Camille Laurin


Camille Laurin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laurin.
Buste à l'effigie de Camille Laurin
à l'angle des rues Saint-Urbain et Sherbrooke à Montréal

Le Dr Camille Laurin (Charlemagne, 6 mai 1922 - Vaudreuil-Dorion 11 mars 1999) était un psychiatre et un homme politique québécois. Il a été ministre dans le gouvernement de René Lévesque. Il est connu comme « le père de la Charte de la langue française ».

Sommaire

Biographie

Camille Laurin obtint un diplôme en médecine à l'Université de Montréal, où il étudia sous l'influence du chanoine Groulx. Il est un ancien membre des jeunesses étudiantes catholiques, groupe qui a fourni de nombreuses personnalités publiques. Après avoir obtenu son diplôme, Laurin partit à Boston au Massachusetts, pour y faire un stage postdoctoral en psychiatrie à l'hôpital d'État de Boston (Boston State Hospital). Puis, après une période à Paris pour se perfectionner en psychanalyse, il revint pratiquer au Québec.

En 1961, Laurin signa la postface du livre Les fous crient au secours, un livre de Jean-Charles Pagé sur les hôpitaux psychiatriques de l'époque. Il était alors professeur agrégé et directeur du département de psychiatrie à l'Université de Montréal. Il fut l'un des premiers fondateurs du mouvement souverainiste québécois, voyant l'indépendance du Québec comme une nécessaire psychothérapie collective qui traiterait le complexe d'infériorité des Québécois.

En tant que ministre d'État au Développement culturel dans le premier gouvernement du Parti québécois élu en 1976, il guida l'adoption de la loi 101, qui établit le français comme seule langue officielle de l'État québécois. Plus tard, le premier ministre René Lévesque défendit cette loi publiquement, mais il hésitait à faire de même en privé. Lévesque pensait que devoir légiférer sur la langue de la majorité était une « humiliation nécessaire » en raison de la « situation coloniale » québécoise[1].

Laurin signe, le 9 novembre 1984, la « lettre des douze », dans laquelle la moitié des ministres du gouvernement Lévesque s'opposent à la stratégie du « beau risque » du premier ministre et réclament que la souveraineté soit au cœur de la campagne électorale de l'année suivante. Le 26 novembre 1984, il démissionne de ses responsabilités ministérielles, comme six autres collègues[2]. Il quitte son poste de député de l'Assemblée nationale du Québec le 25 janvier 1985.

Il revient au Parti québécois après l'accession de Jacques Parizeau et reprend son siège de Bourget à l'élection du 12 septembre 1994, mais le premier ministre Parizeau ne lui confiera aucune responsabilité ministérielle. Il quitte définitivement la vie politique en 1998, en raisons de problèmes de santé.

Camille Laurin meurt le 11 mars 1999 à la suite d'un cancer fulgurant. Il était âgé de 76 ans.

Honneurs

  • 1986 - Prix Chomedey-de-Maisonneuve
  • 1989 - Prix d'excellence du Département de psychiatrie de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal
  • 1990 - Prix d'excellence en psychiatrie de l'Association des médecins psychiatres du Québec
  • 1993 - Médaille du 150e anniversaire de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal
  • 1999 - le Grand prix de l'Office de la langue française, au Québec, est renommé « Prix Camille-Laurin »
  • 2004 - Commandeur de l'Ordre de la Pléiade (à titre posthume)

Liens externes

(en) [1]

Notes et références

Précédé par Camille Laurin Suivi par
Paul-Émile Sauvageau
Union nationale
Député de Bourget
Parti québécois
Assemblée nationale du Québec
1970-1973
Jean Boudreault
Libéral
Jean Boudreault
Libéral
Député de Bourget
Parti québécois
Assemblée nationale du Québec
1976-1985
Claude Trudel
Libéral
Jacques-Yvan Morin
Vice-premier ministre du Québec
Gouvernement du Québec
1984
Marc-André Bédard
Huguette Boucher-Bacon
Libéral
Député de Bourget
Parti québécois
Assemblée nationale du Québec
1994-1998
Diane Lemieux
Parti québécois

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Camille Laurin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Camille Laurin — (May 6, 1922 March 11, 1999) was a psychiatrist and Parti Québécois (PQ) politician in the province of Quebec, Canada. MNA member for the riding of Bourget, he is considered the father of Quebec s language law known informally as Bill 101… …   Wikipedia

  • Camille (prénom) — Camille Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Camille est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et origine 1.1 Variantes linguistiques …   Wikipédia en Français

  • Laurin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Laurin peut désigner : Patronyme René Georges Laurin (1921 2006), homme politique français. Camille Laurin (1922 1999), psychiatre et homme politique …   Wikipédia en Français

  • Camille Laurens (écrivain) — Pour les articles homonymes, voir Camille Laurens. Camille Laurens Nom de naissance Laurence Ruel Activités Écrivain Naissance 6 novembre 1957 Dijon …   Wikipédia en Français

  • Laurin, Camille — ▪ 2000       Canadian psychiatrist turned politician who was the guiding force behind Quebec s Bill 101, which required that French be the official language of the province; all business was thereafter to be conducted in French, and immigrants… …   Universalium

  • Père de la loi 101 — Camille Laurin Pour les articles homonymes, voir Laurin. Le Dr Camille Laurin (Charlemagne, 6 mai 1922 Vaudreuil Dorion 11 mars 1999) était un psychiatre et un homme politique québécois. Il a été ministre dans le gouvernement… …   Wikipédia en Français

  • 31e législature du Québec — Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • 1892 18 …   Wikipédia en Français

  • Bourget (Circonscription Provinciale) — Pour les articles homonymes, voir Bourget. Bourget Circonscription électorale provinciale Province &# …   Wikipédia en Français

  • Bourget (circonscription provinciale) — Pour les articles homonymes, voir Bourget. Bourget Circonscription électorale provinciale …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Lévesque — Gouvernement René Lévesque Pour les articles homonymes, voir René Lévesque (homonymie).        Article sur les législatures et les gouvernements québécois        …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.