Institut de la gestion publique et du développement économique


Institut de la gestion publique et du développement économique

L'Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE) est un organisme français de formation continue.

Opérateur de formation permanente, l’Institut de la Gestion Publique et du Développement Économique(IGPDE) est un outil de la modernisation du service public et une structure de recherche en gestion publique et en histoire économique.

Principale structure de formation continue du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi et du ministère du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’État, l’IGPDE accueille chaque année près de 50 000 auditeurs (dont 25 % sont extérieurs aux deux ministères), ce qui le place au tout premier rang des organismes de formation en France.

Il a notamment pour vocation de promouvoir, par des produits innovants et de haut niveau, une culture économique à l’attention d’un large public qui dépasse celui de la fonction publique(séminaires d’expertise, colloques internationaux, conférences, rencontres professionnelles, journées d’études ou ateliers spécialisés.

Sommaire

L'historique

Ses Missions

Créé en 2001, l'Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE) est un service à compétence nationale, rattaché au secrétariat général commun au ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi et à celui du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État.

Il est investi d’une triple mission :

  • assurer des actions de formation permanente au bénéfice prioritaire mais pas exclusif des agents des ministères économique et financier,
  • accompagner la modernisation de l’Etat, les réformes des administrations ou la mise en œuvre des politiques publiques menées par les ministères économique et financier,
  • déployer des activités de recherche et de diffusion des savoirs en matière de gestion publique et d’économie.

Ses moyens

Fort d’une équipe de plus de 200 personnes, l’institut exerce ses activités pédagogiques à Vincennes. Les formations linguistiques sont, cependant, dispensées à Bercy.

L’IGPDE dispose de 2 000 m² de surfaces pédagogiques, de 47 salles de cours –dont deux salles de 100 places et 17 salles informatiques-, d’un espace séminaire de 600 m², d’un laboratoire de langues et d’un centre de documentation pédagogique.

Le centre de documentation pédagogique Pierre Mongeaud a une mission essentielle d’information et de documentation des différents publics et intervenants de l’IGPDE : élèves suivant les cours oraux, stagiaires, formateurs. Majoritairement fréquenté par les candidats préparant un concours, il est aussi très sollicité par les départements pédagogiques pour la constitution de dossiers documentaires ou de bibliographies dans le cadre de séminaires ou de colloques.

Son organisation

Les activités de formation

Promouvoir les compétences et les personnes

Dans le cadre de la définition d’une « fonction publique de métiers, attractive, mobile et performante », l’institut entend veiller à adapter ses prestations à la promotion de la diversité, à la modification des modes de recrutement, au renouvellement des contenus des concours.

Il met aussi l’accent sur la professionnalisation des parcours et sur les formations destinées à accompagner les mobilités professionnelles et les nécessaires reconversions.

L’IGPDE prépare aux concours et examens professionnels des ministères économique et financier. Il propose également des préparations aux concours interministériels d’accès au cycle préparatoire à l’ENA, au concours interne d’entrée à l’ENA, au troisième concours d’entrée à l’ENA ainsi qu’aux concours internes des IRA.

La préparation aux concours d’entrée à l’ENA demeure une formation phare de l’Institut. L’IGPDE obtient le meilleur taux de réussite. En effet, en 2009 par exemple, 81% des reçus au concours interne d’entrée à l’ENA et 87,5% des admis au troisième concours ont suivi une des préparations de l’IGPDE (ENA cycle, ENA midi et soir, cycle spécial, ENA par correspondance).

Promouvoir la modernisation du service public

L’IGPDE adapte en permanence son offre et ses méthodes et met son savoir-faire au service des priorités ministérielles.

L’IGPDE forme des professionnels dans de nombreux domaines. Ainsi, la formation à la gestion des ressources humaines a pour objectif d’apporter aux cadres des informations concrètes sur les enjeux et les nouvelles pratiques de la gestion des ressources humaines dans la fonction publique. Trois cursus de formation ont été labellisés: l’«  École de la GRH » en 2008 et 2009, les cursus « responsable formation » et « conseiller mobilité carrière » en 2009.

L’institut forme également des praticiens dans les domaines de l’économie, de l’audit et du contrôle. Sollicité par le Contrôle général économique et financier, l’IGPDE a mis en place en 2008 une formation de haut niveau à l’audit comptable et financier. Ce cycle, a accueilli 13 participants qui ont pu bénéficier de l’expérience d’intervenants qui leur ont fourni non seulement les connaissances théoriques nécessaires, mais leur ont également permis de travailler sur des cas pratiques.

Fort des évaluations très positives recueillies, l’IGPDE a décidé de la pérenniser cette formation en la proposant aux organismes d’audit et de contrôle des trois fonctions publiques.

La réforme de l’État et l’optimisation de l’action publique imposent plus que jamais de professionnaliser les agents sur la performance budgétaire, comptable et financière ou encore la performance de l’achat public.

Pour cela, l’institut a mis en place des cursus métiers dans ces différents domaines.

Les ateliers du contrôle de gestion ont, en outre, permis aux contrôleurs de gestion d’acquérir des concepts méthodologiques et des outils pratiques indispensables à l’exercice du contrôle de gestion.

Les activités de recherche et la tenue de séminaires et colloques

Diversifier les cultures

Professionnaliser les compétences managériales des cadres

Au sein de l’IGPDE, le département « Université des cadres et formations au management » (UNICAM) conçoit, met en œuvre et évalue l’ensemble des formations au management destinés aux cadres des ministères économique et financier. Ces cadres peuvent ainsi professionnaliser leurs compétences managériales tout en mutualisant leurs expériences.

UNICAM propose des formations opérationnelles et adaptées aux différents niveaux d’encadrement, du cadre dirigeant au manager de proximité.

Son ambition est de fournir des outils de réflexion et de méthode pour conduire le changement, pour gérer les personnes et les organisations, pour mieux comprendre les relations sociales et les enjeux de la communication. Il s’agit également d’offrir un lieu de partage d’expériences sur les pratiques professionnelles et d’échanges favorisant le développement d’une culture inter-directionnelle commune aux ministères.

Les méthodes pédagogiques alternent apports théoriques et pratiques. Elles sont innovantes et variées : séquences théâtrales et musicales, études de cas, mises en situations, jeux de rôle…

Cycle ministériel de formation initiale

Dès leur succès aux concours externe ou interne, le CMFI permet aux nouveaux cadres des ministères économique et financier de mieux appréhender leur environnement professionnel. Ce cycle vise également à illustrer les complémentarités et les synergies des politiques menées et à fournir une méthodologie pour l’exercice des futures fonctions de cadre.

Chaque année, il réunit dans les 6 écoles financières des ministères et l’IGPDE une promotion d’environ 1 500 cadres. Leur répartition permet d’assurer un brassage entre les différentes origines et les futures affectations. La durée de ce cycle est de trois semaines. Sont présentées les missions confiées aux ministères économique et financier, leur environnement et leurs partenaires. Sont également fournis des éléments de méthode pour l’exercice du métier par une présentation des règles de la fonction publique, des pratiques professionnelles et des techniques managériales.

Cycle des cadres supérieurs et cadres dirigeants

L’Université des cadres (UNICA) s’adresse aux cadres supérieurs ou dirigeants nouvellement nommés à ces fonctions. Ces cycles annuels et inter-directionnels visent à professionnaliser les compétences managériales des cadres. Au-delà, il s’agit également de favoriser le développement d’un effet de réseau et d’une culture commune.

Le cycle des cadres supérieurs réunit une promotion annuelle d’environ 130 managers opérationnels : chefs de bureau ou adjoints en administration centrale, n°2 et n°3 en services déconcentrés. La formation de 11 jours comprend 4 séminaires dont un en résidentiel et 2 stages d’approfondissement. Chaque séminaire est organisé autour d’un thème : regard décalé sur le management et conduite du changement, communication et management, relations sociales et souffrance au travail.

Le cycle des cadres dirigeants réunit une promotion annuelle d’environ 35 managers stratégiques : chefs de service, sous-directeurs en administration centrale et n°1 en services déconcentrés. Ce programme vise à offrir une ouverture sur l’extérieur en faisant intervenir des personnalités de la sphère privée ou publique, nationale ou internationale. Ce cycle contribue également à mutualiser les bonnes pratiques entre administrations grâce à l’organisation de séminaires dans des capitales européennes Il se déroule en 3 séminaires thématiques de 2 jours. Deux sont organisés en résidentiel, dont un dans une capitale européenne.

Stages catalogue et spécifiques

Ils sont destinés à permettre à l’ensemble des personnels en situation d’encadrement d’acquérir ou de perfectionner les concepts et les pratiques managériales. Les formations sont organisées autour de quatre grands ensembles axés sur le management des personnes, sur la conduite du changement, sur les relations sociales et sur la communication.

L’offre se décline en une vingtaine de stages inscrits au catalogue de l’IGPDE avec un public inter-directionnel.

En outre, afin de répondre aux besoins particuliers exprimés par une direction, des stages spécifiques sont élaborés, le public étant alors homogène et directionnel.

Parmi nos clients : la Direction du budget, l’Inspection générale des finances, la Direction des affaires juridiques, la Direction générale du Trésor, la Douane, l’INSEE, la DGCCRF, la Direction des personnels et de l’adaptation de l’environnement professionnel, la Cour des comptes …

Échanges entre fonction publique et secteur privé

Les participants aux séminaires et colloques proposés par l’IGPDE travaillent ensemble sur les processus de l’action publique en matière économique, financière et industrielle.

Les participants aux séminaires et colloques proposés par l’IGPDE cherchent notamment à mieux comprendre les enjeux et les processus de l’action publique en matière économique, financière et industrielle. Depuis maintenant sept ans, le Cycle des hautes études pour le développement économique(CHEDE) permet ainsi à des cadres dirigeants des secteurs privé et public, des élus nationaux et locaux, des représentants des professions libérales, des syndicalistes, des chercheurs et des acteurs de la société civile d’échanger et débattre sur les grands enjeux du développement économique. A l’occasion des séminaires organisés à Paris, mais aussi en province, à Marseille et Clermont-Ferrand en 2009, et à l’étranger, le Maroc toujours en 2009, les participants rencontrent des responsables politiques, des acteurs publics, des universitaires et des chefs d’entreprise ; ils visitent des sites de production ou bien encore des grands établissements de recherche ou d’autres lieux à l’accès restreint comme le marché d’intérêt national de Rungis, etc.… A chaque fois, c’est l’occasion de dialogues enrichissants comme ce fut le cas avec Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien premier ministre, venu clôturer la session 2009 du Cycle. Chaque année, le CHEDE inscrit ses travaux au cœur de l’actualité économique. Les auditeurs auront ainsi réfléchi en 2009 sur les leviers de la croissance économique de demain. En 2010, ils vont s’intéresser à la stratégie industrielle de la France.

Diffusion d’une culture économique

Par ailleurs, l’IGPDE participe à la diffusion des connaissances et assure ainsi aux décideurs publics une information de qualité sur les expériences étrangères.

L’institut veille également à offrir aux acteurs publics des occasions de rencontre avec les praticiens étrangers sur les sujets touchant à la modernisation de l’État.

Deux cycles témoignent des efforts entrepris par l’IGPDE pour favoriser la diffusion d’une culture économique en rapport avec les grandes questions économiques et pour contribuer à une meilleure connaissance des préoccupations des petites et moyennes entreprises.

  • Les Rencontres économiques, destinées aux acteurs impliqués dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques, ont confirmé leur succès avec une fréquentation moyenne de 63 participants pour les 8 séances annuelles. Elles témoignent du souci permanent de l’IGPDE à traiter des grands thèmes d’économie liés à l’actualité. Ainsi, au dernier semestre 2008, l’institut a organisé une conférence exceptionnelle consacrée à la crise économique et financière mondiale.
  • Les Regards croisés sur l’entreprise permettent de mieux comprendre le fonctionnement des PME grâce à des séminaires tout au long de l’année. Organisés en partenariat avec la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS), les Regards croisés sur l’entreprise constituent un point de rencontre entre la recherche appliquée, l’analyse universitaire et les approches opérationnelles. Leur objectif est de contribuer à une meilleure efficacité de l’action publique en faveur des PME. Afin d’accompagner et de consolider le succès des Regards croisés, il a été décidé de constituer un véritable comité de pilotage qui, outre la DGCIS, associe organismes financiers et Universités.

Éclairer la décision et l’action publique

L’histoire économique et la veille internationale en gestion publique

L'IGPDE favorise la recherche historique dans les domaines économique et financier. Des séminaires, des colloques et des journées d’études sont organisés afin de promouvoir la connaissance de l’histoire économique et financière.

L'IGPDE organise chaque année, avec l’OCDE, les Rencontres internationales de la gestion publique qui permettent de favoriser les échanges touchant à la modernisation du service public. Le principe de ces rencontres, ouvertes à l’ensemble de la fonction publique française, est de permettre aux participants de découvrir et de comprendre "comment font les autres" en matière de gestion publique afin d’instaurer un véritable dialogue entre les praticiens français et leurs homologues étrangers. Ces rencontres réunissent chaque année environ 200 auditeurs, principalement des cadres de l’administration française.

Pour leur 9e édition, ces rencontres se tiendront les 7 et 8 juin 2010 au Centre Pierre Mendès France à Bercy. Elles auront pour thème « La diversité, un atout pour le service public » et se feront en partenariat avec la haute Autorité française de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité (HALDE).

Les publications

Le catalogue de l’IGPDE compte 150 titres dans la collection Histoire économique et financière de la France.

L'IGPDE assure la veille internationale dans tous les domaines de la gestion publique et diffusent des savoirs via plusieurs publications accessibles en ligne.

  • Perspective Gestions Publiques : cette revue trimestrielle présente en 8 pages sur un thème chaque fois différent les expériences étrangères qui correspondent le mieux aux chantiers ouverts par la modernisation de l’État en France. Le dernier numéro traite du vieillissement et de l’attractivité des fonctions publiques.

Deux autres revues d’actualité méritent d’être citées :

  • Veille internationale en brèves : mensuellement 15 à 18 brèves font en 3 pages le tour de l'actualité internationale en gestion publique
  • Notes Réactives qui informent les décideurs publics d’un événement important de l’actualité internationale de la gestion publique.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Institut de la gestion publique et du développement économique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Developpement economique — Développement économique et social La reconversion économique de Dubaï constitue un exemple d usage de la rente pétrolière : conscients de l avènement du pic pétrolier, les gestionnaires de l émirat utilisent ces crédits pour organiser une… …   Wikipédia en Français

  • Développement Économique — et social La reconversion économique de Dubaï constitue un exemple d usage de la rente pétrolière : conscients de l avènement du pic pétrolier, les gestionnaires de l émirat utilisent ces crédits pour organiser une reconversion depuis une… …   Wikipédia en Français

  • Développement économique — et social La reconversion économique de Dubaï constitue un exemple d usage de la rente pétrolière : conscients de l avènement du pic pétrolier, les gestionnaires de l émirat utilisent ces crédits pour organiser une reconversion depuis une… …   Wikipédia en Français

  • Institut européen d'administration publique — Institut Européen d’Administration Publique Informations Fondation 1981 Fondateur Conseil européen de Maastricht Type Institut européen indépendant Régime linguistique anglais et français Localisat …   Wikipédia en Français

  • Développement économique et social — La reconversion économique de Dubaï constitue un exemple d usage de la rente pétrolière : conscients de l avènement du pic pétrolier, les gestionnaires de l émirat utilisent ces crédits pour organiser une reconversion depuis une économie… …   Wikipédia en Français

  • Institut Régional D'administration — Les Instituts régionaux d administration (IRA) sont des établissements publics français rattachés au Premier ministre et placés sous la tutelle du Ministère de la Fonction publique. Créés entre 1970 et 1979, les cinq IRA (situés à Bastia, Lille,… …   Wikipédia en Français

  • Institut regional d'administration — Institut régional d administration Les Instituts régionaux d administration (IRA) sont des établissements publics français rattachés au Premier ministre et placés sous la tutelle du Ministère de la Fonction publique. Créés entre 1970 et 1979, les …   Wikipédia en Français

  • Institut régional d'administration — Instituts régionaux d administration Informations Fondation 1970 1979 Type Établissement public à caractère administratif Régime linguistique français Budget 41,3 millions d euros par an (2008) …   Wikipédia en Français

  • Institut national de statistique et d'économie appliquée — Informations Fondation 1961 Type Grande école École d ingénieurs publique Régime linguistique …   Wikipédia en Français

  • Developpement durable — Développement durable Schéma du développement durable : à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ». Le développement durable (ou développement soutenable, anglicisme tiré de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.