Tumbaga


Tumbaga
Un pectoral en tumbaga, de la culture Quimbaya (en); 300–1600 ap. J.-C..

Le tumbaga est le nom donné par les conquistadors espagnols à un alliage d'or et de cuivre qu'ils trouvèrent largement utilisé par les civilisations précolombiennes de Mésoamérique et d'Amérique du Sud.

Sommaire

Composition et propriétés

Le tumbaga est un alliage composé principalement d'or et de cuivre. Il a un point de fusion significativement plus bas que celui de l'or ou du cuivre seuls. Il est plus dur que le cuivre, mais conserve une certaine ductilité après avoir été refroidi.

Le tumbaga peut être traité avec un simple acide, tel l'acide citrique, pour dissoudre le cuivre se trouvant à la surface. On obtient alors une mince couche d'or quasiment pur recouvrant la masse d'alliage or-cuivre. Ce procédé est appelé dorure par déplétion.

Usages et fonctions

Le tumbaga était largement utilisé par les cultures précolombiennes d'Amérique centrale pour fabriquer des objets religieux. Comme la plupart des alliages d'or, le tumbaga est versatile et pouvait être moulé, sculpté, martelé, doré, soudé, plaqué, forgé, trempé, poli, gravé ou incrusté.

La proportion d'or et de cuivre dans les artéfacts pouvait varier considérablement; des pièces ont été trouvées avec un taux d'or de 97% tandis que d'autres contenaient 97% de cuivre. Certains objets en tumbaga découverts étaient composés d'autres métaux en plus de l'or et du cuivre, jusqu'à 18% de la masse totale de tumbaga.

Les objets en tumbaga étaient souvent fabriqués en recourant à la technique du moulage à la cire, l'alliage utilisé était un mélange de cuivre (80%), d'argent (15%) et d'or (5%). Les concentrations varient d'objet en objet. Une fois l'objet sorti du moule, il était brûlé, ce qui avait pour effet d'oxyder le cuivre à la surface, le transformant en oxyde de cuivre qui était retiré manuellement. L'objet était alors placé dans un bain oxydant contenant du chlorure de sodium (sel) et du sulfate de fer. Ce procédé permettait d'enlever l'argent présent en surface en n'y laissant que de l'or. En observation au microscope, les points vides précédemment occupés par l'argent et le cuivre sont clairement visibles.

L'épave "Tumbaga"

En 1992, environ 200 lingots de "tumbaga" d'argent furent découverts dans une épave au large de l'île de Grand Bahama. Ils étaient composés principalement d'argent, de cuivre et d'or issu d'objets fondus par les conquistadors durant les conquêtes de Cortés et avaient ete coulés en lingots pour le transport à travers l'Atlantique. Du fait que tout le métal étant parvenu en Europe a été refondu en Espagne pour reconstituer les métaux d'origine, les lingots trouvés dans l'épave sont les seuls lingots connus de ce type[1].

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article en anglais intitulé « Tumbaga » (voir la liste des auteurs)

  1. The "Tumbaga" Saga: Treasure of the Conquistadors, 2010

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tumbaga de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tumbaga — was the name given by Spaniards to a non specific alloy of gold and copper which they found in widespread use in pre Columbian Mesoamerica.Composition and propertiesTumbaga is an alloy composed mostly of gold and copper. It has a significantly… …   Wikipedia

  • Tumbaga — (auch Tumbago) ist eine Legierung mit den Hauptbestandteilen Gold und Kupfer. Der Kupferanteil kann hierbei bis zu 70 % betragen. Tumbaga hat einen niedrigeren Schmelzpunkt und eine größere Härte als Gold. Die Legierung war besonders in… …   Deutsch Wikipedia

  • tumbaga — ● tumbaga nom masculin Alliage titrant 30 % d or et 70 % de cuivre, utilisé par les civilisations précolombiennes de l aire andine …   Encyclopédie Universelle

  • tumbaga — (Del ár. tunbāk, similor). 1. f. Liga metálica muy quebradiza, compuesta de oro y de igual o menor cantidad de cobre, que se emplea en joyería. 2. Sortija hecha de esta liga. 3. Anillo de la mano …   Diccionario de la lengua española

  • Tumbaga — Pectoral quimbaya realizado en tumbaga. La tumbaga es el nombre que los españoles le dieron a una aleación de oro y cobre que fabricaban los orfebres indígenas de América. Numerosas culturas precolombinas que destacaron por su rica orfebrería,… …   Wikipedia Español

  • tumbaga — (Del malayo tambaga, cobre.) ► sustantivo femenino 1 METALURGIA Aleación muy quebradiza, compuesta de oro y cobre, que se usa en joyería. 2 INDUMENTARIA Y MODA Sortija hecha con una aleación de oro y cobre. 3 INDUMENTARIA Y MODA Anillo de la mano …   Enciclopedia Universal

  • Tumbaga — Tum|ba|ga das; s, ...ga <aus span. tumbaga »Fingerring«> goldähnliche Legierung …   Das große Fremdwörterbuch

  • tumbaga — {{#}}{{LM T38952}}{{〓}} {{[}}tumbaga{{]}} ‹tum·ba·ga› {{《}}▍ s.f.{{》}} {{<}}1{{>}} Aleación de cobre y de oro que se emplea en joyería. {{<}}2{{>}} Sortija fabricada con esta aleación. {{★}}{{\}}ETIMOLOGÍA:{{/}} Del malayo tambâga (cofre) …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • tumbaga — f Aleaciуn de cobre y cinc, que contiene entre 77 y 86% de cobre. Tambiйn llamada latуn rojo …   Diccionario de Construcción y Arquitectur

  • Tumbaga — Tum|ba|ga [span., aus malaiisch tembaga = Kupfer (vgl. Tombak) u. gleichbed. siamesisch tambac], der; s, s: eine meist etwas Silber enthaltende Gold Kupfer Leg. (ca. 60:40) aus Süd u. Mittelamerika. * * * Tumbạga   [malaiisch spanische],… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.