Louis Aloÿs de Hohenlohe-Waldenbourg-Bartenstein


Louis Aloÿs de Hohenlohe-Waldenbourg-Bartenstein

Ludwig Aloysius Joachim, prince de Hohenlohe-Waldenburg-Bartenstein, né le 18 aout 1765 à Bartenstein (Allemagne) et mort à Lunéville le 30 mai 1829, est un général autrichien, puis un maréchal et pair de France franco-allemand.

Sommaire

Biographie

En 1784, il entre au service du Palatinat qu’il quitte en 1792 pour prendre le commandement d’un régiment levé par son père au service des princes émigrés de France. Dans l’armée des émigrés, il se distingue particulièrement sous Condé dans les campagnes de 1792-1793, notamment en défense devant Wissembourg en France.

Puis il entre au service des Pays-Bas quand, encerclé par l’armée du général Pichegru, il dirige une retraite magistrale vers l’île de Bommelerwaard. De 1797 à 1799, il sert comme colonel dans les campagnes autrichiennes. En 1799 il est nommé général-major par l’archiduc Charles.

Puis, après avoir obtenu le grade de lieutenant-général, l’Empereur souhaite le rencontrer pour lui confier la charge des deux Galicie. Napoléon Ier lui offre de lui rendre sa principauté à condition qu’il intègre la Confédération du Rhin, mais il refuse et entre au service du royaume de Wurtemberg (Allemagne).

Après la chute de Napoléon Ier en 1814, il entre au service de la France des Bourbons, et en 1815, il prend le commandement d’un régiment levé par lui-même (le régiment de Hohenlohe, l’un des régiments dont est issue la Légion étrangère). Il est naturalisé français en 1823 et son régiment tient sa place dans la campagne d’Espagne. En 1827, il est fait maréchal et pair de France.

Décorations

Armoiries

Figure Blasonnement
Blason Conrad VI de Hohenlohe-Brauneck (selon Gelre).svg Armes des Hohenlohe

D'argent, à deux léopards couards de sable.[2]


Orn ext maréchal-prince SERG OSE.svg
Hohenlohe-Bartenstein.PNG
Armes du prince de Hohenlohe (Waldenburg) Bartenstein (en)

Parti d'un trait, coupé de deux autres qui font six quartiers: au 1, d'or, à l'aigle éployee de sable ; au 2, d'azur à trois fleurs de lys d'argent ; au 3, d'argent, à deux léopards de sable, l'un sur l'autre; au 4, coupé, a : de sable au lion léopardé d'or, couronné du même; b : losangé de sable et d'or ; au 5, d'azur à cinq têtes de massue d'argent, 3 et 2 ; au 6, coupé emmenché de gueules sur argent. À la champagne de gueules, sur le tout. Sur le tout du tout un écusson de gueules, à la champagne d'argent, timbré d'un bonnet de gueules retroussé d'hermine. [3]

Notes et références

  1. Notice no LH/1305/72, sur la base Léonore, ministère de la Culture
  2. Armorial de J.B. RIETSTAP - et ses Compléments
  3. François Velde, « Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) », Lay Peers sur www.heraldica.org, 27 septembre 2005. Consulté le 18 juin 2011

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis Aloÿs de Hohenlohe-Waldenbourg-Bartenstein de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hohenlohe — Armes des Hohenlohe (XVe siècle) La maison Hohenlohe est une famille de la haute noblesse germanique d origine franque, dont les membres ont le titre de prince (Fürst). les Hohenlohe étaient d abord seigneurs d un comté et ses deux branches ont… …   Wikipédia en Français

  • Bartenstein — 49° 21′ 20″ N 9° 53′ 20″ E / 49.3556, 9.88889 …   Wikipédia en Français

  • Château de Bartenstein —  Château de Bartenstein sur …   Wikipédia en Français

  • Armorial des maréchaux de France — Article principal : Maréchal de France. Cette page recense, par règne ou mandat politique, les personnalités élevées à la dignité de maréchal de France, grand office de la couronne de France, leur portrait et leurs armoiries. Sommaire 1 Les… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.