Bitcoin


Bitcoin
Bitcoin logo.svg
Bitcoin screenshot.png
Bitcoin sur Ubuntu
Développeurs Satoshi Nakamoto, Gavin Andresen
Première version 4 février 2009
Dernière version 0.4.0 (23 septembre 2011) [+/−]
Écrit en C++
Environnements Windows, Linux, Mac OSX
Langues Anglais, Français, Allemand, Espagnol, Néerlandais, Portugais, Italien, Russe
Type Monnaie électronique
Licence MIT License
Site web bitcoin.org

Bitcoin est une monnaie électronique décentralisée conçue en 2009 par Satoshi Nakamoto. Son utilisation passe par celle d'un logiciel libre portant le même nom, écrit en C++ et publié sous licence MIT.

L'émission de monnaie est répartie sur tous les nœuds du réseau, de façon à ce qu'elle ne dépende pas de la confiance envers un tiers particulier, mais plutôt envers la robustesse des procédés cryptographiques employés.

Sommaire

Origine du concept

Bitcoin est une implémentation d'un concept imaginé par Wei Dai, appelé b-money dans un document d'avril 1999[1] et énoncé pour la première fois sur le site du groupe cypherpunk. L'idée fut réutilisée précisément en 2005 par Nick Szabo à travers une monnaie qu'il nomma « Bitgold ».

Principe de fonctionnement

L'objectif du réseau est de transmettre des valeurs numériques entre des comptes publics basés sur la cryptographie asymétrique. Toutes les transactions sont publiées sur une base de données distribuée. Pour économiser de l'espace disque, cette base est stockée à l'aide d'un arbre de Merkle. Pour assurer la cohérence des transactions et pour empêcher qu'une unité ne soit dépensée plusieurs fois, le système implémente une sorte de serveur de temps décentralisé, basé sur l'idée d'un enchainement de preuves de travail.

Les problèmes d'un système transactionnel distribué

Puisqu'il n'y a pas d'autorité centrale, plusieurs problèmes se posent. SecondLife est un exemple de système centralisé pour distribuer leurs dollars Linden. C'est SecondLife qui crée la monnaie et qui la distribue en contrepartie d'argent US avec un abonnement ou en achetant de cette devise directement. C'est aussi SecondLife qui gère les transactions et qui veille sur le solde de chacun des comptes. En transposant à Bitcoin qui est décentralisé, voici les problèmes à résoudre :

  • qui crée la monnaie et la distribue ?
  • comment confirmer qu'une transaction est légitime ?
  • comment ne pas permettre de dépenser deux fois le même argent ?

Comment la monnaie est créée et distribuée

Bitcoin possède une liste complète des transactions qui ont été effectuées entre tous les utilisateurs (les transactions sont toujours publiques, alors que les utilisateurs peuvent être anonymes). Plusieurs transactions sont mises ensemble dans un bloc et plus le temps passe, plus la longueur des blocs grossit. À chaque première transaction d'un bloc, l'ordinateur qui le crée recevra un certain nombre de Bitcoins (en janvier 2011, 50 Bitcoins) pour le remercier de participer au bon fonctionnement du système[2].

Étant donné que la longueur des blocs grossit de plus en plus, cela signifie qu'il y aura de moins en moins de Bitcoins qui seront générés. La fonction ainsi définie est une courbe logarithmique qui va atteindre à terme environ 21 millions[3] de Bitcoins. C'est le montant total maximum de Bitcoins qui seront disponibles à terme sur ce système.

Comment confirmer qu'une transaction est légitime et n'utilise pas de l'argent déjà dépensé

Pour pouvoir valider les transactions, il faut qu'elles soient toutes publiques. Ensuite, elles sont mises les unes après les autres dans une seule longue chaîne. Tant que tout le réseau est d'accord sur quelle chaîne est la bonne, il est impossible d'avoir deux transactions provenant de la même personne avec le même Bitcoin[4].

Pour se mettre d'accord sur quelle chaîne est la bonne, puisqu'il peut y avoir deux transactions faites au même moment, mais dont la publication arrive dans un ordre différent tout dépendant de la distance entre les émetteurs et les récepteurs, la chaîne conservée est celle qui est la plus longue[4]. Il se peut que durant quelque temps plusieurs chaînes se côtoient, mais finalement, une sera complétée plus rapidement que l'autre et la transaction sera alors confirmée.

Risques et critiques

Les risques potentiels pour les utilisateurs de Bitcoin sont les suivants :

  • Risques liés à l'anonymat (les mêmes qu'avec l'argent liquide : vol, blanchiment, vendeurs indélicats…) ;
  • Risques liés à l'irréversibilité des transactions ;
  • Risques liés au logiciel et à l'environnement informatique (fichier wallet mal protégé, bande passante requise pour charger les blocs, possibilité d'attaques de déni de service…) ;
  • Risques économiques (pérennité de la monnaie, apparition possible de monnaies virtuelles concurrentes, grandes fluctuations du taux de change par rapport aux monnaies fiduciaires…) ;
  • Risques politiques (les états pourraient déclarer illégal l'emploi de bitcoin, ce qui ne supprimerait pas la monnaie, mais en limiterait l'intérêt en réduisant le nombre d'utilisateurs).

D'autres critiques[5] portent sur le concept même d'une telle monnaie, en comparaison avec les monnaies étatiques ou l'étalon-or :

  • La création de la monnaie consomme du temps machine de façon improductive (alors que la monnaie étatique peut être créée à partir de rien) ;
  • Le concept favorise les premiers créateurs de monnaie (« early adopters ») au détriment des suivants ;
  • Une telle monnaie est de façon inhérente déflationniste : elle pousse à la thésaurisation plutôt qu'à l'échange ;
  • La convertibilité de cette monnaie reste un point faible : il n'y a aucune garantie de trouver un acheteur qui accepte des bitcoins en échange de monnaie fiduciaire ;
  • Cette monnaie ne pourrait résister à des événements de type panique bancaire ou course à la liquidité, alors qu'une banque centrale peut fournir dans ces circonstances autant de liquidité que voulu.

La valeur d'un Bitcoin

En date du 7 février 2011, vous pouviez acheter des Bitcoins à 1 Bitcoin = 0.88 $US[6],[7] soit 0.61 €[8]. Par contre, il ne faut pas seulement regarder le taux de conversion, mais aussi tous les biens qu'il est possible d'obtenir[9],[10].

En date du 9 août 2011, la valeur du Bitcoin est de 5,36 €. En date du 11 août 2011, la valeur est de 7,05€. En date du 2 octobre 2011, la valeur est de 3,84€. [8].

Références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bitcoin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bitcoin — The official Bitcoin client Developer(s) …   Wikipedia

  • Bitcoin — Das Hauptfenster unter Ubuntu Linux …   Deutsch Wikipedia

  • Bitcoin — Bitcoin …   Википедия

  • Bitcoin — A decentralized digital currency that enables low cost payments without the need for central authorities and issuers. Bitcoin is a peer to peer (P2P) currency system created in open source C++ programming code. Bitcoins can be accessed from… …   Investment dictionary

  • Виртуальная валюта Bitcoin — Позднее глава Сбербанка Герман Греф заявил журналистам, что крупнейший российский банк теоретически не исключает эмиссии виртуальной валюты, аналогичной Bitcoin, на базе Яндекс.Денег . Ниже приводится справка о Bitcoin. Bitcoin, Биткоин (англ.… …   Энциклопедия ньюсмейкеров

  • Электронные деньги — (Electronic money) Электронные деньги это денежные обязательства эмитента в электронном виде Все, что нужно знать об электронных деньгах история и развитие электронных денег, перевод, обмен и вывод электронных денег в различных платежных системах …   Энциклопедия инвестора

  • Виртуальные валюты и виртуальные биржи в мире — В последнее время в мире получили определенное распространение так называемые виртуальные валюты. Популярность любой виртуальной валюты определяется в первую очередь мгновенностью закрытия сделок с ней, а также так называемыми сетевыми внешними… …   Энциклопедия ньюсмейкеров

  • bitkoinas — Bendroji  informacija Kirčiuota forma: bitkòinas Kirčiuotė: 1 Rūšis: naujai skolintos šaknies žodis Kalbos dalis: daiktavardis Rašybos variantai:bitcoin, bitcoinas. Kilmė: anglų, bitcoin. Giminiškas naujažodis: dogekoinas. Papildoma informacija:… …   Lietuvių kalbos naujažodžių duomenynas

  • Namecoin — ist ein alternatives verteiltes Domain Name System (DNS) auf der Basis der Bitcoin Software. Es erweitert die Software derart, dass Transaktionen zum Registrieren, Aktualisieren und Übertragen von Domains dienen. Ebenso wie Bitcoin umgeht… …   Deutsch Wikipedia

  • Bitomat — A Polish based bitcoin exchange. Bitomat was the first Bitcoin exchange in Poland to offer support for the Polish Zloty, officially going online on April 4, 2011. Using Bitomat, traders are able to make deposits into a virtual wallet, in either… …   Investment dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.