Modélisation des turbulences


Modélisation des turbulences

La modélisation de la turbulence (et non "des turbulences") est une branche de la dynamique des fluides consistant, pour la simulation numérique des écoulements turbulents, à représenter l'influence de la turbulence sur l'écoulement moyen (approches statistiques) ou des échelles non-résolues sur les échelles résolues (approches filtrées). En effet, même si l'écoulement d'un fluide (newtonien) est régi par des équations connues, les Équations de Navier-Stokes, dans l'approximation des milieux continus, ces équations n'ont pas de solution analytique, sauf cas très particuliers, et leur résolution numérique (simulation directe) est à l'heure actuelle limitée à certaines configurations académiques, la puissance des ordinateurs étant très insuffisante, et le restera pour encore de nombreuses décennies.

Joseph Boussinesq est le premier à avoir proposé un modèle de turbulence, en 1877. Il a introduit le concept de Viscosité turbulente. En 1945, Ludwig Prandtl introduisit le concept de longueur de mélange, permettant de relier la viscosité turbulente aux gradients de vitesse moyenne, qui s'exprime, dans le cas simplifié d'un écoulement dit de couche mince, par:

\nu_t = l^2 \left|\frac{\partial U}{\partial y}\right|
où:
\frac{\partial U}{\partial y} est le cisaillement moyen, c'est-à-dire la dérivée (dans la direction normale à l'écoulement) de la vitesse moyenne ;
l est la longueur de mélange.

Par exemple, pour un écoulement le long d'une paroi (couche limite), la longueur de mélange et la viscosité turbulente varient avec la distance à la paroi.

De nombreux modèles, beaucoup plus complexes, ont été proposés depuis (à compléter). Ils sont la base de la mécanique des fluides numérique (MFN, ou CFD pour Computational Fluid Dynamics) largement utilisée aujourd'hui en ingénierie[1].


Joseph Smagorinsky (1964) généralisa le concept de viscosité turbulente à l'approche filtrée de la turbulente, la simulation des grandes échelles (SGE, ou LES pour Large Eddy Simulation), pour représenter l'influence des échelles turbulentes non-résolues (échelles de sous-filtre ou de sous-maille) sur les échelles résolues. Il s'agit alors d'une viscosité de sous-maille, écrite sous la forme :

\nu_t= (C_s \Delta_c)^2 \sqrt{2 \bar S_{ij} \bar S_{ij}}

La simulation des grandes échelles repose en général (mais pas toujours) sur les équations de Navier-Stokes filtrées spatialement[2],[3], [4].


Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Modélisation des turbulences de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Modélisation de la dispersion atmosphérique — La modélisation de la dispersion atmosphérique est un moyen de produire une simulation de la dispersion de panaches de pollution dans un contexte et une temporalité donnée. Sur un même site, un polluant émis sous un plafond d inversion… …   Wikipédia en Français

  • Théorie des profils minces — La théorie des profils minces est une théorie permettant le calcul de la portance suivant l incidence. Sommaire 1 Théorie des profils minces 2 Calcul 2.1 Profil 2.2 Corde moyenne …   Wikipédia en Français

  • Formation des structures — La formation des structures est le processus primordial de genèse des structures observables dans le ciel actuel à partir d un état dense, chaud et surtout quasiment uniforme[1]. Comprendre ce passage de l homogène et uniforme à une grande… …   Wikipédia en Français

  • Impact environnemental des transports routiers — À Shanghai, le smog est presque quotidien, et la voiture en est une des principales causes …   Wikipédia en Français

  • Effort sur une voile — Exemple d effort du vent sur différents types de voile de voiliers classiques lors d une régate à Cannes en 2006. Le principe d une voile est de récupérer l énergie du vent et de la transmettre au bateau. L effet propulsif est réparti sur toute… …   Wikipédia en Français

  • Turbulence — Pour les articles homonymes, voir Turbulence (homonymie). Tourbillon et turbulences dans une rivière …   Wikipédia en Français

  • École centrale de Lille — Nom original 1854 1871: École des arts industriels et des mines 1872 1991: Institut industriel du Nord Informations Fondation …   Wikipédia en Français

  • Joseph Boussinesq — Naissance 13 mars 1842 Saint André de Sangonis (France) Décès 19 février 1929 Paris (France) Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Écoulement laminaire — Pour les articles homonymes, voir écoulement. Exemple d un écoulement laminaire entraîné par un petit nombre de Reynolds : le glacier d Aletsch. Dans un écouleme …   Wikipédia en Français

  • Éolienne — Pour les articles homonymes, voir Éolienne (homonymie). Une éolienne est un dispositif qui transforme l énergie cinétique du vent en énergie mécanique puis, éventuellement, en énergie électrique. Les éoliennes produisant de l électricité sont… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.