Internationalisme médical cubain


Internationalisme médical cubain

L'internationalisme médical cubain est la politique cubaine initiée après la révolution cubaine de 1959 consistant d'une part à envoyer du personnel médical à l'étranger, principalement en Amérique latine, en Afrique et plus récemment en Océanie[1] et d'autre part à accueillir des étudiants en médecine et des patients à Cuba. En 2007, « 42000 travailleurs cubains travaillent en tant que coopérants dans 103 pays différents, parmi ceux-ci 30000 travaillent dans le domaine de la médecine dont 19000 praticiens ». Cuba fournit plus de personnel médical aux pays du tiers-monde que tous les pays du G8 réunis, néanmoins cette comparaison ne prend pas en compte l'aide au développement du G8 consistant à développer les soins au niveau mondial. Les missions cubaines ont eu des effets positifs substantiels auprès des populations locales ayant accès à leurs soins.

Sommaire

Missions à l'étranger

En 2007, il a été calculé dans le cadre d'une étude sur l'internationalisme cubain que « Depuis le début des années 1960, 28422 personne travaillant dans le secteur de la médecine ont travaillé dans 37 pays d'Amérique latine, 31181 dans 33 pays africains et 7986 dans 24 pays asiatiques. Pendant quatre décennies, Cuba a envoyé 67000 professionnels de la médecine dans le cadre de programmes de coopération, généralement pour une période d'au mains deux ans dans 94 pays... une moyenne de 3350 professionnels travaillant à l'étranger chaque année entre 1960 et 2000 ».

Anticolonialisme

Ce programme débute en 1963, il s'agit alors de l'un des axes de la politique étrangère de Cuba en faveur des luttes anticolonialistes. La première action des Cubains consiste à envoyer un petit groupe de médecins en Algérie, pays qui est en déficit de personnel médical suite au retrait des médecins français après la guerre d'Algérie[2]. Des soldats et des enfants blessés sont aussi transférés à Cuba afin d'être traités lors de cette opération. À cette époque, le pays connait lui-même une pénurie de médecins, en effet la moitié des 6000 médecins cubains ont fui suite à la révolution. Entre 1966 et 1974, les docteurs cubains travaillent côte à côte avec le contingent de soldats envoyé appuyer les forces indépendantistes de Guinée-Bissau ans leur combat contre la puissance coloniale portugaise. L'opération de plus grande envergure initiée à cette époque par Cuba s'effectue en Angola, après deux ans de présence en 1977, les seize provinces du pays à l'exception d'une seule comptent du personnel cubain[3]. À partir de 1979, date à laquelle les sandinistes prennent le pouvoir, les efforts de Cuba se tournent vers ce pays avec lequel ils développent une relation solide[4].

Notes et références

  1. "Cuban Physicians to Aid 81 Nations", Prensa Latina, 29 mars 2008
  2. (en)Monthly Review, Janvier 2009, The Cuban Revolutionary Doctor: The Ultimate Weapon of Solidarity
  3. (en)Cohen, Sylvester, 1994 “Cuba and the liberation of Southern Africa.” Monthly Review 46 (Septembre): 17–25.
  4. Schwab, T., Sims, H.D. (1985), "Cuba and Nicaragua: a key regional relationship, 1979-1984." Cuban Studies 15 (2), pp. 73-81

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Internationalisme médical cubain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Projet:Médecine/Index — Articles 0 9 1,2 dibromo 3 chloropropane · 112 (numéro d urgence européen) · 1935 en santé et médecine · 1941 en santé et médecine · 1er régiment médical · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 2005 en santé et médecine · 2006 en… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.