Maison forte de Cursinges


Maison forte de Cursinges
Maison forte de Cursinges
Image illustrative de l'article Maison forte de Cursinges
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Début construction XIIe siècle
Destination actuelle Ruinée
Protection  Inscrit MH (1990)
Coordonnées 46° 17′ 46″ N 6° 27′ 19″ E / 46.29611, 6.4552846° 17′ 46″ Nord
       6° 27′ 19″ Est
/ 46.29611, 6.45528
  [1]
Pays Drapeau de France France
Région historique Chablais
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Commune française Draillant

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison forte de Cursinges

La Maison forte de Cursinges est une maison forte du XIVe siècle, situé au hameau éponyme, sur la commune de Draillant, dans le département de Haute-Savoie.

Sommaire

Situation

En contrebas du hameau, à 1 km au Sud, sur une butte. Elle surveillait le passage du col des Moises.

Histoire

En 1364, dans la cour de la maison forte a lieu l'acte d'inféodation de celle-ci : « dans la maison de Jehan Sermon dans la cour[2] ».

Le 23 septembre 1389, dans un texte, Pierre de Chatillion reconnait la détenir ; « Reconnoisaance passée par Noble Pierre de Chatillion, es mains d'Emery Pellissier, notaire, pour, et au nom de Pierre, Comte de Génevois, pour raison de la maison forte de Cursinges, biens et servis en dépendants, detenus par les particuliers y nommés, lesquels, le dit de Chatillion vient du fief et sous l'hommage du dit comte du Génevois ».

La maison forte est au XIVe siècle entre les mains de la famille de Rovorée. On trouve Aimé-Gaspard de Rovorée, seigneur de Cursinge, Cervens, la Grangette, etc.[3], lors d'un tournoi à Genève en 1498.

En 1568 elle est aux mains de la famille des Genève-Lullin, et sera vendue plus tard à Jean-Noyel de Bellegarde.

En 1589, elle est incendiée et en partie démolie.

Cursinges avec Cervens, ainsi que la tour forte de Draillant et diverses terres furent érigés en marquisat en 1693, au profit de Janus de Bellegarde.

Elle est inscrite en 1990, au titre des Monuments historiques[4].

Description

Elle se présentait sous la forme d'une enceinte quadrangulaire fossoyée de 30 m de côté avec à chaque angle une tour ronde. Les courtines crénelées, d'une épaisseur de 1,20 m, reliaient deux corps de logis, avec une grande et une petite tour carrées et renfermaient deux cours. Deux pont-levis permettaient d'enjamber les fossés inondés par une dérivation du Redon.

Les crues successives finir de la ruiné, une tour s'abattit et les fossés se comblèrent.

Aujourd'hui, l'on peut encore voir sous la végétation des restes de grands pans de murs ruinés marquant encore l'emplacement de la maison forte de Cursinges.

Notes et références

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail
  2. Élisabeth Sirot 2007, p. 87
  3. Il portait: « De gueules, à une bande d'argent. »
  4. Château de Cursinges, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.

Voir aussi

Bibliographie

  • Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe, Editions Picard, 2007 (ISBN 9782708407701) 
  • Michel Germain, Jean-Louis Hebrard, Gilbert Jond, Dictionnaire des communes de Haute-Savoie, Horvath, 1996 (ISBN 9782717109337), p. 434 
  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du moyen âge en France, Editions Publitotal, 1987 (ISBN 2865350703), p. 428 

Articles connexes

Liens externes

  • ...



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maison forte de Cursinges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste des monuments historiques de la Haute-Savoie — Cet article recense les monuments historiques de la Haute Savoie, en France. Sommaire 1 Généralités 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Liste des châteaux de Rhône-Alpes — Légende Symbole Signification Ruine Château fort …   Wikipédia en Français

  • Liste de châteaux alpins — Il fut construit au sein des Alpes de nombreux châteaux ainsi que des forteresses et des maisons fortes en raison de l emplacement géographique stratégique que constitue les massifs alpins, carrefour naturelle de toute l Europe. Sommaire :… …   Wikipédia en Français

  • Perrignier — 46° 18′ 18″ N 6° 26′ 27″ E / 46.305, 6.44083333333 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.