Brabham


Brabham

Brabham Racing Organisation

Logo de Brabham Racing Organisation.

Brabham Racing Organisation (plus communément appelée Brabham) est une ancienne écurie de Formule 1 britannique, en activité entre les saisons 1962 et 1992.

Sommaire

Histoire

Jack Brabham sur BT11 au GP d'Allemagne 1965
Brabham BT18
Carlos Reutemann en 1974 sur la Brabham BT44 lors de la Race of Champions à Brands Hatch
Brabham BT49D

L'écurie Brabham a été fondée par le pilote automobile Jack Brabham. Champion du monde des conducteurs en 1959 et 1960 sur une Cooper-Climax, il décide en parallèle de monter sa propre structure, baptisée MRD (pour Motor Racing Development), en collaboration avec Ron Tauranac, un ami et ingénieur australien.

Fin 1961, les prestations des Cooper allant en déclinant, Jack Brabham et Ron Tauranac décident de faire le grand saut et de lancer leur équipe dans le championnat du monde de Formule 1. Si l'appellation MRD subsiste, l'écurie est engagée sous le nom de Brabham (le journaliste suisse Gérard Crombac, fondateur du magazine Sport-Auto, ayant fait comprendre à Jack Brabham que l'appellation MRD ne sonnait pas très bien dans les pays francophones). La première Brabham de Formule 1 (répondant au nom de code BT3, « B » pour Brabham et « T » pour Tauranac) effectue ses grands débuts en championnat à l'occasion du GP d'Allemagne 1962.

Malgré des débuts laborieux, la nouvelle écurie progresse rapidement dans la hiérarchie. Signe de réussite, les Brabham sont également particulièrement prisées par les écuries privées qui apprécient le sérieux des constructions du duo australien, que ce soit en Formule 1 ou en Formule 2. La progression linéaire de l'équipe Brabham aboutit en 1966 à une performance historique: Jack Brabham est sacré champion du monde au volant d'une voiture de sa propre écurie, écurie qui remporte également le titre des constructeurs. Puis, en 1967, le pilote néo-zélandais Denny Hulme succède au palmarès à son patron et coéquipier.

À l'issue de la saison 1970, Jack Brabham décide de prendre sa retraite de pilote mais également de se retirer du monde de la course. Il cède ses parts de l'écurie à son associé Ron Tauranac, lequel au bout d'une seule saison revend l'équipe à l'homme d'affaire britannique Bernie Ecclestone.

Sous l'impulsion de Bernie Ecclestone à partir de 1972, l'équipe Brabham connait un nouveau développement, qui passe notamment par la confiance accordée au brillant jeune ingénieur sud-africain Gordon Murray. Mais malgré un partenariat avec le motoriste Alfa Romeo et la présence de pilotes aussi réputés que Carlos Reutemann ou plus tard Niki Lauda, l'écurie Brabham ne parvient qu'à glaner quelques victoires épisodiques, sans véritablement pouvoir viser le titre mondial.

Il faut attendre le début des années 1980 pour que Brabham concrétise son retour au sommet. Avec la BT49 à moteur Cosworth, nouvelle réalisation de Gordon Murray, le Brésilien Nelson Piquet devient vice-champion du monde en 1980 avant de décrocher le titre mondial en 1981. Mais l'équipe Brabham ne se repose pas sur ses lauriers: parfaitement conscient de l'évolution de la Formule 1, Bernie Ecclestone signe un partenariat avec le constructeur BMW pour la fourniture d'un moteur turbo. En 1983, sur la Brabham-BMW, Nelson Piquet devient ainsi le premier pilote de l'histoire de la Formule 1 sacrée sur une voiture à moteur turbo. Cette saison 1983 est pour l'écurie Brabham un sommet qu'elle n'atteindra plus jamais. Tandis que Bernie Ecclestone est de plus en plus accaparé par ses fonctions au sein de la FOCA puis de la FISA et se désengage progressivement de l'équipe, l'écurie Brabham et son motoriste BMW entament un lent déclin.

En 1985, Nelson Piquet signe au GP de France la toute dernière victoire de l'écurie. L'équipe Brabham connait également un drame en 1986 avec l'accident mortel du pilote italien Elio de Angelis, victime d'une rupture d'aileron lors d'une séance d'essais sur le circuit du Castellet dans le Var.

En 1988, l'écurie Brabham se retire temporairement du championnat du monde, pour faire son retour en 1989 avec un nouveau propriétaire, le suisse Joachim Luhti. Malgré quelques rares coups d'éclat, l'écurie est désormais condamnée aux fonds de grille. L'arrivée d'un nouveau propriétaire (le consortium japonais Middlebridge) début 1990 n'y change rien. Financièrement exsangue, l'équipe tente de trouver de nouveaux sponsors en faisant parler d'elle. Pour cela, elle recrute en 1992 le pilote belge Eric van de Poele mais surtout Giovanna Amati, première femme en F1 depuis Lella Lombardi en 1976. Ce sera peine perdue et Brabham met la clef sous la porte au cours de la saison 1992.

Palmarès

Quatre titres de champion du monde des pilotes en F1 :

Deux titres de champion du monde des constructeurs en F1 :

Résultats de l'écurie officielle en championnat du monde des constructeurs

Saison Ecurie Châssis Moteur Pneus Pilotes GP disputés Points inscrits Classement
1962 Brabham Racing Organisation BT3 Climax V8 Dunlop Australie Jack Brabham 3 6 7e
1963 Brabham Racing Organisation Lotus 25
BT3
BT7
Climax V8 Dunlop Australie Jack Brabham
Drapeau des États-Unis Dan Gurney
10 30 3e
1964 Brabham Racing Organisation BT7
BT11
Climax V8 Dunlop
Goodyear
Australie Jack Brabham
Drapeau des États-Unis Dan Gurney
Nouvelle-Zélande Denny Hulme
10 37 4e
1965 Brabham Racing Organisation BT7
BT11
Climax V8 Goodyear Australie Jack Brabham
Drapeau des États-Unis Dan Gurney
Italie Giancarlo Baghetti
10 36 3e
1966 Brabham Racing Organisation BT19
BT20
BT22
Repco V8
Repco V8
Climax 4 en ligne
Goodyear Australie Jack Brabham
Nouvelle-Zélande Denny Hulme
Drapeau du Royaume-Uni Chris Irwin
9 51 Champion
1967 Brabham Racing Organisation BT19
BT20
BT24
Repco V8 Goodyear Australie Jack Brabham
Nouvelle-Zélande Denny Hulme
11 69 Champion
1968 Brabham Racing Organisation BT24
BT26
Repco V8 Goodyear Australie Jack Brabham
Autriche Jochen Rindt
12 10 8e
1969 Motor Racing Developments BT26A
BT26
Ford V8 Goodyear Australie Jack Brabham
Drapeau de la Belgique Jacky Ickx
Drapeau des États-Unis Dan Gurney
11 51 2e
1970 Motor Racing Developments BT33 Ford V8 Goodyear Australie Jack Brabham 13 35 4e
1971 Motor Racing Developments BT33
BT34
Ford V8 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau de l'Afrique du Sud Dave Charlton
Australie Tim Schenken
11 5 9e
1972 Motor Racing Developments BT33
BT34
BT37
Ford V8 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Argentine Carlos Reutemann
Drapeau du Brésil Wilson Fittipaldi
12 7 9e
1973 Motor Racing Developments BT37
BT42
Ford V8 Goodyear Argentine Carlos Reutemann
Drapeau du Brésil Wilson Fittipaldi
15 22 4e
1974 Motor Racing Developments BT44 Ford V8 Goodyear Argentine Carlos Reutemann
Drapeau du Royaume-Uni Richard Robarts
Liechtenstein Rikky von Opel
Drapeau du Brésil Carlos Pace
15 35 5e
1975 Martini Racing Team BT44B Ford V8 Goodyear Argentine Carlos Reutemann
Drapeau du Brésil Carlos Pace
14 56 2e
1976 Martini Racing Team BT45 Ford V8
Alfa Romeo 12 à plat
Goodyear Argentine Carlos Reutemann
Drapeau du Brésil Carlos Pace
Drapeau de l'Allemagne Rolf Stommelen
Australie Larry Perkins
16 9 9e
1977 Martini Racing Team BT45
BT45B
Alfa Romeo 12 à plat Goodyear Drapeau du Royaume-Uni John Watson
Drapeau du Brésil Carlos Pace
Drapeau de l'Allemagne Hans Joachim Stuck
Italie Giorgio Francia
17 27 5e
1978 Parmalat Racing Team BT45C
BT46A
Alfa Romeo 12 à plat Goodyear Drapeau du Royaume-Uni John Watson
Autriche Niki Lauda
Drapeau du Brésil Nelson Piquet
16 53 3e
1979 Parmalat Racing Team BT46A
BT48
BT49
Alfa Romeo 12 à plat
Alfa Romeo V12
Ford V8
Goodyear Autriche Niki Lauda
Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Argentine Ricardo Zunino
15 7 8e
1980 Parmalat Racing Team BT49 Ford V8 Goodyear Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Argentine Ricardo Zunino
Drapeau du Mexique Hector Rebaque
14 55 3e
1981 Parmalat Racing Team BT49C Ford V8 Michelin
Goodyear
Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Drapeau du Mexique Hector Rebaque
15 61 2e
1982 Parmalat Racing Team BT49D
BT50
Ford V8
BMW 4 en ligne turbo
Goodyear Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Italie Riccardo Patrese
15 41 7e
1983 Fila Sport BT52
BT52B
BMW 4 en ligne turbo Michelin Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Italie Riccardo Patrese
15 72 3e
1984 Motor Racing Developments BT53 BMW 4 en ligne turbo Michelin Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Drapeau de l'Allemagne Manfred Winkelhock
Italie Teo Fabi
Italie Corrado Fabi
16 38 4e
1985 Motor Racing Developments BT54 BMW 4 en ligne turbo Pirelli Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Drapeau de la Suisse Marc Surer
Drapeau de la France François Hesnault
16 26 5e
1986 Motor Racing Developments BT54
BT55
BMW 4 en ligne turbo Pirelli Italie Riccardo Patrese
Drapeau du Royaume-Uni Derek Warwick
Italie Elio de Angelis
16 26 5e
1987 Motor Racing Developments BT56 BMW 4 en ligne turbo Goodyear Italie Riccardo Patrese
Italie Andrea de Cesaris
Italie Stefano Modena
16 10 8e
1989 Motor Racing Developments BT58 Judd V8 Pirelli Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle
Italie Stefano Modena
16 8 8e
1990 Motor Racing Developments BT58
BT59
Judd V8 Pirelli Australie David Brabham
Italie Stefano Modena
Drapeau de la Suisse Gregor Foitek
16 2 9e
1991 Motor Racing Developments BT59Y
BT60Y
Yamaha V12 Pirelli Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle
Drapeau du Royaume-Uni Mark Blundell
16 3 9e
1992 Motor Racing Developments BT60B Judd V10 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Damon Hill
Drapeau de la Belgique Eric van de Poele
Italie Giovanna Amati
3 0 n.c.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du sport automobile Portail du sport automobile
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail de la Formule 1 Portail de la Formule 1

Ce document provient de « Brabham Racing Organisation ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Brabham de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brabham — Name Brabham Racing Organisation Unternehmen Motor Racing Developments Ltd. Unternehmenssitz Milton Keynes, GB …   Deutsch Wikipedia

  • Brabham — For people with the surname Brabham, see Brabham (surname). For the place in Australia called Brabham, see Brabham, Western Australia. Brabham Full na …   Wikipedia

  • Brabham — La Brabham Racing Organisation fue un equipo de carreras Fórmula Uno fundado por Jack Brabham y Ron Tauranac. Fue el único equipo australiano en llevarse una victoria de campeón mundial. Fundado en 1961, el equipo tuvo a Jack Brabham como su… …   Enciclopedia Universal

  • Brabham — /ˈbræbəm/ (say brabuhm) noun Sir Jack (John Arthur Brabham), born 1926, Australian racing car driver and designer; triple world champion; Australian of the Year 1966. After serving as an air force mechanic in World War II, Jack Brabham began his… …   Australian English dictionary

  • Brabham — This interesting surname is of Old French origin, and is a locational name for someone from the duchy of Brabant. Brabant is a former duchy in West Europe, divided when Belgium became independent in 1830, the south forming the Belgian provinces… …   Surnames reference

  • Brabham — …   Википедия

  • Brabham — /brab euhm/, n. Sir John Arthur ( Jack ), born 1926, Australian racing car driver. * * * …   Universalium

  • Brabham — /brab euhm/, n. Sir John Arthur ( Jack ), born 1926, Australian racing car driver …   Useful english dictionary

  • Brabham Racing Organisation — Localisation …   Wikipédia en Français

  • Brabham BT19 — La BT19 en exposition à l’occasion du Grand Prix d’Australie 2006 Présentation Équipe …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.