Boris Diaw


Boris Diaw
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diaw.
Boris Diaw Portail du basket-ball
Boris Diaw, France - Canada July 2011.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Boris Babacar Diaw-Riffiod
Nationalité Drapeau de France France
Drapeau du Sénégal Sénégal
Naissance 16 avril 1982 (1982-04-16) (29 ans)
à Cormeilles-en-Parisis
Taille 2,05 m
Poids 106 kg
Surnom 3-D, Bobo, Babac et Fa Guo Mo Shu Shi[1]
Situation en club
Club actuel Charlotte Bobcats
Numéro 32
Poste Ailier, Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1995-1997
1997-1998
1998-2000
US Talence
JSA Bordeaux
Centre fédéral
Draft NBA
Année 2003
Position 21e
Franchise Atlanta Hawks
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Atlanta Hawks
Atlanta Hawks
Phoenix Suns
Phoenix Suns
Phoenix Suns
Phoenix Suns
Charlotte Bobcats
Charlotte Bobcats
Charlotte Bobcats
JSA Bordeaux
4,3
7,4
7,0
4,5
4,8
13,3
9,7
8,8
8,3
15,1
11,3
11,7
-
Sélection en équipe nationale **
2002-2011 Drapeau : France France (143 sél.) 1 277

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Boris Diaw-Riffiod (né 16 avril 1982 à Cormeilles-en-Parisis) est un joueur de basket-ball français évoluant aux Charlotte Bobcats dans le championnat de basket-ball américain, la NBA.

Il présente la particularité de pouvoir évoluer à chacun des cinq postes du basketball, fait rare dans le basketball professionnel[2], d'où le surnom de 3D.

Sommaire

Biographie

Boris Diaw appartient à une « famille basket ». Sa mère, Élisabeth Riffiod, est considérée comme l'une des meilleures pivots de l'histoire du basket-ball féminin français. Son père, Issa Diaw, d'origine sénégalaise, pratiquait le saut en hauteur durant ses études. Son frère aîné Martin joue en deuxième division en France (Pro B) et a joué en université aux États-Unis. Son demi-frère Paco, né le 12 avril 1985 à Dakar, Sénégal, est membre de l'équipe de l'institut de technologie de Géorgie.

Adolescent, il se fait repérer avec les JSA Bordeaux, avant d'intégrer le Centre fédéral de basket-ball, à Paris, en 1998.

Carrière en Pro A

Il rejoint en 2001 le championnat de France Pro A à Pau-Orthez. Il y découvre le basket professionnel, en remportant dès sa première année un titre de champion de France. Il est nommé débutant de l'année, et remporte même le concours de dunks au All-Star Game.

Il dispute trois saisons avec Pau-Orthez en Pro A et en Euroligue, révélant son jeu complet, ses capacités athlétiques et son altruisme. Toutefois, les observateurs constatent une certaine timidité offensive, au regard de son potentiel. Il gagne néanmoins deux titres de champion de France et deux Coupes de France, en compagnie de ses compères, les frères Mickaël et Florent Piétrus. En 2003, il est élu meilleur joueur français de Pro A.

Carrière en NBA

Hawks d'Atlanta

Boris Diaw est sélectionné au premier tour de la draft en 21e position par les Atlanta Hawks. Lors de sa première saison en NBA, il choisit de prendre le numéro 32 car son numéro fétiche, le 13, est pris par Glenn Robinson, finalement transféré pendant l'intersaison.

Sa première saison n'est pas flamboyante, avec une moyenne de 4,5 points, 4,5 rebonds (deuxième rebondeur de l'équipe), 2,4 passes décisives. Il est titularisé 37 fois dans le 5 de départ en 76 matchs, dans une très faible équipe d'Atlanta. Diaw est apprécié pour sa polyvalence (il peut jouer arrière, ailier et même pivot) et ses qualités défensives. En revanche, on lui reproche d'être trop altruiste et de ne pas tirer assez.

Durant sa seconde saison, le changement d'entraîneur, et l'arrivée de nouveaux rookies évoluant aux mêmes postes que Boris Diaw (Josh Childress et Josh Smith) lui posent problème : il ne joue pratiquement plus pendant 2 mois, vers la fin de l'année 2004. Suite à des transferts et blessures, il parvient toutefois à réintégrer petit à petit la rotation. Dans l'ensemble, sur cette deuxième saison NBA, son temps de jeu moyen a diminué (18 minutes contre 25 la saison précédente) ; s'il a légèrement augmenté sa contribution offensive (4,8 points par match, +0,3 par rapport à sa première saison), ses moyennes aux rebonds, contres et interceptions ont sensiblement baissé.

Suns de Phoenix

Diaw est finalement échangé pendant l'été 2005 aux Phoenix Suns, en échange de Joe Johnson et de deux futurs premiers tours de draft. Le choix du manager des Suns Mike D'Antoni s'avère judicieux. En effet, sous sa houlette, Diaw améliore ses statistiques : 13,5 points à 52% d'adresse, 6,9 rebonds et 6 passes décisives par match après 76 rencontres. Il a surtout réussi à faire sa place dans le cinq de départ d'une des franchises candidates au titre NBA, après deux saisons très décevantes dans l'une des moins bonnes équipes de la ligue.

Il a démontré tout particulièrement ses progrès le 26 décembre 2005 lors d'une rencontre de NBA contre les Timberwolves de Minnesota pendant laquelle il marque 31 points (11 sur 16 à deux points et 9 sur 9 aux lancers francs). Dans un autre match, le 17 novembre, il lui a manqué un rebond pour être le premier français à réaliser un triple-double en NBA avec 9 rebonds, 11 passes décisives et 11 points. Ce n'est que partie remise, car il réalise cette performance le 31 janvier 2006 face aux Philadelphia Sixers à Philadelphie (victoire des Suns 123-99) : il marque 14 points et enregistre 13 passe décisives et 11 rebonds, ainsi qu'un contre et aucune perte de balle en 39 minutes. Il inscrit quatre triple double au total au cours de cette même saison : 24 points, 10 rebonds et 10 passes le 5 mars 2006 (victoire de Phoenix face aux Dallas Mavericks 115-107), 11 points, 11 rebonds et 16 passes (record personnel ce jour-là) (défaite de Phoenix face aux Golden State Warriors 102-110), 11 points, 10 rebonds et 12 passes (deuxième triple double consécutif (défaite des Phoenix Suns face aux Los Angeles Lakers 109-89). Il est finalement récompensé de ses progrès lors de la fin de saison 2006 en recevant le trophée de NBA Most Improved Player (joueur ayant le plus progressé).

Le 25 mai 2006, il réalise son meilleur total de points en NBA en inscrivant 34 points lors du premier match de la finale de la conférence Ouest contre les Mavericks de Dallas 121-118. Il donne notamment la victoire à son équipe grâce à un panier à 2 points à une seconde de la fin du match.

Auteur de playoffs remarquables en tout point, il arrive à faire oublier l'absence d'Amare Stoudemire, troisième meilleur marqueur de la NBA la saison précédente et blessé pour la saison 2005-2006. Avant le deuxième match de la finale de Conférence Ouest, il présente des statistiques exceptionnelles pour ses premiers playoffs : 17,5 points par match ; 5,9 rebonds ; 5,8 passes décisives et surtout 53,3% de réussite au tir. Avant le match 5 de cette même finale de conférence, il est même le meilleur marqueur de la série (devant le double MVP Steve Nash et Shawn Marion, aussi prétendant au titre de MVP 2006) avec 24,8 points de moyenne à un peu plus de 50 % de réussite. Son poste de pivot par défaut (il ne mesure que 2 m 03) a finalement été une aubaine pour les Suns et lui vaut de signer un contrat de 45 millions de dollars sur 5 ans.

Pour la saison 2006-2007, Boris Diaw demeure un pilier de son équipe, bien qu'un peu barré par le retour d'Amare Stoudemire. Il se retrouve donc plutôt au second plan derrière l'armada des Suns. Ses statistiques sont en nette baisse : 8,6 points par match, 4 passes et 5,1 rebonds. S'il réalise le cinquième triple-double de sa carrière le 15 décembre 2006 (en inscrivant 21 points accompagnés de 14 rebonds et 10 passes) pour la victoire des Phoenix Suns face aux Golden State Warriors de Mickaël Piétrus 105-101, le montant élevé de son contrat (9 millions de dollars par an) au regard de ses statistiques lui vaut de plus en plus de critiques de la part des fans, mais aussi de son coach Mike D'Antoni.

Bobcats de Charlotte

Boris Diaw sous le maillot des Bobcats
Boris Diaw sous le maillot des Bobcats

Le 10 décembre 2008, il fait partie d'un échange qui l'envoie, en compagnie de Raja Bell et de Sean Singletary, aux Charlotte Bobcats, contre Jason Richardson, Jared Dudley et un futur second tour de draft[3].

En 2010, malgré son contrat restant de deux années[4], il est pressenti pour faire de nouveau partie d'un échange qui l'aurait vu rejoindre la franchise des Raptors de Toronto qui vient de voir partir son joueur majeur Chris Bosh[4]. Néanmoins, malgré cette rumeur, cet échange ne se fait pas.

Après une première saison concluante, où il tourne à plus de 15 points par match (record en carrière), sa moyenne de points de Boris se stabilise aux alentours de 11 points en moyenne.

Le 16 janvier 2010, il réussit contre les 76ers de Philadelphie son sixième triple double en NBA avec 25 points, onze rebonds et onze passes[5].

Le 27 septembre 2011, en raison du lock-out en NBA, il s'engage avec les JSA Bordeaux[6].

Carrière en équipe de France

Boris Diaw participe aux championnats d'Europe espoirs (2000 et 2002) et junior (2000, champion d'Europe). Le 23 janvier 2003, il connaît sa première sélection en équipe de France senior. Auteur de bonnes performances, il reste toujours en retrait au niveau offensif. En 2004 (qualifications) puis 2005 (Championnat d'Europe), il acquiert un nouveau statut en devenant meilleur marqueur et passeur de son équipe. Il est médaillé de bronze et désigné comme deuxième meilleur joueur du championnat (13,7 points et 3,4 passes) derrière Dirk Nowitzki.

En 2006, il est sélectionné et désigné capitaine pour le Mondial 2006 au Japon. Dans cette compétition, la France est éliminée par la Grèce en quart de finale sur le score de 73 à 56; ensuite, grâce à deux victoires sur l'Allemagne, 75 à 73, puis la Turquie, 64 à 56, la France termine à la cinquième place. Diaw, avec 11,9 points, 6,0 rebonds 2,4 passes, 4 balles perdues pour une évaluation de 11,3, déçoit légèrement par rapport à ses performances en NBA avec Phoenix. A sa décharge, il occcupe pour la première fois la responsabilité de capitaine de l'équipe de France, et doit en plus assurer la responsabilité de leader après le forfait de Tony Parker sur blessure, et son positionnement sur les postes de meneur à poste 4[7].

Pour le championnat d'Europe 2007 disputé en Espagne, il assiste à la préparation de l'équipe de France depuis le bord du terrain. Il est en effet privé de parquet pour un problème d'assurance, en cas de blessure du dos[8]. Ce problème est finalement réglé à la toute dernière minute. Cependant cet accord est passé grâce au réglement d'une prime d'assurance de 500 000 dollars, prime versée par La fédération, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), les sponsors et Boris Diaw lui-même [9]. Cette compétition est un échec pour l'équipe de France: après avoir failli remporter son quart de finale face à la Russie (75-71), futur vainqueur de la compétition, elle échoue en matchs de classement face à la Croatie (86-69) et à la Slovénie (88-74), terminant finalement à une huitième place qui la prive de Jeux olympiques de Pékin et l'oblige à disputer une phase de qualification pour le prochain championnat d'Europe.

Pour ces qualifications, il annonce d'abord sa non participation[10] puis son retour: « Les Suns m'ont donné leur accord. Notre élimination au 1er tour des play-offs NBA a changé la donne » [11]. Malgré sa volonté de rejoindre l'équipe de France, il ne peut finalement pas participer à la phase de qualification, le problème d'assurance se posant de nouveau.

Carrière de dirigeant

En juin 2010, il devient président des JSA Bordeaux, le club de ses débuts, qui vient d'être retrogadé en Nationale 1 (3e division), après une saison passée en Pro B.

Détenteur de 33% des parts du capital du club depuis octobre 2009, Diaw a pour ambition de « créer à Bordeaux une grande équipe de basket dans les années à venir »[12].

Revenus

En 2009, Boris Diaw a gagné 7,4 millions d'euros, ce qui le place au sixième rang français[13].

Palmarès

En club

Sélection nationale

Distinctions personnelles

Records et statistiques de Boris Diaw en NBA

  • 6 triple-doubles
  • record de points marqués : 31 en saison, 34 en playoffs
  • record de passes décisives : 16 en saison, 9 en playoffs
  • record de rebonds : 16 en saison, 11 en playoffs
  • moyenne en saison (2003-2006) : 7,8 points à 48,8 %, 4,8 rebonds, 3,7 passes décisives en 26,9 min
  • moyenne en playoffs (2006) : 17,5 points à 53,3 %, 5,9 rebonds, 5,8 passes décisives en 39,9 min
  • moyenne en équipe de France : 9,8 points, 5,3 rebonds, 2,5 passes décisives en 26,4 min (matches officiels)

En dehors du basket-ball

Depuis 2004, Boris Diaw[14] est le grand parrain du tournoi de La Mie Câline Basket Go.Il crée en 2010 sa propre marque de vêtements appelée UKIND, une marque éco-responsable influencée par les cultures urbaines, le sport et la nature. Une partie des fonds levés par la marque sont reversés à son association caritative Babac'ards.

Par le biais de son association Babac'Ards, Boris organise chaque année des camps de basket-ball au Sénégal et soutien des projets de développement, dont la création d'une structure pour les basketteuses de 13 à 18 ans à Dakar[15].

Avant d'autres investisseurs, il rachète l'hôtel de luxe de Pau, le Villa Navarre[15].

Sources et références

  1. Maxi Basket #289, surnom donné en Chine, signifiant le magicien français
  2. Interview sur sportweek
  3. Basket - NBA - Boris Diaw transféré à Charlotte, l'Équipe, 11 décembre 2008. Consulté le 3 août 2011
  4. a et b Diaw proche de Toronto, L'Équipe. Mis en ligne le 13 juillet 2010, consulté le 13 juillet 2010
  5. Diaw, héros malheureux sur eurosport.fr, 18 janvier 2010. Consulté le 3 août 2011
  6. « Diaw signe aux JSA Bordeaux pendant la durée du lock-out », sur opl.fr, 27 septembre 2011.
  7. Basket News numéro 307 du 7 août 2006
  8. Les Bleus sans Diaw ?
  9. L'addition sera salée pour Boris Diaw, l'humanité
  10. Boris Diaw dit non à l'Equipe de France
  11. Basket - France - ChE (H) - Diaw jouera les qualif'
  12. (fr) Boris Diaw prend la présidence des JSA Bordeaux Dépêche de Reuters
  13. Classement des 50 sportifs français les mieux rémunérés en 2009 sur sportune.fr, 13 mars 2010. Consulté le 3 août 2011
  14. Diaw parraine La Mie Câline Basket Go
  15. a et b Boris Diaw au cœur des Bleus, Paris Match. Consulté le 8 août 2011

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boris Diaw de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boris Diaw — Saltar a navegación, búsqueda Boris Diaw Datos personales Boris Babacar Diaw Riffiod …   Wikipedia Español

  • Boris Diaw — Spielerinformationen Voller Name Boris Babacar Diaw Riffiod …   Deutsch Wikipedia

  • Boris Diaw — …   Wikipedia

  • Boris Diaw-Riffiod — Boris Diaw Pour les articles homonymes, voir Diaw. Boris Diaw …   Wikipédia en Français

  • Diaw — is a family name that may refer to: Boris Diaw (born 1982), French professional basketball player Doudou Diaw (born 1975), Senegalese footballer Paco Diaw (born 1985), Senegalese basketball player This page or section lists people with the… …   Wikipedia

  • Boris (first name) — Boris (Bulgarian, Russian: Борис) is a Slavic name, probably with Bulgarian roots. [ [http://www.omda.bg/engl/history/ime Boris.htm THE TRIP OF THE NAME OF BORIS ROUND THE WORLD] ] [ [http://promacedonia.com/vz1b/vz1b 3 1.html Васил Н.… …   Wikipedia

  • Boris — est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 2 Saints chrétiens 3 Souverains 4 Personnages portant ce patronyme …   Wikipédia en Français

  • Boris (homonymie) — Boris Boris qui signifie guerrier Sommaire 1 Prénom et son origine 2 Personnalités portant ce nom ou ce prénom 3 Saint chrétien 3.1 Souverains …   Wikipédia en Français

  • Boris — Saltar a navegación, búsqueda Para la banda japonesa de heavy metal, véase Boris (banda). Boris (Ortografía búlgara moderna: Борис) es un nombre de origen búlgaro, común en Bosnia Herzegovina, Bulgaria, Croacia, República de Macedonia, Montenegro …   Wikipedia Español

  • Diaw — Boris Diaw Spielerinformationen Voller Name Boris Babacar Diaw Riffiod Geburtstag …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.