Loi Huriet-Sérusclat de 1988 relative à la protection des personnes dans la recherche biomédicale


Loi Huriet-Sérusclat de 1988 relative à la protection des personnes dans la recherche biomédicale
Loi Huriet-Sérusclat
Titre Loi n°88-1138 du 20 décembre 1988 relative à la protection des personnes se prêtant à des recherches biomédicales
Pays Drapeau de France France
Territoire d’application Drapeau de France France
Type loi
Branche droit de la santé, droit pénal
Législature IXe législature
Gouvernement Gouvernement Michel Rocard (2)
Texte http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006069027&dateTexte=20101013

La loi du 20 décembre 1988 relative à la protection des personnes qui se prêtent à des recherches biomédicales, dite loi Huriet ou loi Huriet-Sérusclat, est une loi française qui vise à réglementer certains aspects relatifs à la bioéthique. Promulguée sous le gouvernement Rocard (PS) six mois après les législatives de juin, cette loi est la première à fixer un cadre légal aux essais cliniques en France.

La première loi de bioéthique en matière de recherche

Insérant un livre II bis dans le Code de la santé publique, cette loi a notamment institué les Comité consultatif de protection des personnes dans la recherche biomédicale (CCPPRB), depuis remplacé par les Comités de protection des personnes (CPP). Elle définissait à son article 15 la notion de consentement éclairé, des sanctions pénales étant prévues en cas de non-respect de la volonté du sujet.

Son nom provient des co-rapporteurs de la loi au Sénat, le centriste Claude Huriet et le socialiste Franck Sérusclat.

Evolution du cadre législatif

Avec l'évolution de la jurisprudence, de la perception publique de l'importance de la bioéthique et de la réglementation européenne, de nouvelles lois ont complété ce cadre réglementaire originel, notamment la loi du 29 juillet 1994 relative au respect du corps humain, qui a introduit la notion de dignité de la personne dans le Code civil, et la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades.

Bibliographie

  • Daniel Defert, « La loi Huriet et le point de vue des malades » in Consentement éclairé et recherche clinique, éd. F. Lemarie et A. Fagot-Largeault, Paris, Flammarion, 1994, p. 22-25

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Loi Huriet-Sérusclat de 1988 relative à la protection des personnes dans la recherche biomédicale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Franck Sérusclat — Franck André Sérusclat est un homme politique français né le 7 juillet 1921 à Sarras (Ardèche) et décédé le 2 juillet 2006. Il a d abord été marié à Cécile Pasquier, décédée le 23 décembre 1982, puis à Paule Sassard. Sommaire 1 Biographie 2… …   Wikipédia en Français

  • Claude Huriet — Parlementaire français Date de naissance 24 mai 1930 Mandat Sénateur Début du mandat …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Michel Rocard (2) — Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Michel Rocard. Gouvernement Michel Rocard (2) Régime Cinquième République Premier ministre Michel Rocard Début 23  …   Wikipédia en Français

  • Philippe Amiel — Naissance 1956 Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Bénédicte Bévière — est une spécialiste française de bioéthique, particulièrement en ce qui concerne la protection des personnes dans la recherche biomédicale. Docteur en droit, elle est maître de conférences à la faculté de droit de Besançon, université de Franche… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.