British army


British army

British Army

Drapeau de l'armée britannique.

La British Army est l'armée de terre du Royaume-Uni. Elle appartient avec la Royal Navy et la Royal Air Force aux Forces armées britanniques (British Armed Forces). Elle a pris part à de nombreux conflits à travers les années et à travers le monde, lui conférant un grand prestige dans l'Histoire militaire.

Sommaire

Histoire

Création

Il n'existait pas d'armée terrestre permanente avant la guerre civile en Angleterre en 1642. Au besoin, le roi levait alors un groupe d'hommes suivant la loi féodale d'alors. Après la guerre civile, le parlement, fraîchement créé, assuma et créa une armée en s'inspirant du New Model Army de Cromwell. Le 26 janvier 1661, le roi Charles II fonde officiellement l'armée britannique.

Au début du XVIIIe siècle, après être sortie victorieuse de la guerre de Succession d'Espagne où l'armée forgée par Guillaume d'Orange et le duc de Malborougth s'était brillamment comportée, la majeure partie de celle-ci fut licencié et son effectif passa de 75 000 hommes en 1710 à 51 000 hommes en 1783.

Elle était surtout composée de mercenaires, où les Allemands jouaient pour une grande part (Hanovriens, Hessois) et elle était désormais vouée à des opérations extérieures, en Europe continentale et Outre-mer. Elle est assez marginale par rapport à la nation, sauf en ce qui concerne le corps des officiers.

Malgré ses efforts, elle ne put remporter la Guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique.

XIXe siècle

Les guerres contre le Premier Empire virent les britanniques et leurs alliés affronter l'armée française en de nombreuses occasions. La bataille de Waterloo en 1815 fut le point final à ces presque vingt années de guerre.

Suite aux problèmes rencontrés lors de la guerre de Crimée où les français, les turcs et les britanniques se battirent ensemble contre la Russie, le gouvernement britannique entama une réorganisation de la British Army.

Les secrétaires à la guerre (Edward Cardwell et Hugh Childers) développèrent et mirent sur pied entre 1873 à 1881 une refonte complète des unités d'infanterie pour aboutir en 1881 au système que nous connaissons de nos jours.

Leur but était le suivant : avoir un bataillon en opération pendant que l'autre était en dépôt pour la formation des nouvelles recrues et leur entraînement. Les bataillons en dépôt pouvaient être aussi considérés comme une force d'appoint en cas de besoin.

Ces dépôts d'entraînement formèrent des régiments qui prirent le nom de leur district. Les bataillons de réserve s'unirent également à ces régiments-dépôts et prirent le numéro suivant des unités d'active.

Conflits mondiaux

L'armée britannique participa à la première Guerre mondiale avec ses propres troupes, mais également avec les troupes du Commonwealth (alors appelé l'Empire : Canada, Nouvelle-Zélande, Inde, Australie et pays de l'Afrique et des Antilles). Elle combattit sur les fronts de France et de Belgique, des Balkans, du Moyen-Orient et d'Afrique.

A l'entrée en guerre en 1914, ces effectifs étaient extrêmement réduits, 182 000 militaires de carrière qui renforcés par les réservistes sont dispersés dans les colonies.

Dans un premier temps, le Royaume-Uni peut débarquer sur le continent un corps expéditionnaire. Leurs effectifs se montent à 6 divisions d’infanterie dont seules 4 divisions seront embarquées pour le continent sur décision de Lord Kitchener, ministre de la guerre et une division de cavalerie. Les 80 000 hommes de ce corps expéditionnaire sont commandés par Sir John French.

En mars 1918, ce sont cinquante-six divisions en France faisant face à l'armée impériale allemande et quatre en Italie qui sont présentes sur le front de l'Ouest, en mai, on compte 52 divisions d'infanterie (plus 10 divisions cadres) et trois de cavalerie en France [1], sans compter les troupes engagées contre l'Empire Ottoman au Moyen-Orient, dans les Balkans et sur les autres théâtres d'opérations.

Vers la fin de la guerre en 1918, plus de sept millions d'hommes et de femmes avaient servit dans l'armée britannique.

Les pertes furent lourdes, 724 407 tués, 2 064 451 blessés, 270 117 disparus recensés dans un rapport de 1919 dont 270 117 prisonniers de guerre sans compter les forces de l'empire britannique qui eurent dans les 200 000 tués et 400 000 blessés [2].

Durant l'entre-deux-guerres, la situation politique et économique de l'empire britannique fit que les forces armées eurent leur format réduit au strict minimum. Bien que l'armée de terre fût dotée de matériels modernes (en 1939, elle était la seule armée entièrement motorisée), ses effectifs réduits furent largement insuffisants pour tenter d'appuyer une politique étrangère qui aurait été plus volontariste.[3]

Voici quelle était au début de 1937 la répartition géographique des effectifs de l'armée régulière :

Grande-Bretagne: 121 000 hommes; Bermudes: 400; Jamaïque: 700; Gibraltar: 2 700; Malte: 3 700; Chypre: 200; Égypte: 10 000; Soudan: 1 900; Palestine: 2 900; Aden: 200; Île Maurice: 150; Ceylan: 400; Singapour: 6 300; Hong-Kong: 8 500; Indes et Birmanie (British Indian Army) : 57 500 [4]

Durant la Seconde Guerre mondiale, elle envoya des troupes en France comme pour la première Guerre Mondiale. Cependant, durant la bataille de France, elle dut battre en retraite en raison des victoires à répétition de l'armée allemande. Elle put sauver le personnel de son Corps Expéditionnaire mais perdit son matériel lourd à Dunkerque. Au cours de l'année 1942, l'armée britannique, aidée par les troupes de l'Empire réussit le raid audacieux contre le port de Saint-Nazaire. Toutefois, elle subit également un revers sanglant lors du débarquement de Dieppe cette même année. Cette défaite lui permit de s'améliorer et de corriger beaucoup d'erreurs dans le domaine des opérations amphibies.

Par la suite, elle prit sa revanche en Italie et débarqua durant la bataille de Normandie et s'enfonça au cœur de l'Allemagne. En dehors de l'Europe, elle dut faire face à l'avancée des troupes allemandes en Égypte (première et seconde bataille d'El Alamein) durant la guerre du Désert et des troupes japonaises en Asie.

Conflits du XXe siècle

Janvier 1991, entrainement avant l'offensive

Après avoir participé avec les forces du Commonwealth à la guerre de Corée, l'Armée britannique participa avec succès à des opérations de guerre au Kenya contre une rébellion, au Yémen durant une guerre civile et en Malaisie contre une guérilla communiste et l'infiltration de troupes indonésiennes sur l'île de Bornéo durant les années 1950/1960.

Elle s'engagea plus tard dans deux conflits majeurs (guerre des Malouines (1982) et guerre du Koweït (1990-1991)).

Elle envoya également des troupes de maintien de la paix sous l'égide de l'ONU ou de l'OTAN. Citons comme exemple les opérations en Bosnie-Herzégovine, au Kosovo ou à Chypre. Certaines de ces opérations durent encore, notamment dans les Balkans.

Conflits du XXIe siècle

De nos jours, l'Armée britannique mène des opérations dans la guerre d'Afghanistan et en Irak aux côtés des forces américaines.

Structure actuelle

Actuellement, la British Army dont les effectifs était de 103 780 militaires fin 2004 s'organise au tour de 2 divisions (1st (UK) Armoured Division et 3rd (UK) Division) ainsi que par une brigade aéroportée. À ces unités, nous pouvons ajouter 3 divisions, dites regenerative divisions : 2nd Division, 4th Division et 5th Division. Ces dernières ont du personnel provenant de l'armée proprement dite et de l'armée territoriale.

Les brigades de combat, regroupées dans les divisions, sont les suivantes (au 16 septembre 2005) :

  • Brigades blindées : 4th Armoured Brigade, 7th Armoured Brigade et 20th Armoured Brigade
  • Brigades mécanisées : 1st Mechanised Brigade et 12th Mechanised Brigade
  • Brigade légère : 19th Light Brigade

A ces brigades, nous pouvons ajouter la 3rd Commando Brigade, Royal Marines, armée par le personnel de la British Army et de la Royal Navy.

À ces grosses unités, nous pouvons ajouter deux commandements : Le London District et le Commandement en Irlande du Nord.

Divisions de combat

1re division blindée

Stationnée en Allemagne, la 1re division blindée représente la dernière division du British Army of Rhine. Ce corps regroupait durant la guerre froide pas moins de trois divisions blindées. Depuis la fin de cette période, elle regroupe entre autres 3 brigades blindées :

  • 4th Armoured Brigade ;
  • 7th Armoured Brigade ;
  • 20th Armoured Brigade.

Début 2005, la 1re division blindée regroupe pas moins de 17 000 hommes et aligne 150 chars de combat Challenger 2 et 450 véhicules blindés de combat d’infanterie Warrior.

Durant cette année, cette division comptait 4 régiments blindés et 2 de reconnaissance (unités divisionnaires), et 6 bataillons d’infanterie blindée.

Remarquons que, courant 2006, la 4e brigade blindée sera convertie en brigade mécanisée.

4th Armoured Brigade

Courant 2005, la 4e brigade blindée compte 1 régiment blindé et 2 bataillons d’infanterie blindée. Son état-major est situé à Osnabrück, Basse-Saxe, en Allemagne.

7th Armoured Brigade

Courant 2005, la 7e brigade blindée compte 2 régiments blindés et 2 bataillons d’infanterie blindée. Son état-major se trouve à Bergen-Hohne, Basse-Saxe, en Allemagne.

20th Armoured Brigade

Courant 2005, la 20e brigade blindée compte 1 régiment blindé et 2 bataillons d’infanterie blindée. Son état-major est stationné à Paderborn, Rhénanie du Nord - Westphalie, en Allemagne.

3rd Division

Stationnée en Grande-Bretagne, la 3e division regroupe entre autres 2 brigades mécanisées et 1 légère :

  • 1st Mechanised Brigade ;
  • 12th Mechanised Brigade ;
  • 19th Light Brigade.

Courant 2005, la 3e division comptait 1 régiment de reconnaissance blindée et 1 blindée, ainsi que 6 bataillons d’infanterie mécanisée, 3 d’infanterie blindée et 1 d’infanterie légère

1st Mechanised Brigade

Courant 2005, la 1re brigade mécanisée compte 1 bataillon d’infanterie blindée et 1 d’infanterie mécanisée. Son état-major est stationné à Tidworth, Wiltshire, en Angleterre.

12th Mechanised Brigade

Courant 2005, la 12e brigade mécanisée compte 1 régiment blindée et 3 bataillons d’infanterie mécanisée et 1 d’infanterie blindée. Son état-major est situé à Bulford (Salisbury), Wiltshire, en Angleterre.

19th Light Brigade

Anciennement appelé 19th Mechanised Brigade, cette grosse unité a changé de nom le 1er janvier 2005 et a pris le nom de 19th Light Brigade. Courant 2005, cette brigade légère regroupe 4 bataillons d’infanterie (1 blindée, 2 mécanisée et 1 légère), 1 régiment d’artillerie, récemment reconverti avec des canons tractés, et 1 de reconnaissance blindée. Son état-major se trouve à Catterick, North Yorkshire, en Angleterre.

Divisions mixtes

Regroupant des unités d’active et de réserve, les divisions mixtes (personnel d'active et de réserve) sont appelées dans la terminologie britannique : regenerative divisions. Elles n'ont qu’un rôle administratif en temps de paix.

Nous en comptons 3 de ce type (les 2e, 4e et 5e divisions), réparties sur tout le territoire du Royaume-Uni. Elles sont composées de brigades d’infanterie, alignant des unités d’active et de réserve, ainsi que d’unités de soutien.

2nd Division

Division du Nord de la Grande-Bretagne, la 2e division regroupe 4 brigades d’infanterie dont 2 écossaises (15th (North East) Brigade, 42nd (North West) Brigade, 51st (Scottish) Brigade et 52nd (Infantry) Brigade) ainsi que des unités de soutien et d’appui divisionnaire. Son état-major se trouve à Edimbourg, Écosse.

Constituées de bataillons d’infanterie légère, les brigades d’infanterie sont des unités formées soit entièrement de réservistes, soit entièrement de personnels d’active. Ainsi la 52e Brigade d’Infanterie est composée de 3 bataillons d’active. Par contre, les autres brigades sont organisées autour de deux ou trois bataillons de réserve.

4th Division

Division du Sud-Est de l’Angleterre, la 4e division est composé de 3 brigades d’infanterie (2nd (Infantry) Brigade, 145th (Home Counties) Brigade et 49th (Eastern) Brigade) et 1 d'assaut aérien (16th Air Asault Brigade) et des unités divisionnaires. Son état-major se situe à Aldershot, Hampshire, en Angleterre.

Comme pour la précédente division, les brigades d’infanterie regroupent des unités d’active ou de réserve. Ainsi nous trouvons auprès de la 2e Brigade d’Infanterie 2 bataillons d’infanterie légère et 1 de Gurkhas. Par contre, les autres sont composés d’un seul bataillon de réserve.

Regroupant près de 10 000 hommes, la 16th Air Assault Brigade est l’unité légère d’intervention au même titre que la 3e brigade Commando des Royal Marines. Elle se compose notamment de 4 bataillons d’infanterie, dont des unités parachutistes, ainsi que 3 régiments d’hélicoptères de combat. Elle aligne également ses propres unités de soutien. Voici la liste des différentes unités rattachées en 2005 :

  • 16th (Air Assault) Brigade Headquarters and Signal Squadron (216)
  • 1st Battalion, The Parachute Regiment
  • 2nd Battalion, The Parachute Regiment
  • 3rd Battalion, The Parachute Regiment
  • 1st Battalion, The Argyll and Sutherland Highlanders
  • 7th Parachute Regiment, Royal Horse Artillery
  • 3rd Regiment, AAC
  • 4th Regiment, AAC
  • 9th Regiment, AAC
  • 23rd Engineer Regiment
  • 156th Provost Company, RMP
  • 13th Air Assault Support Regiment, RLC
  • 383rd Commando Petroleum Troop, RLC (Volunteer)
  • 7th Battalion, REME (Helicopter Support)
  • 16th Close Support Medical Regiment

5th Division

Division du Pays de Galles et de l’ouest de l’Angleterre, la 5e division regroupe 3 brigades d’infanterie (43rd (Wessex) Brigade, 143rd (West Midlands) Brigade et 160th (Wales) Brigade) et 1 de transmissions, ainsi que des unités de soutien et d’appui divisionnaire. Son état-major est établi à Shrewsbury, Shropshire, en Angleterre.

La 43e brigade d’Infanterie comprend non seulement 2 bataillons d’infanterie légère et 1 de réserve, mais également le centre d’entraînement de la guerre en campagne (Land Warfare Training Center) avec 1 bataillon d’infanterie et 1 escadron blindé. Quant à la 143e brigade d’Infanterie, elle comprend un seul bataillon de réserve. Par contre, la 160e brigade d’Infanterie est une unité mixte, c’est-à-dire qu’elle regroupe des unités d’active et de réserve. Pour être exact, elle aligne deux bataillons d’active et 1 de réserve.

Commandements Indépendants

Dans l’armée britannique, il existe divers commandements indépendants sur le territoire du Royaume-Uni en raison de leur spécificité. Comme le forces spciales du SAS.

London District

Comme Londres est la capitale du Royaume-Uni, London District comprend non seulement des unités de combat, mais également des troupes de parade et de garde des lieux importants (comme Buckingham Palace).

Nous trouvons pas moins de 3 bataillons d’active et 1 de réserve et 3 compagnies d’infanterie.

Commandement en Irlande du Nord

Créé en raison de la guerre interne (et civile) en Irlande du Nord, le Commandement en Irlande du Nord regroupe 2 brigades d’infanterie (8th Infantry Brigade et 39th Infantry Brigade), 1 centre d’entraînement en Irlande du Nord, anciennement la 107e brigade, ainsi que les unités de soutien.

Le commandement en Irlande du Nord regroupe non seulement des bataillons d’infanterie légère tournants et un de réserve, mais également des unités de Home Defense. Ces dernières sont des reliquats de la guerre dans cette région. Ils servent en tant qu’unité de sécurité et regroupent du personnel d’active à plein temps et à temps partiel.

Grades

grade en anglais traduction la plus proche
Field Marshal Maréchal de campagne
General Général d'armée
Lieutenant General Général de corps d'armée
Major General Général de division
Brigadier Général de brigade
Colonel Colonel
Lieutenant Colonel Lieutenant-colonel
Major Commandant
Capitaine Capitaine
Lieutenant Lieutenant
Second Lieutenant Sous-lieutenant
Warrant officer class 1 Adjudant-chef
Warrant officer class 2 Adjudant-maître
Staff Sergeant / Colour Sergeant Sergent d'état-major / Sergent d'étendard / Adjudant
Sergeant Sergent
Corporal Caporal
Lance-Corporal Vice-caporal ou Lance-caporal
Private Soldat
La traduction la plus littérale de warrant officer est « officier par autorisation » . Cette autorisation distingue les warrant officers, des sous-officiers, des officiers qui sont dits commissioned officers (officiers brevetés).
Les adjudants dans certaines armes s'appellent sergent-majors.
A noter que le grade de brigadier est un grade d'officier général, et le grade de major un grade d'officier.

Branches de l’Armée de Terre

Administration générale

Corps de la Royal Military Police

Comptant en mi-2004 un effectif de 2 040 hommes, la police militaire assure plusieurs missions :

  • assurer le support opérationnel,
  • prévenir les éventuels crimes,
  • soutenir la loi et maintenir la discipline,
  • assurer un service de réponse 24 heures sur 24 en assistance, en conseil et en informations.

De nos jours, la Police Militaire est organisée autour de 5 régiments, dont 2 avec des effectifs d’active et de réserve, ainsi qu’une compagnie :

  • 1st Regiment RMP : Basé en Allemagne, le 1er régiment de police militaire comprend trois compagnies d’active (110th Provost Company, 111th Provost Company et 115th Provost Company) et cette unité est administrativement rattachée à la 1re Division Blindée ;
  • 3rd Regiment RMP : Stationné en Angleterre, le 3e régiment de police militaire s’articule au tour de trois compagnies d’active (150th Provost Company, 158th Provost Company et 174th Provost Company) et se trouve sous le commandement de la 3e division britannique ;
  • 4th Regiment RMP : Deux compagnies de réserve (116th Provost Company (Volunteer) et 253rd Provost Company (Volunteer)) et une d’active (160th Provost Company) lui sont rattachées ;
  • 5th Regiment RMP : Rattaché à la 102e brigade Logistique et basé en Allemagne, le 5e Régiment de Police Militaire incorpore deux compagnies d’active (101st Provost Company et 114th Provost Company) et deux de réserve (243rd Provost Company (Volunteer) et 252nd Provost Company (Volunteer)) ;
  • 6th Regiment RMP : Le 6e régiment de police militaire est stationné en Irlande du Nord ;

156th Provost Company : La 156e compagnie de police militaire est rattachée dans la 16e Brigade d’Assaut Aérien et elle est donc stationnée en Angleterre.

Arme Blindée Cavalerie

Véhicules de la 1re division blindé britannique durant la guerre du Golfe de 1991

L'Arme Blindée Cavalerie britannique est composée de deux corps : The Household Cavalry (la cavalerie de la maison du roi) et The Royal Armoured Corps (le corps royal blindée).

Il existe 11 régiments de combat, répartis entre trois types, soit :

  • 6 régiments blindés : équipés de chars de bataille Challenger 2, ils sont répartis dans l'orde de bataille des brigades mécanisées ou blindées et comprennent 3 escadrons de chars de combat à 14 Challenger 2 ;
  • 4 régiments de reconnaissance : équipés de véhicules chenillé Scimitar, ces régiments sont organisés autour de 3 escadrons de reconnaissance avec 12 Scimitar et se répartissent dans toute l'armée britannique de la façon suivante :
    • 1 sous l'autorité du commandement indépendant de Londres ;
    • 1 affilié à la 1re Brigade de Reconnaissance Blindée ;
    • 2 correspondant au régiment de reconnaissance de la 1re et 3e division;
  • 1 régiment de reconnaissance NBC : régiment interarme, il est stationné sur la base RAF de Honington/Warminster en Angleterre et son unité d'affiliation est la 1re Brigade de Reconnaissance Blindée.

À part ces régiments, il existe le régiment de cavalerie à cheval de la garde royale. Il sert comme régiment de parade et d'escorte à cheval.

Le régiment blindé

Les divers régiments blindés correspondent à l’ancienne cavalerie lourde. Ces unités sont fortes dans l’armée britannique de 582 hommes et s’organisent notamment autour de leurs 4 escadrons blindés. Ces derniers comptent chacun 14 chars de combat Challengers. Ils sont armés de canons 120 mm et ont un équipage de 4 hommes. En plus, l’escadron d’état-major comprend une section de reconnaissance équipée de 8 véhicules Sabre.

En 2005, les régiments blindés sont au nombre de 5 et sont incorporés dans les brigades mécanisées et blindées.

Le régiment de reconnaissance

Forts d’environ 600 hommes en temps de guerre, les régiments de reconnaissance type s’organisent au tour de 3 escadrons de reconnaissance. Ces derniers comptent chacun 12 véhicules blindés de reconnaissance Sabre et 4 véhicules chenillés capable de tirer des missiles antichars. À la base, ces unités servent pour recueillir des renseignements sur l’ennemi et d’éclairer des zones hypothétiquement à risque.

En 2005, les régiments de reconnaissance sont au nombre de 4 et se répartissent ainsi :

  • 1 régiment de reconnaissance dans chacune des divisions de combat, soit un auprès de la 1st Armoured Division et un autre auprès de la 3rd Division ;
  • 1 régiment de reconnaissance dans la 1st Armoured Reconnaissance Brigade ;
  • 1 régiment de reconnaissance sous l'autorité du commandement indépendant de Londres.

À la fin de la réorganisation, il est prévu d’organiser un escadron de commandement et de soutien, incorporant une section de surveillance terrestre.

Le régiment de reconnaissance NBC

Dans la British Army, l’unique régiment de reconnaissance NBC a dans son sein du personnel de la British Army (2 escadrons de cavalerie) et de la Royal Air Force (1 escadron du RAF Regiment). Cette unité est basée sur la base RAF de Honington dans le Wiltshire en Angleterre. Il est notamment équipé de véhicules blindés à roue Fuchs.

Comme son nom l’indique, ce régiment est utilisé en tant qu’unité spécialisée dans les zones à risque nucléaires, biologiques et chimiques. Ces périls deviennent de plus en plus fréquents en zone de guerre ou même durant les missions de maintien de paix. Ainsi, par exemple, l’armée française a pu l’expérimenter lors de son opération au Kosovo, plus précisément à Mitrovica dans une usine chimique

Artillerie

Les régiments d'artillerie assure un appui aux troupes de combat rapproché. Ils assurent plusieurs rôles:

  • défense aérienne : les régiments de cette catégorie sont équipés de missiles Rapier ou Starstreak;
  • surveillance et acquisition de cible ;
  • surveillance avec des drones ;
  • artillerie lourde : ces régiments d'appui lourd sont équipés de MLRS, des lance-roquettes multiples de conception américaine ;
  • artillerie tractée : équipés de Light Gun (calibre 105 mm), ils se retrouvent dans le régiment d'artillerie parachutistes et dans celui des Royal Marines ;
  • artillerie automotrice ; équipés des canons blindés AS 90, les régiments d'artillerie automotrice sont concentrés dans les unités relevant des brigades mécanisées ou blindées.

Dans la British Army, il existe une distinction au sein des régiments d’artillerie : le Royal Artillery (RA) ("artillerie royale") et le Royal Horse Artillery (RHA) ("artillerie royale à cheval".)

Army Air Corps

Comme de nombreuses armées, l’armée britannique a créé une nouvelle arme après la 2e Guerre mondiale regroupant ses moyens aériens. Elle est connue sous le nom de « Army Air Corps », son équivalent dans l'armée française est l’Aviation légère de l'armée de terre.

Elle comprend 7 régiments, dont 1 d’entraînement et 1 en grande partie armée par la réserve :

Equipés d’hélicoptères de combat de type AH-64 Apache, trois de ces régiments sont regroupés au sein de la 16e brigade d’assaut aérien.

Infanterie

Organigramme de l'infanterie britannique

L'infanterie est organisée au tour de 40 bataillons d'infanterie assurant divers rôles : infanterie légère, infanterie blindée sur véhicules chenillés Warrior, infanterie mécanisée sur véhicules Saxon, ou infanterie parachutiste.

Ces mêmes bataillons sont affiliés à des régiments d'infanterie; ces derniers peuvent regrouper de 1 à 3 bataillons chacun.

La majorité de ces unités sont regroupées autour de 6 divisions administratives : The Guards Division, The Scottish Division, The Queen's Division, The King's Division, The Prince of Wales's Division et The Light Division.

Le restant sont des unités administrativement indépendantes telles que The Parachute Regiment ou The Royal Gurkha Rifles.

Exceptés pour les bataillons de parachutistes, l'organigramme est le suivant :

  • 1 état-major
  • 1 compagnie d'état-major
  • 1 compagnie d'appui avec des mortiers et des missiles antichars Milan
  • 3 compagnies de combat

La compagnie d'appui regroupe un peloton de reconnaissance sur Scimitar, un antichars, un de mortiers et un de mitrailleuses lourdes (pour les bataillons d'infanterie mécanisée) ou de pionniers d'assaut (pour les bataillons d'infanterie blindée).

Quant aux bataillons parachutistes, il s'organise ainsi :

  • 1 compagnie d'état-major
  • 1 compagnie de reconnaissance
  • 1 compagnie de mortiers
  • 3 compagnies de combat

Fin 2005, le gouvernement britannique décide d'affecter courant 2007 un bataillon au 3 Commando Brigade Royal Marines. C'est le 1er bataillon des Rifles.

D'ici 2008, il est prévu la réduction de 3 bataillons et la reconversion de 1 en unité commando

Forces spéciales

Les Forces spéciales dont la création remonte à 1940 sont représentées dans l'Armée britannique par de nombreuses unités, dont la plus connue est entre autres les régiments des SAS (1 d'active et 2 de réserve).

Comme dans le cas de la France (cf. Commandement des opérations spéciales), l'armée britannique a créé un commandement unifié des Forces spéciales, appelé UK's Special Forces Group.

Génie

Que ce soit au sein de l'Armée française ou de l'Armée Britannique, le Génie militaire assure de nombreux rôles : destruction, construction, aide au franchissement, neutralisation d'explosif…

Dans l'armée britannique, l'arme du génie s'appelle le Royal Engineers Corps.

Le corps de génie contribue avec 2 escadrons de génie (1 d'active et 1 de réserve) à la 3rd Commando Brigade, Royal Marines, de la Royal Navy.

Future structure de l’Armée britannique

Le 16 décembre 2004, le ministre de la Défense britannique Geoff Hoon annonça une restructuration de l'armée britannique en raison de l'évolution positive du processus de paix en Irlande du Nord et par les enseignements tirés des derniers conflits.

Cette restructuration se déroulera en trois phases :

  • 2004 - 2008 : changement structurel de l'armée britannique ;
  • 2008 - 2012 : expérimentation des nouveaux équipements ;
  • 2012 - ? : mise en place de ces équipements.

Ainsi, en 2008, l'Armée britannique aura ces brigades de combat au sein de ces forces armées:

  • 1 brigade de fusiliers marins (3rd Commando Brigade RM),
  • 1 brigade aéroportée (16th Air Assault Brigade),
  • 1 brigade légère (19th Light Brigade),
  • 2 brigades blindées (7th Armoured Brigade et 20th Armoured Brigade),
  • 3 brigades mécanisées (1st Mechanised Brigade, 4th Mechanised Brigade et 12th Mechanised Brigade).

Arme Blindée Cavalerie

L'Arme de Cavalerie se verra légèrement transformer.

Voici la liste des modifications :

  • un régiment blindé sera converti un régiment de reconnaissance ;
  • 3 escadrons de Challenger 2 se convertit en Interim Medium Armour Squadron (escadon léger blindé) ;
  • dans chaque régiment de reconnaissance, il sera créé un escadron de commandement et de support.

À terme, l'Armée britannique aura 5 régiments blindées, 5 de reconnaissance et 1 de reconnaissance NBC interarme.

Artillerie

Un régiment d'artillerie automotrice se verra transformer en régiment d'artillerie tractée (pour la 19th Light Brigade).

Infanterie

L'infanterie verra le nombre de ses bataillons réduits. Ainsi, à l'horizon 2008, elle comptera 36 bataillons, ou 37 si nous comptons le bataillon parachutiste qui servira dans le Special Forces Support Group. Cette dernière est une unité interarme de type Rangers.

Par la même occasion, il sera créé 5 nouveaux régiments : The Mercian Regiment, The Yorkshire Regiment (14th/15th, 19th and 33rd/76th) et The Duke of Lancaster's Regiment (King's, Lancashire and Border), The Rifles et The Royal Regiment of Scotland. Cela permettra de regrouper les bataillons dans des régiments à plusieurs bataillons.

La réduction des bataillons se fera ainsi :

  • Les bataillons écossais vont se voir réduit d'un bataillon d'infanterie via la réunion du The Royal Scots and du King’s Own Scottish Borderers.
  • The Devonshire and Dorset Regiment et The Royal Gloucestershire, Berkshire and Wiltshire Regiment vont fusionner pour former d'abord le 1st Bataillon, The Light Infantry et ensuite le 1st Bataillon, The Rifles.
  • Après sa formation, The Duke of Lancaster's Regiment (King's, Lancashire and Border) sera réduit d'un bataillon .

Forces Spéciales

En 2005, l'Armée Britannique a créé deux nouveaux régiments interarmées :

  • Le Special Reconnaissance Regiment ("Régiment de Reconnaissance Spéciale") : héritier des unités opérant en Irlande du Nord, dont la 14e Compagnie de Renseignement (14th Intelligence Company), le Special Reconnaissance Regiment est une unité de surveillance et de reconnaissance, qui opèrera dans la plus grande discrétion ;
  • Le Special Forces Support Group ("Groupe de Support des Forces Spéciales") : essentiellement composé par les éléments du 1er bataillon du Parachute Regiment, le Special Forces Support Group ("Groupe de Support des Forces spéciales") aura comme mission d'appuyer les Forces spéciales - comme les SAS - dans leurs opérations.

En outre, il est également prévu de renforcer les moyens en appui et en hélicoptères des forces spéciales britanniques.

Equipement

Armement individuel :


Véhicules blindés :


Hélicoptères :

Référence

Liens internes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « British Army ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article British army de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • British Army — Aufstellung 1707 Land …   Deutsch Wikipedia

  • British Army — Drapeau de l armée britannique. La British Army est l armée de terre du Royaume Uni. Elle appartient avec la Royal Navy et la Royal Air Force aux Forces armées britanniques (British Armed Forces). Elle a pris part à de nombreux conflits à travers …   Wikipédia en Français

  • British Army — The British Army is the land armed forces branch of the British Armed Forces. It came into being with unification of the Kingdoms of England and Scotland into the Kingdom of Great Britain in 1707. The new British Army incorporated Regiments that… …   Wikipedia

  • British army —       in the United Kingdom, the military force charged with national defense and the fulfillment of international mutual defense commitments. The army of England before the Norman Conquest consisted of the king s household troops (housecarls)… …   Universalium

  • British Army uniform — currently exists in several grades, which are worn depending on the requirements of a unit or individual, ranging from ceremonial uniforms to combat dress. Full dress Home Service helmet, with the cap badge of the Royal Electrical and Mechanical… …   Wikipedia

  • British Army of the Rhine — Insigne du 21st Army Group, unité mère de la BAOR. L insigne, parfois légèrement modifié ( un glaive ou deux sabres entrecroisés, en lieu et place des deux épées ) fut repris par le corps Période …   Wikipédia en Français

  • British Army Aeroplane No 1 — Replica of Cody s …   Wikipedia

  • Army Air Corps (British Army) — Army Air Corps Aufstellung 1957 Land Vereinigtes Konigreich …   Deutsch Wikipedia

  • British Army during World War I — The History of the British army during World War I, witnessed a great change to the army in a very short time. From being a small army policing an Empire to a European continental army able to match the German Army. Organisation At the outbreak… …   Wikipedia

  • British Army Infantry — The British Army s Infantry comprises 51 battalions of Infantry, from 19 Regiments. Of these 37 battalions are part of the Regular army and the remaining 14 a part of the Territorial (reserve) force. The British Infantry forms a highly flexible… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.