Cathedrale Saint-Aubain de Namur


Cathedrale Saint-Aubain de Namur

Cathédrale Saint-Aubain de Namur

Cathédrale Saint-Aubain de Namur
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Latitude
Longitude
Non renseigné
(Chercher ce lieu) 
Pays Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Département Flag province namur.svg Province de Namur
Ville Namur
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattaché à Diocèse de Namur
Début de la construction 1751
Fin des travaux 1767
Style(s) dominant(s) Baroque, néoclassicisme

La cathédrale Saint-Aubain de Namur (Belgique) est le siège du diocèse de Namur. Sa construction a été entreprise en 1751 et terminée en 1767. La consécration a eu lieu le 20 septembre 1772. Son patron est Alban de Mayence. Elle fait partie du Patrimoine majeur de Wallonie

Sommaire

Historique

La fondation du Chapitre Saint-Aubain fut initiée par la maison comtale de Namur, entre 1047 et 1051. Originellement situé hors des murs de la ville (la troisième enceinte l'englobera entre le XIIIe et le XIVe siècle), l'édifice était intégré dans un faubourg comprenant notamment le logement des chanoines et leurs lieux de réunion, un petit quartier de servants attachés au collège et un cimetière. Peut-être ce quartier a-t-il même disposé d'une enceinte, réellement efficace ou seulement symbolique. Un projet d'aménagement de parc de stationnement souterrain sous l'actuelle place Saint-Aubain donnerait aux archéologues l'occasion d'en savoir plus sur l'organisation de ce faubourg, mais rien n'a été décidé au niveau communal, tant les inconvénients liés aux travaux d'aménagement seraient délicats à imposer à la ville et à ses habitants.

Le 12 mai 1559, le pape Paul IV crée le diocèse de Namur. Le premier évêque, un dominicain du nom d'Antoine Havet, est sacré en 1562. Il choisit pour cathédrale la collégiale Saint-Aubain, fondée en 1047, dont il subsiste encore une ancienne tour datant du XIIIe siècle.

En 1740, de grosses inondations endommagent la cathédrale fort démodée, trop petite et déjà modifiée plusieurs fois. Le chapitre et l'évêque de Berlo de Franc-Douaire décident alors d'en faire construire une nouvelle. Ils s'adressent à Gaetano Pisoni, architecte italien qui a reconstruit le Palais de Charles de Lorraine à Bruxelles.

Les travaux, confiés à Jean-Baptiste Chermanne, consistent à unir la tour surélevée en 1648, seule partie de la collégiale conservée, et l'église paroissiale Saint-Jean l'évangéliste en une seule construction surmontée d'une grande coupole. La première pierre est posée le 24 juin 1751. La nouvelle cathédrale est terminée seize ans plus tard, la construction de la coupole ayant posé quelques problèmes. La consécration a lieu cinq ans après, le 20 septembre 1772.

Réalisée en calcaire de Seilles, la façade s'effrite au XIXe siècle, et est entièrement reconstruite peu avant 1900, de manière plus austère.

La cathédrale

La cathédrale Saint-Aubain est d'un style mêlant, baroque, rococo et classicisme, comme beaucoup d'édifices du milieu du XVIIIe siècle. L'architecte, Pisoni, bâtira une autre cathédrale du même style, à Soleure (Suisse), en 1763, avec de plus gros moyens. La cathédrale de Namur n'est pas orientée d'Est en Ouest comme le voulait la tradition architecturale chrétienne, l'usage s'étant perdu dès le XVIe siècle. Le chœur donne vers l'ouest.

Extérieur

La façade (arrondie sur la largeur du vaisseau central, plate sur la largeur des bas-côtés) est ornée de vingt colonnes corinthiennes et sommée, dans sa partie centrale, par un fronton circulaire percé d'un oculus. La façade est surmontée de cinq statues, représentant Jésus et quatre de ses apôtres. Deux niches abritant des statues et trois médaillons ornent le registre inférieur. Trois entrées, surmontées de frontons circulaires, sont percées. La principale (et centrale) donne dans la nef et les deux secondaires dans les bas-côtés. À l'origine, la façade devait être encadrée de deux tours, mais cette idée fut abandonnée. Les façades des côtés sont en briques, extrêmement sobres, et contrastent avec la façade avant.

Intérieur

Le décor intérieur est réalisé en stuc. Il contient des peintures d'Antoine Van Dyck, de Jacob Jordaens et de Jacques Nicolaï (formé à l'école de Rubens) et des fonts baptismaux romans.

Bas-côtés

Les bas-côtés sont construits selon une travée carré repété trois fois. Chacune d'elle est couverte par une coupole sur pendentifs sans tambour, éclairée par une baie percée dans l'arc en plein cintre du mur extérieur et ouverte sur trois côtés. Les bas-côtés se prolongent au-delà du transept par une quatrième répétition du plan carré, qui n'est ouverte que vers le transept.

Les bas-côtés sont meublés de confessionnaux surmontés de toiles de Jacques Nicolaï et de N. Roose. Ils sont éclairés par des baies semi-circulaires percées dans les arcs en plein cintre. Dans les travées situées au-delà se tiennent des chapelles provenant de l'ancienne cathédrale. La chapelle de Notre-Dame des Sept Douleurs, datant de 1650 et ornée d'une statue du liégeois G. Coquelet est installée au nord. La chapelle de Saint-Aubain, datant de 1655 et auparavant appelée chapelle de Sainte-Hélène et de la Vraie Croix est sise au sud.

Coupole

La coupole hémisphérique repose sur un tambour percé de huit baies séparées par des colonnes corinthiennes géminées et sommées de frontons triangulaires. À l'intérieur, des pilastres remplacent les colonnes, mais les frontons sont toujours présents. Les baies et les pilastres reposent sur un entablement très simple. À l'extérieur, les colonnes sont prolongées sur le dôme par de puissantes nervures. Le tambour de la lanterne reproduit le même thème, avec huit baies séparées par des colonnes groupées par deux. La lanterne est couverte d'un toit à bulbe, lui-même surmonté par un globe doré soutenant une croix patriarcale.

Galerie

Liens internes

Liens externes

  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
  • Portail de la Wallonie Portail de la Wallonie
Ce document provient de « Cath%C3%A9drale Saint-Aubain de Namur ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathedrale Saint-Aubain de Namur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cathédrale Saint-Aubain De Namur — Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale saint-aubain de namur — Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Saint-Aubain de Namur — Pour les articles homonymes, voir Saint Aubin. Cathédrale Saint Aubain de Namur Présentation …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Saint-Aubain — de Namur Cathédrale Saint Aubain de Namur Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Saint Aubain — Alban de Mayence Alban de Mayence …   Wikipédia en Français

  • Eglise Saint-Loup de Namur — Église Saint Loup de Namur Pour les articles homonymes, voir Saint Loup. Eglise Saint Loup de Namur L’Église Saint Loup de Namur est située da …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Loup de Namur — Pour les articles homonymes, voir Saint Loup. Église Saint Loup de Namur L’Église Saint Loup de Namur est située dans le centre de la ville de Namur. Elle est considérée comme un joyau de l …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale de Namur — Cathédrale Saint Aubain de Namur Cathédrale Saint Aubain de Namur Vue générale de l édifice Latitude Longitude Non renseigné ( …   Wikipédia en Français

  • Saint Alban de Mayence — Alban de Mayence Alban de Mayence …   Wikipédia en Français

  • Saint-Aubin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Aubin et Aubin. Saint Aubin peut faire référence à : Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.