Kyan (birman ဗညားကျန်း …   Wikipédia en Français

  • Binnya Dala — ▪ king of Pegu died 1774       last king (reigned 1747–57) of Pegu in southern Myanmar (Burma), whose independence from the northern Burmans was revived briefly between 1740 and 1757.       In 1747 Binnya Dala succeeded Smim Htaw Buddhaketi, who… …   Universalium

  • Binnya Dala —    (Bannya Dala, r. 1747 1757)    The last king of the Mons, who succeeded Smim Htaw Buddhaketi in a 1747 palace coup. In 1752, his forces captured Ava (Inwa), extinguishing the Burman Toungoo (Taungoo) Dynasty, but Alaungpaya recaptured Ava the… …   Historical Dictionary of Burma (Myanmar)

  • Razadarit — ou Rajadhirat (birman ရာဇာဓိရာဇ် ; jàza̰dəɹìʔ ; 1368–1422), neuvième souverain du royaume d Hanthawaddy de 1384 à sa mort, est considéré comme un des plus grands rois de l histoire de la Birmanie. Il réunifia les trois régions de langue …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.